logo
Home Enseignements Les guerres spirituelles

NDLR : Cette nouvelle est une fiction qui a pour but de mettre en lumière ce qui se passe dans le monde spirituel. Son auteur, Eric, ancien sataniste, dont vous pouvez lire le témoignage ICI, a souhaité alerter une fois de plus les chrétiens sur l’absolue nécessité de se sanctifier pour ne pas donner accès au diable et à ses démons à nos vies. La sanctification est fondamentalement liée au retour de la Parole de Dieu, pure (expurgée de la philosophie, de la théologie et des traditions humaines), à l’obéissance à celle-ci, à la marche par l’Esprit et une vie de prière.

Préambule

J’ai eu à cœur à travers ce récit  de dépeindre la réalité spirituelle que nous oublions si souvent et qu’il est pourtant bon de garder à l’esprit.

Puisse cet ouvrage, dont l’histoire et les personnages sont fictifs, susciter et encourager les frères et sœurs à se sanctifier et à demeurer dans la prière. Prions pour ceux qui se lèvent pour prêcher la vérité, car le combat n’est pas facile ; prions également pour nos pays, prions les uns pour les autres.

Un grand merci à mon Seigneur et Maitre Jésus-Christ.

« Au reste, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur, et dans la puissance de sa force.  Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister aux ruses du diable.  Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les puissances, contre les seigneurs du monde des ténèbres de cet âge, contre les méchancetés spirituelles qui sont dans les lieux célestes. C’est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Soyez donc fermes, ayant à vos reins la vérité pour ceinture, ayant revêtu la cuirasse de la justice ; et ayant vos pieds chaussés, prêts pour l’Evangile de paix ; par-dessus tout, prenez le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du Mauvais ; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu ; Priez en tout temps dans l’Esprit par toutes sortes de prières et de supplications, veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints, et pour moi aussi, afin qu’il me soit donné de parler en toute liberté et avec hardiesse, pour faire connaître le mystère de l’Evangile, pour lequel je suis ambassadeur, quoique chargé de chaînes, afin, dis-je, que je parle librement, ainsi qu’il faut que je parle » Ephésiens 6 :10.

Eric.

  

« Et j’ai cherché quelqu’un (…) qui se tiendrait à la brèche devant moi pour le pays. » Ezéchiel 22: 30.

 

Le jour commençait à peine à se lever dans ce petit village de France, ce petit bourg pratiquement inconnu et dont personne ne sait retenir le nom.  Samuel priait Jésus, son Seigneur. Il aimait prier tôt le matin, réveiller l’aurore comme dit la Bible. Il a alors cette impression de participer, avec toute la création, à l’adoration de son Maître ; les oiseaux, eux, étaient chaque jour au rendez-vous ; une dizaine de petits lapins jouaient également dans la prairie qui longeait leur maison.

Il était un peu songeur, se remémorant toute sa marche avec Jésus, depuis les débuts. Il avait rencontré le Seigneur plusieurs années auparavant et avait appris à marcher avec Lui et à Lui obéir. Il avait vraiment été touché par Jésus-Christ et avait pleuré comme un enfant mais aussi ri de joie. Il avait fréquenté une assemblée plusieurs années et il y avait été heureux. Toutefois, il ressentait de la frustration car ce qu’il lisait dans la Bible ne se manifestait pas, ni dans sa vie ni dans son église locale. Il y avait appris à prêcher, à exercer le ministère, il y avait même rencontré celle qui est devenue sa femme : Sara.

Puis le Seigneur lui parla ! Il se rendit alors compte qu’il avait presque tout faux. Il avait mis de côté la Parole pour participer à une organisation humaine. Jésus l’avait éclairé sur la dîme et lui avait appris qu’elle n’est plus d’actualité sous la nouvelle alliance. Il lui avait également montré de quelle façon nous limitons Dieu lors des cultes et dans tous les aspects de nos vies car nous nous attendons à lui uniquement le dimanche. Jésus lui ouvrit les yeux sur le fait que presque tous les dimanches c’est le pasteur qui prêche et que, par conséquent, les autres personnes se taisent des années durant.  Il lui montra clairement que le pasteur devenait ainsi un médiateur entre Dieu et les hommes, ce qui est contraire à la Parole de Dieu car il est dit dans 1 Corinthiens 14 :26 : « Que faire donc mes frères ? Lorsque vous vous assemblez, chacun de vous a-t-il un psaume, a-t-il une instruction, a-t-il une langue, a-t-il une révélation, a-t-il une interprétation ? Que tout se fasse pour l’édification ». Le Seigneur l’éclaira sur l’hypocrisie de ce système basé sur l’apparence où l’on nous apprend à nous habiller avec de beaux vêtements alors que le cœur est sale et nous n’y prêtons aucune attention. Pourtant c’est là l’essentiel : le cœur. Jésus n’aimait pas cela.

Oui, Jésus lui parla, et cela changea sa vie, comme celle des apôtres Paul, Pierre et de beaucoup de chrétiens authentiques qui n’ont qu’un désir : celui d’obéir au Maitre quel qu’en soit le prix. Jésus cherche un homme qui se tienne devant Lui avec un cœur vrai et bien disposé. Un homme ou une femme qui veut Lui obéir simplement et mettre la Parole en pratique.

Samuel avait plié le genou dans la repentance et avait dit oui à Jésus ! Il avait décidé de Le suivre et de Lui obéir quel qu’en soit le prix. Il quitta donc cette assemblée car les responsables, à qui il exposa ce qu’il avait reçu du Seigneur, l’avaient chassé.

Il priait donc chez lui, avec sa femme à qui Jésus parlait également, et des frères et sœurs selon que le Saint-Esprit les conduisait. Le Seigneur les avait complètement dépouillés de tout ce qu’ils avaient appris sur le ministère, de leur façon humaniste de servir Dieu, de leurs traditions humaines, de la religion et de beaucoup d’amis chrétiens.

Ainsi perdu dans ses pensées, il revint tout à coup à lui quand il entendit du bruit dans la cuisine. C’était Sara qui s’était levée et qui préparait le petit-déjeuner. Il se remit à intercéder. Il avait vraiment à cœur son petit patelin qu’il habitait, la France et l’Europe.

Pendant ce temps, dans le monde spirituel…

 Un démon nommé Territorial était vraiment dérangé par ces vagues de puissance qui perturbaient le monde maléfique. Il fulminait : « c’est encore ce Serviteur de Dieu ce <insulte> de Samuel ». Il régnait pourtant sur un petit territoire depuis plusieurs siècles. Il y avait eu des hauts et des bas pendant sa domination sur cet endroit mais finalement ça se passait bien, jusqu’à ce qu’un couple de fils du Très-Haut viennent emménager juste là, dans son territoire. Ce n’était vraiment pas de chance se disait-il.

Territorial avait quelques centaines de démons sous ses ordres, la vie était aussi « normale » que pouvait le souhaiter un démon. Il fallait bien entendu être impitoyable envers ses  semblables s’il voulait garder sa position. Il était aussi tourmenté, comme tous les démons, mais une certaine routine était bien installée. Ils savaient comment contrôler les hommes sur ce territoire, ils avaient bien travaillé, mais ces prieurs-là, ils gâchent tout ce travail ! Parfois, les démons et les sorciers sont en difficulté à cause d’eux. Ils se retrouvent plaqués au sol, sans puissance, comme des vers de terre. Il savait que s’il ne réglait pas le problème rapidement, il devrait en rendre compte à Principauté qu’il haïssait profondément.  Principauté″ l’avait plusieurs fois humilié devant tous les autres démons. Il le trouvait pourtant tellement indigne de son titre. Si ce dernier n’était pas si puissant et si méchant, il l’aurait déjà attaqué et aurait pris sa place.

Sara vint rejoindre Samuel pour la prière. Elle aimait  se joindre à lui bien qu’elle avait un moment particulier dans la prière également. Mais ces instants partagés étaient des petits moments remplis de la présence du Seigneur qu’ils appréciaient tous les deux. Samuel lui sourit tendrement et ils prièrent pour la francophonie. Ils sentaient que cette intercession était dans la volonté du Seigneur.

Au même moment, il y avait dans cette même pièce plusieurs anges, dont deux étaient autour de Samuel. Le premier,  nommé Loué-soit-Jésus-Christ, était le plus aguerri, un grand et puissant ange qui avait beaucoup combattu. Le second, Jésus-est-Seigneur, était plus petit et moins expérimenté dans ce genre de mission. Ils étaient la garde rapprochée de ces Fils de Dieu. Jésus-est-Seigneur dit à Loué soit-Jésus-Christ:

 « Est-ce ce petit homme qui fait tous ces dégâts dans le monde des ténèbres ? Ils ont ébranlé les cieux par leurs prières ! Dit-il en riant.

– Oui, c’est lui, répondit Loué-soit Jésus-Christ. En outre, Sa Majesté Jésus-Christ, à des projets pour eux. Ils sont cependant encore en formation. Tu vois ces mots qui flottent autour d’eux ?

– Oui, répondit Jésus-est-Seigneur. Il y est écrit « formation ». Mais qu’est-ce que cela signifie ?

– Cela implique que nous ne devons pas intervenir dans certaines situations car ils doivent apprendre à marcher par la foi dans les combats. Ils doivent apprendre à combattre spirituellement malgré l’oppression et le harcèlement constant de ces démons.

Il montrait Découragement, Oppression, et une dizaine de démons qui lançaient des flèches visant le cœur et les pensées du couple. Les démons n’en pouvaient d’ailleurs plus de cette puissance de Jésus dans la pièce et s’enfuirent ; plusieurs autres démons furent également paralysés dans les environs car Jésus est là où deux ou trois se réunissent dans la prière (Matthieu 18 : 20).

Territorial vit passer ces démons qui s’enfuyaient avec étonnement ; il stoppa l’un d’entre eux d’un coup de griffe et le plaqua au sol.

– Pourquoi fuyiez-vous <insultes> ?

– Pardon maitre, mais les serviteurs du Très-Haut prient. Nous n’avons pas la puissance de résister. La présence du Très-Haut nous brûle trop.

Il relâcha son étreinte avec le plus grand mépris. Il avait au moins cinquante fois la taille de Découragement. Il le balança à quelques centaines de mètres.

Samuel et Sara prenaient le petit-déjeuner en riant. Ils étaient d’humeur joyeuse en cette belle matinée. Samuel dit à sa femme :

 – Chérie, j’ai à cœur d’ouvrir notre maison pour la prière. Nous laisserons le Seigneur faire, nous ne préviendrons personne et nous verrons bien ce qui se passera. Qu’en penses-tu ?

– J’avais la même chose à cœur, mon cher mari, dit-elle en riant. Je pense qu’il est temps pour nous de le faire. Le Seigneur nous a conduit ici pour une raison que Lui seul connait et nous avons juste à être fidèles.

– Mettons cela en prière ma chère femme.

