logo
Home Enseignements Pourquoi ne suis-je plus sur Facebook et consort ?

Je tiens à préciser que ce que je vais développer est mon expérience personnelle et n’est en rien une ordonnance biblique à suivre obligatoirement. Être sur ces réseaux sociaux n’est en rien un péché, et personne n’ira en enfer pour avoir eu un compte Facebook, Twitter, Instagram ou Goolgle+. Cependant, je pense qu’il y a de très bonnes raisons pour que les chrétiens (et les non-chrétiens également) ne soient pas présents sur ces réseaux sociaux.

Vie privée, Facebook ne connaît pas

L’inscription à Facebook n’est gratuite qu’en apparence. Nous ne devons pas payer pour nous inscrire, mais nous payons avec nos vies, plus précisément nos données personnelles. Pour ce site nous ne sommes que des produits. En effet, cette firme américaine qui en 2014 générait 12,466 milliards de dollars de chiffre d’affaires, voit en chacun de nous une source de revenus inépuisable.

Toutes nos données personnelles et même les plus intimes, tous nos faits et gestes sont enregistrés, analysés, stockés et puis revendus. Nos discussions aussi bien publiques que privées, nos photos, nos « like », nos commentaires, les liens sur lesquels nous avons cliqué, ce que nous écrivons mais finalement effaçons sans publier et même ce que nous lisons sans commenter ou « liker ». Tout est épié. Le but est de dresser un profil le plus détaillé possible de chacun de ses utilisateurs. Ces profils étant par la suite revendus au plus offrant, généralement des annonceurs publicitaires, afin que ceux-ci puissent vous cibler et vous proposer des publicités en accord avec votre caractère, vos habitudes de consommation, vos choix politiques, votre orientation sexuelle ou religieuse, etc. Le but étant de vous pousser à la consommation.

Alors, où est le mal dans tout ça, me demanderez-vous ? Le mal est que des choses qui vous sont intimes, pour vous et vos proches, sont mises à disposition de tiers que vous ne connaissez pas et à qui vous ne pouvez pas faire confiance. Sachez que n’importe quel technicien un peu curieux de chez Facebook peut avoir accès à votre compte. Si vous ne réalisez pas le risque, imaginez quelqu’un qui ne vous aime pas, et qui travaille chez Facebook. Pensez à ce que cette personne peut apprendre de vous en allant consulter vos données et à tout le mal qu’il pourrait vous faire en divulguant des propos hors contexte, des commentaires sur votre patron, des actions faites dans un moment d’égarement, ou encore des photos très privées. Vos propres données peuvent être retournées contre vous et s’avérer compromettantes.

Allons plus loin dans la réflexion. Imaginez que demain (ou plutôt aujourd’hui finalement) les banques, les compagnies d’assurance, les employeurs, ou tous ceux qui sont prêts à payer, aient accès à vos données Facebook. En fonction de ces informations, il pourrait vous être refusé un contrat d’assurance, une ouverture de compte, une embauche, etc. En effet, si le courtier en assurance constate que depuis quelque temps vous faites des recherches sur le cancer et les chances de guérison, il ne prendra pas le risque de vous faire signer un contrat d’assurance vie.

Sachez aussi que ces données sont allègrement mises à disposition des différentes agences gouvernementales de renseignement, comme la NSA aux USA. Vous estimez peut-être ne rien faire d’illégal, mais dans un avenir proche, vos opinions politiques, votre foi ou même votre nationalité seront-elles toujours acceptées ? Rappelez-vous qu’en Europe il n’était pas illégal d’être juif avant 1939. Nous ne savons pas de quoi demain sera fait, cependant nous savons que selon la prophétie biblique les chrétiens ne seront pas très bien vus. Pour le moment, il n’est pas illégal d’affirmer que selon la Bible l’homosexualité est un péché condamné par Dieu, mais dans cinq ans ? Repensez maintenant à vos multiples publications sur Facebook, aux « like » que vous attribuez, seront-ils du goût de tous dans un avenir proche ? Donc si vous avez mis « Chrétien » dans le champ « Religion » sur Facebook, ou si vous avez mis un « like » sur un article « anti-mariage-pour-tous », Babylone vous remercie d’avance.

