logo
Home Enseignements Le chrétien, la dîme et les offrandes: Les bonnes questions à...

Instrument permettant d’accéder à toutes sortes de convoitises, l’argent déchaine les passions, divise, détruit et dans certains cas, conduit à la mort. On ne compte plus les drames liés à l’argent : suicide suite à la faillite, meurtre d’un proche pour obtenir un héritage, homicide lors d’un braquage ayant mal tourné… Quand on arrive en Christ, on peut espérer que les choses seront différentes, mais les témoignages de personnes victimes de manipulation, racket et dépouillement au sein d’organisations se faisant passer pour l’église de Christ demeurent trop nombreux. Heureusement, cela n’est pas le cas partout, mais il est quand même important pour chacun de se poser les bonnes questions. Comment donner ?  À qui ? Qu’est-ce que le Seigneur attend de nous ? Pour beaucoup, la réponse sera plus qu’évidente  et ils la soutiendront par le verset de Malachie 3 :10: « Apportez à la maison du trésor vos dîmes et vos offrandes ».

Pression pastorale, menace de malédiction, espérance de bénédiction en retour, témoignage de personnes démontrant comment le paiement de la dîme a révolutionné leurs finances, habitude trop ancrée pour  être remise en question, désir de vouloir obéir et plaire à Dieu… Voilà quelques raisons qui poussent des milliers de croyants à donner – en  plus des offrandes volontaires – le dixième de tous leurs revenus, en ignorant ce que la Bible enseigne réellement au sujet de la dîme.

La dîme est-elle biblique ? Oui, car elle apparait dans différents passages de la Bible. Cependant, d’autres éléments doivent être pris en considération pour comprendre quelle doit être la position du disciple de la Nouvelle Alliance par rapport à cette pratique. Si la sincérité est une bonne chose, c’est la vérité et la conformité avec la Parole du Seigneur qui priment. Prenons ainsi le temps de nous poser les bonnes questions et trouvons les réponses dans les Saintes Écritures afin de comprendre la pensée de Dieu sur la dîme et plus généralement sur l’argent.

QUELLE EST LA PREMIÈRE MENTION DE LA DÎME DANS LES ÉCRITURES ?

La première mention de la dîme peut être trouvée dans Genèse 14 : 17-20 : « Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut. Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre ! Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout. »

Dans ce passage, Abram venait tout juste de remporter une bataille contre Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui. Il avait livré ce combat pour délivrer son neveu Lot qui avait été fait captif (Genèse 14: 1-12). Après cette victoire, Abram a rencontré Melchisédec et lui a donné la  dîme des biens qu’il avait gagnés pendant la bataille. Dans cet acte, quatre faits principaux peuvent être notés :

  1. Abram a donné cette dîme volontairement et non suite à une demande explicite de Melchisédec.
  2. Abram a donné la dîme des biens qu’il avait obtenus suite au combat qu’il venait de mener. Cette dîme n’incluait aucunement ses biens personnels.
  3. Abram a donné la dîme à Melchisédec qui est une image de Christ selon Hébreux 7.
  4. Abram n’a pas répété cette action. Il a donné la dîme uniquement à cette occasion spécifique.

 Voici donc les conditions auxquelles doivent se soumettre ceux qui veulent payer la dîme comme Abram.

LA DÎME ÉTAIT-ELLE UNE PRATIQUE RÉGULIÈRE DES PATRIARCHES ?

Comme nous venons de le voir, Abram a donné la dîme seulement une fois sur les 175 années de sa vie sur terre.

Quant à Isaac, les Écritures ne mentionnent aucun récit dans lequel il aurait donné une quelconque dîme.

La deuxième mention de la dîme se trouve dans Genèse 28. Dans ce passage, Jacob venait de fuir la maison de son père à cause de son frère Esaü, qui voulait le tuer. La nuit même de son départ, Jacob reçut un songe dans lequel Dieu lui disait qu’Il serait toujours avec lui, qu’Il lui donnerait une descendance qu’on ne pourrait pas compter et qu’Il le ramènerait dans le pays qu’il était en train de fuir. Quand il se réveilla, Jacob fit cette promesse à Dieu : « Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l’Éternel sera mon Dieu; cette pierre, que j’ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras »  (Genèse 28 : 20-22).

Quand Jacob a quitté la maison de Laban pour retourner dans la terre de son père, il n’a pas accompli sa promesse. En effet, il n’y en a aucune mention dans les Écritures et même s’il l’avait fait, cela aurait été vingt ans après son vœu initial. Le récit de la vie des patriarches nous montre clairement que la dîme n’était pas une pratique régulière pour eux. D’ailleurs, Abraham n’en a pas fait une institution qu’il aurait recommandée spécifiquement à sa descendance comme il l’a fait pour la circoncision.

QUAND DIEU A-T-IL INSTITUÉ LA DÎME EN TANT QUE LOI ? COMBIEN DE SORTES DE DÎMES LES ISRAÉLITES DONNAIENT-ILS ? À QUELLE FRÉQUENCE SE FAISAIT LE PAIEMENT DES DÎMES ?

 Moïse a reçu les lois qui gouverneraient le peuple d’Israël.  Parmi ces lois, Dieu avait donné des ordres spécifiques concernant les dîmes. Ces recommandations sont détaillées dans Deutéronome 14 :22-29 et Nombres 18 :20-31. Selon ces passages, on peut distinguer différentes sortes de dîmes :

  • La dîme annuelle pour les pèlerinages à Jérusalem expliquée dans Deutéronome 14 :22-26 :

« Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année.  Et tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira pour y faire résider son nom, la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, et les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Éternel, ton Dieu. Peut-être lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura béni, le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, à cause de ton éloignement du lieu qu’aura choisi l’Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom.  Alors, tu échangeras ta dîme contre de l’argent, tu serreras cet argent dans ta main, et tu iras au lieu que l’Éternel, ton Dieu, aura choisi. Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des bœufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. »

Selon la loi mosaïque, les Israélites devaient aller à Jérusalem tous les ans et apporter le premier dixième du produit de leurs champs ainsi que le vin nouveau et l’huile, et les premiers-nés de leurs troupeaux. Cette dîme devait être mangée par la personne elle-même devant le Seigneur.

  • La dîme pour le lévite, l’étranger, l’orphelin et la veuve mentionnée dans Deutéronome 14 :27-29 :

« Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes. Alors viendront le Lévite, qui n’a ni part ni héritage avec toi, l’étranger, l’orphelin et la veuve, qui seront dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tous les travaux que tu entreprendras de tes mains. »

 Dieu avait demandé au peuple d’Israël de donner un dixième de leur production au lévite, à l’étranger, à l’orphelin et à la veuve. Cette dîme – due tous les trois ans, à la fin de l’année – devait être déposée aux portes afin que les bénéficiaires puissent la collecter.

  •  La dîme à destination du lévite est aussi expliquée dans le passage de Nombres 18 :20-24 :

« L’Éternel dit à Aaron : Tu ne posséderas rien dans leur pays, et il n’y aura point de part pour toi au milieu d’eux; c’est moi qui suis ta part et ta possession, au milieu des enfants d’Israël. Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu’ils font, le service de la tente d’assignation. Les enfants d’Israël n’approcheront plus de la tente d’assignation, de peur qu’ils ne se chargent d’un péché et qu’ils ne meurent. Les Lévites feront le service de la tente d’assignation, et ils resteront chargés de leurs iniquités. Ils n’auront point de possession au milieu des enfants d’Israël : ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants. Je donne comme possession aux Lévites les dîmes que les enfants d’Israël présenteront à l’Éternel par élévation; c’est pourquoi je dis à leur égard: Ils n’auront point de possession au milieu des enfants d’Israël. »

Dans ce passage, Dieu dit aux lévites qu’ils n’auraient point d’héritage dans la terre promise, mais que Dieu lui-même serait leur part et leur possession. Ainsi, Il leur a donné les dîmes des enfants d’Israël comme « salaire » du service qu’ils faisaient dans la tente d’assignation.

  • La dîme de la dîme est mentionnée dans Nombres 18 :25-31 :

« L’Éternel parla à Moïse, et dit : Tu parleras aux Lévites, et tu leur diras : Lorsque vous recevrez des enfants d’Israël la dîme que je vous donne de leur part comme votre possession, vous en prélèverez une offrande pour l’Éternel, une dîme de la dîme; et votre offrande vous sera comptée comme le blé qu’on prélève de l’aire et comme le moût qu’on prélève de la cuve. C’est ainsi que vous prélèverez une offrande pour l’Éternel sur toutes les dîmes que vous recevrez des enfants d’Israël, et vous donnerez au sacrificateur Aaron l’offrande que vous en aurez prélevée pour l’Éternel. Sur tous les dons qui vous seront faits, vous prélèverez toutes les offrandes pour l’Éternel; sur tout ce qu’il y aura de meilleur, vous prélèverez la portion consacrée. Tu leur diras : Quand vous en aurez prélevé le meilleur, la dîme sera comptée aux Lévites comme le revenu de l’aire et comme le revenu de la cuve. Vous la mangerez en un lieu quelconque, vous et votre maison; car c’est votre salaire pour le service que vous faites dans la tente d’assignation. »

Quand les lévites recevaient les dîmes des enfants d’Israël, ils devaient en prélever un dixième et l’apporter au sacrificateur, c’est ce qu’on appelle communément la dîme de la dîme. Dans Néhémie 10 :38, on nous informe que cette dîme particulière devait être apportée à la maison de Dieu, plus spécifiquement dans les chambres de la maison du trésor.

Au travers de ces explications, on peut remarquer que les dîmes que Dieu avait commandées à Israël consistaient en produit de la terre et non pas en argent. De plus, le cumul des différentes sortes de dîmes représentait plus de 10% du produit annuel. Les dîmes versées par Israël sont donc très différentes de celles payées aujourd’hui dans les églises.

À QUI ÉTAIT ADRESSÉ LE VERSET DE MALACHIE 3 :10 SOUVENT CITÉ POUR ENCOURAGER LES CHRÉTIENS À PAYER LA DÎME ?

« Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. » Malachie 3 :10.

Les dîmes dont il est question dans ce passage sont liées à la dîme de la dîme qui, selon la loi Moïse, étaient les seules dîmes apportées dans la maison du trésor (voir détails dans la question précédente). Ainsi, ce verset s’adresse particulièrement aux lévites et non à tout le peuple.

Si on étudie plus en profondeur le livre de Malachie et son contexte, nous pouvons comprendre que les sacrificateurs agissaient mal devant Dieu en disant au peuple : « La table de l’Éternel est méprisable ! » (Malachie 1 :7). Ainsi, des bêtes chétives étaient données en offrande à Dieu et les lévites tout comme le peuple n’étaient pas fidèles dans la pratique de la dîme, ce qui avait attiré la malédiction sur tout Israël (Malachie 3 :9). Dans Malachie 3 :10, le Seigneur invitait simplement les sacrificateurs – appelés à être des modèles en paroles et en action pour le peuple – à être fidèles quant au paiement de la dîme afin qu’Il ouvre les écluses des cieux et les bénisse.

Est-ce que ce verset de Malachie 3 :10 peut être appliqué aux croyants de la Nouvelle Alliance ?

NON. Le livre de Malachie concernait la stricte application de la loi de Moïse (Malachie 4 :4). Nous ne sommes plus sous l’Ancienne Alliance, mais sous la Nouvelle Alliance dans la mesure où nous vivons sous le temps de la grâce que Jésus-Christ est venu inaugurer (Jean 1 :17). Aussi, celui qui décide de se soumettre à un seul précepte de la loi de Moïse encourt de sérieux problèmes, le Seigneur ayant déclaré au travers de Paul dans Galates 3 :10 : « Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique ».

Par conséquent, lorsqu’un prédicateur utilise le verset de Malachie 3 :10 pour pousser les chrétiens à donner le dixième de leurs revenus, il est complètement dans l’erreur. D’ailleurs, sous la Nouvelle Alliance, tous les disciples de Jésus sont appelés à être le temple de Dieu (1 Corinthiens 3 :16) et  les sacrificateurs du Dieu Très Haut (1 Pierre 2 :5). Ainsi, il n’est aucunement question d’apporter des dîmes à un quelconque pasteur dans un bâtiment qu’on appelle à tort « maison de Dieu ».

De plus, la bénédiction ne peut être conditionnée par l’argent qu’on donne à une organisation religieuse. Sous la Nouvelle Alliance, nous sommes premièrement bénis par l’amour manifesté au travers de l’œuvre de la croix. C’est à cet effet que Paul a déclaré dans Éphésiens 1 :3 que nous sommes bénis de toutes bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ. Aussi, quelle bénédiction supplémentaire pourrait espérer une personne qui réalise sa position dans le Royaume de Dieu, à savoir : « assis dans les lieux célestes en Christ » (Éphésiens 2 :6) ?

JÉSUS-CHRIST A-T-IL ENSEIGNÉ LE PAIEMENT DE LA DÎME À L’ÉGLISE ?

Amour-et-argentJésus-Christ a mentionné le mot « dîme » à deux reprises dans le récit de l’Évangile. Quel était l’enseignement qu’il voulait réellement communiquer dans ces passages ?

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. » Matthieu 23 :23.

Dans ce passage, Jésus parlait aux scribes et aux pharisiens et les qualifiait d’hypocrites en ce qu’ils payaient les dîmes, mais  laissaient « ce qui est le plus important dans la loi ». Ainsi, Jésus déclarait clairement que le paiement de la dîme n’était pas la pratique la plus importante de la loi et les invitait premièrement à pratiquer « la justice, la miséricorde et la fidélité (ou la foi) », car sans ces choses il est impossible de plaire à Dieu (Matthieu 6 :33 ; Matthieu 9 :13 et Hébreux 11 :6). Les pharisiens étaient particulièrement zélés pour les traditions de leurs pères et figuraient parmi les plus religieux des juifs. Le mot « pharisien »  signifie en effet « séparé » ; ils se nommaient ainsi, car ils se tenaient à l’écart des choses et des personnes qu’ils considéraient impures. Ces hommes « à part » enseignaient la justice obtenue par la stricte application de la loi comme l’illustre le passage qui suit :

« Et il dit aussi cette parabole à quelques-uns qui se confiaient en eux-mêmes comme s’ils étaient justes, et qui tenaient le reste des hommes pour rien: deux hommes montèrent au temple pour prier, l’un pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien, se tenant à l’écart, priait en lui-même en ces termes: Ô Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes qui sont ravisseurs, injustes, adultères; où même comme ce publicain. Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède. Et le publicain, se tenant loin, ne voulait même pas lever les yeux vers le ciel, mais se frappait la poitrine, disant: Ô Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur! Je vous dis que celui-ci descendit en sa maison justifié plutôt que l’autre; car quiconque s’élève sera abaissé; et celui qui s’abaisse sera élevé. » Luc 18 :9-14

Au travers de cette histoire, Jésus présente deux hommes qui étaient allés au temple pour prier. D’un côté, un pharisien qui exaltait sa propre justice et se considérait comme fidèle à Dieu et à sa loi puisqu’il ne commettait pas les péchés du collecteur d’impôts, jeûnait régulièrement et donnait la dîme de tous ses biens. D’un autre côté, un collecteur d’impôts qui reconnaissait humblement qu’il était pécheur devant Dieu et implorait sa miséricorde. À la fin, le collecteur d’impôts repentant a été justifié plutôt que le pharisien arrogant. L’enseignement principal à en tirer est qu’il n’y a pas de justification dans l’observation de la loi à la lettre. En effet, Dieu prend davantage plaisir à l’humilité et aux esprits brisés (Psaume 51 :19). Donc oui, Jésus a parlé de la dîme comme le montrent ces passages, mais ces versets ne peuvent absolument pas être cités aujourd’hui pour encourager les chrétiens à payer la dîme, car ce n’était pas l’enseignement que Jésus communiquait. Il est vrai que Jésus ne condamne pas le paiement des dîmes ici, mais il faut comprendre que lorsqu’ Il en parlait dans Matthieu 23 :23 (et Luc 11 :42 qui raconte la même histoire), la Nouvelle Alliance n’avait pas été inaugurée. Cette dernière a commencé à la mort de Jésus Christ.

DE LA LOI À LA GRÂCE : QU’EST-CE QUI A RÉELLEMENT CHANGÉ ?

argent bonheurPour beaucoup, il est très difficile de comprendre la différence entre la loi et la grâce. Il est tout d’abord important de rappeler que les deux participent au même plan de rédemption de l’humanité, la loi étant l’ombre des choses à venir (Colossiens 2 :17 et Hébreux 10 :1) et le pédagogue qui conduit à Christ (Galates 3 :24). Quant à la grâce, elle est venue avec Christ, l’agneau de Dieu qui avait été immolé avant la création du monde (1 Pierre 1 :19-20).  La loi donnée par Moïse prescrivait des sacrifices d’animaux pour le pardon des péchés. En effet, « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » selon Hébreux 9 :22. Cependant,  « le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices; car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés » (Hébreux 10 :3).

Ainsi, Christ est venu sur terre offrir un sang pur afin d’ôter le péché du monde et de mettre fin à la première alliance (la loi cérémonielle instituée sous Moïse) et d’en établir une nouvelle dans laquelle il n’y aurait plus besoin de sacrifice pour le péché, car par une seule offrande, celle de son corps, Jésus a amené les saints à la perfection.

 « C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps; Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. Alors j’ai dit : Voici, je viens Ô Dieu ! Pour faire ta volonté. Dans le rouleau du livre il est question de moi pour faire, ô Dieu, ta volonté. Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché ce qu’on offre selon la loi, il dit ensuite : Voici, je viens pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu,  attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit : Voici l’alliance que je ferai avec eux: Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leur esprit; il ajoute: Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.  Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,  et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,  approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. » Hébreux 10 : 5-22.

  LA LOI MOSAÏQUE

Ancienne Alliance

LA GRÂCE

Nouvelle Alliance

Bénéficiaires de l’alliance Israël (Romains 9 :4) Toutes les nations (Jean 3 :16)
Canal d’institution Moïse (Jean 1 :17) Jésus Christ (Jean 1 :17)
Sacerdoce Sacerdoce lévitique avec Aaron comme premier souverain sacrificateur et ses fils comme sacrificateurs (Exode 28 :1). Sacerdoce royal de tous les croyants avec Jésus-Christ comme souverain sacrificateur (Hébreux 7) et tous ses disciples comme sacrificateurs (1 Pierre 2 :9 et Apocalypse 1 :6).
Héritage et paiement des sacrificateurs Les dîmes étaient le paiement des sacrificateurs pour le service qu’ils opéraient dans la tente d’assignation et leur héritage était Dieu lui-même (Nombres 18 :20-24) Les sacrificateurs / enfants de Dieu sont héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ (Romains 8 :17, Ephésiens 1 :11). Pas de paiement pour les sacrificateurs qui doivent vivre par la foi (Romains 1 :17) et se contenter du minimum (1Timothée 6 :8)
Habitation de Dieu La tente d’assignation (Exode 26) puis le temple construit par Salomon (1 Rois 6) Les disciples nés de nouveau sont le temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 3 :16 et 6 :19)
Accès à la présence de Dieu Le temple était divisé en 3 parties :

  1. le parvis où tous les israélites pouvaient accéder
  2. le lieu saint où seuls les sacrificateurs fils d’Aaron pouvaient accéder
  3. le lieu très saint où le souverain sacrificateur entrait une fois par an.

(Lire Hébreux 9 :1-7)

Lors du sacrifice de Jésus-Christ à la croix, le voile du temple qui séparait le lieu saint du lieu très saint s’est déchiré. En offrant son sang parfait comme sacrifice pour le péché du monde, Jésus-Christ a inauguré une nouvelle route vers le lieu très saint, symbole de l’intimité avec Dieu restaurée pour tous les hommes (Hébreux 16 :26).Jésus-Christ est à présent le seul chemin et médiateur vers Dieu le Père (Jean 14 :6 et 1 Timothée 2 :5).
Condition du pardon des péchés Les sacrifices d’animaux répétés tous les ans pour couvrir les péchés (Lévitique 16) La foi en l’unique sacrifice de Jésus-Christ qui est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1 :29)
Sacrifice agréable à Dieu L’holocauste décrit dans Lévitique 1 L’offrande de nos vies sanctifiées selon Romains 12 :1-2
Moyens d’enseignement La loi mosaïque était le pédagogue qui conduisait vers Christ (Galates 3 :24). L’Esprit Saint est l’enseignant par excellence que le Seigneur a laissé (Jean 14 :26).
Lieu d’inscription des termes de la « loi en vigueur » Sur des tables de pierre, symbole des cœurs non convertis (Exode 24 :12 et Exode 34 : 4+28) Sur des tables de chair, symbole des cœurs nouveaux et des esprits régénérés à la nouvelle naissance (Ezéchiel 36 :25-27 et Hébreux 10 :16)




De la loi à la grâce, le changement majeur concerne le sacerdoce duquel découlait la loi cérémonielle regroupant toutes les prescriptions de Moïse relatives au culte, et rendu obsolète par le sacrifice parfait de Christ. Nul besoin aujourd’hui qu’une élite se consacre à faire des sacrifices d’animaux, des prières et des offrandes pour le peuple. Jésus Christ est effectivement l’intercesseur (Hébreux 7 :25 et 1 Jean 2 :1) et la victime expiatoire offerte pour nos péchés.

La dîme payée aux lévites n’a plus de raison d’être aujourd’hui dans la mesure où le sacerdoce lévitique a été remplacé par le nouveau sacerdoce dans lequel Jésus-Christ est le souverain sacrificateur et tous les croyants sont sacrificateurs, sacrifices et temples. Par conséquent, prétendre que le chrétien lambda doit verser la dîme de ses revenus aux sacrificateurs modernes – plus connus sous le nom de pasteurs, prophètes, bishops ou hommes de Dieu – est une grossière erreur.

Jésus n’a pas aboli la loi en ce qu’Il n’a pas changé son standard en matière de sainteté, de justice et de moralité (Matthieu 5 :17-20 + 48, Hébreux 10 :14, Matthieu 6 :33 et Marc 12 :29-33 et Galates 5 :14). En revanche, Il a non seulement accompli une fois pour toutes le sacrifice d’expiation nécessaire au pardon de nos péchés,  mais il a également pourvu – au travers de l’envoi du Saint-Esprit – à l’aide nous permettant d’atteindre ses exigences.

COMMENT S’EST DÉVELOPPÉ LE « SACERDOCE PASTORAL » QUE L’ON PEUT OBSERVER DANS LA MAJORITÉ DES ASSEMBLÉES AUJOURD’HUI ?

agent qui pleut Le « sacerdoce pastoral ou de l’homme de Dieu » est un système financé et soutenu par les fidèles. Comme dans beaucoup d’autres mouvements religieux, il y a un leader spirituel rémunéré (généralement le pasteur), un édifice (le bâtiment d’église ou lieu de réunion) et des règles relatives aux sacrifices (notamment la dîme).