 Ils rirent tous les deux.

– Bon, il faut que j’aille travailler. A ce soir.

– A ce soir, bisous mon cœur !

Puissance était arrivé lors de leur dernière réunion dans le monde de ténèbres. Territorial avait rarement vu un démon d’une telle puissance. Il avait débarqué à l’improviste en interrompant Prince-de-France et Territorial avec beaucoup d’impolitesse et de dédain. L’endroit de la réunion, dans le deuxième ciel, le monde spirituel démoniaque, devint alors totalement obscur et sinistre, l’ambiance se fit encore plus glaçante que d’habitude. Les démons de moindre importance s’enfuirent sur le champ. Puissance saisit Territorial à la gorge et serra tellement son étreinte que Territorial perdit toute force. Puissance vit alors un autre démon très puissant, enveloppé d’une robe écarlate.

– C’est toi Prince-de-France » ? lui demanda-t-il.

– Oui, lui répondit Prince-de-France respectueusement car il savait que Puissance pouvait le terrasser et ne voulait pas subir le même sort que Territorial. Pourtant il le haïssait plus que tout !

Il reprit la discussion avec Prince-de-France :

– Un être aussi insignifiant que toi ! Tu laisses les serviteurs du Très-Haut agir ainsi ?

Il écumait de rage et beaucoup d’insultes ponctuaient ses phrases. Plus il s’énervait et plus les insultes pleuvaient !  Il se rappela qu’il tenait encore Territorial  à la gorge et le lança dans un coin où il tomba tel un pantin désarticulé.

Un autre démon, Territorial II, le bras droit et  souffre-douleur de Territorial, savourait intérieurement ce qui venait de se produire ; enfin quelqu’un qui clouait le bec à ce prétentieux Il devait juste cacher sa jubilation car si Territorial avait vu son plaisir, il allait prendre cher ! Très cher !

Territorial II était responsable d’un petit village assez ténébreux à cause de messes catholiques particulières.

Puissance se plaça au centre de la pièce et déploya ses ailes. Il sortit son épée courbée et fit des incantations démoniques et les autres démons s’inclinèrent. C’était bien entendu une soumission de façade et chacun d’eux le savait. Ils s’observaient du coin de l’œil car les démons sont très fourbes.

Il reprit la parole :

– Je suis venu régler certains problèmes que vous n’êtes pas capables de régler bande de  <insultes>. Notre maître Satan a des projets pour cette région. Des supérieurs importants doivent venir ici et tout doit être prêt, si ce n’est pas le cas vous serez tous punis.

Il en frémit de joie. Il se souvint comment il avait puni certains démons subalternes il y a quelques semaines.

Puissance reprit :

-Territorial et Prince-de-France : Mettez tous les démons que vous avez sur le coup. Il faut décourager les chrétiens dans toute la région et dans tout le pays. Je vous ai amené du renfort. Allez !

Samuel revenait du travail. Cette journée avait été très difficile : des clients compliqués et un supérieur étrangement agressif. Il sentait un grand poids sur ses épaules et se sentait découragé. Il avait également beaucoup de pensées qui le rendaient triste et pour cause…

Une quinzaine de démons volaient tout autour de la voiture. Ils lançaient des flèches en visant toujours le cœur et les pensées. Ils s’étaient acharnés toute la journée. Ils s’étaient aussi attaqués à tous ceux qui approchaient Samuel pour qu’ils se mettent en colère contre lui.

Loué-soit-Jésus-Chris et Jésus-est-Seigneur étaient présents aussi autour de la voiture. Jésus-est-Seigneur était exaspéré par le comportement des démons. Il avait son épée, une épée longue et droite qu’ont tous les combattants de l’Agneau, à moitié ôtée de son fourreau, quand Loué-soit-Jésus-Christ lui fit signe de ne pas intervenir.

– Il doit apprendre, lui dit-il. C’est dans leurs faiblesses qu’ils comptent sur la force de notre Maitre Jésus.

Loué-soit-Jésus-Christ vit au loin une dizaine de démons dont Accident et Mort qui approchaient du véhicule.

Son visage se durcit et il dit à Jésus-est-Seigneur :

– Maintenant tu vas pouvoir te défouler. Ils n’ont pas le droit de toucher à sa vie ou à ses biens !

Ils crièrent tout deux : Pour l’Agneau et au service des saints !

Ils arrivèrent facilement à bout des démons et continuèrent leur chemin auprès de Samuel.

– Décidemment, il y en a de plus en plus, reprit Jésus-est-Seigneur.

– C’est vrai, confirma Loué-soit-Jésus-Christ.

Samuel rentré du travail retrouva Sara avec plaisir.

– Bonne journée mon chéri ? demanda-t-elle en l’embrassant.

– Ah non, pas terrible et toi ma princesse ?

– Pas très bonne non plus, je me sens très oppressée.

-Oui moi aussi.

Dispute arriva et lança une flèche dans les pensées de Samuel. Il dit : « elle est restée à la maison, de quel combat parle-t-elle ?».

Samuel eut cette pensée : « elle dit qu’elle est combattue mais elle est à la maison ». Il ne chassa pas cette pensée ; elle produit donc de l’amertume dans son cœur.

– Ben ça va, toi, tu es à la maison ! Rétorqua Samuel.

Dispute tira alors une flèche dans le cœur de Sara : « mon mari ne me respecte pas ! » Rejet tira aussi une flèche : «  Il ne m’aime pas, je ne suis pas assez bien pour lui ! »

Sara fut attristée de la réponse de Samuel et répliqua :

– Ce n’est pas parce que je suis restée à la maison que je ne peux pas être attaquée !

En parlant, elle savait qu’elle n’avait pas répondu sur le bon ton et le regrettait déjà mais il avait exagéré dans ses propos !

Dispute retira une flèche dans le cœur de Samuel :  « elle ne m’aime pas et ne me respecte pas ! » Colère intervint à son tour : « je dois la soumettre et lui faire mal car elle m’a fait mal. » Rejet et Orgueil s’y mirent aussi.

Samuel avait mille mots qui se bousculaient dans sa tête et la colère montait dans son cœur, il se remémorait aussi les paroles des personnes qui avaient été injustes envers lui tout au long de la journée.

Le Saint-Esprit intervint alors dans le cœur de Samuel : « c’est moi qui t’ai donné Sara, prends en soin ! » Aussitôt il y eut deux versets qui montèrent dans son cœur : « Que toute amertume, toute colère, toute irritation, toute clameur, toute médisance, et toute malice soient bannies du milieu de vous » (Ephésiens 4 :31) ; « Je veux donc que les hommes prient en tout lieu en élevant des mains pures, sans colère et sans dispute » (1 Timothée 2 :8)

Il intervint aussi dans le cœur de Sara.

– Pardonne-moi ma chérie, dit Samuel, et pardon à toi Seigneur pour ces pensées. Je n’ai pas le droit de te parler ainsi ma petite femme. Je ne le pensais pas.

– Moi aussi je suis vraiment désolée, Samuel ; je te demande pardon.

Ils s’embrassèrent.

– Prions, dit Sara.

– Oui, répondit Samuel.

Ils prièrent ainsi un long moment et dans Sa Bonté le Seigneur les restaura. Les démons reculèrent face à la prière et s’enfuirent jusqu’à des temps plus propices.

Le Seigneur les visita et leur confirma qu’ils devaient ouvrir leur maison pour la prière.

Ils décidèrent donc d’ouvrir leur maison le soir même selon ce que le Seigneur leur avait dit. Trois anges supplémentaires arrivèrent auprès des anges déjà sur place. Ils se saluèrent respectueusement. L’un d’eux prit la parole :

– Notre mission est d’assembler certains chrétiens aujourd’hui et de veiller sur eux. Le combat qui arrive va être difficile.  Combattons pour l’Agneau et au service des saints ! 

Ils reprient tous en cœur :

– Pour l’Agneau et au service des saints !

Ils se déployèrent dans la région pour assurer le chemin de ceux auxquels le Saint-Esprit avait parlé.

Ce soir-là un jeune couple et une vieille dame de 70 ans, Yvonne, arrivèrent au domicile de Samuel et Sara. Yvonne ne payait pas de mine car elle était un peu lente à cause de son âge. Elle ne cherchait pas à être vue ni reconnue des hommes mais les anges la connaissaient pour ses prières puissantes ; les démons, quant à eux, la redoutaient.

Ils étaient tous présents à la même heure à la maison de Samuel et Sara, car ils avaient été prévenus par Jésus.

Samuel alla ouvrir. Il fut stupéfait et sans voix par ce que le Seigneur faisait. Il bredouilla un « bonjour, entrez ».

Une fois bien installés, ils racontèrent comment Jésus leur apparut en songe pour leur dire d’aller à cette adresse à 19 heures pour la prière. Ils se réjouirent ensemble, témoignèrent, prièrent et partagèrent la Parole.

Les anges étaient dans une grande joie car il y avait la présence du Maitre, Roi des rois, Jésus-Christ. Ils étaient attentifs lorsqu’ils partagèrent la Parole. Ils étaient tellement désireux de pouvoir y plonger les regards. Cette parole donnée par le Maitre aux hommes est une telle puissance pour quiconque y croit !

Plus tard dans la nuit, un ange, nommé Messager, et qui brillait de la gloire de Jésus, les visita. Il s’approcha de Samuel et de Sara.

Samuel eu un songe cette nuit-là, Jésus lui apparut, plein de gloire et de sainteté. Il lui dit :

« Mon fils, Je t’ai appelé depuis le ventre de ta mère. Je t’ai établi prophète, Je mettrai mes Paroles dans ta bouche, tu diras tout ce que Je t’ordonnerai. Tu seras Ma bouche. C’est moi qui t’aime Samuel. Oui, c’est moi qui t’aime. Je t’ai formé et attiré dans ce lieu avec des liens d’amour pour que tu accomplisses Ma volonté. C’est moi qui t’appelle Samuel. C’est moi qui t’appelle ! C’est moi qui t’ai guidé tout au long de ta vie, c’est moi qui t’ai parlé et qui Me suis révélé à toi. Je veux continuer à Me révéler à toi, prépare-toi ; J’ai vu tes souffrances, J’ai vu la manière dont ceux qui se disent frères t’ont traité. Mon fils, tu M’as toujours suivi, tu M’as obéi malgré la pression de l’ennemi et des hommes. Continue à m’obéir, continue à combattre le bon combat avec ton épouse que J’ai placée à tes cotés. Vous allez être surpris, vous allez être surpris et dépassés.

Ne t’inquiète pas de la persécution qui arrive. Je te forme et Je te prépare depuis des années. Je t’ai caché pour ce temps-ci. La moisson approche. Je vais Me manifester à cette génération de manière particulière. Je vais toucher la France, Je vais toucher l’Europe et le monde francophone. Une moisson arrive, prépare-toi, mon fils. Parce que tu as été fidèle et humble, Je vais Me servir de toi dans ce mouvement nouveau de Mon Esprit. Les familles seront réparées, les sans-abris, les prisonniers, les prostituées, seront touchés, les aveugles vont voir, les paralytiques marcheront et les morts ressusciteront. C’est le temps de la fin, Je veux Me manifester encore de façon particulière.