Si vous pensez être à l’abri en dehors de Facebook, sachez que les boutons de réseaux sociaux aujourd’hui présents sur la quasi-totalité des sites Internet, peuvent servir à traquer vos faits et gestes sur ces sites, sans que vous soyez nécessairement inscrit sur ces dits réseaux.

Google n’est pas votre ami

Quasi-monopole en matière de moteur de recherche, Google est le plus grand « Big Brother » au monde. D’abord simple moteur de recherche, il a désormais infiltré toute la toile, et via ses différents services il récolte et stocke tout ce qui vous concerne. Voici une liste non exhaustive de ce que Google grâce à ses applications et services stocke sur vous :

  • moteur de recherche : toutes vos recherches ;
  • navigateur Google Chrome : tous les sites que vous visitez, et votre activité sur ceux-ci ;
  • messagerie Gmail : toutes vos discussions, et tous vos contacts ;
  • réseau social Google+ : vos humeurs, vos goûts, vos opinions, etc. en fonction de ce que vous partagez ;
  • plate-forme vidéo YouTube : une multitude d’informations sur vos goûts musicaux, opinions politiques et religieuses, etc. en fonction des vidéos que vous avez cherché ou regardé ;
  • téléphones sous Android : vos déplacements, appels, SMS, contacts, photos, etc.

Rassurez-vous, même si vous n’utilisez pas les produits de chez Google, la majorité des sites Web utilisent Google Analytics pour récolter les statistiques de visites et d’utilisation, ainsi que des polices d’écriture et autres types d’éléments Web stockés sur les serveurs de Google. De cette manière, bien qu’indirectement, vous êtes parfaitement connus et fichés chez Google. N’espérez pas trouver en Apple un oasis de vie privée, vous êtes logés plus ou moins à la même enseigne. En plus de faire de l’argent avec vos données personnelles, vous payez. Et chez Microsoft, même constat.

« Ils se mirent à observer Jésus ; et ils envoyèrent des espions, qui feignaient être des hommes justes, pour lui tendre des pièges et saisir de lui quelque parole afin de le livrer au magistrat et à l’autorité du gouverneur. » Matthieu 20:20

Libre, mais en prison

La surveillance généralisée des moyens de télécommunication, et principalement d’Internet, pose des problèmes en termes de liberté d’opinion et d’expression. Inconsciemment, nous sachant surveillés, nous avons tendance à modérer nos propos et donc à nous autocensurer. Nous préférons nous taire et étouffer notre sens critique, plutôt que de nous lever pour contester l’ordre établi et mettre en doute les versions officielles gouvernementales. C’est ce qu’on appelle l’effet « panoptique ». À la fin du XVIIIème siècle, le philosophe anglais, Jeremy Bentham décrit un nouveau système carcéral qu’il a mis au point suite à l’observation des travaux architecturaux de son frère Samuel. Les prisons qui ont une structure panoptique permettaient aux gardiens, installés au milieu de l’édifice dans une tour centrale, d’observer tous les faits et gestes des prisonniers, sans que ceux-ci ne puissent les voir. Pour Bentham ce type d’organisation serait bénéfique, car « l’invisibilité du gardien lui confère un caractère d’omniscience dans l’esprit des prisonniers ». Ainsi les gardiens n’auraient plus le besoin d’être à leur poste à tout moment. Même si ce principe architectural fût un échec, il n’en demeure pas moins que l’idée de générer de la peur pour obtenir de l’autocensure ou l’automodération est toujours présente.

