logo
Home Actualités Un avocat gay dénonce l’activisme homosexuel chez Disney

Les adultes ont depuis longtemps perdu leur innocence. Qu’il s’agisse de sexe, de drogue ou de violence, bons nombres d’entre nous avons eu les yeux ouverts sur les épreuves de la vie quotidienne. Nous avons perdu notre innocence quand nous sommes sortis de l’adolescence, mais voulons-nous vraiment que nos enfants perdent la leur à l’adolescence ? Joseph R. Murray écrit dans un article d’opinion pour l’Orlando Sentinel.
 
Ses commentaires peuvent surprendre ses collègues membres de la communauté LGBT, dont beaucoup ont applaudi la décision de Disney d’inclure des personnages plus gays, comme dans le cartoon Star Butterfly (titre original Star Vs. The Forces of Evil, ndlr), qui comprenait plusieurs couples homosexuels s’embrassant à un concert de boys band.
 
Le nouveau film de Disney, La Belle et la Bête, mettra en vedette le premier personnage ouvertement gay, Le Fou, qui « est quelqu’un qui, un jour, veut être Gaston, et un autre jour, veut embrasser Gaston. »
 
« Pourquoi avons-nous à exposer nos enfants à des thèmes aussi matures, ils n’ont pas beaucoup de temps pour grandir ou peut-être le but est de les faire grandir trop tôt, et c’est là que je ne suis pas d’accord avec ma communauté » écrit Murray.
 
Murray dit qu’il apprécie les programmes pour adultes à la télévision parce qu’il est un adulte. Il soutient qu’une entreprise traditionnellement familiale comme Disney est allée trop loin en poussant l’agenda LGBT déjà l’ordre du jour, surtout quand les enfants sont impliqués.

« La vision pour le monde de Walt était claire : amuser les enfants. Les personnages de Disney donnaient de l’espoir, l’optimisme et, surtout, s’assurer que les enfants puissent jouir de leur innocence aussi longtemps que le monde l’autoriserait. Sa mission était de faire écran le plus longtemps possible », écrit Murray. « Quelque part le long de la ligne, Disney s’est perdu. Il ne s’est plus vu comme un défenseur de l’innocence des enfants. Walt Disney est devenu [le militant gay et politicien] Harvey Milk », a-t-il ajouté.
 
Les chrétiens conservateurs, dont Franklin Graham, ont appelé au boycott du film. Certains théâtres et cinémas refusent même de montrer le film en raison de la sexualité du personnage Le Fou.
 
Traduit par Lémbé N. de « Gay Lawyer Warns Parents: ‘Beauty and the Beast’ Will Rob Kids’ Innocence», Jessilyn Justice, 14 Mars 2017,

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Laisser une réponse