Je veux vraiment manifester Ma puissance d’une nouvelle manière. Les sorciers et les satanistes seront touchés. Prépare-toi pour la guerre et pour la victoire. Le temps est venu mon fils !

Ne suis-Je pas Le Tout-Puissant ? Y a-t-il quelque chose d’étonnant de Ma part ? N’ai-Je pas tout créé ? Ne t’ai-Je pas créé, toi ? Tu verras à quel point Ma puissance n’a pas de limites et que ce que Je dis, J’ai la puissance de l’accomplir car moi JE SUIS !

Tu n’es pas tout seul, fils. Il y a un peuple que J’ai caché et que J’ai mis à part. ils se sont sanctifiés et Je les ai également préparés dans la souffrance et les pleurs pour ce moment. Je vais vous rassembler, mon peuple. Je vais me servir de vous pour embraser le monde entier. Vous irez ensuite par tout le monde dire que moi, JE SUIS le Dieu Unique, Jésus-Christ.

Seulement prends courage, mon fils, prends courage. Il te reste une dernière bataille, obéis-moi et tu auras la victoire. »

Samuel pleura au deuxième mot que le Seigneur lui avait adressé. Il était vivement touché et tomba sur le sol en larmes.

Sara eu également un songe dans lequel Jésus lui dit :

« Sara, Je t’ai mise auprès de ton mari pour que tu le soutiennes, qu’il puisse s’appuyer sur toi. Voilà pourquoi tu es passée par tant d’épreuves difficiles. Je t’ai donné Samuel pour que vous me serviez à deux. Tu es une sentinelle devant moi, une flamme qui brûle pour moi. Je te connais, Sara, j’entends tes prières Ma fille. Je veux répondre à toutes tes prières et tu seras surprise !

Prends courage, femme de prière, prends courage. Je t’aime Ma fille, Ma vaillante guerrière. Je t’aime d’un amour éternel. Tu es Ma perle précieuse et tu as beaucoup de valeur à Mes yeux. Des temps difficiles surviennent. Sois fidèle à Ma Parole jusqu’à la fin, Je suis celui qui te soutiendra. Je vais me manifester davantage à toi et tu verras Ma Gloire. Le temps de la délivrance approche !

C’est moi qui t’ai donné le nom de Sara, car tu seras mère d’une multitude. La récolte arrive, prépare-toi !

Prie mon intercesseuse car il y a peu d’ouvriers. Prie pour que J’envoie des ouvriers dans la moisson. »

Messager fit mine de s’en aller puis fit volte-face en riant, avec le sourire plein de la joie que donne la présence du Seigneur.

« Ah Sara, Sara ; Tu seras mère d’une multitude. J’ouvre aujourd’hui ta matrice. Oui, Ma fille, tu enfanteras dans l’année. Tu seras mère de plusieurs enfants.

Prends courage, Je combattrai pour toi, Je serai avec toi. Sois ferme ».

Elle tomba à genou en larmes dans son songe.

Ils se réveillèrent tous les deux pleurant de joie. Ils se racontèrent leurs songes et prièrent ; ils ne purent pas se rendormir cette nuit-là. Ils prièrent, prièrent encore, louèrent et adorèrent Dieu.

Messager les regarda longuement en souriant puis s’en alla auprès du Maitre après avoir salué ses compagnons de service.

Après quelques semaines, les réunions de prière commencèrent à prendre de l’ampleur, ils avaient décidé ensemble d’en faire au moins deux par semaine. Il y avait une dizaine de frères et sœurs qui fréquentaient la réunion, dont Yvonne qui, vu son expérience dans le Seigneur ainsi que dans la vie, conseillait les sœurs qui le désiraient.

Puissance convoqua une réunion d’urgence à laquelle étaient uniquement conviés les plus élevés et les plus puissants démons de la région ainsi que quelques invités spéciaux.

Il commença la réunion comme il avait l’habitude de le faire. Il déploya ses ailes membraneuses qui remplirent toute la pièce. Cela faisait toujours de l’effet auprès des autres démons, il le savait. Il finit par des incantations démoniaques puis prit la parole.

– Nous devons urgemment régler le problème des prieurs car le plan mondial de notre maître Satan est sur le point d’arriver à son terme. Nous planifions d’utiliser Prosper, l’archi-bishop [rires de toute l’assemblée ténébreuse] que vous connaissez déjà tous pour conduire le plus de chrétiens possibles vers la mort spirituelle.

Un démon très puissant arriva, il avala sa salive et recula d’un pas.

-Voici Domination, dit-il d’une voix moins assurée.

Domination travaillait avec un être humain, ou plutôt il se servait de lui.

Domination atterrit d’un coup d’aile, la plupart des démons furent plaqués aux murs ou au sol, mais Prince-de-France et Puissance résistèrent. Ils avaient tous environ le double de taille les uns par rapport aux autres. Domination avait le double de taille de Puissance qui, lui, avait le double de la taille de Prince-de-France.

Domination grogna en direction de Puissance et prit la parole :

– J’arrive avec mon humain de compagnie [ricanements] dans cette région selon les plans de notre maître, le fourbe. Nous avons pris possession d’une assemblée de chrétiens, celle de Prosper. C’est un mouvement mondial de faux réveil qui amène à la mort, comme ce  <insulte> de Puissance en parlait, bien qu’il ne sache rien sur rien. Il ferait donc mieux de se taire, dit-il en jetant un regard assassin en direction de Puissance.

Il continua :

J’y suis bien assis et bien établi avec plusieurs autres d’entre nous. Nous arrivons dans la région. Nous allons nous attaquer à Samuel et à sa femme. J’ai plusieurs démons de second ordre, comme  Python et plusieurs sirènes des eaux avec moi, dont une reine. Nous allons les attaquer de tous les côtés à la fois, sans leur donner aucun répit car le Très-Haut a des projets pour cette région et il faut les faire échouer !

À chaque fois qu’ils prononçaient le nom de Dieu de façon détournée, sans prononcer son nom -JÉSUS- ils tremblaient tous intérieurement. Si quelqu’un avait le malheur de prononcer le nom de Jésus en leur présence, tous étaient plaqués au sol ou tombaient à genoux. Cela fait mauvais genre pour des démons de leur niveau. Mais la Parole de Jésus s’accomplit même dans ce monde de ténèbres. Jésus-Christ règne partout et tout genou fléchit au nom de Jésus !

En outre, les humiliations et les défaites subies par les gros démons étaient source de moqueries de leurs subordonnés et des démons inférieurs. Ils se devaient toujours de faire bonne figure, ils avaient toujours en tête l’histoire de Dagon d’Asdod (1 Samuel 5). Ce démon était l’objet d’adoration des hommes comme beaucoup de démons de rang supérieur, mais depuis qu’il a été mis en la présence de l’arche de l’alliance du Très-Haut au temps du prophète Samuel, il fut plusieurs fois plaqué au sol par la puissance de Jésus ; sa statue subit les mêmes mésaventures que lui. Depuis, il est la risée de la part de beaucoup de démons, dont Puissance, qui se plaisait à lui rappeler cette histoire à la moindre occasion ; c’était d’ailleurs la source de grandes luttes entre eux. Ils utilisaient parfois des hommes dans leur conflits, sous la forme de guerres, avec des principautés avides de territoires ou de puissance.

– Mon humain de compagnie m’invoque, je vais retourner en lui. Pour le reste fais comme nous l’avons dit, dit-il à Domination.  

Il grogna à nouveau et au moment où tous se courbèrent, il s’en alla en essayant d’avoir le plus de prestance possible. Il jeta un coup d’œil vers le groupe qu’il quittait. « Celui qui se redresse trop vite de sa courbette aura à faire à moi lors de notre prochaine entrevue » se disait-il, car le premier à se redresser serait le plus susceptible de le court-circuiter dès qu’il en aurait l’occasion.

Les démons courbés regardaient Domination partir et bien qu’aucun d’entre eux ne le respectait vraiment, ils en avaient peur. Ils attendaient, avant de se relever, qu’il soit à bonne distance. Ils le maudissaient. Ils étaient remplis de haine et de colère, ils ne connaissaient pas la paix mais étaient tourmentés jour et nuit. Ils avaient un peu de répit en faisant ce que leur nature les pousse à faire, c’est-à-dire mentir pour Mensonge, se mettre en colère pour «Colère », etc.

La réunion reprit avec Puissance.

– Principauté I et Principauté II, vous allez prendre chacun un groupe de démons. Le premier groupe va s’arranger pour faire venir Samuel dans cette assemblée. Il faut qu’il perde son onction, sa foi et qu’il désobéisse. Il y aura des femmes qui l’attendront et Domination prendra le relais. Faites-le tomber dans le péché, dans la désobéissance à la Parole, alors il sera à notre merci. Intimidation, attaque-le dès à présent.

Le groupe 2, infiltrez son groupe de prière. Envoyez tous ceux que vos subalternes possèdent. Il faut les frapper vite et fort. Le groupe de prière commence vraiment à prendre de l’ampleur et nous devons faire cesser ces réunions immédiatement.

Travaillez ensemble ! Essayez de séduire Samuel, sa femme et les autres membres. Qu’ils pêchent ! Que leur espérance soit anéantie !

Ils répétèrent tous : Qu’ils pêchent ! Que leur espérance soit anéantie !

Puissance appela Principauté I et lui dit :

– Tu sais, c’est toi le plus puissant. Tu es mon collaborateur préféré et si tu réussis ta mission, tu auras plus de puissance et d’autorité. Je n’ai pas confiance en cet <insulte> de Principauté II. Surveille-le. S’il échoue, je le punirai très sévèrement. Ils rirent tous les deux, mais ils ne baissèrent pas la garde car ils n’avaient aucune confiance l’un en l’autre.

Il appela ensuite Principauté II :

-Tu es mon démon préféré, lui dit-il. Tu mérites la première place ici. Tu n’es pas le plus puissant mais le plus rusé et le plus malin, si tu réussis ta mission, tu auras la place de ce <insulte> de Principauté I et bien plus. Je le punirai sévèrement. Il est tellement incompétent ! Surveille-le !

Ils s’envolèrent ensuite, chacun à sa mission. Chacun d’eux désirait autant réussir sa mission que faire échouer celle de l’autre. Seule la peur de la punition leur coupait l’envie de le faire de manière trop évidente.

« Nous sommes déjà dimanche », pensa Sara. Elle prenait le petit-déjeuner avec Samuel quand le téléphone sonna. Il alla décrocher.

– Allô ?