En France vient de passer une nouvelle loi sur le renseignement. Cette dernière nous a été proposée par le gouvernement Valls, en réponse aux différentes attaques terroristes qui ont frappé la France au début de l’année 2015. Alors que, de l’aveu même de la NSA, la surveillance de masse est inefficace pour lutter contre le terrorisme. Il est manifeste que le but de cette loi est d’instaurer un climat de surveillance visant à dissuader les éventuels « rebelles » de se réunir et de s’organiser. C’est cela, la force d’une société panoptique : instiller le sentiment d’être surveillé au plus profond de l’esprit d’une population devient plus efficace et plus économique qu’une surveillance en bonne et due forme ! La Corée du Nord en est le parfait exemple, depuis trois générations le peuple est persuadé qu’à tout instant ils sont sur écoute, d’où leurs attitudes mutiques et négationnistes. Ce peuple est arrivé à un tel point d’autocensure qu’il est persuadé que tout ce que dit ou fait le président est vrai et bon pour lui.

« Elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite, ou sur leur front ; et que personne ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. » Apocalypse 13:16-17

Distraction

Au-delà de ces précédents aspects liés à notre vie sur terre, Facebook et compagnie peuvent avoir une influence néfaste sur notre vie spirituelle. En effet, il suffit d’analyser sur le nombre d’heures que nous passons sur Internet, combien sont consacrées à l’édification de notre esprit et combien à l’édification de notre chair ? Car on a beau vouloir bien faire, au final on se retrouve bien souvent à lire, regarder, ou écouter quelque chose qui n’est pas vraiment prompt à notre évolution spirituelle. Généralement l’utilisation de ces réseaux sociaux se rapporte à du voyeurisme, de l’autoglorification, des discussions folles, vaines et stériles, ou encore à de la convoitise… Combien de temps perdu, à ne pas prier, partager l’Évangile, travailler, passer du temps avec ses proches, etc. ? Tout ça pour quoi ? Qu’avons-nous gagné avec Facebook, si ce n’est à être plus distraits, orgueilleux et voyeurs que jamais ?

« Prenez donc garde de vous conduire soigneusement, non comme des insensés, mais comme des sages, rachetant le temps, car les jours sont mauvais. » Éphésiens 5:15-16

Séduction

En plus d’être potentiellement source de distraction, Facebook peut facilement devenir une source de séduction et de tentation. En effet, le monde va mal et l’impudicité atteint des sommets. À ce titre les réseaux sociaux sont à l’avant-garde de cette déchéance. Chacun trouve dans ce monde virtuel une plus grande facilité pour s’exprimer, s’exposer, se sentant protégé derrière son écran. Il n’y a plus aucune difficulté à se dévêtir tant physiquement qu’émotionnellement. Ainsi, certains étalent toute leur vie privée, leurs pensées les plus intimes et même certaines des parties de leur corps que seuls leur mari ou femme devrait voir. Ne pensez pas que les chrétiens sont à l’abri de ce genre de comportement. Loin de là ! Il n’y a qu’à consulter les comptes Facebook, Instagram, ou même les photos des profils Viber, ou encore WhatsApp, pour se rendre compte de l’hypocrisie latente chez certains.

Pour les chrétiens il n’y a pas que le flot de photos impudiques qui peut-être dangereux, le flux d’actualités de Facebook est potentiellement un lieu de tentation. Car ce type de réseau social est axé sur l’apparence, et donc une forme ou une autre de séduction. Peu importe si ce qui est présenté est véridique ou non, ce qui compte c’est avant tout d’être remarqué et de susciter l’intérêt. Les fondements de ces réseaux sont la séduction et la convoitise.