Bien que ce fonctionnement ne soit pas biblique, on peut le retrouver dans la majorité des assemblées chrétiennes aujourd’hui et nous allons voir les éléments qui ont favorisé son développement.

 Comme il a été dit plus haut, nous sommes passés du sacerdoce lévitique, où seule une catégorie de personnes avait accès à la présence de Dieu, au sacerdoce universel dans lequel tous les croyants sont sacrificateurs.

Le triste constat c’est que beaucoup ne connaissent ni ne comprennent leur responsabilité en tant que sacrificateur et méprisent cette fonction en se mettant sous le joug des hommes.

Il n’y a rien de nouveau soleil. Tout le peuple d’Israël avait initialement été appelé à être « un royaume de sacrificateurs et une nation sainte » (Exode 19 :6) mais la majorité a refusé non seulement la présence et l’intimité avec Dieu (Exode 20 :19) mais également le règne direct de Dieu en réclamant un roi comme les autres nations (1 Samuel 8 :5-8). De la même manière, beaucoup de croyants de la Nouvelle Alliance veulent un pasteur ou prophète qui règnera sur eux, intercèdera en leur faveur auprès de Dieu et leur communiquera la pensée de Dieu pour leur vie. Cette inclinaison de l’homme à vouloir un chef pour gouverner sur lui est l’un des éléments ayant favorisé le développement du « sacerdoce pastoral » mais ce n’est pas le seul.

 Le « sacerdoce pastoral », présent même dans les églises dites réformées, est aussi un héritage de l’Église catholique. En effet, au IIe siècle, Ignace d’Antioche (35-107) a développé une doctrine exaltant un évêque au-dessus des autres anciens. Cet évêque seul aurait, selon Ignace d’Antioche, la responsabilité de célébrer le repas du Seigneur, diriger les baptêmes, donner des Conciles, discipliner les membres de l’église, approuver les mariages et donner les sermons. Ce modèle, également soutenu par Cyprien de Carthage (200-258) qui est l’un des pères de l’Église Catholique, s’est propagé au cours du IIe siècle et prévalait partout à la fin du IIIe siècle.

C’est ainsi que s’est progressivement développée la classe très hiérarchisée du clergé, qui est bien sûr en totale inadéquation avec le modèle de l’Église primitive gérée par un collège d’anciens (Actes 13 :1-3). Malgré les vagues de réformation du XVe siècle jusqu’à aujourd’hui, ce fondement non biblique d’un homme seul à la tête de l’assemblée locale demeure dans quasiment toutes les « dénominations chrétiennes ». Ainsi, la fonction « pasteur » qui n’est évoquée que deux fois dans le Nouveau Testament est centrale dans la quasi-totalité des assemblées actuelles.

 Si l’idée qu’un seul homme dirige fut acceptée et profondément ancrée dans les mentalités dès le IIIe siècle, le soutien financier de ce système par la dîme s’est développé bien plus tard. En effet, Cyprien de Carthage fut le premier à mentionner le soutien du clergé par le paiement de la dîme, mais cette idée ne rencontra pas beaucoup de succès dans les premiers siècles. Jusqu’au VIIIe siècle, la dîme était pratiquée comme offrande volontaire, mais elle est devenue obligatoire et même légale vers la fin du Xème siècle pour soutenir l’Église qui entretenait d’étroites relations avec l’État. Cela n’est plus le cas aujourd’hui, mais la pratique de la dîme reste largement répandue pour rémunérer les « ministres de Dieu ».

 Le « sacerdoce pastoral » selon lequel un pasteur rémunéré règne seul à la tête de l’Église n’a donc aucun fondement biblique. Dans son livre Le Christianisme paganisé, Frank Viola décrit justement les dommages d’un tel système sur le libre fonctionnement de l’Église :

 « Notre ignorance de l’histoire de l’Église nous a aveuglément volé une partie de notre héritage collectif. Le ministère individuel est entièrement étranger au Nouveau Testament, pourtant nous l’embrassons tandis qu’il suffoque notre fonctionnement. Nous sommes des pierres vivantes, non mortes. Cependant, l’office pastoral nous a transformés en pierres qui ne respirent pas. [..]

 L’office pastoral vous a volé votre droit de fonctionner comme membre du Corps de Christ ! Il a fermé votre bouche et vous a attaché à un siège. Il a tordu la réalité du corps, faisant du pasteur une bouche géante et vous une oreille minuscule. Il vous a rendu spectateur muet à peine compétent à prendre des notes de sermon et à passer un plateau pour l’offrande !

Mais ce n’est pas tout. L’office pastoral moderne a renversé la pensée principale de la lettre aux Hébreux – la fin de l’ancien sacerdoce. Il a rendu inefficace l’enseignement de 1 Corinthiens 12-14, que chaque membre a le droit et le privilège du service lors d’une réunion d’Église. Il a vidé le message de 1 Pierre 2 qui révèle que chaque frère et sœur est un prêtre dans le service. […]

 Nous traitons le pasteur comme s’il était l’expert professionnel. Nous nous attendons à ce que les docteurs et les ministres nous servent, pas pour nous apprendre à servir les autres. Et pourquoi ? Parce qu’ils sont les experts. Ils sont les professionnels qualifiés. Malheureusement, nous considérons le pasteur de cette même manière. Toute cette manière de faire s’élève contre le fait que chaque croyant est un prêtre, non seulement devant Dieu, mais les uns envers les autres.

Mais il y a quelque chose d’autre. Le pastorat moderne rivalise contre l’Autorité fonctionnelle du Christ dans son Église. Il tient d’une manière illégitime la place unique de la centralité et de l’Autorité parmi le peuple de Dieu, une place réservée seulement pour la personne du Seigneur Jésus. Jésus-Christ est le seul chef sur l’Église et a le mot final. Par son office, le pasteur déplace et supplante l’Autorité du Christ en s’établissant comme tête humaine de l’Église.

 Pour cette raison, rien ne gêne autant la réalisation du but éternel de Dieu que le rôle pastoral moderne. Pourquoi ? Parce que ce but est de manifester l’Autorité du Christ dans l’Église par le libre fonctionnement de chaque membre du Corps. Tant et aussi longtemps que l’office pastoral demeure, vous ne serez jamais témoins d’une telle manifestation. »

 À la lumière de tous ces éléments, payer la dîme sous la Nouvelle Alliance revient à soutenir un sacerdoce que Dieu n’a jamais établi puisque ce système va à l’encontre de l’œuvre du Seigneur. Payer la dîme sous la Nouvelle Alliance c’est également refuser son identité de sacrificateur et se priver soi-même de la liberté pour laquelle Christ a payé un grand prix à la croix. Payer la dîme sous la Nouvelle Alliance signifie enfin négliger la grâce et refuser l’ordre établi par Dieu.

 Si la dîme n’est plus d’actualité, il est quand même important de rappeler que les offrandes le sont.

COMMENT LES DISCIPLES SONT-ILS ENCOURAGÉS À DONNER SOUS LA NOUVELLE ALLIANCE ?

Dès la naissance de l’Église relatée dans le livre des Actes, nous pouvons constater une mobilisation des croyants qui soutenaient l’œuvre de Dieu financièrement, mais contrairement à ce qu’Il avait fait sous l’Ancienne Alliance, Dieu n’avait pas fixé des lois particulières relatives aux offrandes. Quelques recommandations ont cependant été émises concernant les dons au sein de l’Église.

  • Les dons doivent être faits en réponse à des besoins spécifiques.

« Car il n’y avait parmi eux aucun indigent : tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu, et le déposaient aux pieds des apôtres; et l’on faisait des distributions à chacun selon qu’il en avait besoin. » Actes 4 :34-35.

 « En ce temps-là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche. L’un d’eux, nommé Agabus, se leva, et annonça par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude. Les disciples résolurent d’envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée. » Actes 11 :27-29.

  • Les dons doivent être faits dans le secret et l’humilité.

« Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus; autrement, vous n’aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » Matthieu 6 :1-4.

  •  Les dons doivent être faits en fonction de ses moyens et non au-delà.

« Et en cela je vous donne un conseil, car cela vous convient, à vous qui non seulement avez commencé de le faire, mais qui en aviez eu le dessein dès l’année passée. Achevez donc maintenant de le faire, afin que comme il y a eu la promptitude de la volonté, il y ait aussi l’accomplissement selon vos moyens. Car, si la promptitude de la volonté existe, on est agréable à Dieu, selon ce qu’on a, et non selon ce qu’on n’a pas. »

2 Corinthiens 8 :10-12

  • Les dons doivent être faits avec joie et non avec regret ou par contrainte.

« Que chacun donne selon qu’il l’a résolu en son cœur, non à regret, ni par contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. » 2 Corinthiens 9 :7

Sous la Nouvelle Alliance, donner de l’argent – même pour soutenir des causes nobles et importantes – n’est pas une loi obligatoire, mais il s’agit plutôt de l’expression de l’amour de Dieu répandu dans le cœur du croyant.

La seule chose que le disciple est vivement encouragé à donner c’est son corps selon qu’il est écrit dans Romains 12 :1 : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable ».

SI LES CHRÉTIENS NE PAIENT PAS LA DÎME, COMMENT LES PASTEURS ET AUTRES MINISTRES DE DIEU VIVRONT ?

Lorsque Dieu donne une vision, il donne également la provision nécessaire à l’accomplissement de celle-ci. Ainsi, celui qui a reçu l’appel de Dieu doit s’attendre entièrement à celui qui l’a appelé et non user de stratagèmes mêlant fausses doctrines et manipulation du peuple de Dieu pour s’auto-assurer un salaire et une retraite confortables.

« Le juste vivra par la foi », la Parole nous le dit dans Romains 1 :17. Il s’agit même du passage ayant initié la réforme protestante du XVIe siècle avec Martin Luther (1483-1546) qui s’est fermement opposé au trafic dans l’Église et aux systèmes non bibliques qui tuent la foi. À son époque, Luther a combattu le système hérétique non biblique des indulgences qui faisaient croire aux croyants qu’ils pouvaient acheter  leur place au paradis. Aujourd’hui, nous pouvons observer un phénomène similaire avec le succès d’un évangile édulcoré dans lequel il suffirait de donner son cœur à Jésus une fois et de donner la dîme au pasteur pour être sauvé. Cet enseignement erroné satisfait d’une part les chrétiens qui n’arrivent pas à faire une croix sur le péché et d’autre part les pasteurs et autres hommes de Dieu professionnels qui ont l’assurance d’un salaire. Pourtant, selon Éphésiens 4 :11, les ministres de la parole sont censés être des dons pour l’Église et non des charges.

Oui, le disciple de Christ est encouragé à faire part de ses biens à ceux qui lui annoncent l’Évangile (Galates 6 :6). Mais est-ce que cela signifie mettre en place une organisation que Dieu n’a pas instituée au sein de son corps en imposant le paiement de la dîme comme doctrine fondamentale de l’Église ? Sûrement pas ! Faire part de ses biens à ceux qui nous annoncent l’Évangile revient tout simplement à soutenir par nos biens et librement les serviteurs que Dieu envoie pour nous enseigner la Parole. Ce principe a commencé lorsque Jésus a envoyé les douze en mission et leur a déclaré que « l’ouvrier mérite son salaire » (Matthieu 10 :1-10). Le salaire en question c’est  la nourriture et cela est confirmé dans Luc 10 :7.

Il y a ainsi un droit de prédicateur et Paul en a parlé dans 1 Corinthiens 9 : 18. Pourtant, il a appelé récompense le fait d’annoncer l’Évangile gratuitement et a estimé plus honorable de travailler de ses mains, afin de pourvoir à ses besoins et à ceux des personnes qui étaient avec lui, pour ne rien imposer aux frères et sœurs. Il a certes reçu quelques dons, mais cela n’était en aucun cas le fruit d’une pression exercée sur le peuple de Dieu.

« Je n’ai désiré ni l’argent, ni l’or, ni les vêtements de personne. Vous savez vous-même que ces mains ont pourvu à mes besoins et à ceux des personnes qui étaient avec moi. Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » Actes 20 :33-35.

Que les ministres de Dieu suivent donc l’exemple de Paul qui, dans la disette comme l’abondance, bénissait Dieu par la foi et dans l’espérance de la gloire à venir !

DIEU PREND-IL PLAISIR DANS CE QUI APPARTIENT À CÉSAR ?

 « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »Matthieu 22 :21.

 Il s’agit de l’une des répliques les plus connues de Jésus et pourtant nombreux sont ceux qui persistent à vouloir donner à Dieu ce qui est à César.

Dans cet épisode très connu des Évangiles, Jésus a habilement rappelé aux pharisiens – qui voulaient le piéger – que la monnaie devait revenir à celui dont elle porte l’effigie. Jésus rappelait l’importance d’une part de régler les impôts dus aux autorités et d’autre part de lui donner ce qui lui appartient.

Paul a également abordé ce sujet dans Romains 13 :7 : « Rendez à tous ce qui leur est dû : l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur ».

Dieu n’est pas le créateur de la monnaie. Lors de son ministère terrestre, Jésus-Christ a toujours manifesté une certaine distance vis-à-vis de l’argent. Il ne gardait pas la bourse, mais en avait laissé le soin à l’un de ses disciples (Matthieu 12 :6) qui lui, a été séduit par le gain, allant jusqu’à livrer le Maître pour quelques pièces (Luc 22 :4-5).

À aucun moment Jésus n’a fait d’appel de fonds même s’il a été soutenu notamment par des femmes qui l’assistaient de leurs biens selon Luc 8 :3.

 Aussi, le seul miracle de Jésus lié directement à l’argent est celui qui était relatif au paiement des deux drachmes (un impôt payé par les Israélites pour l’entretien du temple). Dans cette histoire qu’on peut retrouver en Matthieu 17 : 24-27, Jésus a envoyé Pierre pêcher un poisson dans la bouche duquel il y trouva de quoi payer la taxe pour eux deux. En revanche, lorsque Jésus a nourri 5000 hommes, il a choisi de multiplier la nourriture et non la monnaie qui aurait permis d’acheter de la nourriture pour tous.

 « Comme l’heure était déjà avancée, ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée; renvoie-les, afin qu’ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s’acheter de quoi manger. Jésus leur répondit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent : Irions-nous acheter des pains pour deux cents deniers, et leur donnerions-nous à manger ? Et il leur dit : Combien avez-vous de pains ? Allez voir. Ils s’en assurèrent, et répondirent : Cinq, et deux poissons. Alors il leur commanda de les faire tous asseoir par groupes sur l’herbe verte, et ils s’assirent par rangées de cent et de cinquante. Il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu’ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins de morceaux de pain et de ce qui restait des poissons. Ceux qui avaient mangé les pains étaient cinq mille hommes. » Marc 6 :35-44.

 Que comprendre au travers  de ces deux histoires ?

Tout d’abord, les impôts ne se paient pas avec la prière ou le parler en langues, mais bel et bien avec la monnaie de ce monde. Le Seigneur donnera toujours le nécessaire afin que ses enfants ne vivent pas sous les dettes et ne rendent de cette manière un mauvais témoignage. Sa provision est toujours miraculeuse, car tout nous vient de Lui. Travailler honnêtement reste le moyen le plus simple pour obtenir la monnaie nécessaire à rendre son dû à César. Il est intéressant de noter ici que Pierre, pêcheur de métier, a été envoyé à la pêche.

Ensuite, lors de l’épisode de la multiplication des pains raconté par Marc, les disciples s’approchèrent de Jésus pour lui faire remarquer qu’il était temps de renvoyer la foule afin que les gens aillent acheter de quoi se nourrir. Jésus les invita à les nourrir et les disciples réabordèrent la question financière, demandant s’il fallait acheter du pain pour deux cent deniers afin de nourrir toutes ces personnes. C’est à ce moment-là que Jésus accomplit le célèbre miracle de la multiplication des pains et des poissons. Là où l’homme voit l’argent comme le seul moyen de provision, Dieu nous confond et multiplie les produits qu’il a initialement créés pour que l’homme en jouisse librement et sans contraintes.

Croire que Dieu prend particulièrement plaisir aux offrandes monétaires importantes est un grand mensonge ! Et nous en avons la preuve avec l’histoire de la pauvre veuve qui, financièrement parlant, avait donné peu, mais selon Jésus, elle avait donné plus que tous les autres (Luc 21 :1-4).

Par conséquent, Jésus regarde davantage aux cœurs et à nos motivations profondes plutôt qu’au montant de nos dons qui ne l’impressionnent absolument pas. C’est ainsi qu’Ananias et Saphira ont été repris sévèrement et frappés de mort, car ils n’ont pas craint Dieu et ont menti au Saint-Esprit (Actes 5 :1-10). Comme d’autres chrétiens de l’Église primitive, le couple Ananias et Saphira avait vendu un champ pour faire un don à la communauté des croyants, mais ceux-ci ont retenu une partie du prix du champ sans le faire savoir aux autres. Comme Pierre l’a soulevé, rien ne les obligeait à faire ce don-là. Et même si la somme apportée par le couple pouvait être considérable, Dieu n’a pas agréé leur don, car leur comportement révélait que leur cœur n’était pas droit, preuve en est : le diable y était entré.

 Cette histoire est une parfaite illustration des chrétiens qui veulent donner à Dieu ce qui appartient à César (l’argent, les billets) et à César ce qui appartient à Dieu (la crainte, la confiance). En effet, Ananias et Saphira n’ont pas craint Dieu en mentant au Saint-Esprit. Ils ont eu peur de manquer en donnant tout, ils ont placé une partie de leur confiance dans la richesse financière et leur don les a conduits à la mort.

Puissions-nous ne jamais présenter à Dieu de telles offrandes !

Finalement, Jésus ne prend aucun plaisir à ce qui appartient à César. Il n’a pas aimé l’argent et n’a jamais cherché à s’enrichir sur la terre, mais plutôt à enrichir les autres. D’ailleurs, le conseil qu’Il a donné au jeune homme riche qui voulait être assuré de la vie éternelle est très révélateur :

« Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus lui dit : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Il n’y a de bon que Dieu seul. Tu connais les commandements : Tu ne commettras point d’adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère. Il lui répondit : Maître, j’ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu’il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu !  Les disciples furent étonnés de ce que Jésus parlait ainsi. Et, reprenant, il leur dit : Mes enfants, qu’il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d’entrer dans le royaume de Dieu !  Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.  Les disciples furent encore plus étonnés, et ils se dirent les uns aux autres: Et qui peut être sauvé ?  Jésus les regarda, et dit : Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu : car tout est possible à Dieu. »  Marc 10 :17-27.

Notons que Jésus – celui qui n’avait pas d’endroit pour poser sa tête (Matthieu 8 :20) – n’a pas demandé à ce que l’homme lui donne ne serait-ce qu’une partie de sa grande richesse terrestre. Quelle différence avec ces leaders évangéliques  mendiant et rackettant le peuple de Dieu !

SI JÉSUS EST VENU ANNONCER UNE BONNE NOUVELLE AUX PAUVRES, POURQUOI N’A-T-IL PAS MIS FIN À LA PAUVRETÉ ?

 « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,  et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit :  L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.  Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.» Luc 4 :16-21.

À la genèse de son ministère, Jésus est entré dans une synagogue et a lu un rouleau contenant le passage d’Esaïe 61, disant clairement que le prophète avait parlé de lui-même. Nous pouvons voir ici que les pauvres étaient au cœur de son ministère ; c’est à eux particulièrement que Jésus était venu annoncer une bonne nouvelle. Contrairement à ce que beaucoup de prédicateurs de l’évangile de prospérité peuvent enseigner, cette bonne nouvelle n’est pas :

  • « Jésus-Christ est mort à la croix pour que nous soyons prospères financièrement. »
  • « Jésus-Christ s’est fait pauvre sur la terre pour que nous soyons riches sur la terre. »
  • « Donne 100 euros à Jésus et il te rendra 1000 euros. »

Ainsi, la bonne nouvelle que Jésus est venu annoncer aux pauvres n’est pas le début d’une nouvelle ère qui rimerait avec abondance matérielle et financière. D’ailleurs, même les païens le reconnaissent : « l’argent ne fait pas le bonheur ». Jésus n’est pas venu éradiquer la pauvreté financière et matérielle, il a même déclaré que les pauvres (nécessiteux) seront toujours là (Jean 12 :8).

Cela peut paraitre choquant et même contradictoire pour certains qui diraient : « Quelle meilleure nouvelle pour un pauvre  que la fin de sa pauvreté ! ». Cependant, la bonne nouvelle que Jésus est venu annoncer concerne le royaume de Dieu, qui ne consiste ni dans le manger et le boire (Romains 14 :17) ni dans les choses terrestres (Matthieu 6). Le royaume de Dieu c’est la fin des inquiétudes, la justice, la paix et la joie par le Saint-Esprit, et ce, dans toutes les situations : disette, maladie, épreuves… Jésus est venu offrir ce que le monde et les billets de banque ne peuvent garantir !

La bonne nouvelle c’est que la vie éternelle commence dès aujourd’hui au travers de la connaissance personnelle de Jésus-Christ le Dieu véritable (Jean 17 :3), et l’espérance du royaume à venir. Car quand bien même il serait dans l’abondance, les inquiétudes profondes de l’homme quant au lendemain, à la mort et à son éternité ne peuvent trouver de réponse qu’en Christ seul.

Nous pouvons également noter que la dîme sous la loi de Moïse était une « bonne nouvelle » pour les pauvres puisque ces derniers ne la payaient pas, mais en bénéficiaient. Or aujourd’hui, dans la majorité des assemblées chrétiennes où la dîme est pratiquée, même les personnes aux revenus les plus modestes sont contraintes de payer cet impôt dont les bénéficiaires principaux sont, non les pauvres, mais des pasteurs.    

Dieu aurait-il cessé de soutenir matériellement les nécessiteux en mettant fin à la dîme ? Absolument pas.

Les pauvres sont toujours au cœur de l’œuvre de Dieu. Ainsi, Jésus a invité le jeune homme riche voulant le suivre à donner sa fortune aux pauvres (Marc 10 :17-27). D’ailleurs, selon Actes 4 :34-35, il n’y avait aucun indigent au sein de l’église, car tous partageaient. Cet élan de solidarité n’était pas la conséquence d’une loi sur le partage que Dieu aurait imposée, mais plutôt la conséquence de l’amour fraternel qui doit être retrouvé chez les disciples de Christ (Jean 15 :12).