– Bonjour. Je suis le grand apôtre Prosper du mouvement « Réussir sa vie en Christ sur terre ». Vous connaissez sûrement ?

– Euh non, désolé, répondit Samuel.

Il pensait surtout à son café qui refroidissait sur la table et à son petit-déjeuner car il ne jeûnait pas ce jour-là.

– Nous sommes une église internationale et un grand mouvement mondial avec des ramifications importantes sur les cinq continents. En ce moment nous nous installons dans la même région que vous. Nous désirons vous inviter après la réunion de jeûne et de prière de mercredi pour que nous puissions parler ensemble. Nous pourrons collaborer, travailler conjointement.

Le Saint-Esprit l’alerta directement mais Samuel n’était pas très attentif car il avait mal dormi. Malgré la mise en garde du Seigneur, il ne voyait pas de danger à aller visiter d’autres chrétiens, même sans consulter Dieu.

– D’accord, avec plaisir ! répondit Samuel.

– A mercredi alors ! dit Prosper tout joyeux

– Oui, à mercredi.

Ils raccrochèrent.

L’apôtre Prosper se réjouissait à l’idée de faire de Samuel un nouvel adepte de ce mouvement qu’il avait créé de ses propres mains.

Égarement était lui aussi très content et le fit savoir à Sorcellerie, Sexe et Cupidité. Ils étaient une dizaine à squatter le corps, l‘âme et l’esprit de Prosper. Il y avait aussi Religion, avec sa longue toge blanche qui cachait d’autres démons, dont Orgueil qui avait le pouvoir d’aveugler son hôte en brillant. Ils étaient tous heureux car ils allaient détruire un peu plus Prosper et sa famille. Ils allaient également entrainer beaucoup d’âmes en enfer et avaient une nouvelle cible :  Samuel.  Pourtant, Prosper avait bien été touché par l’amour de Jésus mais il n’avait jamais accepté de se sanctifier ou de laisser Jésus travailler son caractère. Il n’était jamais réellement né d’en-haut ( Jean 3). Il aimait trop être honoré des hommes et l’argent. Il était prêt à transformer la vérité si de l’argent était en jeu. Le Seigneur l’avait averti plusieurs fois en songes et au travers des frères et sœurs mais il s’était entêté. Il commença peu à peu à frelater la Parole de Dieu, à la mélanger avec des concepts démoniques et à rechercher par tous les moyens à s’enrichir ; il se vautrait toujours plus dans le péché. C’est alors qu’Egarement s’est installé en lui.

Le mercredi après-midi arriva et l’heure de la réunion approchait.

Prosper appela ses collaborateurs les plus proches, dont Joël et Daniel. Prosper songeait à ces deux hommes : « Daniel n’est pas un homme compliqué ou ambitieux. Il faut juste l’honorer devant le peuple de temps à autre. C’est un homme riche qui soutient le ministère, c’est pourquoi nous fermons tous les yeux sur ses péchés, ses adultères et du moment que je ne prêche pas la repentance, il lâche les billets ! 

Joël est celui en qui je fonde le plus d’espoir. Il est ambitieux, il prêche bien, il présente très bien et il est très apprécié du peuple. Dieu se sert beaucoup de lui » songe a-t-il en se remémorant les manifestations qui se produisaient à chaque fois qu’il priait.

Daniel était un homme détruit depuis son enfance, son père avait abusé de lui et il reproduisait la même chose sur ses enfants ; il avait des rapports sexuels chaque fois qu’il en avait l’occasion. Il avait épousé une femme, elle-même trompée par Prosper. Celui-ci lui avait présenté Daniel comme un grand serviteur de Dieu et elle s’était donc laissée éblouir par tant d’adjectifs élogieux. Prosper avait enfoncé le clou en confirmant qu’elle était l’épouse que Dieu avait choisie pour Daniel. Trop aveuglée, elle n’avait pas consulté Dieu pour son mariage. A présent elle s’en mordait les doigts car elle n’était pas heureuse et pleurait très souvent depuis leur mariage.

Impudicité était le démon principal dans Daniel. Il était le premier à être entré et n’avait cessé de faire pécher Daniel pour permettre aux autres esprits d’entrer à leur tour. Il y avait Mensonge, Manipulation, toutes sortes de démons sexuels puis Tricherie, Orgueil, Manque-d’amour, Abandon, Rejet, et quelques autres.

Quant à Joël, il était quelques crans au-dessus des autres dans le mal. Il servait délibérément Satan. Il avait lié tous les autres chrétiens de l’assemblée par sa sorcellerie. Il manipulait tout le monde. Il avait un nom dans le monde spirituel, qu’il appelait le monde astral, un nom qui numérologiquement donnait le nombre 666. Toutes les personnes qui étaient sous son influence étaient aveuglées et par conséquent incapables de discerner quoi que ce soit.

Joël avait été sacrifié à Satan avant sa naissance. A six ans, il sacrifia son premier être humain. En tuant ce petit enfant, il se tua lui-même symboliquement. Cela faisait partie de l’éducation satanique qu’il avait reçue. Enfant, il fût constamment battu et méprisé. Ces mauvais traitements avaient pour but de détruire sa personnalité et de faire entrer une autre entité. Dès lors il avait une dissociation de personnalités.

Son guide spirituel était Domination. Il avait vu plusieurs fois Satan, mais c’était surtout grâce à Domination. Il avait aussi Python, Esprit-familier, Guerrier, Orgueil, Mort, Meurtre, Sexe, Sorcellerie qui lui permettait de sortir de son corps pour voyager dans le monde spirituel et une centaine d’autres démons. Joël pensait les contrôler et les diriger mais, contrairement à ce qu’il croyait, il n’était maître de rien du tout. Il n’avait pas son mot à dire mais il était trop aveuglé pour s’en apercevoir. Son esprit était complétement enchainé. Il était manipulé et aveuglé par les démons. Il croyait vivre des expériences spirituelles intenses et tout connaitre du monde spirituel. En réalité, il ne voyait que ce que les démons voulaient qu’il voie et était donc très limité sans le savoir. Il n’avait jamais vu d’anges, jamais vu Dieu ! C’est dire à quel point il était aveuglé !

On lui avait inculqué que Satan était dieu et qu’il allait rétablir son règne. Il détestait les chrétiens. Il les considérait comme des animaux sans intelligence et sans réflexion. Il les trouvait extrêmement naïfs.

Il combattait les chrétiens au nom de son maître. Il utilisait des démons pour faire croire à certaines manifestations spirituelles. Il imposait également les mains lors de réunions de prière pour essayer d’envoûter le plus de personnes possibles. Il provoquait aussi des apparitions, des plumes, de l’or et différentes manifestations de la sorte. Son but était de détacher les chrétiens de la Parole véritable et de l’intimité avec Jésus pour leur faire suivre un faux dieu. Satan tenait prisonnier des milliers de chrétiens qui étaient sous l’emprise de ces faux Jésus. Ils ressemblaient à des toxicomanes avides d’expériences spirituelles diverses. Ils avaient complètement perdu le sens des réalités et des vraies valeurs de la Parole qu’ils ne méditaient pas. Or c’est justement la Parole qui aurait pu les délivrer.

Ce mercredi-là Samuel et sa femme arrivèrent donc dans une immense bâtisse dont la grande salle principale intimidait par sa taille et sa disposition. C’était une vraie salle de concert  qui avait les dimensions d’un grand stade avec des sièges très confortables et une estrade pour les « oints ». Seules les personnes reconnues dans le ministère par Prosper pouvaient s’asseoir à cet endroit. Cela accentuait la différence entre le peuple et les « oints ».

Prosper vit Samuel et alla l’accueillir. Il essaya tout de suite d’avoir l’ascendant sur Samuel par ses gestes. En réalité il se sentait vraiment mal par la présence de Samuel et de son épouse mais il ne comprenait pas pourquoi.

Il y avait à présent quatre anges autour de Samuel. Ils n’étaient pas du tout à l’aise dans cet endroit infesté de démons mais ils devaient protéger Samuel.

Samuel avait péché par sa désobéissance car il n’avait pas été attentif à la voix du Saint-Esprit et s’était ainsi séparé de Jésus. Il était donc beaucoup plus vulnérable aux attaques de l’ennemi. Les anges étaient profondément attristés de voir l’état de Samuel, car le feu qui entoure habituellement Samuel ainsi que tous ceux qui marchent dans la sanctification, était devenu bien plus faible autour de lui.

Samuel serra la main de Daniel qui ne se sentit pas très bien. Les démons étaient furieux de sentir la présence de Jésus et cette sainteté qui les faisaient souffrir.

Vint le tour de Joël. Samuel eut une sinistre impression en serrant la main de ce dernier ; il avait le sentiment que le corps de Joël était vide. Il avait l’impression de regarder un démon aux yeux noirs et pénétrants.

Il n’avait pas tort. Joël était en pleine réunion avec Domination et quelques autres démons ; c’était Familier qui avait donc pris la place de Joël dans son corps.

Samuel garda la main de Joël un moment et le regarda fixement. Familier se sentit très mal, il était prêt à défaillir et fut très agité. Il invoqua Joël et Domination pour les rappeler d’urgence.

Joël revint donc rapidement.

Prosper les fit asseoir et dit :

– Mon frère, permettez que j’aille faire visiter à votre épouse la pièce réservée aux réunions des femmes, quelques-unes y sont d’ailleurs assemblées en ce moment.

– Pas de soucis, du moment que vous me la rendez, rétorqua Samuel avec un sourire de façade.

Il y avait une répétition de la chorale qui se terminait. Un groupe de femmes s’assembla autour de Samuel qui commença à se sentir oppressé. Une jeune femme très belle le salua.

– Bonjour, je suis prophétesse et responsable de la chorale. Enchantée de vous rencontrer car je vois que vous êtes un homme de Dieu.

– Moi de même, répondit Samuel.

La reine des côtes et quelques sirènes des eaux dansaient autour de Samuel pour l’envoûter, un esprit de python parla à travers elle :

– Tu es le serviteur de Dieu, celui que Dieu a choisi pour toucher beaucoup de nations. C’est de toi dont Dieu veut se servir. Tu es l’outil choisi et béni. Tu as un très grand ministère et Dieu t’as donné une grande onction et une grande autorité. Tu es la pierre angulaire dans ce plan de Dieu. Tu es un grand homme de Dieu ; tu es l’élu de Dieu.

Samuel resta perplexe en entendant ces paroles. Il ne reconnaissait pas la voix de Jésus son maître. Il ne reçut pas ses paroles dans son cœur.

Il répondit :

– Jésus veut nous sauver, tous, et nous fait l’honneur de se servir de nous. Mais c’est Jésus qui fait toutes choses, nous ne sommes rien sans Lui, nous sommes des serviteurs inutiles.

– Je vais venir là où tu pries, homme de Dieu. Au fait, je m’appelle Isabelle.