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, et que celui qui est souillé se souille encore ; et que celui qui est juste pratique encore la justice ; et que celui qui est saint se sanctifie encore ! » Apocalypse 22:11

Mensonge

Dans ce monde virtuel que nous pensons contrôler, nous avons une tendance tout à fait normale à ne présenter que le meilleur de nous-mêmes. On renvoie une image idéalisée de ce que nous sommes. Bien souvent notre profil Facebook ne représente pas ce que nous sommes, mais ce que nous aimerions être ou devenir. Ainsi, et parfois même inconsciemment, cette attitude nous déconnecte de la réalité et nous pousse à fantasmer notre vie, et à la sublimer quand nous le pouvons. Pendant que nous sommes au travail, nous voyons certains de nos contacts en vacances. Pendant que nous nous sentons seuls, nous voyons nos contacts s’amuser entre amis ou en couple. Alors à notre tour, lorsque nous allons nous retrouver dans certaines situations, nous allons nous aussi chercher à montrer que notre vie est réussie, que nous aussi nous nous amusons, que nous sommes « cool », que nous sommes spirituels, etc. Et ainsi participer à cette mascarade collective.

Sur Facebook, je mettais quelques photos de mes vacances au ski ou ailleurs, je partageais des publications humanitaires chrétiennes, des exhortations et des enseignements. Je me faisais le défenseur de la veuve et de l’orphelin, de la saine doctrine et de la sainteté de Dieu. Alors que dans mon quotidien, je ne pars pas beaucoup en vacances, je ne donne pas souvent de mon temps et de mon argent aux nécessiteux, je ne partage pas autant l’Évangile ni ne prie autant que je l’aimerais, je suis encore plein de faiblesses dans la chair, et ignorant en beaucoup de choses quant à la doctrine biblique. Pourtant ce n’est pas l’image que donnait mon compte Facebook. Et peut-être que mon bien-être apparent et ma spiritualité virtuelle ont faussement donné l’impression à d’autres qu’ils passaient à côté de leur vie, ou qu’ils n’étaient pas d’assez bons chrétiens.

« N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez pas sages à votre propre jugement. » Romains 12:16

On pourrait prétexter l’évangélisation comme raison de notre présence sur Facebook. Mais de mon expérience, j’ai préféré définitivement quitter Facebook et Google. Car en plus de me jeter moi-même dans la gueule de l’Antichrist, dans les faits j’y passais plus de temps à être distrait par des stupidités, des discussions folles, des débats violents, et à être souillé par des images perverses.

J’ai aussi tenté l’expérience d’avoir un compte Facebook pour les amis et la famille, et un autre pour les chrétiens. Mais autant j’étais souillé par les mondanités du premier, autant je perdais mon temps en querelles sur le second.

J’ai donc renoncé à sauver Facebook, pour ne pas perdre mon âme.

« Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? » Matthieu 16:26

Il n’est donc pas question de poser une doctrine quant à la présence des chrétiens sur Facebook et compagnie, mais simplement de nous mettre en garde et d’avertir du danger que ces réseaux peuvent représenter. D’ailleurs je reste présent sur d’autres réseaux, plus confidentiels et aux contenus moins futiles. Que chacun fasse donc selon la manière dont Dieu le conduit, selon sa conviction, et selon ses faiblesses et forces.

Nicolas K.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

20 Réponses de cet article
  1. Bonsoir frères et soeurs,

    Il est possible d’ajouter des extensions comme « Blur » et « Ghostery » à son navigateur web Chrome ou Firefox afin de bloquer tous les trackers type Google Analytic, Double Click etc… Cela permet de limiter ne serait-ce un minima, d’être suivi à chaque page web ouverte. Des tutos sont facilement accessibles sur le web si vous la souhaitez.

    Soyez bénis et merci pour cet article.

    Anthony.

    • Bonjour Anthony,

      Pour ma part je ne recommanderais pas ces deux extensions car elles ne sont pas libres ou open-source, et Ghostery contient lui-même un traceur.

      Je conseillerais plutôt déjà de faire une croix sur Google Chrome, et lui préférer Firefox. Et d’utiliser les extensions uBlock Origin (bloqueurs de pubs et trackers) et Disconnect (anti-traçage). Et potentiellement Privacy Badger (anti-traçage adaptatif), mais celui-ci nécessite des actions de son utilisateur qui ne sont peut-être pas à la portée de tout le monde. Avec ça c’est déjà un très bon début.