Cet amour ne consiste pas en paroles, mais en actions et en vérité selon 1 Jean 3 :16-18. Cette notion d’amour en actes est tellement importante pour le Seigneur Jésus qu’Il s’est lui-même identifié au nécessiteux, à l’étranger, au malade et au prisonnier dans Matthieu 25. Dans ce même passage qui parle du jugement, les personnes n’ayant pas fait preuve de miséricorde ont été rejetées par le Seigneur qui leur a dit : « Retirez-vous de moi, maudis ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim et, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais étranger et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison et vous ne m’avez pas rendu visite. Ils répondront Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle »(Matthieu 25 :41-46).

Ces paroles devraient nous faire trembler plus que toutes les menaces de malédiction liées au non-paiement de la dîme tant la sentence est claire et douloureuse. L’Église corps de Christ est clairement appelée à exercer la miséricorde et à partager avec les démunis et non à financer le train de vie extravagant de certains pasteurs évangéliques.

La richesse que Jésus Christ est venu apporter aux pauvres est tout d’abord spirituelle. Le nécessiteux doit cependant pouvoir trouver au travers de l’Église de Christ un soutien matériel dans la mesure du possible. En cela, nous avons un bel exemple au travers de Jésus-Christ qui s’est fait pauvre pour enrichir les autres.

 « De même que vous excellez en toutes choses, en foi, en parole, en connaissance, en zèle à tous égards, et dans votre amour pour nous, faites en sorte d’exceller aussi dans cette œuvre de bienfaisance. Je ne dis pas cela pour donner un ordre, mais pour éprouver, par l’exemple du zèle des autres, la sincérité de votre amour. Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis. […]. La bonne volonté, quand elle existe, est agréable en raison de ce qu’elle peut avoir à sa disposition, et non de ce qu’elle n’a pas. Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d’égalité : dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu’il y ait égalité, selon qu’il est écrit : Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n’en manquait pas. » 2 Corinthiens 8 :7-15.

ENTRE RICHESSE ET PAUVRETÉ : QUE POUVONS-NOUS ESPÉRER EN CHRIST ?

  « Je te demande deux choses: Ne me les refuse pas, avant que je meure ! Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; ne me donne ni pauvreté ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. De peur que, dans l’abondance, je ne te renie et ne dise : Qui est l’Éternel ? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, et ne m’attaque au nom de mon Dieu. » Proverbes 30 :7-9.

 Cette parole d’Agur est un exemple parfait de sagesse face aux richesses de ce monde. Au travers de cette prière, il ne demande que le pain quotidien, le nécessaire, ni plus, ni moins, afin que le nom de Dieu soit toujours honoré dans sa vie. Cela fait parfaitement écho à la prière que Jésus a enseignée à ces disciples (Matthieu 6 :9-15) et qui doit également nous inspirer. Le Seigneur nous invite à la dépendance au Père, à la foi, à la simplicité : chose difficile pour les plus riches. À cet effet, Jésus a clairement dit qu’il serait difficile pour celui qui a des richesses d’entrer dans le royaume des cieux (Luc 18 :24). En effet, aux richesses de ce monde sont souvent associées la suffisance, la corruption et même les inquiétudes : autant d’éléments très nuisibles à la foi. Celui qui a d’importantes richesses est aussi particulièrement exposé à l’amour de l’argent présenté comme une racine de tous les maux selon 1 Timothée 6 :10.

D’ailleurs, même si cela peut s’avérer rude – car on peut rapidement se sentir humainement en situation de risque – il n’y a rien de plus merveilleux que de vivre par la foi et voir la provision du Père au quotidien. Je l’expérimente personnellement de plus en plus et j’ai même réalisé que ce n’est pas en ayant beaucoup matériellement qu’on va davantage semer dans l’œuvre de Dieu ou donner des offrandes que Dieu agréera davantage. D’ailleurs, dans toutes les époques, la pauvreté matérielle et financière n’a jamais été une limite pour servir Dieu. Ainsi, la veuve de Sarepta a pu nourrir Élie, elle-même et son fils pendant les trois ans et demi où la famine avait sévi à l’époque d’Achab (1 Rois 17 : 8-16). Lors du ministère terrestre de Jésus, la pauvre veuve a donné une offrande plus agréable que tous (Luc 21 :1-4). Les églises de Macédoine ont soutenu l’œuvre du Seigneur alors qu’elles étaient dans une pauvreté profonde (2 Corinthiens 8 :1-4)…

 Ainsi même dans la pauvreté, avec Dieu nous ferons des exploits !

CONCLUSION

Pour résumer, la dîme n’est plus d’actualité et voici 10 raisons pour lesquelles l’enseignement de cette pratique sous la nouvelle alliance doit être fermement réprouvé :

  • Ni Jésus-Christ ni les apôtres n’ont enseigné le paiement de la dîme.
  • Jésus n’a pas promis qu’Il ouvrirait aux disciples les écluses des cieux s’ils payaient la dîme, il les a déjà assis avec lui dans les lieux célestes.
  • La foi d’Abraham n’a pas été prouvée en ce qu’il a donné une fois une dîme, mais en ce qu’il a accepté d’obéir à Dieu en tout temps, même quand il a fallu renoncer au fils de la promesse.
  • La pratique régulière de la dîme a été instituée sous la loi de Moïse et rendue obsolète par le sacrifice de Christ.
  • La pratique de la dîme est en inadéquation avec la liberté que Christ nous a offerte.
  • Dieu n’a jamais établi le « sacerdoce pastoral » avec au centre un « homme de Dieu » rémunéré par les dîmes des fidèles.
  • La dîme sous la nouvelle alliance est synonyme de condamnation et de pression pour les plus modestes alors qu’elle était une « bonne nouvelle » pour les nécessiteux sous Moïse.
  • Dans sa justice et sa grâce, Dieu ne peut pas maudire une personne qui donne « seulement » 7% de son salaire de 800 euros et bénir une autre qui donne 10% de son salaire de 3000 euros.
  • Dieu ne veut pas uniquement 10% de nos revenus, mais notre vie tout entière.
  • Jésus n’a pas supprimé la loi, mais l’a accomplie afin de nous permettre de rentrer dans une alliance nouvelle où nous sommes devenus fils, rois et sacrificateurs du Dieu Très Haut.

 Alors, finalement comment donner ? De tout son cœur, librement, selon ses moyens, animés des sentiments qui étaient en Jésus-Christ, libérés de l’amour de l’argent et de toute pression. À qui donner ? Aux pauvres, aux veuves, aux orphelins, à nos parents, aux frères et sœurs dans le besoin. On peut aussi soutenir les frais de fonctionnement de l’église locale et tout projet que le Saint-Esprit nous mettra à cœur. Qu’est-ce que Dieu attend de nous ? En toutes choses, le Seigneur attend que nous recherchions l’amour, la fidélité, la justice, la pureté du cœur et l’obéissance à sa Parole. C’est alors que nous nous assurerons un trésor dans les cieux !

 

À lire aussi : Le Christianisme paganisé, Frank Viola ; Eglise influente ou influencée, Shora Kuetu.

Nirina C.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

122 Réponses de cet article
  1. Ce que je viens de lire est epoustouflant!! Jamais je n’ai lu un article sur la dime aussi Poignant. Que Dieu vous benisse abondemment pour ces ecailles qui n’arretent pas de tomber de nos yeux et pour toute la diligence que vous demontrez par votre service a notre maitre Jesus, afin que les ames soient de plus en plus delivrées.

    • Mickaelle,
      Bonjour?…
      La Parole de Dieu nous enseigne Que le simple croit tout, mais l’homme prudent est attentif..  » Proverbes 14:15″
      Tu n’as jamais lu anything concernant la dime mais stupefait de voir Tu accordes la benediction??
      Dans cet article…l’auteur dit que la dime en Malachie 10 est addressee aux Sacrificateurs
      Qui sont les Chretiens??
      Apocalypse 1: 4 – 6; Apocalypse 5: 9 – 10
      1 Pierre 2: 5,9.
      Matthew 5: 17- 19.
      Les soient disant Chretiens pensent qu’ils sont pas une branche d’olivier sauvage..
      Romains 11: 16 – 17.
      Es – tu reellement ne de Nouveau?
      Jean 3:3
      1 Jean 4:1/ 1 Jean 5: 1- 4.
      Paye ta dime comme sacrifiteur la ou Tu prie!

      Merci,
      Pastor Timothy Bikanye.

    • Dada,

      Qui sont -ils ceux qui volent Les enfants de Dieu?…Les Pasteurs ??..’
      Notre generation….Proverbs 30 : 17
      Dit  » l’oeil qui se moque d’un pere Et qui dedaigne l’obeissance envers une mere Les Corbeaux du torent le perceront Et….
      La caracteristique du derniers temps…Les gens seront ennemis de gens de biens,.
      . » 2 Timothy 3:1 – 4″
      Le comportement des Corinthians a l’epoque de Apotre Paul…Ou Apotre leur parla avec autorites
      Est-ce un peche?? Contre ceux qui faisaient de proces..Qui paitre un troupeau ne se nourrit pas de lait de troupeau? Il est un voleur?
      1 Corinthians 9:1 – 9.

      Pastor Timothy Bikanye.

  2. Je crois que l’erreur particulière de cet article, et il témoigne de l’esprit dans lequel il est rédigé est de fondamentalement séparé la loi « ordonnance » donnée à Moïse de la nouvelle alliance conclue par le sang parfait de l’Agneau de Dieu, Jésus-Christ. Je ne suis pas un érudit de la parole de Dieu mais je sais que Dieu a fait toutes choses pour un but. la parole de Dieu n’est pas coupée ou entre coupée? quand elle s’adresse aux juifs elle s’adresse tout aussi bien aux chrétiens de la nouvelle alliance quand l’Esprit nous éclaire sur le sens des mots et des prescriptions.

    Je le redis. Pour moi ce tableau est claire et vrai mais est une erreur de traduction de la pensée véritable de Dieu.

    • Bonjour Loïc,

      La Parole de Dieu n’est pas coupée ou entrecoupée, mais pourtant il n’y a plus de sacrifices d’animaux à faire, ni de pèlerinage à Jérusalem, etc. C’est donc bien qu’il s’est passé quelque chose de particulier avec le sacrifice de Christ.

      Si tu comprends ce qu’il s’est passé, tu comprendras pourquoi la pratique de la dîme n’est plus à accomplir 😉

      Shalom.

    • je regrette de n avoir pas vu cet article en 2014 d ou je sors vraiment je n ai pas de mots que Dieu m aide a pardonner a ces pasteurs
      Nous devons payer la dime mais quel dime? la dime annuelle ou mensuelle, Abraham a paye quel dime a melkisedek est ce qu on lui a mis la corde au cou? non que ce soit offrande ou dime nous devons donner librement Dieu n est pas notre employeur mais il est notre pere, aujourdhui les gens pensent que le ministere est un métier mais non c est une vocation au temps de Jesus ces disciples ont paye la dime a qui ? ouvrez vos meninges, on nous demande de donner librement et non si tu ne donnes pas tu seras maudit on entend beaucoup dans les bouches de pasteurs, si tu ne donnes pas on va devorer tes richesse moi principalement j aime donner avec liberte car JESUS NOUS A DIT QUE NOUS CONNAITRONS LA VERITE ET ELLE NOUS RENDRA LIBRE, DONT aVEC JESUS NOUS SOMMES DES HERITIAIRES DE DIEU, TELS QU ADAM ET EVE ONT ETE CREE AVEC LIBRE CHOIX PAREIL POUR NOUS NOUS SOMMES LIBRES COMBIEN LE COEUR DE DIEU SAIGNE QUAND ON TROMPE LES VEUVES ET LES ORPHELINS DANS CERTAINS EGLISES ON TE DEMANDE MEME DE PRENDRE CREDIT, DE TOMBER A DECOUVERT ET TU VERRAS DIEU REMETTRE TOUT N IMPORTE QUOI COMBIEN NE SONT PAS TOMBES DANS DE TELS PIEGES ARRETEZ OUVREZ VOS YEUX EGLISES QUE CEUX QUI ONT ENCORE LES YEUX FERMES EN 2019 VOUS VIENDREZ ENCORE DIRE LA MEME CHOSE SI CE N EST PAS VOTRE CADAVRE QUI VA PARLER ON VOUS HYNOPTISE ET VOUS NE SAVEZ PAS ALLEZ DANS VOS PAYS VOUS RESSOURCEZ AVANT QU ON NE VOUS TERMINE

  3. Bonjour Loïc,

    Vous soulevez des choses sans vraiment aller au bout de vos idées et c’est dommage.

    Tout d’abord, vous dîtes que l’erreur de cet article est de séparer la loi de Moïse de la nouvelle alliance. Le but du tableau n’est pas vraiment de faire une séparation car Dieu a toujours eu un seul dessein. Il s’agit plutôt d’une comparaison, d’un parallèle entre deux éléments distincts. Cela est vérifié dans la Parole dans Jean 1 :17 lorsque Jésus a dit : « la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ». Il est d’ailleurs clairement stipulé qu’avec le nouveau sacerdoce est venue une nouvelle loi : « Car le sacerdoce étant changé, il est nécessaire qu’il y ait aussi un changement de loi » (Hébreux 7 :12).
    La loi et la grâce correspondent ainsi à deux ères (ou dispensations) sous lesquelles les choses se passent différemment, le passage de l’une à l’autre s’étant fait au travers de la mort et la résurrection de Jésus.

    Ensuite, Dieu a effectivement fait toute chose pour un but et toute parole est utile pour l’édification. En revanche, on ne peut pas obéir à la lettre aux ordonnances spécifiques que Dieu a données aux enfants d’Israël au travers de Moïse car cela reviendrait à annuler l’œuvre parfaite de Christ à la croix. Au temps de l’église primitive, les judaïsants ont fait cette erreur – notamment en prescrivant aux disciples d’origine païenne la circoncision – mais ont été repris (Actes 15).

    Maintenant, les récits du Tanak représentent une richesse considérable et il est essentiel pour nous de les méditer pour y découvrir Jésus sous différents angles (l’Ange de l’Eternel, Melchizedek…) et tirer des enseignements divers. Par exemple, si je médite le livre de Lévitique, je ne me dis pas qu’il faut que je fasse tous ces sacrifices d’animaux pour plaire à Dieu mais ça m’enseigne sur le niveau de sainteté que Dieu attend de ses enfants et sur l’impuissance de la justice humaine. Ça me rappelle également combien grande est la grâce que Dieu nous a faite en nous envoyant Jésus comme victime expiatoire pour nos péchés.

    Autre exemple, si je médite sur les ordonnances relatives à la dîme données au travers de Moïse, ça m’enseigne sur la justice de Dieu. Il ne faut pas oublier qu’Israël était une théocratie. Par conséquent, YHWH était non seulement leur Dieu mais aussi leur Roi donc c’est aussi dans le cadre du bon fonctionnement de la vie en société qu’Il a donnée certaines lois. Ainsi les dîmes (voire les différentes sortes expliquées dans l’article) peuvent être comparées à nos impôts actuels servant notamment à payer les fonctionnaires et à aider les plus modestes au travers d’allocations. Cela montre également que les principes de redistribution et de solidarité ne sont pas une invention humaine.

    De plus, Paul a dit dans 1 Corinthiens 10 :11 que toutes ces choses ont été écrites pour notre instruction, afin que nous ne reproduisions pas les mêmes erreurs que le peuple d’Israël à savoir l’idolâtrie, la désobéissance, la rébellion, le désir d’avoir un homme pour régner sur eux au lieu de Dieu lui-même. Malheureusement, beaucoup d’églises sont dans ces péchés et cela favorise le développement de fausses doctrines comme le paiement de la dîme sous la nouvelle alliance.

    Enfin, vous reconnaissez que ce tableau est vrai mais vous dîtes ensuite qu’il ne reflète pas la pensée de Dieu. N’y a-t-il pas une contradiction ? Quelle est selon vous la pensée de Dieu ? Elle me semble clairement exprimée dans sa Parole : sauver le monde (Jean 3 :16 et 1 Timothée 2 :4) et pour cela régler une fois pour toute le problème du péché (1 Corinthiens 15 :3 et Romains 6 :10), restaurer l’homme à son image (2 Corinthiens 3 :18 et Colossiens 3 :10) et l’amener dans l’identité de sacrificateur, roi (1 Pierre 2 :9 et Apocalypse 1:6) et fils (Jean 1:12) où il sera au plus proche du cœur de Dieu.

    Dans notre nouvelle identité en Christ, on découvre l’intimité avec Dieu, la liberté et la confiance et non pas la menace, la peur et la contrainte qu’on peut retrouver dans la doctrine de la dîme sous la nouvelle alliance.

    Que le Seigneur vous donne de réaliser la perfection de ses plans et la profondeur de sa parole !

  4. restez béni Nirina au nom de Jésus!
    article complet sur le chrétien dîme les offrandes vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira! soyez fortifié au nom de Jésus!
    je le poste sur mon blog afin que les ecailles continuent de tomber!
    bondié beniw
    manue de la guadeloupe

  5. IL SUFFIT DE CONVERTIR SON PORTEFEUILLE ET TOUT IRA BIEN !
    Est-il plus facile de juger la dime, son offrande, sa libéralité, ou de la payer ?
    Est-il plus facile de juger la dime quand on a l’argent ou lorsqu’on est démunis ?
    J’ai lu autant de sermons sur la dime que possible, et il y a des exposés contre ou pour, et chacun des exposé a son pesant de convictions
    Si tu es en France, et que les pasteurs grâce aux simples offrandes arrivent à vivre, il ni aura pas de dîme !
    Si tu es en Afrique, [pauvreté] la dime est fréquente dans 90% des Assemblées dénominationnelles !
    Suis-je pour ou contre ? Je ne suis ni pour l’un ni pour l’autre mais je tente de comprendre la situation que certains de nos chers écrivains pasteurs ne connaissent pas dans la culture du donner !
    Bien empantouflés dans ces chaussures, roulant en Mercédès, habitant un beau pavillon des pasteurs en France jouis de grands biens et de bon privilège !
    Le blanc comme on dit ici, connait la culture du donner et L’européen et vis a vis des africains il a tout de même le minimum pour vivre ou survivre de manière a pouvoir donné au moins 1 euros par dimanche a l’Église ! Mais ici en Afrique tu dois vivre avec moins d’un euros / jours !
    Il devient alors difficile de faire assimiler aux africains pour la majorité, cette culture du donner! Alors les 10% de la dime qui sont réclamés [Attention je bannis de mon exposé les leaders charismatiques et cupides] sont le minimum que ‘l’on puisse demander ! Et savez-vous combien gagne un Pasteur ici chez moi par mois ? Parfois moins de 30000 Fr par moi [15 a 30 euros quand ce n’est pas moins comme dans le nord du Cameroun!
    Dime pas dime ? Est-elle un moyen d’enrichissement ? Pas toujours bien au contraire !
    Je suis Missionnaire sur le terrain je vois la misère dans les villages et croyez-moi les croyants ici n’ont pas le temps de lire vos beaux commentaires et la théologie débordante de vérité mais faisant un peu fi des réalités sur le terrain et des pays pauvres !
    La dime n’a surement pas enrichis les pasteurs des assemblées que je connais car je suis un observateur ! Et j’ai passé plus de 48 ans en France, et sans la dîme nombreux pasteurs vivent selon des privilèges honteux !
    Je connais les réponses et les contre argumentations donc ne perdez pas le temps avec moi s v p mais prenez note de cesser de traiter de voleurs ceux qui demandent la dîme, ou ceux qui la donnent car jusqu’à preuve du contraire, si je la donne comme une libéralité qui m’en empêchera ?
    Je signale que je ne touche rien et me contente de ma pension et que j’ai toujours compté sur la grâce de Dieu je n’ai jamais manqué de rien et cela fait partie de ma foi et de mon héritage cultuelle et culturelle !
    SOYEZ BÉNIS

    • Pasteur Bec,

      Bonjour?
      Es tu mainant En retraite ? Ou encore actif?…Crois-tu encore a etre envoye par le Seigneur Jesus Christ la ou Tu avais plante la Parole de Dieu..??

      Avec tout le respect!!…1 Timothy 5: 1.

      Dime….sujet difficile s’il Manque des enseignements…mais facile quand le Saint Esprit prend En main!…Jean 14: 26

      Je suis originaire de l’Africa, la En Africa si Quelqu’un n’a la semence…soit il va acheter En vendand sa chevre ou prete mais a payer avec interest!!…
      Est Ce que Dieu a besoin de l’argent??
      1.Aggee 2:8″ l’argent est Moi, l’Or est Moi dit l’Eternel….Job 41: 11 dit Sous le Ciel tout M’appartiens…dit l’Eternel
      1 Chroniques 29: 11…
      Dieu n’a pas besoin de l’argent, Oui!!
      Pourquoi la Dime?…
      First…Acte de Foi…
      Genese 14: 17 -20..Hebreux 7:1- 7.
      Jean 15: 18 – 23
      Abram a donne la Dime de tout apres avoir recevoir le Pain et le Vin aupres de Melchesedek.
      Et etre Beni Au present…Une fois Dans toute la vie d’Abram ou Nous lisons le mot » Tu es beni »Au temps present…
      Dieu avait prononce deux fois a Abram le mot Benediction mais Au temps Future!
      Genese 12:2 Et Genese 22: 16 -17 .
      Melchesedek etait Sacrificateur cad celui Qui represente Dieu aupres des hommes Et qui represente Les hommes aupres de Dieu.
      2. Acts de Reconnaince…Genese 28: 12 -13.
      Jacob a Vu Les anges descendre Et monter
      Ici donnait sa dime c’est declarer la guerre a Satan qui disait a Jesus…Je te donnerai …
      Matthew 4:6..Ca fait mal car Cela nous arrache Les coeurs…Pourquoi donner? Une geurre dans Les coeurs…Romains 7: 14 – 25.

      3.Acte d’Obeissance…Levitique 27:30- 32.
      Deuteronomy 14: 25….Ce n’etait pas une contrainte car il y avait le mot » Si tu obei a l’Eternel ton Dieu…Deuteronomy 28:1-2.

      A demain!!!

      Bien a vous,

      Pastor Timothy Bikanye.

  6. Nous avons pas a demander aux hommes quoi que soit comme argent pour annoncer la vérité . la liberalite s’EST DE DONNER SANS QU’on OU AI DEMANDER AU PREALABLE DE de donner, quand on demande de donner aux gens on exerce une pression sur eux il n’y a pas de liberalite dans l’affaire. IL faut qUe les gens arrête avec la dime si tu veux manger fais comme paul travail sinon quand Jesus n’ouvre pas les portes pour travailler il te donnera ta substance autrement, si bien sur tu es son enfant.
    Combien aujourd’hui les gens sont comme cette foule qui traversèrent le lac pour retrouver Jésus, pour le faire roi, mais ces gens la , ne voulait pas vraiment de seigneur il voulait leur subsistance sans travailler . Cela est triste mais maleureusement beaucoup de personnes sont dans ce cas.Maleureusement de nos jours le vis de l’argent est partout .
    Maintenant je connais un livre de temoignage tres edifiant qui montre un frere missionnaire qui vivait réellement par la foi meme pour sa subsistance et dans des moment même critique et la on retrouve les expériences biblique est les mêmes vecu que paul dans la parole.

