logo
Home Actualités Donald Trump en chasse sur les terres évangéliques

Habitué des sorties incendiaires et jusqu’à peu pro-avortement, le milliardaire Donald Trump a récemment mis en avant sa foi évangélique, cherchant à courtiser un électorat qui compte dans la course à la Maison Blanche.

A deux semaines du début des primaires républicaines dans l’Iowa, l’homme d’affaires va tenir un discours lundi à la Liberty University de Lynchburg (Virginie, est), université privée et bastion des chrétiens évangéliques, passage obligé pour les candidats conservateurs, de Ronald Reagan à Ted Cruz – qui y a lancé sa course à l’investiture en mars.

L’annonce de sa venue qui coïncide avec la journée commémorant le leader des droits civiques Martin Luther King, a provoqué le scepticisme de nombreux étudiants qui ont annoncé qu’ils manifesteraient devant l’établissement pour afficher leur désaccord.

Donald Trump n’a a priori rien pour séduire les évangéliques, qui donnent historiquement leurs voix à des candidats conservateurs sur les questions sociales.

Près de deux-tiers d’entre eux disent par exemple que la position sur l’avortement oriente grandement leur décision au moment de glisser l’enveloppe dans l’urne. Jusqu’à récemment, pourtant, Donald Trump se disait totalement en faveur du droit à l’avortement.

Son mode de vie et sa personnalité, diamétralement opposés aux valeurs morales évangéliques, n’aident pas non plus.

Pourtant, depuis quelques semaines, celui qui fait la course en tête pour les primaires de son parti met l’accent sur sa foi chrétienne. « Je suis un évangélique. Je suis un chrétien. Je suis un presbytérien », a-t-il affirmé le mois dernier. L’interroge-t-on sur son livre favori? « La Bible », répond le milliardaire, sans être toutefois en mesure d’en nommer le moindre verset.

Conquérir cet électorat pourrait bien faire basculer sa campagne vers la victoire. Les évangéliques, qui votent massivement à droite, jouent un rôle crucial dans l’élection, si ce n’est du président des Etats-Unis, du moins du candidat républicain.

Lire la suite ICI

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email