      Sois bénis également.

  2. Que Dieu soit béni pour cet article qui relate les dangers inhérents à ces réseaux. Etant moi même sur facebook, je reconnais certaines fois passer par certaines des étapes dont l’article traite. C’est vraiment l’occasion pour moi de me remettre en question sur l’utilité véritable de ces réseaux dans la vie. Ce qu’il y a de vicieux avec ces réseaux, c’est le fait que quand bien même l’on voudrait ne pas s’exposer, ni de tomber dans l’orgueil ou la glorification de soi, il semblerait que ces réseaux nous incite de toute manière à tomber dans ces pratiques. Ce qui me touche davantage dans ce qui est dit, c’est le fait que l’on peut passer des heures, voire des journées sur ces sites, mais combien de temps passons nous dans la prière ou dans l’adoration?
    Je remercie Dieu car c’est un nouvel élément qui m’emmène à questionner l’intérêt réel de ces réseaux dans ma vie et l’impact néfaste qu’ils ont au sein de ma vie spirituelle.
    Gloire à Jésus.

  3. Amen, récemment j’ai eu une conviction de quitter Facebook(en début de semaine) , mais je ne savais pas trop pourquoi , j’étais beaucoup dans la distraction , je négligeait ma vie de prière et un peu comme toi mon Frère Nicolas je me faisait la défenderesse des veuves, orphelins et nécessiteux tout en perdant mon temps , mais maintenant que j’ai vue l’article , je crois avoir eu ma confirmation ! Je remercie le Seigneur, toujours là pour me rappeler à l’ordre. Je prie pour tout ceux comme moi qui on eu la même conviction afin qu’on y retourne plus et qu’on ne succombe pas à la tentation parce c’est une tentation aussi (tout ce qui nous éloigne de Dieu) Au nom de Yeshua .

    Soyez bénis

    Sabrina T.

  4. Merci pour cet article. Je me sens aussi concernée, et je réalise que même si je n’ai plus de facebook depuis longtemps, je passe bcp de temps sur internet au détriment de passer du temps à chercher les choses d’en haut, à chercher celui pour qui je dois vivre, notre Seigneur Jésus Christ.
    De plus, je me rends compte que ces réseaux sociaux c’est toujours pour donner un message implicite de qui nous sommes, ou, qu’est ce qu’on devient, ou notre avis sur qqch. Dans quel but? pour que les autres fr et sr sachent que tu es toujours avec Dieu? que tu n’es pas tombé parce que tu postes encore des sujets tournant autour de la Parole et de la doctrine? Je suis fatiguée de tout ça!!! je suis fatiguée des faux-semblants et de notre hypocrisie parfois…du fait que l’on veuille toujours se justifier parfois entre chrétiens.et nous utilisons souvent ce biais: les réseaux sociaux.
    Et pendant ce temps, le monde nous regarde, nos familles aussi, et parfois on fait peur aux gens qui ne connaissent pas Dieu, par toutes ces querelles et débats inutiles qu’il y a sur la toile entre NOUS, CHRETIENS!!!
    je crois qu’effectivement nous avons été séduits…par notre soi-disant ami Google and co…On a vraiment besoin de se recentrer sur l’Essentiel…
    PS: il y a cependant des choses qui restent utiles, des vidéos postées, des témoignages intéressants, des articles édifiants, mais ils sont en minorité malheureusement..

  5. Merci frère de nous éclairer sur ce sujet. Quant à moi, je n’ai jamais mentionné mon nom, j’ai mis un nom biblique et sans photo, d’ailleurs, je rentre seulement dedans qu’une seule fois par année, et même je l’oublie, car je n’ai pas d’amis et je n’en veux même pas. Je me focalise surtout sur la lecture biblique et la prière. Dis-je à la vie éternelle. Amen!

    Soyez tous bénis.