  7. Monsieur Becquet,

    Vos propos témoignent de votre mauvaise compréhension et de l’article et de la parole de Dieu. Donc malgré votre demande, j’ai choisi de répondre car je crois que nous continuons tous d’apprendre dans notre marche avec le Seigneur si nous sommes suffisamment humbles.

    Vous commencez par parler de « convertir le portefeuille », ce qui est un principe complètement étranger à la Parole. En effet, la conversion que le Seigneur opère c’est celle du coeur (Ezéchiel 36:26 et 2 Corinthiens 3:16) et une fois que cela est fait, le Seigneur peut déverser son amour dans nos coeurs par le Saint Esprit (Romains 5:8). Puis ce dernier nous poussera à la libéralité comme on peut le voir dans Actes.
    Paul dit bien dans 1 Corinthiens 13 que si quelqu’un donne tous ses biens pour la nouriture des pauvres et qu’il n’a pas l’amour, cela ne sert à rien. En d’autres termes, on peut faire des actions charitables,donner l’aumône, 10% et même 100% de ses revenus, s’il n’y a pas l’amour, la conversion, le St Esprit, cela est zéro devant le Seigneur.

    Vous parlez du « pour et du contre de la dîme » mais ce n’est pas l’objet de cet article. La question traitée ici est plutôt « quelle est la pensée du Seigneur quant à cette pratique pour l’Eglise? ».
    Vous parlez de « réalités du terrain », de « culture », d' »argumentation » de « convictions » et de vos expériences personnelles sans jamais citer un passage des Ecritures. En revanche, nous parlons dans cet article de LA PAROLE du Seigneur, l’autorité suprême pour les enfants de Dieu, la VERITE qui dépasse nos réalités terrestres.

    Vous parlez de « faire assimiler la culture du donner » mais ne serait-ce pas mieux d’amener les hommes et les femmes à recevoir le Saint Esprit, à vivre selon les principes du royaume, à marcher comme Christ, à sortir des cultures humaines…

    Puis vous abordez le sujet des salaires de pasteurs mais cela n’est pas biblique car les écritures n’ont jamais présenté la fonction pastorale comme un métier (il y a un point dans l’article à ce sujet soutenu par des versets).

    Tous les pasteurs pratiquant la dîme ne sont pas tous de cupides voleurs, certains sont juste sincèrement dans l’erreur. Beaucoup sont dans cette pratique car ils l’ont reçue sans véritablement l’examiner à la lumière des écritures et refusent de la remettre en question, d’autres manquent de foi et veulent s’assurer un salaire minimum tout en « répondant à l’appel de Dieu »… Dans tous les cas, il y a trop de malhonnêteté et de manipulation de la Parole autour du sujet. Aussi il est important de dire la vérité et d’expliquer par la Parole ce qu’est la véritable libéralité.

    Vous reconnaissez ici une « théologie débordante de vérité » mais vous ne prenez pas position car vous semblez figé sur les réalités du terrain. C’est dommage!

    Que le Seigneur nous aide tous à grandir dans la libéralité et dans l’amour de la vérité!

  8. Nirina, Dieu vous benisse.
    Ceci est un article complet, et tres claire que les pasteurs devraient faire l effort d enseiller aux chretiens. Moi aussi je suis nee et grandi dans une eglise pentecotique, et j y suis encore. Mais la realite est quil devient de plus en plus dure pr les predicateurs de la dime de convaincre les chretiens, et en outre, le pauvre est de plus en plus mis a l ecart et meme ignore a cause du system de cartes de dime dans les eglises. C est pas une question d afrique ou d europe, mais de verite biblique qui devrait etre prechee.
    Nos pasteurs devrait aprendre au fideles a donner librement et avec joie, et non a utiliser des methodes de manipulation et meme d intimidation.
    Par example, les eglises ont instaurees les cartes de dimes pour les fideles, et chaque dimanches les chretiens sont appelles a ce metre devant avec leurs cartes de dimes, une priere speciale est dite pour eux, les presentant comme ceux la qui obeissent au lois de Dieu. Apres quoi les montant sont ecris sur la carte, puis signe part les anciens avant d etre remis au chretients. Ceci naturelement cree des groupe dans l eglise. Ces pratiques sont monaie courante dans les eglises, surtout ici au Cameroun.
    Alors lorsque je lie un pareil articles, je loue Dieu grandement pour NIRINA, et que Dieu vous benisse.

  9. Merci Nirina que Dieu te benisse parce k j cogite sur la question depuis un moment . Et pense ke celui qui decide librement de donner le 10% de ce qu’ il gagne n’est pas condamnable . Mais c kan la pression est exercé par les pasteurs k cela devient problematique et condamné. Quelqu’un peut decider de faire un don qui est superieur au 10% de ce qu’il gagne , pour vu k ça vienne de lui et qu’il le fasse avec joie c’est autre chose. Si tu as reçu l’appel de Dieu comme beaucoup pretende qu’ils laissent Dieu se charger d’eux et non vouloir atoupri un salaire en depouillant les fidèles. Les chretiens maintenant suive Dieu pas pour le Salut , mais pour prosperer parce que c ceki leur est enseigné. Aucune predication ne fini sans k le mot dime napparaisse . Les chretiens sont extenués en un dimanche ds certaines eglises tu es obligé de sortir avc l strict minum com argent parce que si tu commet l’erreur daller au culte avc un 50mil a leglise , tu ressors de là sans plus 5 franc ds tes poches. Et la predication est toujours tiré des passages de lancien testament, c pasteur naiment pas bcp le nouveau testament . Lancienne alliance pour moi etait exclusive et concernait le peuple juif. La nouvelle alliance qui est plus excellente est inclusive et nous concerne tous , il suffit d’accepter Jesus Christ comme Seigneur et Sauveur personnel , croire en sa parole et obeir pour etre dans cette alliance . Dieu aime les dons joyeux , et celuu ki donne parce qu’on lui met la pression n’est pas joyeux . Cher Pasteur si vous voulez des salaires pour votre oeuvre trouvez vous du travail . Sinon demander a celui dont vous avez reçu lappel de vous remunerez . Merci Nirina. Moi j ferai toujours des dons et des actions de grace selon ce que Dieu m mettra a coeur et non sous la pression et la menace d’une quelconque malediction. Dans la paix.

  10. Amen. C’est un très bon article, les arguments sont bien approfondis à l’appui des Écritures. Je vous remercie beaucoup car cet article me fut très édifiant, et pas seulement au sujet de la dîme, mais sur d’autres aspects, notamment la libéralité. Il est facile pour ceux qui sont pour la dîme d’accuser de mauvaise foi ceux qui ne la donnent pas, et avec un tel exposé, toute personne qui désire sincèrement comprendre ne pourra avoir qu’une réponse claire et biblique.
    L’important n’est pas l’appellation de nos offrandes mais notre disposition de cœur quand nous donnons, c’est ça qui fait vraiment la différence alors que je donne 10% ou 5% ou 30% de mes revenus, c’est ce que Dieu voit dans mon cœur qui Lui rendra cette offrande agréable ou pas. Il ne faut pas payer la dîme, ou toute autre offrande, comme nous payons nos impôts, comme des fardeaux, des charges, juste parce qu’il convient de le faire et non par amour et souci des besoins du Corps.
    Je bénis Dieu pour tous ces enseignements. Les dogmes, doctrines, tout ça ce n’est pas tellement mon truc mais cet article m’a bien éclairée.
    Soyez bénis mes frères et soeurs, auteurs et lecteurs.

  11. Très bon article et je benis le Seigneur pour cela. Dans l’assemblée ou je suis, certaines personnes viennent d’être nommées diacres sur la base de la fidelité dans le paiement de la dîme pendant que d’autres plus anciens ont été mis à l’ecart car n’étant pas reguliers. Et même une carte de dîme est en vue dans le but de determiner les plus fidèles dans le paiement de la dime . Il est aussi question de determiner la cause de non paiement de la dîme chez certains dont je fais partie. Et ce n’est pas tout, il y a une caisse pour les cas sociaux où les fidèles cotisent à l’avance chaque fin de mois un certains montant en vu de faire face aux problèmes à venir . Pourtant la bible affirme très clairement que le juste vivra par la foi. Il faut que la sonnette d’alarme soit tirée et je benis encore le Seigneur pour cette sentinelle (ce site).

    Je suis en Côte d’Ivoire

  12. Commentaire :
    Gloire soit à Dieu notre Père qui nous illumine.
    …mon peuple périt par manque de connaissance…
    Puisse Dieu nous faire comprendre le sens la nouvelle alliance.
    Merci pour cet article si édifiant.

  13. je rends gloire à notre Seigneur pour ce qu’il révelle à ses enfants les choses cachées.C’est une grâce pour moi de découvrir à travers vos publications ces nouvelles qui me font du bien.Soyez-en beni.

  14. bonjour frère je viens vous remercier pour ce que je viens de lire . oh combien j’ai cru en des pasteurs , je buvais leur paroles alors que c’est des menteurs ils tordent les écritures et volent les fidèles que le st esprit éclaire toutes ces ames et que le st esprit les dirige là ou il veut quelles soient soyez bénis

  15. Théo ? Bonjour! Sa fait combien de temps que y s dedans! Si Dieu te dis de quitter, fais le. Moi c était pareil: donnez plus vous donnerez, plus vous serez béni ! Dieu ouvrira les écluses des cieux! La dîme pas pour le pasteur, mais pour payer le bâtiment et ces frais : électricité ! Etc etc, moquette au sol! L offrande? Bin a chaque réunion! Dieu aime l argent qui ne fait pas de bruit! Et j en passe! Tu travailles pas? Tu donnes un dixième de ce que te donne l état ! Même les allocations. Familiales! Et tant d autres petits jougs ajoutés les. Uns aux autres, sa te fait un pour énorme et si t en sort, c’est dans un état moral terrible! Que Dieu les libéré! Un pasteur qui prend sa retraite?

    • Soeur Marie….Nombres 12 : 4 – 11
      Es – tu reellement Christian??
      La Parole de Dieu ne nous enseigne pas a prononcer des paroles malsaines!
      Ephesians 4: 17 – 29.
      Repens – toi! Luke 15:7

      Pastor Timothy Bikanye.

  16. Depuis que mon Jesus ma appelée, je suis devenue pauvre, même en ayant payée la dîme, quand je le pouvais car quand je le faisais, c’était des repas en moins a donner a mes enfants! Sa suffit de dépouilles les chrétiens! L esprit d aveuglement se propage de plus en plus sur cette dîme des temps modernes: sa c’est mon expression car en lisant la Parole, ces pasteurs qui la pratique na rien a voir! Sa fait mal au coeurs car il y a des chrétiens sincères ! La doctrine pentecôtiste fait des dégâts, c’est triste! Tu m étonnés que des païens ne veulent pas se convertir quand ils voient tous ces mélanges!une fois j’avais invité un voisin a l église pentecôtiste que je fréquentait! Ce qu’il ma dit en sortant? Ouhai! C’est pour remplir les sièges vides et vider nos portes monnaies! Même certains païens ont une meilleure vue !sa fait réfléchir non? Amenez les gens a Christ!!! Invitez les! Nonnn! Amenez les ici dans notre église, vers le pasteur! Quelle séduction, je dirai même : supercherie! Ho Seigneur! Libère les captifs qui sont encore emprisonnés dans ces églises dénomination elles!

    • Hummmmm,
      Si tu donnais meme l’argent que tu devais acheter la nourriture de tes enfants cela n’etait pas la dime!,
      Nous avons beaucoup parle a ce sujet de Dime que Nous les Chretiens Dieu ne nous demmande pas beaucoup comme il faisait avec les enfants d’Israel….
      Voila combine nous sommes t’entrain de nous compaigne contre Dieu!

      Que l’Esprit Saint de Dieu puisse vous convaincre!

      Merci bc pour nous lire,

      pastor Timothy Bikanye.

  17. Tu es d accords avec cette dîme? Qui na rien a voir d ailleurs avec celle de la Bible! Et bien alors c’est que tu te remets sous la loi!donc tu dois pratiquer toute la loi!et non pas une partie qui t arrange ! Et en te répétant sous la loi, tu quittes la grâce ! Arrêtez avec: je donne sans contrainte, hypocrisie! Le peu que j’ai pour moi je le donne aux SDF: nourriture et jus, des que je le peus, je me prive, pour un plus pauvre que moi! Je suis libérée de ce joug des: pasteurs- dimeurs-voleurs.

  18. Un ex sataniste converti et devenu pasteur, témoigne du monde satanique exemple : un démon est envoyé dans les églises pour leur faire croire que il ne faut plus payer la dîme! Etc etc! Qui dit vrai? Perso? Je suis convaincue que je n’ai plus a la payer!

  19. VRAIMENT MON FRERE QUE DIEU TE BENISSE POUR CET ENSEIGNEMENT RICHE. LES LOUPS RAVISSEURS VONT MAIGRIR, PARCE QUE LES FIDELES AURONT CETTE FOIS-CI CONNAISSANCE DE LA PAROLE. ENCORE UNE FOIS QUE DIEU RESERVE UNE PLACE POUR TOI DANS SON ROYAUME A VENIR.

  20. J ai fini par quitter le système pentecôtiste car je suis devenue nécessiteuse des que j’ai acceptée le Seigneur, j’ai fait un tournant a 180 degrés! Ne pouvant payer cette dîme, j ai été mal vue, pas grave, je leur en veux pas, et je parle la de la région île de France. Faut arrêter avec ces faux arguments, l argent, l argent, l argent, yen a marre!merci Seigneur pour la liberté en toi! On devient des moutons au on tond tous les mois , et même certains deviennent des boucs! C’est triste!notre richesse c’est pas l argent c’est Jesus Christ lui même! Notre bénédiction? C’est en Christ !

    • Soeur,

      Cette Parole de Dieu te Concerne!!
      1 Timothy 6:10
      As tu quitte ton eglise parceque Les anciens de l’eglise etaient entrain de te regarder Tu ne voulais pas payer ta dime ??
      Tu voulais etre un membre handicap de l’assemblee??
      La Parole de Dieu nous enseigne de semer..de partager nos biens y compris l’argent avec ceux qui nous enseignent la Parole de Dieu!
      Galatians 6: 6/1 Corinthians 9:14.

      Non, please retourne comme un enfant prodigue  » Luc 15: 11 – 21″

      Pastor Timothy Bikanye.

  21. Adèle ? Quand j’ai dis: qui a raison? C était pas au sens propre,mais figuré. Heureusement que c’est la Bible car elle est la Parole de Dieu! Mais il y a tellement de loups que beaucoup qui sont sincère et qui ont faim et soif, boivent et mangent des choses polluées, sans s en rendre compte au début, tellement ils ont soif de la Vérité !

    • bonjour soeur,

      Une fois de plus, il faudrait prendre le passage dans son contexte pour en comprendre la signification. Le Seigneur a suscité Malachie à une époque où les Israélites négligeaient la loi de Moïse, notamment concernant les dîmes et les offrandes. Le Seigneur, au travers du prophète Malachie, y reprenait sévèrement le peuple et particulièrement les prêtres – chargés non seulement d’offrir les offrandes mais également d’enseigner la Loi au peuple (Ma 2:7). Or ils disaient « la table de YHWH est méprisable » et offraient « du pain souillé », « ce qui a été dérobé, ce qui est boiteux et malade » (Ma 1:7, 13). Ils commettaient une grande transgression et faisaient pécher toute la nation qui ne prenait point à coeur d’apporter les dîmes et les offrandes prescrites par Moïse.

      Quelles étaient ces dîmes et ces offrandes justement?
      Les quatres sortes de dîmes prescrites aux Israélites sont développées dans l’article. Quant aux offrandes, elles n’ont rien à voir avec ce que les églises modernes pratiquent, ni même avec ce qui était pratiqué au temps de l’église primitive. En effet, il s’agit ici des offrandes détaillées dans le livre de Lévitique (holocauste, offrande de gâteau, sacrifice d’offrande de paix…). Ici, les dîmes tout comme les offrandes consistaient en produits de la terre, en bétail et non pas en argent.

      Aujourd’hui, des prédicateurs utilisent des parties du message de Malachie à tort et à travers pour leurs propres intérêts. Ils mettent un joug sur les chrétiens en les manipulant avec des versets pris hors de leur contexte pour justifier une pratique qui n’est plus d’actualité. S’ils étaient vraiment sensibles à l’Esprit de Dieu, ils comprendraient que la justice et la fidélité à la Parole requises chez les enseignants sont toujours d’actualité. S’ils aimaient véritablement le Seigneur, ils refuseraient l’argent malhonnête et s’appliqueraient davantage à craindre Dieu, dénoncer l’injustice et soutenir la veuve, l’orphelin et l’étranger (principes qu’on retrouve dans Malachie et dans toute la Bible).

      Demeurons dans la crainte de Dieu, la justice, la sanctification et la vérité! Le Seigneur revient à toute vitesse!

  22. Amen Irina! Oui je sais que c’est des pratiques de l ancienne alliance,en plus la dîme que ces pasteurs demandent,n a rien a voir avec les quatre dîmes. Oui ils utilisent ces écritures hors de leurs contexte.mais hélas, sa devient un dialogue de sourd en général! Tellement les églises du milieu évangélique sont paganisees, ou l argent est le fondement,c’est triste,pourtant dedans, il y en a qui sont sincèrent avec le Seigneur.

  23. Cet article est comme beaucoup d’autres, venant des théologiens et autres analystes de la Bible, formel et intellectuel et ne représente pas la pensée de Dieu. Etiez-vous avec Abram tous les jours pour savoir s’il a continué à donner la dime? Sachez que la volonté de Dieu était gravée dans les coeurs des patriarches et autres enfants ou créatures de Dieu. Donc dire que Abram a donné la dime par lui-meme c’est donner à l’homme une volonté propre (Philippiens 2:13). C’est cela qui fait que les occidentaux enseignent la philosophie de l’existentialisme dans les églises au lieu de la parole de Dieu, la doctrine au lieu de la vérité prophétique. Mais la bonne nouvelle est que c’est fini tout cela, le temps est déjà venu..Cet esprit de Babel va définitivement s’en aller

  24. Concernant la Dime…
    Il y a quelque chose de dangereux dans ce long document…comme le Seigneur Jesus Christ a dit qu’il n’etait pas venus pour abolir la Loi mais il etait venu pour accomplir la Loi de Dieu, je ne trouve pas la raison avec laquelle Les soient disant Chretiens font tous leur efforts pour supprimer in commandement de Dieu?
    Matthew 5:17 -19
    Dans ce document, l’auteur a ecrit que cette mention de Dime Dans le Malachie 3:10
    Concerne Les Sacrificateurs…
    Qui sont les Chretiens???
    Apocalypse 5: 9 -10
    Apocalypse 1: 5-6.
    Si Nous sommes des Sacrificateurs, Nous avons l’obligation de payer la dime…
    Notre amour pour Dieu Et freres…
    Aimer est simple a la bouche …dire  » j’aime Dieu est facile… » Matthew 15: 4 – 7″

    1 Samuel 15: 22 -23

    Pastor Timothy Bikanye.

  25. Ce document est un poisons retarde pour tuer Les petits enfants En Christ!
    Ephesians 4:14.
    Les ramassists….des Chretiens de nom ou Les Chretiens charnels 1 Corinthians 3:1 – 3
    Romains 8: 5 – 8.
    Notre Seigneur Jesus Christ disait » je ne suis pas venus abolir la Loi… » Matthew 5: 17 -19″

    La dime difficult pour Les charnels!!

    Si Les Chretiens ignorent leurs identites , ils sont En danger de mort!!
    Voyons Jean Baptiste comme example d’ignorance de son identite Et cela l’a amene a etre coupe sa tete!…il ignorait qu’il etait le prophete!! John 1: 19-23./ Matthew 11: 6 – 11.
    Si la mention de la dime En Malachie Concerne Les Sacrificateurs, Qui sont les Chretiens?
    Apocalypse 1: 5 -6
    Apocalypse 5:9-10
    1 Pierre 2:9.

    Que Dieu vous aide!

    Pastor Timothy Bikanye.

  26. Les soient disant Chretiens de nom ne veulent pas Les Chretiens spirituel de contribuer a l’oeuvre de Dieu…
    La dime est mention comme Une clef qui toucher la Main de Dieu pour ouvrir les fenetres du Ciel..Et faire pleuvoir Les benedictions. »Malachie 3:10″

    Sans la foi il est impossible de faire plaire a Dieu
    « Hebrew 11:6 »
    Ouvrir Les eclupses du Ciel…La au Ciel veut dire vous envoyer des hommes de Dieu pour edifier votre foi…avec de messages que vous n’avez jamais ecoutes, ou vous Proteger contre Les maladies…

    Les pauvres complaignent toujours!!

    Si vous avez des Bibles lisaient Dieu Et Abram
    Genese 14:21
    Genese 15:7 – 10
    Genese 18: 6 – 14.

    • « Ouvrir Les eclupses du Ciel…La au Ciel veut dire vous envoyer des hommes de Dieu pour edifier votre foi…avec de messages que vous n’avez jamais ecoutes, ou vous Proteger contre Les maladies… » On aura tout entendu et tout lu…En tout cas votre discours sur la dîme n’a rien d’un message qu’on n’a jamais écouté (bien au contraire), et n’a protégé personne contre les maladies (comme si on pouvait acheter sa santé), ni contre de vastes escroqueries d’ailleurs. La dîme avait vocation a exister tant que le sacerdoce lévitique perdurait. Il se trouve qu’il a été aboli. Tout est dit dans l’article. Je vais donc m’arrêter là.

  27. Pasteur? Je n ai pas quittée cette église pentecôtiste, Marceau elle pratiquait cela, mais c’est Dieu lui même qui m en a fait sortir,car depuis ma conversion, j ai toujours euevun coeur vrai devant Dieu.Dieu se révèle a ceux qui sont vrai de coeur. Arrêtons avec cet évangile terrestre. Enbattendznt des âmes, vont en enfer,autour de nous et même dans notre propre famille.repentons nous,car le jugement va frapper d’abord la maison de Dieu: chrétiens. On va avoir des comptes a rendre a Dieu. Seigneur! Pardonnes moi.