Samuel s’était blotti contre le mur à force de reculer pas à pas face à Isabelle. Il loua Jésus dans son cœur quand il vit Sara revenir. Tous deux se sentaient très oppressés mais ils n’en comprirent pas tout de suite la raison.

Les anges étaient entourés de démons dont certains, tel Domination, étaient immenses. Ils adoptèrent une attitude défensive dans ce genre de situation. Ils ne l’emporteraient pas en cas de guerre à cause du péché de Samuel.
L’un deux dit : «  Ah pourquoi les hommes n’obéissent pas en tout temps à Jésus-Christ notre maître ! Ils se mettent dans des situations difficiles pour rien. »

En effet, les démons tiraient des flèches sur le couple, la plupart étaient sans effet. Mais à cause de  leur désobéissance, certaines d’entre-elles atteignaient tout de même leur cible.

La réunion put donc commencer. Prosper pria, ou plutôt, c’était Religion qui priait. Il récitait des mots qui n’avaient aucun sens pour lui. Egarement contrôlait l’âme et l’esprit de Prosper. Il l’aveuglait et mettait la confusion dans son esprit. Prosper ne voyait plus rien, n’avait plus aucun discernement et ne pouvait plus réfléchir normalement ; des liens mystiques partaient de Joël et liaient plusieurs personnes dont Prosper.

Samuel et Sara priaient dans leur cœur pendant toute la réunion.

Prosper se mit à exposer sa vision.

– Vous permettez que je vous tutoie ?

– Bien sûr, pas de souci, répondit Samuel.

– Voilà notre vision, expliqua Prosper. Nous croyons en Dieu. Nous croyons qu’il nous a tout donné pour régner et nous épanouir dans ce monde. Nous devons donc être riches et influents. La prospérité est pour les chrétiens. Il faut donc prélever des offrandes et la dîme sur le peuple car Jésus les a donnés pour notre prospérité. Nous sommes les « oints », nés pour régner sur le peuple de Dieu. Voilà mon église et ma vision ! Tu peux en profiter aussi car tu commences à être connu dans la région et tu as un appel authentique. Tu vois cette montre, tu sais combien elle coûte ? Tu vois, je suis invité dans le monde entier et j’ai un jet privé. Lorsque je pars prêcher dans d’autres villes ou dans d’autres pays je demande à être logé dans un hôtel cinq étoiles et que l’on me donne de l’argent en compensation de mes déplacements. C’est en quelque sorte mon gâteau et il y aura aussi une part pour toi si tu le souhaites.

Le couple était outré d’entendre de tels propos. Sara resta sans voix. Les mots ne sortaient pas de sa bouche car elle était vraiment choquée et très oppressée. Elle demandait à Dieu dans son cœur comment de telles choses étaient possibles.

Samuel répondit calmement :

Je ne partage pas du tout cette vision. Je pense même que vous êtes gravement dans l’erreur en ce qui concerne la foi mais aussi doctrinalement, vous vous êtes complètement égaré. Jésus nous a dit que celui qui voulait vivre pieusement serait persécuté. Si Jésus notre maître a été maltraité, que fera-t-on à ses disciples ? Nous ne sommes pas sur cette terre pour devenir riches mais pour annoncer Jésus ! Nous sommes ici pour souffrir pour Christ.  La dîme n’est plus du tout d’actualité. Nous sommes sous la grâce, nous donnons ce que Jésus nous dit de donner. Si vous voulez pratiquer la loi, alors il faut pratiquer la loi toute entière (Galates 5 :3 – Jacques 2 :10). La dîme était pour les pauvres, les veuves et les orphelins d’abord ! Repentez-vous pendant qu’il est temps et revenez au vrai évangile, à la croix !

Ils se levèrent et partirent. Samuel tremblait car l’oppression était terrible. Il sentait vraiment la tristesse et la colère de Jésus envers ces hommes. L’odeur du péché devenait de plus en plus évidente.

Joël, qui avait assisté à toute la conversation, fut très étonné de ce qui s’était passé car plus Samuel parlait et plus la puissance de Jésus émanait de lui. Il ne connaissait pas cette puissance. Cette odeur de sainteté et d’amour lui étaient complètement étrangère.

Arrivés à leur maison, Samuel et Sara se mirent à prier. Ils comprirent leur désobéissance, ils pleurèrent accablés de tristesse et se repentirent aussitôt. Le Seigneur intervint, les flèches de l’ennemi s’évaporèrent et un flot d’amour du Père coula sur eux. Les anges louaient Jésus et battaient des ailes, se baignant dans la présence du Maître. Ils reprenaient des forces. 

Dans la nuit Sara eut un songe, Jésus lui apparut à nouveau :

« Sara, ton mari et toi, ne Me désobéissez plus. Les conséquences auraient pu être plus graves que cela ne l’a été. Ne Me désobéissez plus ! » 

Il y avait une telle autorité dans ces paroles que Sara en tremblait.

Le Seigneur s’arrêta quelques secondes puis reprit la parole : « Sara, tu es à coté de ton mari comme une aide et pour le reprendre quand il ne fait pas Ma volonté ; c’est ton devoir. Dis-lui que la sagesse humaine n’est pas ma sagesse. Qui t’a dit qu’il fallait rencontrer tous les pasteurs d’une région avant d’exercer Mon œuvre dans cette région ? Cette sagesse ne vient pas de Moi, elle est charnelle ! C’est Moi qui l’ai appelé, c’est moi qui ai donné cette région et ce pays à Samuel. Je n’ai pas appelé Prosper.

Maintenant vous allez réserver une grande prairie, dites au propriétaire que le Seigneur en a besoin. Il vous la laissera. Prends courage, ma fille. Tu es Ma princesse et tu M’es précieuse. J’aime tes prières, J’aime lorsque tu M’adores de tout ton cœur. Prends courage ma fille ».

Le sommeil de Samuel était très agité. Il était attaqué par plusieurs sirènes des eaux pour le souiller et des esprits de sorcellerie qui voulaient l’étrangler. Il combattait en songe. Il se réveilla en sursaut. Il se leva et sentit la présence de plusieurs démons, il en eut la chair de poule. Il les chassa au nom de Jésus.

Les démons furent propulsés à plusieurs kilomètres de la maison, sonnés et désorientés.

Sara se réveilla également. Elle lui partagea tout ce qu’elle avait reçu. Ils prièrent et se repentirent à nouveau, louèrent Jésus pour Sa grâce et Sa présence.

Ils se rendormirent et le Seigneur parla à Samuel.

« Je veux me servir de toi, Samuel. Ne sois pas sage à tes propres yeux. Ma sagesse n’est pas ta sagesse, Mes plans ne sont pas tes plans ; ne te mets pas sous le joug des hommes à cause de ta culture, même si elle te parait juste. Obéis-Moi. Je t’ai délivré afin que tu Me serves ! La sagesse des hommes est charnelle, diabolique ! Soumettez-vous à Ma parole et non à vos traditions d’hommes ! »

Jésus toucha le front de Samuel et lui dit : « Je te délivre aujourd’hui de ta culture et de toutes tes coutumes et je renouvelle aujourd’hui ton intelligence afin que tu Me serves, Moi seul. Obéis-Moi et tu vivras, Samuel, tu vivras.

Vous aurez à disposition un lieu que ton épouse t’indiquera pour commencer des réunions de prière. N’essaye pas d’attirer du monde par tes propres forces mais laisse-Moi agir. Laisse-Moi simplement agir et tu seras surpris. Pour l’instant vous ferez des réunions une fois par semaine, le samedi ».

Dès l’aube, ils allèrent voir le fermier pour louer le terrain que Dieu leur avait indiqué. Le propriétaire fût très surpris lorsqu’il vit ce couple parlant de ce terrain dont le Seigneur avait besoin. Il avait reçu Jésus dans sa vie il y a des années et avait toujours eu dans son cœur ce sentiment que quelqu’un allait lui demander cette parcelle à louer. Il avait fait cette prière : « Je te donne tout Seigneur, je te donne ce champ Seigneur, sers-t ’en si tu veux bien. » Il le leur mit à disposition gratuitement avec une grande joie.

Ils préparèrent donc le terrain avec des frères et sœurs, ils installèrent même un petit abri pour la pluie ainsi que quelques chaises.

Le samedi arriva, la réunion était sur le point de commencer.

Tous les gros démons s’étaient réunis pour une réunion d’urgence.

Domination prit la parole, rempli de ténèbres et plein de vices : «  Nous devons agir rapidement, car le Très-Haut a un plan pour cette région. Nous devons court-circuiter ces réunions, mettez tous les démons, les plus féroces, les plus vicieux et les plus puissants sur le coup. Ramenez toutes vos troupes. Nous ne pouvons pas atteindre le Très-Haut ou lui nuire directement mais nous pouvons l’atteindre à travers les hommes. Le Très-Haut a mis Son Esprit dans les chrétiens, si nous les poussons à pécher, on Le blesse car ils Le blessent. Alors allez-y ! Diffamez les serviteurs, détruisez leur famille, attaquez-vous à leurs biens, à tous ceux qui vont venir. Bloquez tous les transports, les véhicules. Faites des dégâts ! »

Au même moment Il y eut une voix qui se fit entendre dans les cieux, c’était comme la voix de mille tonnerres, comme mille cascades d’eau et comme le rugissement d’un lion, le Lion de la tribu de Juda. On pouvait distinguer un Lion Gigantesque, d’une majestueuse puissance et un Agneau tout à la fois.

« C’en est assez, dit Jésus. Le temps est arrivé. La France va entendre parler de Moi, l’Europe et le monde vont entendre parler de Ma Parole. Venez, vous Mes serviteurs, Je vous appelle des quatre coins de la terre pour Me servir. Je vais manifester Ma gloire en ce lieu. »

Tous les cieux tremblèrent, des milliers d’anges s’agitèrent et se regroupèrent. Des milliers de chrétiens se mirent en prière partout dans le monde, obéissant à la conviction que le Seigneur leur mettait à cœur. Ils laissèrent leurs activités, s’isolèrent pour ceux qui étaient au travail tandis que d’autres se réveillèrent et se levèrent pour prier. Certains n’obéirent pas, trop affairés ou écoutant leur chair, ne voulant pas se lever pour prier. Mais l’armée de l’Eternel mobilisée était suffisante, les prières montaient devant le Seigneur, efficaces.

Des centaines de personnes furent attirées vers le terrain que Dieu leur avait donné et s’installèrent. Il y avait une vraie joie en ce lieu. Les personnes venaient de tous les horizons, de plusieurs nationalités et de plusieurs peuples. Samuel fut très surpris car il ne s’attendait pas à un tel monde dès le premier jour.