    Esclave de Yeshua

  6. Gloire à Dieu
    ça doit bien faire 3 ans que j’ai quitté mon facebook parce que j’y passais trop de temps et que y’avait vraiment rien de beau à voir là dedans avec tout ce que les gens posent. Puis je me suis mise à exhorter sauf que je venais toujours vérifier ce que les gens avaient pensé de mon exhortation, c’est bien ça « facebook spirituel », ça devient pareil avec le nom de Dieu dedans.
    En tout cas c’est pas fini le combat avec cette poubelle qu’est internet.

  7. J’ai lu cet article avec un grand intérêt et je dis « Gloire à Dieu » car depuis quelques mois ma vie spirituelle est complètement en berne depuis l’ouverture de mon compte facebook, d’ailleurs suite à la lecture de cet article, j’ai eu la conviction qu’il me fallait le supprimer et je l’ai fait illico presto. Déjà ce matin en me réveillant, je je me sentais pas bien, après avoir pris mon petit déjeuner, j’ai eu un haut le coeur et je me suis mise à vomir (chose qui m’arrive très rarement), là j’ai eu l’impression que ces vomissements voulaient dire quelque chose, sur le coup je me suis dis que j’ai du manger quelque chose que mon corps a expulsé, et puis en lisant l’article j’ai eu la conviction que cela voulait dire qu’il valait que j’évacue, que j’expulse tout ce qui affectait ma vie spirituelle. Merci à toi Seigneur de m’avoir éclairé sur le sujet afin que je revienne à l’essentiel, c’est à dire à TOI et TOI SEUL !!

  8. Bonsoir Nicolas,

    Merci pour les conseils, je pense effectivement à laisser tomber Chrome. Je testerai les extensions que tu as cités plus haut.

    Bonne soirée, prenez soin de vous avec Jésus.

    Anthony.

  9. Article très à propos. Gloire à Dieu.
    Regardez bien le logo de Chrome. C’est le chiffre de la bête!
    Beaucoup de chrétiens sous-estiment trop l’esprit de contrôle qui tient déjà ce monde. Les infrastructures de télécommunications en sont effectivement un pilier central. Les temps qui arrivent ne laisseront aucune chance aux chrétiens imprudents.
    Des païens comme Assange, Snowden ont été suscités pour ouvrir les yeux des gens sur ce qui se passent. Il faut en tirer les conséquences concrètes dans nos vies.

  10. Bonjour, je penses que cet article sur les réseaux sociaux est nécessaire pour tous. Cependant j’aimerai quand même souligner à tous, que pour poser un problème à quelqu’un, on n’a pas besoin d’internet. Il suffit de le diffamer publiquement, au café du coin, dans une station de service…. même en témoignant faussement dans les fameux commérages. Alors internet n’est qu’un moyen de plus pour porter atteinte à quelqu’un, ce n’est pas quelque chose de nouveau. N’oubliez pas que des chrétiens aujourd’hui dans certaines parties du monde sont exécutés sur des faux témoignages de blasphèmes, en allant à la police ou auprès d’une instance religieuse….sans passer par internet !!!! Ah oui, vous faites un blog un site chrétien ou pas, vous êtes cuits également, aucun échappatoire, il n’y a pas de sites mieux protégés ou pas, n’importe quel verrou peut sauter du jour au lendemain et relever tous les secrets, alors ne perdez pas de temps à construire votre château, mais encore une fois, comportez-vous dignement même si pour une raison professionnelle vous devez utiliser et/ou passer par l’outil internet, soyez sobres, avec de la retenue, avec de la dignité, du respect, avec une méga dose de la crainte de Dieu. Et si vous ne savez pas ce que veut dire craindre Dieu, demandez-le Lui vous-même, pas à votre voisin.Bon courage.

  11. Que dieu soit béni. Pour. Cette article, on sort du monde mais c’est réseaux sociaux peuvent nous influencé, l’arme fatale.
    Je me suis rendu compte que on pouvais être séduit par les images, photos.. Et ce monde virtuel n’est pas pour les enfants de dieu. On n’a plus le même langage.. Que le monde et que dieu aide et nous éclaire encore
    Par sa grâce.