    • Mainant Tu es dans une eglise ou Tu n’auras pas a contribuer a l’oeuvre de Dieu??
      Peut-etre Tu n’as jamais compris le Pourquoi de donner la dime….
      Celui qui a ecrit ce facheux article a dit que En Malachie 3:10….Dieu parlait aux Sacrificateurs…Et Nous , Chretiens, sommes Sacrificateurs ou Non??
      1 Peter 2: 9
      Apocalypse 1:5-6
      Apocalypse 5:9 -10??
      Si tu n’es pas , il y a deux autres scriptures pour Les Chretiens envers leurs Pasteurs!!
      Galatians 6:6
      1Corinthians 9:13 -14.
      C’est une Regle! Ou Reglement d’ordre spirituel!!
      Je t’en prie, retourne a ton assembly!!
      Ne soit pas rebelle….
      Regard En deriere …Tu ne peux pas te creer un autre pere spirituel!!

      Je venais d’enseigner Dans Notre eglise locale sur la Nouvelle Naissance » Born Again »
      Jean 3:3.
      En Greeck words il y a 5 Stades d’ages:
      1. PAIDION…Proverbs 22:15/ Ephesians 4:14 …bebe spirituel
      2. TEKNON… Luke 22: 24 – 27…teenagers
      3. Huios…Matthew 3: 16 -17..Galatians 5:22 -23.
      4. Telios… Ephesians 4:12 -13/
      Phillippiens 3:8 -10
      5. Pater…Luc 16:24; Acts 7:2; Job1: 5
      1 Samuel 16:1; 1 Thessalonians 2:11-2.
      Il y a une autre stade » NEPIOS »…
      Hebrew.4:11 – 13
      Galatians 4:1
      2 Timothy 3:7 – 9.

      Que Dieu vous aide!

      Pastor Timothy Bikanye.

    • Pastor Timothy,
      Dans le nouveau testament, les pasteurs n’ont jamais été payé avec la dîme. En lisant le Nouveau Testament en entier, jamais personne n’a donné de dîme à son assemblée, à son pasteur ou à son enseignant. L’église payait par exemple les voyages de plusieurs apotres. Mais pas avec les dimes.
      Mais j’ai peut-être loupé le passage qui explique que la dime dans le nouveau testament servait à payer un enseignant ou un autre?

    • Les benedictions Et Les maldictions sont detaillees Dans le livre de Deuteronomy 28: 1- 68
      La il y a 14 versets seulement pour Benedictions mais 54 versets pour Maldictions!!
      Deuteronomy 28:21- 22 ./ 27 – 29…..dit l’Eternel attachera a toi ….des maladies!

      Que Dieu vous aide!

      Pastor Timothy Bikanye.

    • ……
      S’il me faut developper le premier stage de l’age que le Grecque appelle » PAIDION »…PA/ IDION
      Proverbs 22:15…dit que la folie est attachee a leurs Coeurs…ils ne voyent pas Les dangereux…sont prets de mettre leurs mains Au feu….toucher Les serpents….manger Les choses Dans Les poubelles….
      Un age tres dangereux…Ephesians 4:13
      Ils sont vulnerables…ils n’ont pas de racines, ils sont comme Les arbres de Noel Dans des eglises…ils aiment la musique…Quand ont chante ils sautent Et dancent avec extremely joie
      1 ,Samuel 16:14 – 23.

      Je voulais m’arretais sur the lights because it’s red…in meantime…

      Voyons…Melchesedek avait apporte a Abram
      Le Pain et le Vin..Genese 14:18 …Jean 6:53 -54″
      Le Pere de David avait envoye chez Saul le Pain et le Vin  » Proverbs 4 :17″

      PAIDION…

      A travers ce message je voulais conseller Les enfants de Dieu! Il me faut jamais divaguer la faiblesse de ton Pere!!

      Nous etions En Conference des hommes de Dieu en Istanbul, Turkey…Le theme » Pourquoi pendant 100 Que Noah prechait aucun homme avait accepter son Message? » Seuls ses enfants?….
      Noe etait ivrogne….Genese 9: 18 -20.
      La Parole de Dieu nous enseigne Que Noe avait trouve grace…Genese 6:5 -8
      Quand Dieu avait fait descendre la pluie pendant 40 jours Et 40 Nuits…

      Cham etait sous la grace de Dieu…mais il va pecher contre son pere…
      Son peche n’etait pas de voir la nudity de son Pere, mais de parler a l’exterieur…
      Genese 9: 22 – 25.

      Enfant de Dieu…la grace n’est pas un Bouclier ni un casque sur Les tetes!!!

      Que Dieu vous aide!

      Pastor Timothy Bikanye.

  28. Amen soeur Adèle, les disputes de mots et les discours n appirtevrien spirituellement a part la mort spirituelle. Cesdt des distractions, alors cqu on est béni spirituellement en Christ au ciel!stop!

    • Oh, tu dis aussi a la Soeur Adele??
      Tu vois que depuis qu’elle a perdue meme ces versets qu’elle avait ….Matthew 13: 12 – 15.

      Nous sommes en Afghanistan pour l’evangile!

      Pastor Timothy Bikanye.

    • Une Soeur,

      L’Apotre Paul avait predit » que de milieu de Vous se leveront des hommes qui prononceront des paroles perverses…Actes 20:30
      2 Pierre 2: 1 -3.

      Nous te prions de retourner a ton pasteur Et aie le courage de lui demmander pardon!

      Luc 15:10.

      Pastor Timothy Bikanye.

    • Timothy,
      J’ai bien relu Deutérénome comme demandé (Timothy a répondu dans un précédent commentaire: Les benedictions Et Les maldictions sont detaillees Dans le livre de Deuteronomy 28: 1- 68La il y a 14 versets seulement pour Benedictions mais 54 versets pour Maldictions!!Deuteronomy 28:21- 22 ./ 27 – 29…..dit l’Eternel attachera a toi ….des maladies!Que Dieu vous aide!)
      Nous pouvons lire: la terre et tout ce qu’elle contient appartient à Dieu. Afin de le reconnaitre pour Dieu, d’établir son nom, chacun mange la dime de ses récoltes devant Dieu et se réjouit avec sa famille, dans le lieu que Dieu a choisi.

      Si la dime est trop lourde à transporter, on peut la vendre, transporter l’argent, puis s’acheter tout ce qui nous fait plaisir avec cet argent.

      Tous les 3 ans, afin de bénir à notre tour, (c’est un commandement de la première alliance) donc, tous les 3 ans, on donne la dime aux étrangers, aux orphelins et aux veuves (veuves, c’est à dire, aux femmes sans mari qui leur donne à manger) et aussi à la tribu de Lévi.

      Un petit calcul: la dime = 10%. 2 ans, on mange soi-même la dime pour se réjouir devant Dieu. La 3ème année, donc, sur 3 ans, le 10: 3 = 3,3333% de la dime est partagée entre les orphelins, les veuves, les étrangers et les fils de Lévi. 3,3333% divisé par toutes ses personnes. Deutéronome 23 ne précise pas combien exactement recevait les fils de Lévi.

      La tribu de Lévi n’existe plus depuis la nouvelle alliance. Depuis que Jésus est venu sur la terre, depuis qu’il a conclu la nouvelle alliance, en disant ; ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, juste avant de se faire crucifié, il n’y a plus personne qui sert au temple.

      Il reste les veuves, les orphelins et les étrangers. Dans les Actes, au chapitre 6, ce sont les apotres qui prédisaient au distribution de nourriture pour les pauvres à Jérusalem. Les femmes se sont plaintes que certaines avaient plus que d’autres. Aussi, les chrétiens (les tous premiers chrétiens) ont recommandé 7 hommes irréprochables pour présider aux distributions de nourriture de chaque jour. C’est la seule fonction que les apotres ont demandé de suivre dans les débuts de l’église. Dans Tite et Timothée, nous pouvons lire aussi, que les évêques devaient être irréprochable et les chrétiens vérifiaient qu’ils distribuent premièrement distribuer des potions équitables dans leur propre maison (à tous leurs serviteurs, femme, enfant, etc), afin de pouvoir distribuer la nourriture dans l’église. Ils devaient être de très bons économes de Dieu, afin de présider aux distributions quotidiennes de nourriture.

      Depuis, la nouvelle alliance, nous appartenons en entier à Dieu. Notre budget entier. Quoi que nous fassions, quoi que nous buvions ou mangions, nous faisons tout pour la gloire de Dieu et plus uniquement le 10%,

      Aussi, ce sont les païens qui se préoccupent de ce qu’ils vont boire et manger. (Matthieu 6). Le chrétien fait confiance à Dieu qui pourvoit à la nourriture et au vêtement. Nous devons rechercher le royaume de Dieu et sa justice. Qu’est-ce que la justice? C’est justement partager son pain avec celui qui a faim, comme Jésus le préconise dans sa parabole des brebis et des boucs. Les injustes eux, que deviennent-ils?

    • Et Les enfants spirituels veulent tuer leurs peres spirituels ?? La geurre commence Dans Les pensees…le spirituels…Et finit a l’exterieur….Quand Nous Les Chretiens qui devaient illuminer Les mondes »
      Matthieu 5:14 -16″ Nous commencons a maudire nos parents ….ou va finir le monde?
      Enfer…..

      Nous sommes a genous entre de prier a Dieu sa misericorde car Notre generation est la pure mauvaise generation…ou toutes Les oeuvres de la chair est En oeuvre…1 Jean 3: 8 – 12
      Cain etait le fils du Malin?
      Dans une de conference reunie En Turkey l’annee passee, Juin, 2015…Une reunion des hommes de Dieu matures…le theme  » a qui etait le pere de Cain? Adam ou le sepent, le Malin?
      La Parole de Dieu reponds toujours a ses questions…voila la Reponse » 1 Jean 3:12″

      Egorger son frere!!

      Les hommes de Dieu sont d’abord Les freres comme Les autres…Jesus Christ Les a choisis pour un travail.. » Luc 22: 31 -32/ Jean 17: 9 – 20.

      Que Dieu vous aide!!!!

      Pastor Timothy Bikanye.

    • Une Soeur….,

      J’aime te faire un petit temoignage me concernant….et Aujourd’hui Dieu a permi que Je te croise Dans cet article….Tu ne me connais pas comme moi aussi je ne te connais pas ni ou Tu es Et quelle est ton eglise!
      En ce qui me concerne…Mon habitation est En Australia , Queensland, Brisbane ….
      A part la Theologie, j’ai fait autres Courses comme Saver life or saver fire..
      Au risk de ma vie D’apres le serment Je suis oblige d’entrer Dans une maison En feu pour sauver Les ames….Et non pour piller Les biens Dans cette maison
      Et cela correspond a une des ecrits
      « Jude 22 – 23″ dit  » Sauvez- les En les arrachant Au Feu… »
      Je t’en prie de lire  » Juges 19: 16 – 17″ et reponds a ces deux questions!
      Ou vas – tu Et d’Ou viens – tu ??
      Luke 10: 33 – 37. Jesus Christ nous dit
       » Allez Et faites de meme!! »

      Nous vous aimons…Au besoin, voici Notre email
      « *************@gmail.com »
      Si besoin de vous aider En priere!

      « 1 Corinthians 10:31 – 33 »

      Que Dieu vous aide!

      Pastor Timothy Bikanye.

  29. Frere Bereenne,

    Merci pour lire nos reactions a ce dangereux article qui empoisonne Les faibles Chretiens ou Les NEPIOS…Ephesians 4: 14
    Les mouches mortes qui fermentent l’huile du parfumeur , avec un peu de folie..se sont empares des faibles… » Ecclesiaste 10:1″

    Mon nom est Timothy, un soldat..2 Timothy 2:3
    « 1 Timothy 4: 1 -2/ 1 Timothy 4: 9 – 11″

    Notre Seigneur Jesus Christ disait il ne faut pas mettre un vin nouveau Dans Les outres olds
    Marc 2: 22″

    Il est vrai que tu n’as pu trouver dans le Nouveau Testament ou Dans Les epitres la mention de Dime… comme Salaire..Nombres 18:20 -21 compare a Galatians 6:6 Et 1 Corinthians 9:1-9″

    Quelle est cette ingratutide ?…Vous ne voulez pas assister Les Serviteurs de Dieu avec vos biens?…Vous commencez meme a injurier Les hommes de Dieu , Les voleurs??

    Les eleves ou Les enfants qui sont entrain d’injurier leurs parents..Proverbs 30:17

    Manque de l’amour!..

    Frere Bereenne,

    Tu sais que L’amour est une facette du fruit du Saint Esprit? Galatians 5:22 -23.
    Et Il faut que l’arbre arrive a l’age pour produire des fruits?? ….Nous voulions parler de Tous ceux-la qui ont consommes ces mauvais enseignement n’avaient pas une base ou un enseignement de base.. ».Etre Ne de Nouveau »
    Jean 3:3; 5″.. Etre Ne de Nouveau ne signifie pas etre Baptise car etre baptise C’est mourir et ressucite…Romains 6:3 – 5.

    Les enfants de Dieu qui sont reellement ses enfants avec la semence de Dieu ne complaignent pas car ils sont contents de donner!!..Actes 20:35/ Jean 3:16

    Que Dieu vous aide!

    Pastor Timothy Bikanye.

    • Pasteur Timothy,

      Il serait plus sage, avant de supposer que « Une soeur » est rebelle, ignorante, voir manipulée… , d’essayer peut-être de comprendre les raisons pour lesquelles elle a quitté son assemblée et aussi, si possible, de respecter son choix. Car elle est libre d’aller où elle veut et de se réunir avec qui elle veut.

      Il n’est écrit nulle part dans la Bible que les chrétiens sont obligés de demeurer toute leur vie dans la même communauté de croyants. Elle peut aller dans l’assemblée de son choix sans qu’il y ait conflit avec les pasteurs dans l’assemblée précédemment fréquentée. Elle n’a pas de comptes à vous rendre. Vous ne savez rien de son histoire personnelle pour que vous puissiez vous permettre de lui dire d’aller demander pardon à son ancien pasteur dont vous ignorez l’identité, la spiritualité et le témoignage.

      Les brebis que sont les enfants de Dieu appartiennent à Jésus, le berger par excellence, et non à un homme.

      Quant à votre inquiétude concernant le fait que ce message anti-dîme priverait les pasteurs du nécessaire pour vivre, je tiens à la dissiper.
      Nous ne percevons aucun dîme mais le Seigneur pourvoit à tous nos besoins. Il touche les coeurs des frères et soeurs qui donnent comme ils l’ont résolu, et l’oeuvre de Dieu se fait sans problèmes: voyages missionnaires, évangélisation par différents supports médias, et même oeuvres caritatives (orphelinats et banques alimentaires où les gens viennent se nourrir gratuitement). Aucun pasteur n’est mort de faim, de soif, et ne s’est pas non-plus retrouvé sans domicile.

      Reprenez le temps de lire l’article en étant tranquille dans votre esprit et sondez les Ecritures. Remettez en question ce que vous pensez savoir (ce n’est pas un péché).

      Tout est très bien expliqué dans l’article. La dîme n’est plus d’actualité car elle était liée au sacerdoce lévitique (la loi cérémonielle). On ne peut plus exiger des chrétiens le paiement de cet impôt qui avait vocation à faire fonctionner le temple de Jérusalem (qui n’existe plus) et subvenir à la subsistance des lévites qui n’avaient pas reçu d’héritage lors du partage de Canaan. Nous ne sommes pas lévites selon la loi, ni sacrificateurs selon la loi. Si vous voulez rétablir la dîme en étant fidèle à ce que Moïse à prescrit, rétablissez donc aussi les sacrifices sanglants, les pèlerinages etc.

      Remarquez d’ailleurs que la dîme était payée en nature (fruits de la terre, têtes de bétail), alors on fait quoi? On vous donne des beoufs, des chèvres, de la farine, de l’huile? Comment font les citadins actuels qui n’ont que des chiens et des chats?

      Et puis réclamer 10% des revenus c’est voler les gens. Donc comment fait celui qui touche le RSA, qui est au chômage, qui est endetté????

      Je ne dis pas que tous les pasteurs qui perçoivent la dîme sont des escrocs, mais il y en a beaucoup qui le sont. Eux, ils ne paient la dîme à personne, mais il s’enrichissent sur le dos de personnes démunies alors que la Bible dit que tous les chrétiens sont des rois et des sacrificateurs. Je ne porte donc pas le titre de pasteur, mais selon la Bible je suis sacrificateur, prêtre… Où est ma dîme?Ou est la dîme de « Soeur »? Serez-vous prêt à nous la verser?
      Voyez-vous cher pasteur, votre raisonnement a des limites…

    • Hmmmm,
      Je croyais que Adele etait une femme…mais En lisant Je vois la voix de l’homme!!

      Adele,

      Il est ecrit….Celui qui corrige un moqueur s’atire le dedain Et celui qui reprend le mechant recoit Les outrages….Proverbs 9:7-9
      La pauvrette Et la honte sont le partage de celui qui rejette la correction…Mais celui qui tient compte de la reprimande est honore!
      Proverbs 13:18

      Notre Seigneur Jesus Christ disait » personne ne met du Vin nouveau Dans Les vieilles outres…Et personne apres avoir bu du Vin vieux, n’en veut du nouveau, car il dit : le Vieux est Bon!
      Luc 5:37 -39
      Il y a un theme que le Saint Esprit m’a donne pour enseigner » Etre En Christ »…
      Jean 14:20 -21/ Galatians 3:26 -29.
      Nous enseignons Les Chretiens a donner la dime comme a fait Abram a Melchesedek.
      Genese 14:17 -20…par la foi aux ministres de Jesus…Psaumes 110:4 ce dime doit etre verse aux ministres de Jesus » Ephesians 4:8 – 12″
      Es- tu en Christ, Adele??

      Il a dit, Notre Seigneur de gloire,Jesus Christ..
      Si vous m’aimez vous garderez mes commandements…Jean 14:15 -21.

      « 2 Timothy 4:14 -15 »..Alexandra…es – tu?

      Pastor Timothy Bikanye.

  30. Mon église? Bon c’est moi l Église, ou je vais? Aux pieds du Seigneur, et la ou il y a de vrais chrétiens! Pourquoi autant argumenter sur l argent! La dîme c’est du vol, point barre. Les longs discours? Inutile! Merci Seigneur,pour tous ces vrais enseignements,pour les dokimos! M aider dans la prière ? Oui je suis bien entourée,merci Seigneur! Par des chrétiens qui sont intègres !

  31. Je me suis retrouvée seule avec cinq enfants en bas âge,et te bourrer le crâne avec subtilité pour payer cette dîme alors que je ne percevais plus que mes allocations familiales,en plus d une situation familiale et financière désastreuse, me faire comprendre que je devais déduire dix pour cent des allocations et avec le reste,débrouillés toi pour payer: loyer etc…. Je suis sortir de ce système : enfin pas moi mais le Seigneur! Dans un état de culpabilité d oppression, pas que pour la dîme, Dieu m avait interpellée sur plusieurs hérésies, parfois très subtiles. Si tu quittes ici, tu perds ta couronne quevtu as reçue ici,et un autre prendra a ta place! Beaucoup d intimidations. Jusqu’à venir jusque chez moi, après que j ai quittée,en me parlant de l enfer, que si je venais plus, névés gaïac écrire une lettre pour dire que j’appartiens plus a cette dénomination : pentecôtiste ! J’ai toujours chercher la Vérité, et quand tas un coeur droit alors Dieu te fait toujours sortir des hérésies. Le couple pastoral connaissant ma situation, étant dans un cas très compliqué, jevvoulais pas demandera des gens RN dehors de l église, de me venir en n’aide juste une fois, pour m aiderva faire quelques courses car j j’avais plus rien pour mes petits bouts.jai du kémendé, pour qu’on m aide.la réponse ? Soeur Annie, notre église ne fait pas du social,elle est spirituelle! Tu sorscde la brisée. C’est même pas a ces chrétiens que j en veux,mais va celui qui est derrière tout cela: satan! Je signale que je me : complaintes pas, d’être devenue pauvre,car Dieu m’accorde juste le nécessaire pour vivre.et il m a délivrée complètement de mon ancienne vie. Ceci n est qu’un petit échantillon de mon témoignage.avec vos points discours vous me faites,justement penser a cette églises pentecotiste. Je suis libre cet après 25 ans ,que Dieu ma dit: cherche moi.je connais la vraie liberté en Christ! Alors?

    • Waou… Eglise spirituelle qui ne fait pas de social. Tout est dit dans ce témoignage.
      « Si quelqu’un possède les biens du monde, et que voyant son frère dans la nécessité, lui ferme ses entrailles, comment la charité de Dieu demeure-t-elle en lui ? » 1 Jean 3:17.

    • Alleluya Soeur Annie,
      Desolee si le couple pasteur venait chez toi pour t’exiger de payer la dime!!
      Il est vrai que tu recois Les allocations familiales comme ici en Australie le gouvernement donne aussi si tu as Une connaissance ici demmandes lui…Qu’est ce que Crntrelink?…Paye comme Salaire aux chomeurs….titre salaire…
      Il y a deux points que Je voulais t’aider
      1. Tu peux quitter une assemblee non parceque le pasteur te dit que si tu paie ta Dime , Dieu va te benite, comme il est ecrit Dans le livre de Malachie 3:8 -10…Celui qui va benir C’est Dieu
      Comment? Le pasteur ignore car le pasteur est comme le Sol ou le cultivateur plante sa semence…1 Corinthians 3:6; 18-19.
      Si tu vas quitter ton assemblee…Hebreux 13:17.
      Ou fuir comme il est ecrit…2 Timothy 2:22.
      Que signifient Les passions de la jeunesse que le Chretien va fuir??
      Il n’y a pas aucune eglise ici sur la terre ou tu vas trouver » la justice, la foi, l’amour,la Paix…Et tous Les membres de l’assemblee invoquent le Seigneur d’un Coeur pur »
      Voila la raison avec laquelle Apotre Paul a dit..
      Phillippiens 3:12 – 16.. Seulement, au point ou Nous en sommes parvenus, envancons ensemble.

      Soeur Annie…
      Courage!!

      Pastor Timothy Bikanye.

  32. Des que je le peux et même quand je peux pas, j aide un plus nécessiteux que moi, far il y en a beaucoup autour de nous. Le Seigneur me donne que le stricte necessaire, au moins ,il ma fait grâce d avoir un toit, des vêtements, de la nourriture. Il y en a qui n ont rien. Oui je ne suis pas a la hauteur d’argumenter et de d’étaler sur la Parole. J bai juste mon coeur a déballer ! Un étalage de versets bibliques, sa n impressionne pas Dieu! Surtout pour en faire sa petite salade composée. Dieu pleure! Wow! L argent, comme il fait parler, alorscquil y a des gens qui souffrent! J ai honte!