Des milliers de démons se dirigèrent également vers ce lieu, cela ressemblait à un nuage opaque noir. Il y eut comme un éclair extrêmement lumineux au milieu du terrain : des milliers d’anges guerriers se déployèrent comme un rempart tout autour de la parcelle ; ils empêchaient les démons d’entrer, sauf ceux qui avaient le droit de le faire. S’ils avaient des droits sur la vie d’un humain ou bien sur un objet que portait une personne, ou s’ils se trouvaient dans le corps de quelqu’un alors ils pouvaient entrer. Il y eut donc une cinquantaine de démons qui entrèrent, des sirènes des eaux, des esprits guerriers, de sorcellerie, d’impudicité et plein d’autres. Puissance arriva également avec Joël ; il était tellement grand qu’il tenait à peine dans la parcelle.

Un ange gigantesque et très puissant arriva également. Il brillait énormément. Il fixa Domination dans les yeux avec une grande autorité. Puissance se sentit faiblir à la vue de cet ange si puissant ; ils se connaissaient déjà car ils avaient combattu l’un contre l’autre à plusieurs reprises, et Puissance en avait encore de mauvais souvenirs.

La réunion commença, les personnes sur place se mirent à louer Jésus sincèrement et spontanément.

Les anges aussi louaient Jésus, le Maître, Saint, Sage et Tout-Puissant. Tous les anges se mirent à briller de la gloire de Jésus. L’Esprit de Jésus descendit au milieu de la louange de son peuple car le Maître voulait agir. L’ambiance spirituelle changea. On pouvait sentir et presque palper la sainteté de Jésus, le seul vrai Dieu. Il y avait également des vagues d’amour qui touchaient profondément les cœurs et les guérissaient. Beaucoup d’hommes et de femmes furent touchés ce jour-là, pleurant de joie, se repentant de leurs péchés, guérissants de leurs blessures, des meurtrissures de l’enfance, etc.

Samuel parlait à présent de ce que Jésus a fait à la croix :

« Jésus aime tellement les hommes qu’Il s’est fait homme pour compatir à nos faiblesses alors qu’Il était Dieu. Il est venu mourir sur la croix à notre place pour nous racheter de nos péchés et Il est resuscité une fois l’œuvre de la rédemption totalement accomplie. Nous sommes dès lors libres de suivre Jésus, de Lui obéir et de Le servir. Oui, Jésus est bon ! Quel amour ! Quel sacrifice ! Jésus-Christ nous a rachetés, délivrés, pardonnés et nettoyés. Nous sommes de nouvelles créatures à partir du moment où nous décidons d’accepter ce qu’Il a fait à la croix et que nous Le suivons. Nous avons une nouvelle vie, réconciliés avec le Père et la vie éternelle nous est offerte si nous tenons jusqu’au bout. Quelle grâce, mes frères ; entendez cet appel. C’est Jésus qui vous appelle. Il n’a jamais été question de suivre un homme ou une dénomination mais de suivre Jésus, le Grand pasteur ».

La présence de Dieu était telle que la plupart des démons étaient tétanisés, pétrifiés de peur et pratiquement paralysés par la présence de Jésus. En dehors du cercle formé par les anges, il y avait quelques batailles et quelques démons goûtèrent à l’épée droite et longue des anges guerriers du Seigneur.

Samuel fît un appel à la conversion pour ceux qui le souhaitaient. Il expliqua, entre autres, ce que la croix impliquait dans la vie de chaque homme et femme qui désire recevoir Jésus comme Seigneur et Sauveur dans son cœur.  Ils furent plus de cent personnes à se lever. Il leur enseigna également ce qu’était le baptême. Ils le prirent tous d’un bon cœur et avec beaucoup de joie. Samuel se demanda alors comment faire pour accueillir toutes ces personnes. Il fallait les former et en faire des disciples, comme la Parole nous le recommande, se disait-il. Il décida donc de travailler avec une petite équipe qui était avec lui lors de la prière et comptait sur eux.

Joël était touché par cette prédication, par l’amour de Jésus et Sa sainteté. Il ne le montra pas car il craignait Domination. Il savait qu’il pouvait être très méchant, même envers lui. Il l’avait déjà trahi alors que Joël, lui, couvrait ses fautes. Car il faut le savoir : les démons se trahissent et se dénoncent les uns les autres. Il n’y a aucun amour et aucune pitié dans ce monde de ténèbres.

Dès sa plus tendre enfance on avait enseigné à Joël que Satan était dieu. Il avait toujours vécu avec cette conviction car il était comme dans une grotte spirituelle. En effet, les démons ont ce pouvoir d’aveugler les hommes et de les maintenir dans l’esclavage.  Dans cette grotte qui lui servait de prison, il y fait tellement noir que l’on peut faire croire à quelqu’un qui n’a jamais vu le soleil que la lumière provoquée par une allumette est le soleil. Mais lorsque la personne se retrouve face au soleil véritable, elle ne peut plus le croire. Il en est de même pour les personnes qui sont touchées par JESUS. Elles savent alors qu’Il est le seul Dieu et que Satan est un menteur. Devant la grandeur et la majesté de Jésus, c’est une évidence : Jésus est le seul et véritable Dieu ! Joël voyait Jésus comme celui qui a perdu à la croix mais il se trompait lourdement car cette croix est la plus grande victoire qui ait été remportée ! Car par la mort d’un seul une multitude d’hommes et de femmes sont sauvés. Jésus a en effet racheté tous les hommes, les a délivrés de l’ennemi en donnant Sa vie.

La réunion prit fin et chacun rentra chez lui avec, pour la plupart, la joie dans leur cœur. Samuel proposa de faire une réunion le samedi suivant. L’assemblée y fut très favorable.

Les démons se retirèrent les premiers, les anges se retirèrent ensuite.

Les démons mirent sur pied une réunion d’urgence dans le monde spirituel ; Joël et les plus puissants sorciers et satanistes du pays étaient présents. Tous les démons étaient très nerveux, en colère et extrêmement irrités. Certains se battirent pour calmer leurs nerfs car la sainteté de Jésus les tourmentait au plus haut point. En fait, c’est un peu comme appliquer un désinfectant sur une plaie ouverte. Ils avaient gouté à cette sainteté avant la chute et cela leur rappelait leur fin : la géhenne et le lac de feu dans lequel ils seront tous jetés.

Joël reconnut certains satanistes avec lesquels il avait déjà travaillé. Il faut parfois ne pas être le plus fort mais le plus rusé dans ce monde démoniaque. Il avait un mode opératoire identique dans ces conflits avec les autres sorciers ou satanistes. S’il ne pouvait abattre son ennemi seul sans être en danger, il allait l’attaquer avec d’autres subordonnés. Ces subordonnés se rendaient invisibles et projetaient une sorte de gel spirituel sur la personne qu’ils considéraient comme l’ennemi à détruire. Cet ennemi était ainsi affaibli, ralenti, il était alors aisé de le battre. Joël avait appris cette méthode de Satan en le voyant à l’œuvre.

Chaque sorcier ou sataniste, qui se trouve dans ce lieu, obéit à Satan car il leur fait miroiter plusieurs choses comme l’argent, le pouvoir, la puissance, l’éternité, l’immortalité, ou encore de devenir des dieux, en échange de leur dévouement. Joël, quant à lui, n’avait qu’un désir : la puissance et la vengeance.

En effet, Satan promet beaucoup de choses qu’il ne peut pourtant pas toutes donner car il n’est pas omnipotent. Il ne peut en aucun cas offrir l’immortalité ou l’éternité. Et quand bien même il donnerait quelque chose, il finit toujours par reprendre avec un intérêt. Satan est un menteur et le père du mensonge comme nous le dit la Parole de Jésus (Jean 8 : 44).

Certaines personnes sont restées prisonnières dans le monde spirituel en voulant rencontrer Satan en personne. Ce monde de ténèbres est rempli de pièges afin que ceux qui ne sont pas assez puissants y demeurent prisonniers à jamais. Satan a toujours voulu être dieu et être traité comme dieu. Il estime donc que peu de personnes peuvent le voir et vivre.

Joël demanda la parole et posa cette question :

– Qui est-ce Jésus ? Je n’ai jamais vu une telle puissance et une telle sainteté !

A peine avait -il prononcé le nom de Jésus que tous, démons et esprits humains, furent plaqués au sol. Joël faillit mourir ce jour-là car tous étaient furieux qu’il ait prononcé ce nom-là en leur présence. Ils auraient tué Joël s’ils l’avaient pu. Mais ils ne le purent pas car Joël était appelé par Jésus. Il le cherchait et avait décidé que Joël allait le servir. Personne ne pouvait donc lui ôter la vie, pas même Satan.

Ils mirent en place une stratégie pour neutraliser les réunions de prière. Puissance avait déjà mis sur pied un groupe d’infiltration. Il y avait des sirènes des eaux et d’autres démons sexuels spécialisés dans la séduction. Des esprits de python et de religion pour répandre de fausses doctrines. Il y avait également des sorciers et des satanistes qui allaient se rendre sur place. Ils devaient faire des incantations pour contrecarrer ce qui se passerait dans ce lieu. Il allait y avoir de la distraction, de la séduction, pour empêcher la foule de recevoir la Parole de Dieu. Il y avait un autre groupe qui s’occuperait d’infiltrer et de détruire le groupe des prieurs.

Le samedi suivant arriva. Ils étaient plus de 1000 ce jour-là. Pourtant aucune affiche n’avait été placardée. Dieu, lui-même, était à l’œuvre et avait attiré toutes ces personnes afin qu’elles entendent l’évangile qui les libéreraient et pour qu’un grand nombre soit sauvé. Les personnes présentes se mirent à adorer Jésus spontanément. Un paralytique se leva de sa chaise roulante sans l’intervention de quiconque. Un aveugle recouvra la vue instantanément. Ils bondissaient tous deux comme des gazelles en pleurant et louant le Seigneur. C’était l’œuvre de Jésus. Les anges étaient là aussi, se mêlant à l’adoration par leurs chants. Ils brandissaient leur épée en adorant le Créateur. Tous chantaient « Saint, Saint, Saint… ». Si tous les hommes pouvaient voir ce merveilleux spectacle : hommes et anges adorant Dieu ensemble ! Des milliers d’anges dans l’adoration, étincelants et remplis de la gloire de Jésus qui coulait dans ce lieu.

Il y eut de nouveaux affrontements dans le ciel ; les prières des saints et leur adoration donnaient de la force aux anges et ils remportèrent encore une fois la bataille.

Un frère qui se sanctifie prit la parole et expliqua ce qu’est vraiment l’Eglise : l’ensemble des frères et sœurs qui ont été rachetés par et pour Jésus.