  12. Merci infiniment pour cet article. Fuyons ce monde avec ses ruses.

    Nous sommes peuple saint racheté de Yahweh et mis à part.

    Qu’Elohim Yeshoua soit avec vous tous

    Amen!

  13. Merci beaucoup Seigneur pour ce message puissant!
    Mon mari et moi nous étions sur Facebook depuis un bout de temps avant notre mariage, et le Saint Esprit nous a mis a cœur a tous les deux individuellement de quitter Facebook et on a eu des confirmations du Seigneur après l’avoir fait. On se sent plus « libre » et on a plus ce besoin charnel de toujours devoir regarder comme il dit notre frère Nicolas ce que les autres font, se comparer etc.
    Cela peut vraiment être une occasion de chute pour les frères et sœurs.
    Que nous puissions travailler pour le Seigneur la ou il nous appelle réellement!
    Facebook est bien loin de la réalité!
    Que le peuple de Dieu puisse se réveiller!

    Soyez bénis.

  14. Bonjour,

    Je suis tout à fait en accord que de se trouver sur Facebook ou autre nous plongent dans une énorme distraction loin de la parole de Dieu.
    Avant que le Seigneur m’appelle vers lui et ça ne fait pas longtemps de cela, j’etais constamment sur Facebook, je prenais sans cesse des photos et je regardais la vie des autres. C’est véritablement vrai du moins pour ma part que l’ on s’idôlatre trop fin si ça se dit. Je me sentais supérieur aux autres. Heureusement que Dieu m’ a fait grâce de quitter tout cela.En tant qu’enfant du très haut notre place n’ est pas là. Mais je dis aussi que c’est via Facebook que Dieu m’ a appelé à lui c’est là que je me suis convertie á Christ . Comme quoi Dieu est souverain il a son temps , il m’a libérée et je ne le regretterai jamais. Toute la Gloire et la Bonté reviennent à Jésus Christ.

  15. Merci Seigneur ! pour tous ces témoignages .
    j’avais beaucoup de doutes pour quitter facebook .
    je passais beaucoup de temps sur ce site , y compris le temps que je te dois , le temps pour s’occuper de mes enfants.
    j’étais mal , car les jugements des autres me font mal quand j’ai quitté facebook.
    Maintenant je vois les choses autrement grâce à ton esprit saint .
    GLOIRE A TOI SEIGNEUR.

  16. Vraiment.. Je remercie dieu.. Pr ce kil a permis.. Que tu nous ouvre les yeux a se sujet.. Car beaucoup sont tomber.. Su cette séduction..
    DIEU te bénisse

  17. Brigitte Gloire à DIEU, car je le disais à mon époux, pas plus tard qu’hier que je veux quitter facebook. Je vous remercie, tous,!!! pour vos témoignages, et aussi sur ces infos plus haut qui nous ouvrent les yeux , aussi notre esprit. Deutéronome chap: 11v16 Gardez-vous de laisser séduire votre coeur, de vous détourner, de servir d’autres dieux (facebook, google) et de vous prosterner devant eux.

    Que Dieu vous bénisse !!!

  18. il faut fuir tous ces réseaux sociaux, ou vos coordonnées sont stockées et gardées.
    Il y a un esprit ( démon ) de controle derrière tous ces réseaux.
    Beaucoup de gens , après avoir critiqué des collègues sur facebook, ont été licenciées.
    De plus , ces réseaux sociaux conservent toutes vos données et vous suivent à la trace.
    Soyez des hommes et des femmes libres en Jésus-Christ.
    Satan a trouvé un moyen , à travers ces réseaux sociaux, de controler les gens, mais surtout d’occuper les chrétiens pour qu’ils ne pensent pas à prier le Seigneur.
    Ces réseaux sont peu fiables et , et des hackers peuvent s’emparer de vos données personnelles.
    Prudence.

Laisser une réponse