  33. …..Soeur Annie ou maman Anne…il y a dans la Bible deux Anne…La mere de Samuel…une femme de foi …1 Samuel 2:1 – 10
    Luc 2:36 – 38
    J’aimerai te comparer a la deuxieme Anne…meme si la Parole de Dieu ne nous dit pas qu’elle avait des enfants…mais veuve comme toi 7 ans de vie de mariage…on ignore la cause de la mort de son mari…
    Elle ne quittait pas le Temple Et servait Dieu!!
    La Parole de Dieu ne nous autorise pas a quitter notre assemblee….
    Hebreux 10:25 – 30.

    Un Vrai Chretien ne fuit jamais…car il connait que le monde entier est la puissance du malin
    1Jean 5:19….Jean 16:33….
    Jean 17: 15 .

    Please , ne fuit plus la ou Tu es car ton coeur sera toujours brise…Peut-etre par manque de l’amour de Dieu….1 Corinthians 13:1 -3
    Par manque de foi…?….La geurre entre Les hommes de Dieu…Luc 22: 24 – 27…
    Assid devant L’eglise….Et utiliser Les autres freres Et soeurs comme leur esclaves…

    Sois la copie de tes deux Anne de la Bible.
    Romains 15 :4 – 7.

    Pastor Timothy Bikanye.

  34. e? Je n ai pas a me justifier devant aucune personne. Je n ai pas fuis: comme vous dites,mais quitter.la ou il NY a pas la Vérité, ou tu restes ou tu quittes. Je restes: je suis partie et non fuie. Et surtout: j ai la liberté en Christ! Pas la peine de me ciblée ,sa marche plus! Je vais dans une assemblée, la ou il y a vraiment des chrétiens qui craignent totalement Yaweh. Et surtout et avant tout, je et je dois développer mon intimité avec mon Dieu!tu ne peux arriver a convaincre une personne de tel ou tel choses par des versets, un tsunami de versets biblique car c’est le : Saint Esprit qui convainc.tu ne peux me comparer a aucune personne sur juste la base de mon prénom. Tu connais pas ma vie cher ami. Ha que Dieu nous sauve de cette génération perverse.tout cela pour une histoire d’argent? C’est triste! Chacun est libre non? Seigneur! Que ta Sainteté soit ma soeur et ton intégrité mon alliée. Je veus te plaire a toi et non aux hommes.merci pour les convictions que tu mets dans mon coeur.

    • ….Un proverbe de chez Nous dit…Si tu as Quelqu’un pour te laver le dos, profite pour bien laver ton ventre!!
      C’est de la bouche de Crapaud que coule de l’eau fraiche…dit «  »la verite sur une situation ne peut etre dite que par Celui qui la vit!! »

      Les serviteurs de Melchesedek que Nous sommes…Pas Les Temoins de Jehovah
      Nous ne sommes pas des mendiants!!
      Selon la Bible….pour etre beni…
      Genese 27:1 – 4; Genese 18:6 – 17;
      Genese 15: 1 – 10

      C’est Dieu qui beni…quand ses serviteurs prononce… »
      Nombres 6:22 – 27. »
      Matthieu 16:19
      Jean 20:23..

      Cela est la Parole de Dieu…aux serviteurs de Melchesedek…Hebreux 7: 4 – 17.

      Que Dieu vous aide!

      Pastor Timothy Bikanye.

  35. Une dernière chose: enlevez votre fusil de votre épaule et changer de cible, avant de nouveau tirer car: il y en a qui a force de vouloir tirer ,les balles sont revenuent a celui qui tirait. J en resterais la.que Yaweh nous sauve.

  36. Bereenne,

    Esperons que tu vas saisir de quelle Dime Nous sommes entrain de parler….

    J’ai deja ecrit que la Dime…il y a 4 Dans la Bible..
    1. Celle de Abram…Genese 14: 17- 20.
    La base de la Foi d’Abram…il lui fallut recevoir le Pain et le Vin aupres de Melchesedek…
    Psaumes 104:15/ Jean 6:53 -54.
    ……
    2. Celle de Jacob…Genese 28:20
    De Reconnaince…comme certaines personnes sont entrain de parler que Jacob n’avait pas honorer son voeux…Mais Dieu avait retire sa dime …a Bethel Genese 35: 6 – 9..10 -11/
    Esaie 65: 13 -15…Un autre nom a Jacob…
    Jacob avait paye…Debora  » Genese 35:8″
    Bethlehem…maison de pain…

    3 Celle de Moise…Levitique 27:28 – 34.
    D’Obeissance…Deuteronome 28:1-2.
    Ici Dieu voulait voir si son peuple a un coeur..
    Avec Abram Et Jacob…Dieu etait comme juste ami , Mais avec Les enfants d’Israel…Dieu voulait voir si cet peuple va lui donner le Un dixieme…
    Hum notre generation…notre peche est tres grave…Nous que Dieu a livre son Fils unique
    « Jean 3:16″…Et Nous donne ses serviteurs…
     » Ephesians 4: 11-12″…Galatians 6:6
    1 Corinthians 9:10 -11″ Matthieu 10:10

    Enfin…Pourquoi la Dime?
    Etant enfants d’Abram par la Foi….
    Il y a beaucoup de Chretiens qui ont Christ comme esperance de la gloire
    Colossians 1:28 ,Mais etre En Christ…
    Galatians 3:26 – 29/ etre la descendance d’Abraham…Heritier de la promesse…laquelle promesse???…Hebreux 11: 8 – 10

    Vous voulez refuser vos Dimes aux serviteurs de Melchesedek?…Hebreux 7: 17/
    Psaumes 110:1 – 4/ Marc 16:19.

    Jean 15:18 – 23.
    Un Proverbe de chez Nous dit » le lion a beau maigrir, il restera toujours le Roi de la foret!
    Lorsque la tete est la, le genou ne peut pas porter le chapeau! »…

    C’est sur le Chemin que tu n’as pas peur que la fauve se jettera sur Toi ….

    A bon entendeur Salut!

    Pastor Timothy Bikanye.

  37. Timothy, tu parles de 4 dimes. Pour Abraham, par exemple, il a donné une UNIQUE fois la dime de son butin de guerre à Melshisedeck et comme toutes les autres, elles ne sont pas reprises dans la nouvelle alliance. Bien que Melshisedeck est une figure de Jésus et donner sa dime à Jésus, selon la parabole des boucs et des brebis, c’est donner aux pauvres. Toutes les fois que vous fêtes cela à l’un des plus petits, c’est à Jésus que vous le faite.

    Si tu me montres le passage DE LA NOUVELLE ALLIANCE qui me montre que Jésus a dit donner sa dime aux pasteurs, je suivrai la Bible.

    D’autres part, si tu es pasteur, je te conseille de faire part de tous tes besoins à Dieu et de lui faire confiance à lui, qui lui pourvoira à tes besoins.

    Car tes écrits donnent l’impression que tu as très peur de manquer de quelques choses si ton assemblée ne payait plus la dime.

    Pense que dans l’histoire, plusieurs pasteurs ont reçus des millions pour distribuer aux pauvres. Mais jamais pour eux-mêmes. Ces pasteurs là ne demandaient rien à personne et n’enseignaient pas la dime. Je t’invite à lire le témoignage de Georges Muller par exemple.

    Fait confiance à Dieu pour tes besoins.

    • Bereenne,

      Nous voyons que tu veux connaittre quelques choses….Tu es tres important pour Nous…
      La Parole de Dieu nous enseigne…a aller..voila les 4 questions…pas avec Pourquoi Mais avec COMMENT….dont invoqueront – ils celui en qui Vous n’avez pas Cru? Et Comment croirez-Vous dont a Celui dont vous n’avez pas entendu parler?…Et Comment entendriez-Vous parler de lui , sans predicateurs?…Et Comment y aura des predicateurs, s’ils sont pas envoyes???
      « Romains 10: 14 – 20. »

      Qui etait Johann George Ferdinand Muller??

      Teacher of Sunday School….
      Il etait juste un evangeliste avec mission d’ouvrir Les homes des orphelins…C’est biblique..
      Jacques 1: 27.

      Notre Seigneur Jesus Christ..n’insistait pas a forcer Les contredisant a croire Et cette Recommandation a ete addressee a Timothy que Je suis… » 2 Timothy 2: 24 – 26. »

      Je ne trouve pas normal que Les Chretiens veulent recevoir ou etre enseignes gratuitement utilises Les hommes de Dieu gratuitement alors que la Parole de Dieu nous enseigne a travers ces ecrits…que Nous avons obligation de partager ….Vous etes Ca meme intelligent…Vous avez etudie Les 4 operations En artimethique
      Que signifie l’operation partager??
      « Galatians 6:6″…ou faire participer a tous ses biens???…1 Corinthians 9:13 – 14
      Pas aux orphelins, ou veuves ou pauvres…Les serviteurs de Melchesedek, Jesus Christ ne sont pas des pauvres…
      Nous ne sommes pas des mendiants!!!

      Respectez Les serviteurs de Melchesedek!!

      Que Dieu vous pardonner!!

      Pastor Timothy Bikanye.

    • Bereenne,

      Avoir peur de perdre la Dime cela n’est pas dans ma vie…ou si notre assemblee refuse de contribuer a l’oeuvre de Dieu…Non, …
      Notre responsabilite est de parler…
      Ezekiel 2: 3- 5/ 2 Timothy 2:23 – 26.

      Pastor Timothy Bikanye.

  38. Bereenne,…

    Etre Chretien sans renoncement est tres dangereux…Ananias Et Saphira etaient morts…
    Esperons qu’ils etaient parmi Les 3000…
    Acts 2: 41..’ils etaient baptises, ont mange le repas du Seigneur, …Mais non really understand ….leurs coeurs etaient encore entre Les mains de Satan…Actes 5: 1 – 10.
    Ils etaient encore des hommes charnels..
    Romains 8: 5 – 8

    Quel que part Nous n’avons pas a accuser Satan si regardons a la lumiere de la Parole de Dieu…Qui dit que…
    1. Dieu peut envoyer Une Puissance pour ces gens qui refusent de croire la verite, Une Puissance d’egarement.. ».2 Thessalonians 2:11″

    2.La Parole de Dieu nous enseigne Que…. » Quand a ceux qui ont ete Une fois eclaires…Qui ont goute…Et qui sont tombes ou ont ete fait tombes…il est impossible de Les ramener a une nouvelle Repentance. Hebreux 6: 4 – 8.
    2 Timothy 2: 13..’

    Pastor Timothy Bikanye.

    • Payez-vous votre dime, pastor Timothy?

      Est-ce que vous avez donné à Dieu, l’ensemble de votre budget et tous vos biens? Ou bien vous considérez parfois qu’une chose ou une autre vous appartient …

      🙂

  39. … ….
    Pastor Timothy Bikanye,
    Je disais qu’il a 4 sortes des Dimes Dans la Bible
    1. Etait l’acte de la Foi…Genese 14:17 -20
    Hebreux 11:1….Hebreux 11:8 – 10…Jean 8:56.

    2.Etait acte de gratitude…Genese 28:12 -22
    Genese 35:6 – 9; Esaie 41: 8 – 10.

    3 . Etait acte d’Obeissance…Levitique 27:30 -34

    4.Etait acte d’AMOUR…Matthieu 23:23
    2Corinthians 11: 5 – 11.

    Qu’en -au Malachie 3:8 – 10..???
    Nous savons le prophete Malachie etait le dernier Et apres lui Dieu avait garde silence pendant 400 ans…Meme Dans le couple Quand il n’y a plus de l’amour…soit la femme commence a douter de son epoux…meme faire l’amour il faut payer…tu veux un enfant…achete moi Une voiture….fais ceci Et moi aussi je vais faire cela!

    Depuis ce temps a cause de manque d’Obeissance des enfants d’Israel…le Ciel etait ferme…
    Romains 15:4…dit.. » tout ce qui a ete ecrit d’avence a ete ecrit pour notre instruction…enfin que Nous posedions l’Esperance…1 Timothy 1:1.

    1 Corinthians 10: 31- 33.

    Pastor Timothy Bikanye.

  40. …..Bereenne,

    Nous sommes Les serviteurs de Rois des rois…Nous sommes des mendiants??
    Non…1 Corinthians 10:31 -33.
    La foi, l’obeissance Et l’amour…
    = Sans la foi il est impossible de plaire a Dieu
    Hebreux 11:6
    = L’obeissance…1 Samuel 15: 22
    = L’amour……1 Jean 4 :8

    Apotre Paul dit qu’il recevait un Salaire…
    2 Corinthians 11: 8. »….

    Pastor Timothy Bikanye.

    • Oui, un salaire. Pas la dime. Et cela n’a rien à voir avec la bénédiction et la malédiction de la première alliance.
      Sinon utiliser les mots « obéissance » et « obéir » sans préciser le passage en entier, c’est de la manipulation

  41. …..
    The TEKNON…is one of stage of age between 12-13 to 25 -30 years old..The teenagers are generally known for wanting their own way,thinking they know everything and not wanting any accountability.
    It’s during the TEKNON stages that many Churches spilt occur as different TEKNON’S strive to be in the control of a given Church…
    Hebrew12:8 – 11
    1 Peter 5:5 – 6/ levic.19:32
    The TEKNON need to Re -train their mind to be in tune with God’s way of looking at things
    « Romans 12: 1-2″, 2 Corinthians 10: 3 – 6 ;and bring their bodies under control of the Lord..
    1 Corinthians 9:27″ 1Thessalonians 4:4 – 5;11- 12″
    Without the Re-train…The youngest Christian will be lost because that’s stage is dangerous!!
    In some cases they are like the Nepios…drinkers youngest…In the sex….spiritual…for that reason each Christian must have a father and if not he is a Bastard ..Hebrew 12:8 »

    We need to have a father and respect him!!

    Will of God!…Jean 14:18..Luke 22:31 – 32.

    Pastor Timothy Bikanye.

  42. Bonjour,

    J’aimerais tout d’abord expliquer aux personnes nouvelles sur ce site qu’il n’est pas dans nos habitudes d’entrer dans de vains débats et disputes folles. Nous ne sommes pas non plus de ceux qui portent des titres pompeux et mettent en avant leur ministère. Nous n’utilisons pas des longues phrases mystiques, des termes étrangers ou des mots inconnus pour impressionner (ou embrouiller) les gens. L’équipe des dokimos est composée de frères et soeurs qui mettent gratuitement à disposition des autres les dons que Dieu leur accorde et qui partagent le fruit de leurs recherches et méditations pour édifier les autres, par la grâce Dieu.
    Maintenant, il peut arriver qu’il y ait divergence d’opinion ou incompréhension. Dans ces cas, chacun est invité premièrement à la prière, le Seigneur parle je le crois. Les lecteurs peuvent aussi témoigner, rebondir ou poser des questions pour avoir plus d’explications sur un point particulier. L’équipe s’efforce de répondre aux interrogations des lecteurs tant que l’échange se fait dans la courtoisie et le respect de l’autre, comme il convient à des enfants de Dieu.

    Si le désaccord persiste, nous invitons les lecteurs qui veulent continuer à échanger à le faire de manière douce et constructive. C’est à dire en évitant d’attaquer et juger les autres lecteurs en les bombardant de versets hors contexte. Mais plutôt en donnant des arguments clairs sur le point de l’article qui pose problème, et ce bien sûr appuyé avec des versets bibliques pertinents (c’est à dire directement liés au sujet et pris dans leur contexte).

    Il me semble important de rappeler la vision des dokimos qui est résumée dans le verset suivant: « Car nous n’avons aucun pouvoir contre la vérité, mais nous n’en avons que pour la vérité. » (2 Corinthiens 13:8)
    Ainsi, nous nous efforçons de garder l’enseignement clairement donné dans les écritures et nous attachons une grande importance à appuyer nos écrits par des passages bibliques, surtout pour des sujets délicats comme celui de la dîme. Ce site est un « webzine chrétien pour l’édification et la défense de la saine doctrine » et non une plateforme de débats ni même un forum de discutions bibliques. Aussi, nous nous réservons le droit de bloquer/suprimmer les commentaires innapropriés, confus, violents, répétitifs et/ou non constructifs.

    Je voudrais maintenant particulièrement m’adresser au lecteur écrivant sous le pseudonyme « Pastor Timothy ». On a bien compris votre désaccord avec l’article mais vos propos montrent que vous n’avez pas compris les arguments développés dans l’article. Cet article a été écrit pour apporter des réponses bibliques aux différentes questions qu’on doit se poser pour comprendre si on doit payer la dîme sous la Nouvelle Alliance, comment faire des offrandes qui plaisent à Dieu et quelle doit être notre position par rapport à l’argent. Comme vous l’avez dit, cet article est long. On a en effet essayé d’apporter une réponse développée, biblique et la plus complète possible. Je vous invite ainsi à une (re)lecture attentive de l’article. Vous comprendrez ainsi qu’on est d’accord avec le fait que les chrétiens sont sacrificateurs (il y a un tableau qui explique la différence entre les sacrificateurs de la loi et ceux de la grâce). De plus, nous ne sommes absolument pas opposés aux offrandes, ni au soutien de l’oeuvre de Dieu, tant que cela est fait volontairement, avec joie et par amour. D’ailleurs soutenir l’oeuvre de Dieu ne se limite pas seulement à pourvoir aux besoins de ceux qui annoncent l’évangile mais aussi et surtout à soutenir la veuve, l’orphelin, le nécessiteux. L’Eglise de Macédoine est la seule église à avoir soutenu la mission de Paul selon 2 Corinthiens 11:9 et Phil 4:15. Elle a également pris un soin particulier à soutenir les nécessiteux (Romains 15:26). C’est sur ce dernier point que Paul (qui s’est glorifié d’annoncer la Parole gratuitement en 2 Corinthiens 11:7 et Act 20:33-35) a insisté, de même que les apôtres Jacques et Jean (Galates 2:10) et Jésus lui même (Matthieu 25:31-40).
    Ô comme j’aimerais voir plus de pasteurs se lever pour la justice, pour secourir la veuve et l’orphelin avec autant d’acharnement qu’ils le font pour défendre leur dîme! Certainement des païens seraient touchés, des vies transformées et Dieu glorifié!
    Au reste, j’ai noté plusieurs inexactitudes dans vos propos mais le temps me manque pour tout reprendre. Je prie simplement que le Seigneur utilise votre zèle pour sa gloire et fasse de vous un prédicateur de la justice.
    Merci de respecter les conditions citées plus haut pour d’éventuels futurs commentaires, et cela en français pour la bonne compréhension de tous.

    Concernant le lecteur appelé « Prophète Dr. Joseph TEGUE », vous demandez « Etiez-vous avec Abram tous les jours pour savoir s’il a continué à donner la dime? ». La réponse est non, mais la bible mentionne une seule fois et nous ne pouvons pas parler de ce qui n’a pas été écrit.

    Finalement, je profite de l’occasion pour remercier les lecteurs pour leur soutien, leurs encouragements et prières.

    Que le Corps de Christ uni dans l’amour et la vérité puisse glorifier le Nom de Dieu dans les oeuvres justes qu’Il a préparées d’avance!

    Nirina

  43. ……
    Oh est l’auteur de ce message?? Il est mort??
    Pourquoi il ne reagit Pas au debat??… juste envivrait Les ivrognes qui me font que maudire Les Pasteurs comme des voleurs, Les pilleurs , les assassins sans laisser un petit rayon de misericorde ….avec toutes sortes de maledictions.
    Un ouvrier trompeur » 2 Corinthians 11: 12 – 15″
    S’il est encore en vie…qu’il parle…

    Il prend un enseignement qu’il n’avait pas maitrise pour induire Les petits enfants En Christ dans son Chemin de perdition…
    « 2 Timothy 3: 13 »

    Nous l’invitons au debat, s’il est encore vivant, Et s’il est deja mort…il va comparaitre devant notre Seigneur Jesus Christ…2 Corinthians 5:9 – 10.

    Si tu connais cet homme,auteur ou planteur de l’ivraie …dit lui…qu’il se repente!!! Et cela par ecrit!!

    Pastor Timothy Bikanye.

  44. Bonjour Monsieur.
    Permettez que je vous appelle Monsieur « Timothy ».

    Excusez moi de vous exhorter à mediter ces passages.

    Que votre douceur soit connu de tous. Philippiens 4:5,

    Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. Colossiens 4:6

    Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent .Éphésiens 4:29

    Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.2 timothé 2:23

    Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi; car elles sont inutiles et vaines. Tite 3:9

    En ce qui concerne l’ auteur, qui est une soeur, que vous pensez morte, elle vous a répondu tout juste avant votre dernière “intervention” et je crois que tout y est.

    J’ai personnellement été choqué par votre allusion à la mort de cette sœur, et tout ça à cause de la dîme. Ou encore l’argent.
    Il est quelque part écrit, precisement dans 1 timothé 6:10, que l’amour de l’argent est la racine de tous les mots…,alors si nous manquons de sagesse, écoutons le conseil de notre aîné dans la foi, le frère Jaques dans jaques 1:5 qui dit que “Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.”

    C’est en obéissant à cette parole que nous pourrons être une bénédiction pour çeux qui nous écoutent où nous lisent. Au lieu de leur communiquer la mort par nos diatribes.

    Que Dieu vous benisse.

    Shalom .

  45. Je concluerai par: mon Dieu ne veut pas mon cerveau mais mon coeur! Mieux vaut un grand coeur et un petit cerveau , qu un grand cerveau et un petit coeur! Shalom a tous et a toutes!: OFF!