« Ce n’est pas un bâtiment. Vous êtes des pierres vivantes, vous êtes l’Eglise de Jésus-Christ, son Corps. Oublions tout ce que nous avons appris sur la Bible et sur Jésus par la théologie et les doctrines de divers mouvements religieux et remettons-nous à la lire et à la méditer avec un regard neuf. Abandonnons nos cultures, nos dénominations, nos religions et suivons Jésus. Pratiquons la parole de Dieu, oui, mettons-la en pratique entièrement et sans rien en ôter. Ne suivons pas des hommes, n’adorons pas des hommes, ne cherchons pas de médiateurs entre Jésus et nous. Le voile du lieu très saint a été déchiré ! Nous avons donc un accès direct au Père et Il aime passer du temps avec nous. Nous n’avons pas à suivre un homme mais Jésus seul. Suivons Jésus ! Obéissions à Jésus ! Soumettons-nous à Sa Parole ! Qui veut suivre Jésus et lui obéir dorénavant et en tout temps ? »

La plupart des personnes présentent levèrent les mains, touchées et désireuses de suivre Jésus et d’avoir ainsi une relation personnelle beaucoup plus profonde avec Lui et Lui seul.

Toute l’assemblée se mit alors à prier pour cela, la prière était tellement intense que le monde spirituel ténébreux tremblait.

La présence de Jésus était très forte. Les sorciers et les satanistes sur place firent des incantations pour contaminer l’atmosphère spirituelle. Mais le lien spirituel que Sorcellerie avait avec les autres démons et qui lui donnait de la force se brisa net. Il reçut un grand coup d’épée qui faillit l’assommer. Il chercha d’où venait le coup et vit un ange guerrier d’une telle puissance qu’il s’enfuit sur le champ.

Plusieurs personnes avec des sirènes des eaux se levèrent pour attaquer les hommes ou les femmes en prière mais les démons étaient trop accablés par la puissance de Jésus pour être efficaces. Ils se manifestèrent par des cris et des chrétiens les chassèrent. Un démon guerrier essaya de frapper Samuel à travers son hôte mais il fut paralysé et s’écroula sans force avant d’avoir pu faire quoi que ce soit.

Samuel le chassa mais il ne se rendait pas compte de la puissance de ce démon qui aurait pu le terrasser sur place d’un regard s’il n’avait pas été protégé par Jésus.

Il y eut plus de cinquante délivrances ce samedi-là. Ce jour couta cher au royaume de Satan car les personnes libérées se repentaient de leurs péchés et étaient totalement délivrées. Elles passaient des ténèbres à la lumière de Jésus-Christ. Certains sorciers abandonnèrent même les ténèbres pour suivre Jésus. Le camp de l’ennemi perdit des troupes cet après-midi-là.

Joël était encore très surpris et touché par la prédication. Il se posait mille questions. Il était surtout touché par l’amour de Jésus qu’il ressentait au plus profond de lui. Cet amour coulait dans son cœur alors qu’il était un homme très dur et sans vie propre. Il était d’habitude sans émotions, incapable de ressentir quoi que ce soit. Il refusa cependant l’appel de Jésus. « J’ai bien trop à perdre », se dit-il. En réalité, c’était Sorcellerie qui insufflait ces pensées à Joël : « Tu as trop à perdre, tu as trop souffert pour faire demi-tour à ce niveau. Tu vas mourir si tu passes dans le camp de Jésus ».

Le lendemain il y eu une grosse réunion dans le monde spirituel avec plusieurs bras droits de Satan et les démons les plus puissants. Le sujet était clair : ce qui se passe en France. Satan prit la parole : « En deux semaines, le message de la croix a déjà impacté les cinq continents. Des personnes des quatre coins du monde entendent le message du retour à la Parole. Le message se répand trop vite à cause d’Internet. Agissons ! »

La délégation de démons française passa un sale moment plein d’insultes et de moqueries. Satan avait dépêché plusieurs de ses plus puissants démons pour régler ce « problème ».

En réalité, des chrétiens du monde entier priaient pour la France et l’Europe ; des personnes présentes avaient filmé certains moments, tandis que d’autres avaient enregistré le message en audio afin de le diffuser. Tout cela tournait désormais sur Internet et touchait beaucoup de d’hommes et de femmes qui se mirent à suivre Jésus davantage.

Quelques temps plus tard, il y eut une semaine de vacances. Tous, d’un commun accord, décidèrent d’en profiter pour organiser un temps de formation autour de la Parole.

Ils vécurent ensemble toute la semaine, priant, enseignant et étant enseignés. Jésus touchait les cœurs et délivrait Son peuple. Ils partageaient aussi le repas et dormaient à même le sol chez des frères et sœurs qui ouvraient leur maison. Tous sentaient une grande faim et soif de la Parole de Dieu.

Samuel insistait sur le fait que la plus grande des délivrances était celle du renouvellement de l’intelligence :

« Prenons l’image d’un âne qui a été attaché dehors à une corde pendant des années. Arrive un jour où son maitre le libère de son entrave, mais tant que l’animal ne comprend pas qu’il est réellement libre, il restera dans la même routine qu’avant, pensant qu’il est toujours lié. Nous sommes tellement formatés par ce que l’on nous a enseigné, par nos cultures, nos croyances et nos traditions que nous avons fini par transformer la Parole de Jésus en l’adaptant à nos convictions alors qu’au contraire il fallait abandonner nos convictions, nos cultures et nos traditions pour suivre Jésus et mettre Sa parole en pratique, tout simplement. C’est là la vraie délivrance ».

Pendant ce temps plusieurs démons étaient à l’œuvre en vue de détruire ce que Jésus faisait. Leur objectif était de faire tomber Samuel et sa femme dans le péché et diviser le groupe présent.

Certaines personnes venues à cette formation étaient envoyées par Prosper pour les surveiller afin de les diffamer et d’avoir des moyens de pression. Il y avait notamment le groupe de louange et l’une des responsables de l’assemblée, Isabelle.  Avec elle, il y avait à Python,  Sirène-des-eaux et même Jézabel.

Isabelle et les autres femmes essayaient toujours d’entourer Samuel et de le tenir éloigné de Sara. Leurs démons lançaient des flèches en direction de Samuel.

Samuel commença alors à avoir des pensées « bizarres ». Il avait des images de sœurs dévêtues qui lui venait à l’esprit et il en fut choqué. Isabelle le prit par la main et lui dit :

J’ai eu beaucoup de songes à ton sujet. Tu as un grand appel sur ta vie, Jésus a encore beaucoup de choses à faire à travers toi.

En fait c’était Python qui parlait : « Tu as un grand appel sur ta vie, Jésus a encore beaucoup de choses à faire à travers toi ».

Samuel reprit immédiatement sa main et pensa : « Ce que cette dame dit n’est pas totalement faux pourtant cela résonne faux dans mon cœur. Je ne reconnais pas là la voix de Jésus, mon Maitre. Ce n’est donc pas de Lui. Jésus attire les hommes à Lui et non vers eux-mêmes ».

Il eut alors le réflexe de prier dans son cœur et d’aller tout de suite en parler à son épouse. Elle le regarda en souriant : « Mon mari est tellement naïf ! » se disait-elle en se remémorant toutes les fois où elle l’avait tiré de situations similaires. « Heureusement, il a toujours le réflexe de fuir quand il ressent de l’impudicité ».

Elle vit le groupe au loin et comprit de suite ce que ces jeunes femmes voulaient. Elle n’avait pas besoin de beaucoup de discernement pour saisir ce qu’il se passait.

Elle ressentit immédiatement la présence de Sirène-des-eaux et de  Python qui se sentit très mal quand il vit que Sara l’avait démasqué.

– Madame, dit-elle à son hôte. Qu’elle est votre nom déjà ?

– Isabelle, répondit-elle, tu peux me tutoyer. Je suis une grande servante de Jé…

Sara l’interrompit :

– Il faut que tu donnes ta vie à Jésus une bonne fois pour toutes. Je te parle du vrai Jésus. Arrête de servir les hommes ou de te servir toi-même mais sers Dieu !

Isabelle était choquée. On osait lui parler sur ce ton ! « Samuel mérite mieux que cette femme. Il me mérite moi », se disait-elle. Isabelle avait été blessée par un homme dans son cœur et les démons se servaient de cela pour entrer en elle et la manipuler.

Orgueil s’en mêla : « Qui est cette pauvre femme pour me parler sur ce ton ? Comment ose-t-elle ? »

Mais Isabelle prit un instant de réflexion, elle se rendait compte que Sara n’avait pas tout à fait tort et qu’elle avait même raison. Le Saint-Esprit était à l’œuvre et la convainquait. Elle en fut très émue et quelques larmes lui montèrent aux yeux.

– Ne veux-tu pas en finir avec cette vie dissolue pour vraiment servir Jésus ? Ne veux-tu pas tout abandonner pour le suivre Lui seul ?

– Oui… répondit Isabelle en sanglotant. Elle se mit à genoux en pleurant amèrement.

Python, Sirène-des-eauX et les autres démons se mirent à gesticuler et s’enfuirent en grognant.

Peu après, Samuel eut à cœur de demander à des femmes vertueuses qu’il connaissait de s’occuper des jeunes femmes dans le but de leur enseigner la Parole et de leur montrer quel est le comportement que doit avoir une femme née d’en-haut. «Il est préférable que des femmes gèrent les jeunes sœurs pour éviter certains combats », se disait-il.

Une nouvelle fois les sorciers et les satanistes se réunirent dans le monde spirituel avec certains démons pour mettre au point une attaque lors du prochain rassemblement au terrain. Certains hommes et certains démons avaient été punis de leurs échecs au cours des précédentes réunions. Les infiltrations avaient, en effet, quasiment toutes échouées.

Ils allaient donc se rendre à la réunion en nombre et attaquer les autres personnes de toutes les manières possibles : distraction, flèches, incantations, envoûtements… Ils lanceraient leurs démons sur le prédicateur. Ils s’associèrent et planifièrent de faire venir des personnes qu’ils avaient sous leur contrôle comme par exemple l’archi bishop Prosper et son assemblée. Prosper allait contredire tout ce qui serait enseigné et poser des questions déroutantes en vue de déstabiliser le prédicateur. Les demoiselles, assises sur les places de devant, auraient, quant à elles, pour mission de le séduire et de le distraire.

Ce samedi, ils furent plusieurs milliers d’hommes et de femmes présents lors de la réunion. Une sorte de fébrilité se faisait sentir et une lourdeur, comme avant un gros orage.

Il y avait vraiment beaucoup d’anges présents, des anges du Seigneur très puissants. Ils brandissaient leur épée, toujours aussi droite, en criant :  « Pour notre Maître et Créateur et au service des saints ! ».

Une guerre spirituelle se préparait. Le Saint-Esprit allait travailler de manière particulière dans cette réunion. C’était Jésus, Le lion de la tribu de Juda qui allait Se manifester. Jésus allait visiter Son peuple, en tant que Yahweh des armées et le Seigneur des seigneurs.

Les personnes présentent se mirent à adorer Jésus, les anges se mêlèrent à cette adoration. Certains démons ne supportèrent pas la présence de Jésus et sortirent de leurs hôtes pour revenir plus tard. D’autres démons étaient chassés car leur hôte se repentait. Jésus touchait leur cœur et les convainquait de péché, de justice et de jugement.