  46. Waaaaaaaaaaaaaaa
    Jai pas de mots pour décrire cet article. .. il m’a tout simplement OUVERT LES YEUX ? !!!
    J’ai fréquenté des église ? et vu tout ce que j’ai decouvert .. je pense que NIRINA à bel et bien percé le mystère de cette vaste escroquerie qui se fait sous le couvert de la parole de Jésus qui est détournée pour rendre les chrétiens naïfs .. ici en côte divoire où je suis … les églises et leur pasteurs savent que prêt de 67% des fidèles ne connaissent pas lesi passâges de la bible ou ne les maîttisent pas dans la totalité des passages de la bible. C’est donc une belle occasion pour eux de les endoctriner juste pour leur succer l’argent des poches. C’est Dommage mais c’est la triste realite que vivent plus de 89% des chrétiens qui se font dépouiller chaque dimanche voir tous les jours ….
    Dans mon cas je pays la somme de xxxxx . Le jour de la paye de cette dîme je suis attendu chez elle comme un invité de marque. … lol
    Ce qui est bizarre c’est que quand j’ai difficultés financières cette même présonne me fait croire que je paye ma dîme avec des murmures et cest pour cette raison que Dieu ne me rend pas prospère … j’ai fini par comprendre que c’est juste une manipulation de l’esprit. .. j’ai décidé de la quitter pour de bon et faire mes offrandes en toute liberté. ..
    Je dis grand merci à NIRINA et je te laisse mon numéro de portable ? 00225 09504951
    Stp appelle moi des que tu me lira … tu m’as ouvert ? les yeux ? et grâce à cet article je sais comment marcher dans la parole de Jésus. .
    J’attends le premier IMBÉCILE qui me dirà de payer ma dîme sinon là malédiction de Dieu va s’abattre sur ma vie … je vais lui casser la gueule pour de bon … espèces de voleurs. .. n’avez vous pas pitié pour vos fidèles …?
    Vous avez mon numéro de portable .. que celui ou celle qui se dit pasteur m’appelle pour me convaincre le fasse … je vous attend de pied ferme. … tchrouuuuuuuu !!!!
    Les africains sont très naïfs et si c’est pas là dîme c’est les femmes aux fesses charnue qui sont les victimes de leur séduction … ils les sodomisent dans les hôtels de passe. Souvent elles quittent leur foyer sous les instructions de ces mêmes pasteurs qui les succent de toute part …. c’est dommage …
    Le monde va à la dérive et seul Jésus est le remède miracle pour NOUS SAUVER …
    Merci à tous
    @kristessis TWITTER
    Stp NIRINA n’oublie pas de m’appeler … je suis trop fan de toi …..
    MOUAAAAAAAAACK
    Abidjan le 12 septembre 2016
    16 heures 45 …
    Dieuvous bénisse

  47. J’avoue que cet enseignement est bien puissant pour égarer le peuple de Dieu, tout au moins les plus cupides parmi les chrétiens. Quand le faux est si bien présenter avec un bon mélange de vrai, il faut le Saint-Esprit pour ramener le cœur soupirant après la présence de Dieu dans la vérité pure. Cet article est la preuve que de même qu’il y a de faux prophètes de nos jours, les faux docteurs ne manquent pas non plus.

    Il m’est arrivé de lire des articles de musulmans s’en prenant à la foi chrétienne, qui étaient aussi bien argumenté avec des versets bibliques. Mais là, tous les chrétiens seront d’accord pour dire que ces articles sont mensongers. Simplement en se référent à la foi de leur auteurs. Mais quand de telles démonstrations viennent de ceux qui disent partager la même foi que vous, avouons que le piège est grand.

    A bon lecteur salut !

  48. Excellent article, avec un exposE de haute facture! je remercie et loue le Seigneur pour la luciditE qui habite l’auteur de cet article. Je suis edifiE car l’auteur dit tout haut ce que je pensais tout bas. je voudrais avoir l’adresse mail de l’auteur pour plus d’echanges. Le mien est : jmpetsi@yahoo.fr
    Message signE: Jean Nestor Mpetsi, depuis Londres, Royaume Uni.

  49. Je suis juste venu dire merci Seigneur pour cet article pcq je peux voir combien certaines personnes se dechainent dessus parc que cela touche un systeme qui a enrichi bcp des pasteurs et d autres se disent appelé de Dieu justement pcq il y a un attachement à un systeme qui leur garantissent la richesse et non selon la volonté de Dieu.

    Merci Nirina,

  50. je voulais avoir le temoignage de quelqu’un qui n’a pas payer la dime et que Dieu l’a beni abondamment.
    mais j’ai toujours entendu quelqu’un qui dise, J’ai commence a payer ma dime regulieremnt et ma finance s’evolue.
    Moi je continue a payer ma dime, je m’en fous de ca ,meme s’il n’a pas ecrit dans la dispensiation de la grace. car la grace surpace la loi, je suis moi meme devenu sacrificateur, je dois donner la dime a Dieu, mais pas a un pasteur.

  51. Merci pour cet article qui rejoint parfaitement ma foi et qui la reconforte. En effet, au début de conversion, j’ai pris à coeur de verser la dime qu’on nous l’enseignait. En grandissant dans la parole, j’ai été agréablement révélé que Mal 3:10 n’est pas adressé à l’église du Seigneur Jésus. Car Mal 1:1 nous montre clairement que le prophète Malachie s’adressait à Israël uniquement car il a été établi sur Israël et sa prophétie sur Israël est un pédagoge qui nous mène à Christ. Il en est de même pour l’envoi d’Elie le prophète. Cette pratique a été en Christ et ce nous offrons, c’est notre corps Rom 12:1, le droit du prédicateur 1 Cor 9:11-19, les libéralités 1 Cor 16:3, 2 Cor 8:2, 2 Cor 9:1.
    Nous sommes des sacrificateurs pour Yahve, Temple du Seigneur Jésus, alors à qui donnerons-nous la dime des dimes? Si nos conducteurs sont les levites.
    Que le Seigneur Jésus nous éclaire davantage pour nous puissions parvenir à l’unité de la foi.

    Pascal Daniel.

  52. salut ! tout étant imitateur des apôtres comme eux sont au près du christ, auc’un apôtre de Jésus a fait ces pratique,alors je m ai demande si se que le pasteur Timothy enseigne provient d’où, hors aucun prophétie de l’écriture n’est peut être l’objet d’une interprétations particulier, et il dit encore qu’il soit maudit tous ce lui qui dit le contraire à la parole de Dieu ,sa ce la parole de Dieu.

  53. Avis aux « pasteurs » qui outrepassent leurs fonctions.
    D’abord, pasteur, ce n’est pas un métier.Messieurs, faudra vous trouver du boulot comme tout le monde.Il y a 35 ans de cela, j’ai connu des pasteurs qui étaient commerçants, professeurs, avocats, agriculteurs ou fonctionnaires.
    Ils trouvaient le temps néanmoins de visiter les malades, d’aider les pauvres et precher en semaine ( après le boulot ) et le dimanche.
    Aujourd’hui, c’est devenu une profession.En quel honneur ?
    Montrer moi un passage de la bible ou il est marqué qu’un pasteur doit etre salarié.
    Pourtant les apotres avaient un boulot.Pierre pechait des poissons pour nourrir sa famille.
    L’apotre paul fabriquait des tentes pour subvenir à ses besoins.
    En plus de ça, bandes de loups, vous exigez la dime ?
    C’est marqué ou dans la nouvelle alliance qu’il faut payer la dime.
    Quant aux pasteurs qui se prennent pour des stars, faites attention, la colère de Dieu peut frapper à tout moment.
    J’appelle tous ces pasteurs qui exigent encore la dime à la repentance.
    Certains meme exigent de l’argent en échange de prières.C’est grave.
    Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.
    Je le répète, pasteur n’est pas un métier, c’est une vocation.
    Aujourd’hui, tous les pasteurs sont salariés.Ils ne sont donc pas différents des curés qui sont également salariés.
    Je voudrais soulever un point très important.
    Chers pasteurs, pourquoi ne dites-vous pas aux baptisés ( par immersion ) , qu’ils peuvent baptiser à leur tour ?
    Moi je sais pourquoi.Vous voulez vous accaparer les ames et les garder sous votre controle.Pasteurs, craignez la colère de Dieu et enseigner la vraie parole pure de l’évangile au lieu de passer votre temps à savoir qui fait quoi.
    Chacun est responsble de son ame devant Dieu.
    Pasteurs, arretez de controler les gens , arretez de dépouiller les chrétiens, repentez-vous.

  54. Bonjour, vous soutenez que le passage de Malachie 3:8-10 était destiné aux lévites seuls et non à tout le peuple, alors pourquoi Dieu dit que la nation toute entière le trompe et qu’elle est frappée de la malédiction? De deux, c’est le peuple qui amenait (payait) les dîmes afin qu’il ne manque pas de la nourriture dans la maison du trésor et non les lévites. Je pense que ce passage concerne le peuple de Dieu et non les lévites.

  55. Certains proclament que la dîme n’est plus d’actualité, qu’on ne parle plus de dîmes mais d’offrandes volontaires dans le Nouveau Testament.

    La question de la dîme dans l’église est un faux débat théologique qui amène la division et la confusion dans le Corps de Christ. C’est ainsi que beaucoup ne savent plus quoi penser à ce sujet et les cupides sont les premiers à en faire leur cheval de bataille pour voler Dieu. Non seulement ils ne donnent pas leurs dîmes mais pour la peine, aucune offrande. Ils gardent leur argent jalousement chez eux. Ils trouvent normal de donner à César ce qui lui revient mais pas de donner à Dieu ce qui lui revient. D’autres se réunissent dans les maisons pour des raisons honteuses et douteuses. Quand aux manipulateurs, ils utilisent la dîme comme appât soi disant pour dénoncer les faux prophètes en séduisant les âmes mal affermies jetant la confusion dans les cœurs.

    Pourquoi ne pas prendre plutôt le temps de chercher la face de Dieu dans la prière et de méditer sa Parole comme les chrétiens de Bérée en s’attendant à l’Eternel ?

    Cet article est le fruit de ma méditation personnelle. Il n’a pas pour but de convaincre quiconque, c’est l’Esprit qui convainc. Que l’un soit convaincu de payer sa dîme et l’autre pas, c’est l’affaire du serviteur et de son maître.
    Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction n’est-il pas considéré comme un péché ? (Romains 4.21)

    La dîme est antérieure à la loi de Moise
    La dîme « dekate » en grec signifie :
    1) la dixième part de quelque chose, une dîme
    1a) la dixième partie d’un butin pris à l’ennemi
    1b) les dîmes des produits de la terre et troupeaux, qui devaient être remises, selon la loi de Moïse, à l’assemblée des Lévites d’Israël

    Elle ne se limitait pas seulement à Israël mais était une coutume dans les temps anciens notamment chez les égyptiens. La première fois qu’elle est mentionnée dans la Bible c’est dans Genèse 14.18 où Abraham INCIRCONCIS donne la dîme de son butin au roi de Salem qui est un type du sacerdoce royal de Jésus Christ. Souverain sacrificateur non selon l’ordre d’Aaron mais de Dieu (Ps 110.4).

    Cette vérité spirituelle est redécouverte dans le Nouveau Testament dans l’Epitre aux hébreux au chapitre 7 :

    « A qui aussi Abraham donna la dîme de tout le butin. D’abord, Melchisédec signifie roi de justice, de plus, il était roi de Salem, c’est-à-dire, roi de paix …..Or considérez combien est grand celui à qui Abraham le patriarche donna la dîme du butin.» (Hébreux 7:2)

    La dîme est un acte prophétique de foi, une semence prophétique
    Dieu rend témoignage qu’Abraham était PROPHETE (Gen 20.7). C’est par son intercession prophétique qu’il enfante la volonté divine. Abraham fût justifié par sa foi prophétique et non par la loi comme nous le déclare l’apôtre Paul :
    « Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham. Comment donc lui fut-elle imputée ? Etait-ce après, ou avant sa circoncision ? Il n’était pas encore circoncis, il était incirconcis. Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu’il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d’être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis. En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi. Car, si les héritiers le sont par la loi, la foi est vaine, et la promesse est anéantie, parce que la loi produit la colère, et que là où il n’y a point de loi il n’y a point non plus de transgression. C’est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d’Abraham, notre père à tous » (Rom 4.9-16)

    A Béthel (Maison de Dieu), Jacob, petit fils d’abraham, fit un vœu à l’Eternel en promettant de lui donner « la dîme » de tout ce qu’il lui donnerait. (Gen 28.22). Donner la dîme était donc une pratique courante.
    La dîme sous la loi
    C’est bien plus tard que les fils de Lévi après la sortie d’Egypte, furent choisis sous la loi de Moise pour lever la dîme sur le peuple israélite.
    Dans le Nouveau Testament, la dîme est citée 9 fois. Jésus parle trois fois de la dîme :
    Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, car vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et vous négligez les choses les plus importantes de la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité. Il fallait faire ces choses-ci et ne pas omettre celles-là. (Matthieu 23:23)

    Mais malheur à vous, pharisiens, qui payez la dîme de la menthe, de la rue et de toutes sortes d’herbes, tandis que vous négligez la justice et l’amour de Dieu. Ce sont là les choses qu’il fallait faire, sans néanmoins négliger les autres. (Luc 11:42)

    Jésus ne reproche pas ici sous la loi, le paiement exact de la dîme aux pharisiens, ce qu’il encourage d’ailleurs mais plutôt la négligence de l’exercice de la justice, de la miséricorde et de la fidélité. En omettant, ces choses, ils devenaient des hypocrites aux yeux de Dieu. Il mentionnera la dîme dans une autre parabole où un pharisien déclare :

    Le pharisien se tenant debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ni aussi comme ce péager ; Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède. Mais le péager, se tenant éloigné, n’osait pas même lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi qui suis pécheur ! (Luc 18:11-13)
    Payer la dîme est un devoir et non une faveur que l’israélite faisait à Dieu ; c’était une marque de reconnaissance envers la bonté, la miséricorde et la justice de Dieu.
    Dans l’Ancien Testament, 1 Chroniques au chapitre 29 montre l’attitude de cœur que nous devons avoir lorsque nous apportons dans la Maison de Dieu notre offrande. Nous devons donner en nous réjouissant reconnaissant que ce que nous possédons vient de l’Eternel qui a pourvu (Lev 27.30).

    Le Roi David s’humilie et prie ainsi :
    « Car qui suis-je, et qui est mon peuple, que nous ayons le pouvoir de faire cette libéralité ? Car tout vient de toi, et nous tenons de ta main ce que nous t’avons donné. Car nous sommes des étrangers devant ta face, et des voyageurs, comme tous nos pères ; nos jours sur la terre sont comme l’ombre, et il n’y a point d’espérance. Eternel, notre Dieu, toutes ces richesses que nous avons préparées pour bâtir une maison à ton saint nom, elles viennent de ta main, et tout est à toi. Et je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur et que tu prends plaisir à la droiture ; pour moi, c’est dans la droiture de mon cœur que j’ai fait toutes ces libéralités, et maintenant ton peuple qui se trouve ici, je l’ai vu avec joie te faire cette libéralité. Eternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, maintiens-les à toujours, ces dispositions des pensées du cœur de ton peuple et dirige leur cœur vers toi ». (1 Chroniques 29.14)

    Ceci est en conformité avec le NT :
    « Car qui est-ce qui te distingue ? Et qu’as-tu, que tu ne l’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi t’en glorifies-tu, comme si tu ne l’avais point reçu ? » (1 Co.4-7)

    Dans cette parabole, Jésus condamne la propre justice du pharisien basée sur les œuvres. Il ne sous entend en aucune façon qu’il ne faille pas payer la dîme mais il met l’accent sur l’état de cœur. Le publicain auquel le pharisien se comparait avait certainement payé sa dîme comme tout bon israélite mais se présentait humblement devant Dieu afin d’obtenir miséricorde.

    A qui revenait la dîme ?
    En premier lieu, la dîme était la part de Dieu :
    Toute dîme de la terre, tant des semences de la terre que des fruits des arbres, appartient à l’Éternel ; c’est une chose consacrée à l’Éternel. Et si quelqu’un veut racheter quelque chose de sa dîme, il y ajoutera le cinquième en sus. Mais pour toute dîme de gros et de menu bétail, pour tout ce qui passe sous la verge, le dixième en sera consacré à l’Éternel. (Lev 27.30)
    Elle était réservée plus précisément aux lévites exerçant le service dans le Temple tandis que les prémices étaient réservées à la classe d’Aaron, souverain sacrificateur.

    Et les prémices de notre pâte, nos offrandes, les fruits de tous les arbres, le vin et l’huile, nous les apporterons aux sacrificateurs, dans les chambres de la maison de notre Dieu, ainsi que la dîme de notre terre aux Lévites, qui eux-mêmes en paient la dîme dans toutes nos villes agricoles.(Néhémie 10:37)

    Les lévites remettaient la dîme des dîmes, leurs prémices, aux sacrificateurs de la classe d’Aaron.
    Tu parleras aux Lévites, et tu leur diras : Lorsque vous recevrez des enfants d’Israël la dîme que je vous donne de leur part comme votre possession, vous en prélèverez une offrande pour l’Eternel, une dîme de la dîme ; et votre offrande vous sera comptée comme le blé qu’on prélève de l’aire et comme le moût qu’on prélève de la cuve. C’est ainsi que vous prélèverez une offrande pour l’Eternel sur toutes les dîmes que vous recevrez des enfants d’Israël, et vous donnerez au sacrificateur Aaron l’offrande que vous en aurez prélevée pour l’Eternel. (Nombres 18.26)

    Le rôle des sacrificateurs.-
    Le rôle des sacrificateurs était de bénir le peuple au nom de l’Eternel :
    L’Eternel parla à Moïse, et dit: Parle à Aaron et à ses fils, et dis : Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz: Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix ! C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai. (Nombres 6.22-27)
    Les prémices de toutes les sortes de produits, toutes les offrandes présentées en élévation, appartiendront aux sacrificateurs ; vous donnerez aux sacrificateurs les prémices de votre pâte, afin de faire reposer la bénédiction sur la maison de chacun de vous. (Ezéchiel 44.30)
    Le sacerdoce de Christ est bien plus supérieur car Il est plus grand qu’Abraham, Lévi et les sacrificateurs. Il déclare aux pharisiens : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis ». (Jean 8.58). Christ lui-même a béni Abraham.

    Et tandis que ceux d’entre les fils de Lévi, qui exercent la sacrificature, ont l’ordre, selon la loi, de lever la dîme sur le peuple, c’est-à-dire, sur leurs frères, qui cependant sont issus des reins d’Abraham, Lui, qui n’était pas de la même famille qu’eux, il (Melchisédek) leva la dîme sur Abraham, et bénit celui qui avait les promesses. (Hébreux 7:4-6)
    Et ici ce sont des hommes mortels qui prélèvent les dîmes ; mais là il est attesté que celui qui les reçoit, est vivant. Et Lévi, qui prélève les dîmes, les a aussi payées, pour ainsi dire, par Abraham ; Car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédec alla au-devant de lui. (Hébreux 7:8-12)

    Sous la grâce.-
    Sous la grâce, ce n’est pas 10% qui était donné aux apôtres et aux pauvres mais les 100%. Dans les actes au chapitre 2 verset 44, on lit :
    « Or, tous ceux qui croyaient étaient dans un même lieu, et avaient toutes choses communes ; Ils vendaient leurs possessions et leurs biens, et les distribuaient à tous, selon le besoin que chacun en avait. Et ils étaient tous les jours assidus au temple d’un commun accord ; et rompant le pain dans leurs maisons, ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur ;.
    Plus loin, on lit de nouveau :
    « Car il n’y avait aucun indigent parmi eux ; parce que tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons, les vendaient, et apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu. Ils le mettaient aux pieds des apôtres ; et on le distribuait à chacun selon qu’il en avait besoin. (Actes 4.34)

    Barnabas était un lévite rempli du Saint Esprit. Son nom signifie : « fils de la prophétie ». Convaincu par le Saint Esprit, il donna le prix de son champ vendu aux apôtres : Ainsi Joses, surnommé par les apôtres Barnabas, c’est-à-dire, fils de consolation, Lévite et originaire de Chypre, ayant un champ, le vendit, et en apporta le prix, et le mit aux pieds des apôtres ». (Actes 4.34)
    Il ne s’agissait pas de 10% du prix du champ mais la totalité du champ vendu.
    Ananias et Saphira apprirent à leur dépends à ne pas se moquer de Dieu en prélevant une part de leur champ vendu :
    Or, un homme, nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une possession ; Et il retint une part du prix, de concert avec sa femme, et il en apporta le reste, et le mit aux pieds des apôtres. Mais Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan s’est-il emparé de ton cœur, que tu aies menti au Saint-Esprit, et détourné une part du prix de la terre ? Si tu l’eusses gardée, ne te demeurait-elle pas ? et l’ayant vendue, son prix n’était-il pas en ton pouvoir ? Comment as-tu résolu cette action dans ton cœur ? Ce n’est pas aux hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, à l’audition de ces paroles, tomba, et rendit l’esprit ; ce qui causa une grande crainte à tous ceux qui en entendirent parler. (Actes 5.1)
    De notre temps, les apôtres qui acceptèrent ces dons ne seraient-ils pas considérés comme des manipulateurs, des sorciers, des voleurs ?
    Paul dit aux corinthiens qui avaient reçu tous les dons spirituels :
    « Ne savez-vous pas que ceux qui font le service sacré, mangent des choses sacrées, et que ceux qui servent à l’autel, ont part à l’autel ? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile, de vivre de l’Évangile ». (1co 9-13)
    Il fait référence aux sacrificateurs consacrés au service de l’Eternel.
    Que celui qu’on instruit dans la Parole, fasse part de tous ses biens à celui qui l’instruit. Ne vous abusez point ; on ne se joue point de Dieu ; car ce que l’homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. Ne nous lassons point de faire le bien, car nous moissonnerons dans la saison convenable, si nous ne nous relâchons pas.(Galates 6.6)
    Je tiens cependant à signaler que cet argent était destiné à la mission et aux pauvres pas à l’entretien d’un mode de vie fastueuse et tapageuse.
    Ces signes de libéralité étaient poussés par le Saint Esprit et non par la chair conformément à la pensée du Christ :
    Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens. Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu’il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! (Marc 10.21)
    Si nous rejetons la dîme sous prétexte qu’elle est obsolète, ne soyons pas des hypocrites, sommes nous réellement prêts à vendre toutes nos possessions et à le donner entièrement aux serviteurs de Dieu et aux pauvres…?
    Ce n’est pas 10% de notre salaire qu’il nous faudrait déposer aux pieds des serviteurs de Dieu mais tout notre salaire qui devrait être redistribué selon les besoins de chacun sans oublier les pauvres…!!!
    Que chacun fasse selon son cœur et arrêtons une fois pour tous ces faux débats qui ne conduisent qu’à la disette…. » Article tiré sur internet…

    NB : La dime a existé avant la loi de Moise. Ce fait est très important pour nous aider à bien comprendre le vrai sens de la dime. Sous la loi, elle était obligatoire et condition d’être béni par Dieu. Mais sous la nouvelle alliance, les choses ont un peu changé. On donne la dîme par amour à notre Seigneur Jésus Christ.
    Ce n’est plus une obligation physique, mais un devoir spirituel.
    Etant donné que Christ s’est offert à cent pour cent (100%) pour nous à Golgotha, un chrétien du Nouveau Testament, peut même donner plus de dix pour cent (10%) de dîme. (10, 20, 80, 100 pour cent). Ceci doit se faire avec joie et selon ses moyens mais surtout en fonction de votre compréhension de Dieu. Vous remarquerez que les frères et sœurs qui vendaient leurs biens et qui remettaient tout l’argent aux pieds des apôtres, les faisaient volontairement et selon la façon dont ils étaient poussés par le Saint Esprit. Ils étaient libres de donner 10, 30,…100 pour cent ou de ne rien donner (… s’il n’eut pas été vendu, ne te resterait-il pas? Ac.5 : 4).
    Personne n’est contraint de payer la dîme et d’apporter des offrandes à l’église.
    Donner ne sera jamais une obligation. Là où est l’Esprit de Dieu, là est la liberté !!!
    Puisse votre amour pour Dieu vous pousser à lui donner le meilleur de vous-même pour l’avancement de son œuvre !

  56. Certains proclament que la dîme n’est plus d’actualité, qu’on ne parle plus de dîmes mais d’offrandes volontaires dans le Nouveau Testament.

    La question de la dîme dans l’église est un faux débat théologique qui amène la division et la confusion dans le Corps de Christ. C’est ainsi que beaucoup ne savent plus quoi penser à ce sujet et les cupides sont les premiers à en faire leur cheval de bataille pour voler Dieu. Non seulement ils ne donnent pas leurs dîmes mais pour la peine, aucune offrande. Ils gardent leur argent jalousement chez eux. Ils trouvent normal de donner à César ce qui lui revient mais pas de donner à Dieu ce qui lui revient. D’autres se réunissent dans les maisons pour des raisons honteuses et douteuses. Quand aux manipulateurs, ils utilisent la dîme comme appât soi disant pour dénoncer les faux prophètes en séduisant les âmes mal affermies jetant la confusion dans les cœurs.

    Pourquoi ne pas prendre plutôt le temps de chercher la face de Dieu dans la prière et de méditer sa Parole comme les chrétiens de Bérée en s’attendant à l’Eternel ?

    Cet article est le fruit de ma méditation personnelle. Il n’a pas pour but de convaincre quiconque, c’est l’Esprit qui convainc. Que l’un soit convaincu de payer sa dîme et l’autre pas, c’est l’affaire du serviteur et de son maître.
    Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction n’est-il pas considéré comme un péché ? (Romains 4.21)

    La dîme est antérieure à la loi de Moise
    La dîme « dekate » en grec signifie :
    1) la dixième part de quelque chose, une dîme
    1a) la dixième partie d’un butin pris à l’ennemi
    1b) les dîmes des produits de la terre et troupeaux, qui devaient être remises, selon la loi de Moïse, à l’assemblée des Lévites d’Israël

    Elle ne se limitait pas seulement à Israël mais était une coutume dans les temps anciens notamment chez les égyptiens. La première fois qu’elle est mentionnée dans la Bible c’est dans Genèse 14.18 où Abraham INCIRCONCIS donne la dîme de son butin au roi de Salem qui est un type du sacerdoce royal de Jésus Christ. Souverain sacrificateur non selon l’ordre d’Aaron mais de Dieu (Ps 110.4).

    Cette vérité spirituelle est redécouverte dans le Nouveau Testament dans l’Epitre aux hébreux au chapitre 7 :

    « A qui aussi Abraham donna la dîme de tout le butin. D’abord, Melchisédec signifie roi de justice, de plus, il était roi de Salem, c’est-à-dire, roi de paix …..Or considérez combien est grand celui à qui Abraham le patriarche donna la dîme du butin.» (Hébreux 7:2)

    La dîme est un acte prophétique de foi, une semence prophétique
    Dieu rend témoignage qu’Abraham était PROPHETE (Gen 20.7). C’est par son intercession prophétique qu’il enfante la volonté divine. Abraham fût justifié par sa foi prophétique et non par la loi comme nous le déclare l’apôtre Paul :
    « Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham. Comment donc lui fut-elle imputée ? Etait-ce après, ou avant sa circoncision ? Il n’était pas encore circoncis, il était incirconcis. Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu’il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d’être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis. En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi. Car, si les héritiers le sont par la loi, la foi est vaine, et la promesse est anéantie, parce que la loi produit la colère, et que là où il n’y a point de loi il n’y a point non plus de transgression. C’est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d’Abraham, notre père à tous » (Rom 4.9-16)

    A Béthel (Maison de Dieu), Jacob, petit fils d’abraham, fit un vœu à l’Eternel en promettant de lui donner « la dîme » de tout ce qu’il lui donnerait. (Gen 28.22). Donner la dîme était donc une pratique courante.
    La dîme sous la loi
    C’est bien plus tard que les fils de Lévi après la sortie d’Egypte, furent choisis sous la loi de Moise pour lever la dîme sur le peuple israélite.
    Dans le Nouveau Testament, la dîme est citée 9 fois. Jésus parle trois fois de la dîme :
    Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, car vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et vous négligez les choses les plus importantes de la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité. Il fallait faire ces choses-ci et ne pas omettre celles-là. (Matthieu 23:23)

    Mais malheur à vous, pharisiens, qui payez la dîme de la menthe, de la rue et de toutes sortes d’herbes, tandis que vous négligez la justice et l’amour de Dieu. Ce sont là les choses qu’il fallait faire, sans néanmoins négliger les autres. (Luc 11:42)

    Jésus ne reproche pas ici sous la loi, le paiement exact de la dîme aux pharisiens, ce qu’il encourage d’ailleurs mais plutôt la négligence de l’exercice de la justice, de la miséricorde et de la fidélité. En omettant, ces choses, ils devenaient des hypocrites aux yeux de Dieu. Il mentionnera la dîme dans une autre parabole où un pharisien déclare :

    Le pharisien se tenant debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ni aussi comme ce péager ; Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède. Mais le péager, se tenant éloigné, n’osait pas même lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi qui suis pécheur ! (Luc 18:11-13)
    Payer la dîme est un devoir et non une faveur que l’israélite faisait à Dieu ; c’était une marque de reconnaissance envers la bonté, la miséricorde et la justice de Dieu.
    Dans l’Ancien Testament, 1 Chroniques au chapitre 29 montre l’attitude de cœur que nous devons avoir lorsque nous apportons dans la Maison de Dieu notre offrande. Nous devons donner en nous réjouissant reconnaissant que ce que nous possédons vient de l’Eternel qui a pourvu (Lev 27.30).

    Le Roi David s’humilie et prie ainsi :
    « Car qui suis-je, et qui est mon peuple, que nous ayons le pouvoir de faire cette libéralité ? Car tout vient de toi, et nous tenons de ta main ce que nous t’avons donné. Car nous sommes des étrangers devant ta face, et des voyageurs, comme tous nos pères ; nos jours sur la terre sont comme l’ombre, et il n’y a point d’espérance. Eternel, notre Dieu, toutes ces richesses que nous avons préparées pour bâtir une maison à ton saint nom, elles viennent de ta main, et tout est à toi. Et je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur et que tu prends plaisir à la droiture ; pour moi, c’est dans la droiture de mon cœur que j’ai fait toutes ces libéralités, et maintenant ton peuple qui se trouve ici, je l’ai vu avec joie te faire cette libéralité. Eternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, maintiens-les à toujours, ces dispositions des pensées du cœur de ton peuple et dirige leur cœur vers toi ». (1 Chroniques 29.14)

    Ceci est en conformité avec le NT :
    « Car qui est-ce qui te distingue ? Et qu’as-tu, que tu ne l’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi t’en glorifies-tu, comme si tu ne l’avais point reçu ? » (1 Co.4-7)

    Dans cette parabole, Jésus condamne la propre justice du pharisien basée sur les œuvres. Il ne sous entend en aucune façon qu’il ne faille pas payer la dîme mais il met l’accent sur l’état de cœur. Le publicain auquel le pharisien se comparait avait certainement payé sa dîme comme tout bon israélite mais se présentait humblement devant Dieu afin d’obtenir miséricorde.

    A qui revenait la dîme ?
    En premier lieu, la dîme était la part de Dieu :
    Toute dîme de la terre, tant des semences de la terre que des fruits des arbres, appartient à l’Éternel ; c’est une chose consacrée à l’Éternel. Et si quelqu’un veut racheter quelque chose de sa dîme, il y ajoutera le cinquième en sus. Mais pour toute dîme de gros et de menu bétail, pour tout ce qui passe sous la verge, le dixième en sera consacré à l’Éternel. (Lev 27.30)
    Elle était réservée plus précisément aux lévites exerçant le service dans le Temple tandis que les prémices étaient réservées à la classe d’Aaron, souverain sacrificateur.

    Et les prémices de notre pâte, nos offrandes, les fruits de tous les arbres, le vin et l’huile, nous les apporterons aux sacrificateurs, dans les chambres de la maison de notre Dieu, ainsi que la dîme de notre terre aux Lévites, qui eux-mêmes en paient la dîme dans toutes nos villes agricoles.(Néhémie 10:37)

    Les lévites remettaient la dîme des dîmes, leurs prémices, aux sacrificateurs de la classe d’Aaron.
    Tu parleras aux Lévites, et tu leur diras : Lorsque vous recevrez des enfants d’Israël la dîme que je vous donne de leur part comme votre possession, vous en prélèverez une offrande pour l’Eternel, une dîme de la dîme ; et votre offrande vous sera comptée comme le blé qu’on prélève de l’aire et comme le moût qu’on prélève de la cuve. C’est ainsi que vous prélèverez une offrande pour l’Eternel sur toutes les dîmes que vous recevrez des enfants d’Israël, et vous donnerez au sacrificateur Aaron l’offrande que vous en aurez prélevée pour l’Eternel. (Nombres 18.26)

    Le rôle des sacrificateurs.-
    Le rôle des sacrificateurs était de bénir le peuple au nom de l’Eternel :
    L’Eternel parla à Moïse, et dit: Parle à Aaron et à ses fils, et dis : Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz: Que l’Eternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Eternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix ! C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai. (Nombres 6.22-27)
    Les prémices de toutes les sortes de produits, toutes les offrandes présentées en élévation, appartiendront aux sacrificateurs ; vous donnerez aux sacrificateurs les prémices de votre pâte, afin de faire reposer la bénédiction sur la maison de chacun de vous. (Ezéchiel 44.30)
    Le sacerdoce de Christ est bien plus supérieur car Il est plus grand qu’Abraham, Lévi et les sacrificateurs. Il déclare aux pharisiens : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis ». (Jean 8.58). Christ lui-même a béni Abraham.

    Et tandis que ceux d’entre les fils de Lévi, qui exercent la sacrificature, ont l’ordre, selon la loi, de lever la dîme sur le peuple, c’est-à-dire, sur leurs frères, qui cependant sont issus des reins d’Abraham, Lui, qui n’était pas de la même famille qu’eux, il (Melchisédek) leva la dîme sur Abraham, et bénit celui qui avait les promesses. (Hébreux 7:4-6)
    Et ici ce sont des hommes mortels qui prélèvent les dîmes ; mais là il est attesté que celui qui les reçoit, est vivant. Et Lévi, qui prélève les dîmes, les a aussi payées, pour ainsi dire, par Abraham ; Car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédec alla au-devant de lui. (Hébreux 7:8-12)

    Sous la grâce.-
    Sous la grâce, ce n’est pas 10% qui était donné aux apôtres et aux pauvres mais les 100%. Dans les actes au chapitre 2 verset 44, on lit :
    « Or, tous ceux qui croyaient étaient dans un même lieu, et avaient toutes choses communes ; Ils vendaient leurs possessions et leurs biens, et les distribuaient à tous, selon le besoin que chacun en avait. Et ils étaient tous les jours assidus au temple d’un commun accord ; et rompant le pain dans leurs maisons, ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur ;.
    Plus loin, on lit de nouveau :
    « Car il n’y avait aucun indigent parmi eux ; parce que tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons, les vendaient, et apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu. Ils le mettaient aux pieds des apôtres ; et on le distribuait à chacun selon qu’il en avait besoin. (Actes 4.34)

    Barnabas était un lévite rempli du Saint Esprit. Son nom signifie : « fils de la prophétie ». Convaincu par le Saint Esprit, il donna le prix de son champ vendu aux apôtres : Ainsi Joses, surnommé par les apôtres Barnabas, c’est-à-dire, fils de consolation, Lévite et originaire de Chypre, ayant un champ, le vendit, et en apporta le prix, et le mit aux pieds des apôtres ». (Actes 4.34)
    Il ne s’agissait pas de 10% du prix du champ mais la totalité du champ vendu.
    Ananias et Saphira apprirent à leur dépends à ne pas se moquer de Dieu en prélevant une part de leur champ vendu :
    Or, un homme, nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une possession ; Et il retint une part du prix, de concert avec sa femme, et il en apporta le reste, et le mit aux pieds des apôtres. Mais Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan s’est-il emparé de ton cœur, que tu aies menti au Saint-Esprit, et détourné une part du prix de la terre ? Si tu l’eusses gardée, ne te demeurait-elle pas ? et l’ayant vendue, son prix n’était-il pas en ton pouvoir ? Comment as-tu résolu cette action dans ton cœur ? Ce n’est pas aux hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, à l’audition de ces paroles, tomba, et rendit l’esprit ; ce qui causa une grande crainte à tous ceux qui en entendirent parler. (Actes 5.1)
    De notre temps, les apôtres qui acceptèrent ces dons ne seraient-ils pas considérés comme des manipulateurs, des sorciers, des voleurs ?
    Paul dit aux corinthiens qui avaient reçu tous les dons spirituels :
    « Ne savez-vous pas que ceux qui font le service sacré, mangent des choses sacrées, et que ceux qui servent à l’autel, ont part à l’autel ? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile, de vivre de l’Évangile ». (1co 9-13)
    Il fait référence aux sacrificateurs consacrés au service de l’Eternel.
    Que celui qu’on instruit dans la Parole, fasse part de tous ses biens à celui qui l’instruit. Ne vous abusez point ; on ne se joue point de Dieu ; car ce que l’homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. Ne nous lassons point de faire le bien, car nous moissonnerons dans la saison convenable, si nous ne nous relâchons pas.(Galates 6.6)
    Je tiens cependant à signaler que cet argent était destiné à la mission et aux pauvres pas à l’entretien d’un mode de vie fastueuse et tapageuse.
    Ces signes de libéralité étaient poussés par le Saint Esprit et non par la chair conformément à la pensée du Christ :
    Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens. Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu’il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! (Marc 10.21)
    Si nous rejetons la dîme sous prétexte qu’elle est obsolète, ne soyons pas des hypocrites, sommes nous réellement prêts à vendre toutes nos possessions et à le donner entièrement aux serviteurs de Dieu et aux pauvres…?
    Ce n’est pas 10% de notre salaire qu’il nous faudrait déposer aux pieds des serviteurs de Dieu mais tout notre salaire qui devrait être redistribué selon les besoins de chacun sans oublier les pauvres…!!!
    Que chacun fasse selon son cœur et arrêtons une fois pour tous ces faux débats qui ne conduisent qu’à la disette…. »

    NB : La dime a existé avant la loi de Moise. Ce fait est très important pour nous aider à bien comprendre le vrai sens de la dime. Sous la loi, elle était obligatoire et condition d’être béni par Dieu. Mais sous la nouvelle alliance, les choses ont un peu changé. On donne la dîme par amour à notre Seigneur Jésus Christ.
    Ce n’est plus une obligation physique, mais un devoir spirituel.
    Etant donné que Christ s’est offert à cent pour cent (100%) pour nous à Golgotha, un chrétien du Nouveau Testament, peut même donner plus de dix pour cent (10%) de dîme. (10, 20, 80, 100 pour cent). Ceci doit se faire avec joie et selon ses moyens mais surtout en fonction de votre compréhension de Dieu. Vous remarquerez que les frères et sœurs qui vendaient leurs biens et qui remettaient tout l’argent aux pieds des apôtres, les faisaient volontairement et selon la façon dont ils étaient poussés par le Saint Esprit. Ils étaient libres de donner 10, 30,…100 pour cent ou de ne rien donner (… s’il n’eut pas été vendu, ne te resterait-il pas? Ac.5 : 4).
    Personne n’est contraint de payer la dîme et d’apporter des offrandes à l’église.
    Donner ne sera jamais une obligation. Là où est l’Esprit de Dieu, là est la liberté !!!
    Puisse votre amour pour Dieu vous pousser à lui donner le meilleur de vous-même pour l’avancement de son œuvre !

  57. C’est la guerre entre les partisans de la dime ( l’ivraie ) et les vrais chrétiens.
    matthieu 10:8 : »Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ».
    Les pasteurs qui réclament la dime sont des escrocs.
    Ils n’ont qu’à chercher du boulot comme tout le monde.
    Pasteur n’est pas un métier.
    Les apotres n’étaient pas des salariés. Ils avaient, chacun un emploi.
    L’apotre pierre péchait du poisson pour nourrir sa famille. l’apotre paul fabriquait des tentes pour gagner sa vie, l’apotre luc était médecin.
    Les pasteurs et soi-disants hommes de Dieu qui exigent la dime sont des escrocs.
    La dime , c’était la loi de moise ( le judaisme ).
    Jésus-Christ s’est sacrifié sur la croix pour porter nos péchés, nos iniquités et, grace à son sang il nous a racheté à grand prix auprès du Père.
    Nous vivons désormais sous la GRACE.
    1 jean 5:20: » Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l’intelligence
    pour connaitre le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ.
    Il est le Vrai Dieu et la vie éternelle ».

  58. Je ne sais pas pour quoi vous testicules sur la dîme. Matthieu 23:23, enseigne que le payement de la dîme n’apporte pas le salut; mais le Seigneur finit en disant : il faut quand même la payée. Shalom..

    • Bonjour,

      Les offrandes ne peuvent résoudre vos problèmes, seul Dieu le veut. Et la seule offrande que vous pouvez lui faire pour toucher son coeur c’est votre vie (Romains 12:1-2)

  59. Je pense que vous devriez mieux enseigner le peuple de Dieu par rapport à la notion de dîme. Tous ceux que nous avons appartiennent à Dieu.
    Nous devons payer la dîme non pas par la loi mais plutôt par la grâce.
    La dîme rend fier et te met en partenariat avec Dieu.
    Arrêtez de décourager les fidèles, la dîme est une recommandation Biblique, quiconque obéit sera spirituellent béni.
    Vous aviez enseigne les fidèles à traiter les pasteurs comme les voleurs ,mendiants, ce sont les gens peu de foi.
    Ils n’ont cas demande à l’Éternel de les révéler par rapport à la dîme. Il y a les fidèles qui paient leur dîme en dépassant les 10 pour cent selon la loi, en donnant selon la grâce et au retour, ils sont doublement bénis.
    Vous devez enseigner les fidèles à payer leur dîme pour avancer l’oeuvre de Dieu.

  60. La dime n’est pas un faux debat svp mes bien aimes.au si longtemps que ns sommes sous le soleil,ns sommes obliger de parler de ce precieux instrument que a place devant ns qui s’appele la dime.il y a bcp de temoignages qui demontrent que la dime pour un bon chretient est le moyen spirituel tres efficace pour ecraser l’ennemis de l’homme qui est la PAUVRETÉ.moi qui vs ecris suis l’exemple.ici en afrique prq la pauvrete est si visible dans tous le continent ?prcque ns ne lisons pas trop la bible selon le Saint esprit,mais la chair.l’homme heubreux connait tres bien la puissance metaphysique qui ce cache en sous de la dime.voila prq ils sont les plus riches du monde.payer premierement à Dieu avant de donner à l’homme.la plupart des pasteurs autres soit disant hommes de Dieu qui combattent la dime savent là oú ils gagnent leurs argents.le monde ecclesiastique est remplit des faux.d’autres sont ies adeptes du diable en robes de Pasteur.qui tirent leurs forces financiere dans le monde des tenebres et ils viennent detourner les enfants de vrai Dieu avec des enseignements qui sont remplis de la lettre et non de l’esprit.bien aime quele organisation chretienne qui n’a pas besoin de billet de banque?le faux chretient ne paye pas sa dime à l’eglise mais chez le marabout il donne plus meme son salaire par peur des represailles.ils preferent depenser dans des boites de nuit ,bars,motels.la dime met barriere a la pauvreté,au gaspiyage unitule,aux voleurs invisibles.brise les portes de la sterité financiere.conduit dans l’alliance abrahamique.permete aussi une bonne relation avec Jesus pour le royaume du pere.voila bien aime ma petite contribution. Ange gabriel.depuit le gabon libreville.

  61. Bandes d escrocs allez chercher du travail bandes de paresseux et feticheurs spirituels dans le corps du Christ, les pasteurs font quoi que les fideles ne font pas en semaine,moi j interviens pour vous car moi je ne pars plus dans les assemblees je suis a la maison combien de familles sont ruines a cause de ces faiseurs de reves

  62. Bandes d escrocs allez chercher du travail bandes de paresseux et feticheurs spirituels dans le corps du Christ, les pasteurs font quoi que les fideles ne font pas en semaine,moi j interviens pour vous car moi je ne pars plus dans les assemblees je suis a la maison combien de familles sont ruines a cause de ces faiseurs de reves. Christian martelet je suis bien d accords avec toi les prophetes de malheurs

  63. Nous devons payer la dime mais quel dime? la dime annuelle ou mensuelle, Abraham a paye quel dime a melkisedek est ce qu on lui a mis la corde au cou? non que ce soit offrande ou dime nous devons donner librement Dieu n est pas notre employeur mais il est notre pere, aujourdhui les gens pensent que le ministere est un métier mais non c est une vocation au temps de Jesus ces disciples ont paye la dime a qui ? ouvrez vos meninges, on nous demande de donner librement et non si tu ne donnes pas tu seras maudit on entend beaucoup dans les bouches de pasteurs, si tu ne donnes pas on va devorer tes richesse moi principalement j aime donner avec liberte car JESUS NOUS A DIT QUE NOUS CONNAITRONS LA VERITE ET ELLE NOUS RENDRA LIBRE, DONT aVEC JESUS NOUS SOMMES DES HERITIAIRES DE DIEU, TELS QU ADAM ET EVE ONT ETE CREE AVEC LIBRE CHOIX PAREIL POUR NOUS NOUS SOMMES LIBRES COMBIEN LE COEUR DE DIEU SAIGNE QUAND ON TROMPE LES VEUVES ET LES ORPHELINS DANS CERTAINS EGLISES ON TE DEMANDE MEME DE PRENDRE CREDIT, DE TOMBER A DECOUVERT ET TU VERRAS DIEU REMETTRE TOUT N IMPORTE QUOI COMBIEN NE SONT PAS TOMBES DANS DE TELS PIEGES ARRETEZ OUVREZ VOS YEUX EGLISES QUE CEUX QUI ONT ENCORE LES YEUX FERMES EN 2019 VOUS VIENDREZ ENCORE DIRE LA MEME CHOSE SI CE N EST PAS VOTRE CADAVRE QUI VA PARLER ON VOUS HYNOPTISE ET VOUS NE SAVEZ PAS ALLEZ DANS VOS PAYS VOUS RESSOURCEZ AVANT QU ON NE VOUS TERMINE

  64. Jésus n’est pas venu abolir les lois mais les accomplir c’est à dire nous révéler comment les appliquer.Donc de tout ce qui précède je dirai que donner de bon coeur

Laisser une réponse