Certaines personnes, qui jusqu’alors refusaient de pardonner, libérèrent le pardon et purent par conséquent recevoir la guérison physique qu’elles attendaient. D’autres âmes furent totalement libérées et restaurées. Le Seigneur guérissait les cœurs blessés. Chacun recevait sa part.

Samuel prit la parole. Le Seigneur le conduit alors à demander si quelqu’un avait des questions.

Religion, Confusion, Querelle, Antichrist et Egarement se réjouirent et inspirèrent des questions à leurs hôtes dans le but de piéger Samuel. Il y avait également un autre démon présent, celui-là ressemblait à un juriste et portait de nombreux livres de loi. Il était présent pour donner aux sorciers des arguments de la Parole, mais en la tordant et en retirant les versets de leur contexte.

Prosper se leva, réjoui, et posa des questions en essayant de mettre en doute le message de la croix.

Samuel priait dans son cœur quand Prosper parlait, demandant à Dieu la sagesse pour répondre de manière appropriée.

Le Seigneur lui dit : « ne t’inquiète pas, Mon fils, mais vois Ma puissance et Ma sagesse. Fais-Moi confiance et dis-leur tout ce que Je te dirai ».

Samuel répondit à toutes les questions posées avec la sagesse de Jésus. Il confondit toutes les personnes mal intentionnées, au point où certaines d’entre-elles fuirent la réunion. Joël et d’autres satanistes étaient à l’œuvre pendant la réunion. Ils lançaient des flèches spirituelles sur Samuel, essayaient plonger ceux qui assistaient à la réunion dans le sommeil. Ils coordonnaient les attaques des démons pour bloquer l’intervention de Jésus. Il y avait deux fois plus de démons que lors de la réunion précédente ; des démons très puissants. Quelle erreur de tenter de bloquer Jésus-Christ n’est-ce pas ?

Samuel parlait simplement :

« Notre sacerdoce est universel, c’est à dire qu’en tant qu’enfants de Dieu nous sommes tous des serviteurs de Jésus-Christ et nous devons tous Lui obéir et Le servir tous les jours. Ce n’est pas le travail de quelques personnes seulement comme les pasteurs, par exemple, mais le travail de chacun. Faisons ce que Jésus nous demande, s’Il nous demande de partager la Parole, faisons-le. S’Il nous dit de prier pour les malades, prions ! Nous ne devons pas nous engager à la légère ! Asseyons-nous pour calculer la dépense comme avant de partir pour la guerre. Puis levons-nous et marchons, suivons Jésus et servons-le, Lui seul, et une bonne fois pour toutes. Nous ne vous annonçons pas une religion mais une relation personnelle avec Jésus !  Nous sommes tous appelés à un service, servons alors Jésus, le seul vrai Dieu, avec les grâces qu’Il nous a données.

Jésus lui parla en particulier de certaines personnes qui étaient assemblées.

Samuel dit en riant :

« Vous savez ce que le Seigneur me dit à l’instant ? Que beaucoup de sorciers et de satanistes sont présents aujourd‘hui ! Ils ont pour but d’empêcher le bon déroulement de la réunion , mais vous savez quoi ? Ils n’y arriveront pas. Et vous savez pourquoi ? Parce que Jésus n’est pas d’accord. Jésus les a vus, oui ! Le Maitre les a vus ; Il les a entendus et va les confondre MAINTENANT ! »

Le cœur de Joël et de tous les autres sorciers se mit à battre très fort, ils furent saisis d’une grande crainte et de terreur. Une terreur telle qu’ils n’en n’avaient pas connue depuis très longtemps !

Certains démons, transis de peur, se mirent à hurler. La crainte s’empara du camp de l’ennemi. Beaucoup d’anges guerriers arrivèrent pleins de gloire et l’épée brandie. La présence de Jésus était telle que tous les démons étaient en déroute, confus et désorientés. Certains d’entre eux se battirent les uns contre les autres. Beaucoup s’enfuirent en hurlant.

Un homme se leva et prophétisa : « Sachez que Je suis Dieu, Je suis le Seul Dieu. Si vous combattez Mon œuvre, c’est Moi que vous combattez !  Vous mes enfants, levez-vous et préparez-vous encore. Les temps sont mauvais et Je reviens très bientôt. Préparez-vous et sanctifiez-vous. Je ne suis pas un homme pour mentir ! Je veux encore Me manifester et Me glorifier dans cette génération perverse et endurcie. Je veux Me servir de vous, Mes enfants, pour parler aux nations, aux peuples, aux rois et aux présidents. J’élève une armée, Je prépare mon armée, une armée de soldats qui ne recherche ni les titres, ni la renommée. Des serviteurs fidèles qui me suivent et m’obéissent. Des guerriers de toutes les nations, de tous les peuples. Levez-vous Mon peuple, levez-vous. Je cherche juste un homme, un homme qui se tienne à la brèche pour mon peuple. Un homme qui prie, un homme prêt à Me suivre. Qui va m’empêcher d’agir ? Qu’il se présente devant Moi. Qui peut Me réduire au silence ? Qu’il parle ! Je suis le Tout-Puissant, le seul Dieu, Unique et Véritable. »

Les démons étaient muets, incapables de bouger. Jésus démontra Sa TOUTE-PUISSANCE pendant un long moment.

Joël tomba à terre sous la puissance de Jésus et se mit à pleurer, touché par l’amour du Père Eternel. Il n’avait jamais pleuré et surtout pas de la sorte. Il était là, sur le sol. Le Seigneur s’occupait de lui.

Il y avait une grande présence de Jésus qui se révéla comme étant le Lion de la tribu de Juda. C’est alors que Domination se manifesta à travers Joël qui se mit à hurler et à se débattre. Domination était entouré d’anges. Un ange très puissant et très glorieux le frappa Domination qui lâcha Joël et s’enfuit à toute vitesse.

Plusieurs personnes emmenèrent Joël à part et prièrent pour lui. Ils chassèrent, au nom de Jésus, tous les autres démons hors de Joël.

Joël demanda à Jésus de rentrer dans sa vie et Lui offrit la sienne, sa vie, son cœur, son âme et son esprit en entier. Joël pleurait de joie car il ressentait pour la première fois l’amour du Père. Il y avait pourtant jusqu’alors des démons qui « protégeaient » le cœur de Joël pour empêcher l’amour d’y entrer mais cette fois-là ils furent totalement impuissants face à la Magnificence de Jésus-Christ.

Plusieurs femmes qui n’étaient pas très loin de lui, dans  un lieu un peu à part disposé pour la délivrance, avaient pris la décision d’abandonner la séduction et le péché sexuel. Les démons sortaient aussi d’elles en hurlant. La plupart de ces démons étaient entrés elles à l’enfance ou à l’adolescence à cause de blessures, de relations sexuelles non consenties, etc.

Au même moment, il y eut une très grande fête dans le ciel pour la conversion de Joël et pour toutes les autres.

Le Saint-Esprit avait mobilisé des chrétiens dans le monde entier pour l’intercession. La prière montait vers le trône du Père en faveur de la France et de ce ministère car les sentinelles du Seigneur de toutes les nations se levaient.

Les anges reçurent l’ordre de Jésus et attaquèrent les démons pour reprendre le territoire. Ils nettoyèrent le ciel de certains démons nauséabonds.

L’ange nommé Jésus-est-Seigneur demanda à son compagnon de service Loué-soit-Jésus-Christ″ :

– Avons-nous la force d’emporter la victoire ?

– Oui, dit Loué-soit-Jésus-Christ, car les chrétiens prient ! C’est la puissance de la prière. Il n’y a pas plus grand qu’un homme ou qu’une femme qui prie par l’Esprit !

En effet, tous les anges brillèrent par la prière et l’action du Seigneur. Il y eut une grande gloire qui brilla sur toute la France et les anges devinrent lumineux.

Les démons se combattirent contre les anges du Seigneur tout en battant en retraite. Ils étaient terrorisés et furieux. Le combat prit fin. Les anges n’avaient pas reçu l’ordre de chasser tous les démons hors de la France car les dirigeants du pays l’ont offert aux démons qui ont donc des droits sur la nation. Cependant, ils les mirent en déroute à tel point que ces derniers mettront beaucoup de temps pour récupérer de cette défaite cinglante.

Les mois passèrent, Joël était heureux et grandissait dans sa foi, apprenant à connaitre Jésus. Il se fortifiait tous les jours dans la prière et la lecture de la Parole de Dieu. Il était reconnaissant et pour la première fois de sa vie libre ! Dans la paix et totalement libre ! Il servait Jésus, qui était devenu Son maître, de tout son cœur.

Dans le deuxième monde, une dizaine de démons puissants se réunirent pour asseoir le nouvel ordre mondial et court-circuiter ce que Jésus fait. Parmi eux, Prince-de-France avec sa cape, Prince-de Belgique qui avait plusieurs têtes et Prince-d’Allemagne qui était féroce comme un aigle, c’est pourquoi on l’appelait « l’Aigle ». C’était lui qui dominait.

Dans les cieux, revêtu de gloire, puissant et glorieux, assis sur Son trône, Jésus règne éternellement. Il voit tout, Il sait tout, et Il peut tout. C’est Sa volonté qui s’accomplit toujours. Personne ne peut et ne pourra contrecarrer Sa volonté et Ses plans parfaits. Satan est tellement insignifiant devant la force et la gloire de Jésus. Jésus est le seul être qui soit Omnipotent, Omniprésent et Omniscient et qui ne ment jamais ! Jésus est attentif à chacun de nous et regarde Ses enfants à chaque instant.

Nous nous intéresserons à Joël, à son histoire et à sa vie très bientôt. Nous saurons également ce que le Seigneur va faire en France et dans le monde. En attendant, prions pour nos pays, pour nos vies, pour ceux qui annoncent la vérité au péril de leur vie. Soyons cet homme qui se tient à la brèche devant Jésus.  Prions également pour que le Seigneur Jésus-Christ se révèle à nous de manière nouvelle.

A chacun de nous également d’écrire une page du livre des héros de la foi par notre obéissance et notre sanctification.

Articles similaires

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

19 Réponses de cet article
  1. J’encourage et je remercie notre frère Eric pour son article qui personnellement m’ouvre davantage les yeux sur les réalités spirituelles que j’ai tendance à oublier. Persévère toujours en Jésus !

  2. Amen !!!!!

    Article très fortifiant, que le Seigneur vous conduises encore davantage par son Esprit Saint .
    La pensée du message m’a encore beaucoup enseigné et je prie que ses réalités spirituelles demeures dans nos pensé, pour que nous puisons assimiler que le Royaume de Notre Père est le plus Puissant, et davantage prier pour le réveil dans nos villes et pour les nations ici et là !

    Que JÉSUS soit bénit !

    Soyez bénis également et fortifié ,Courage !

  3. Que le nom de notre Dieu soit glorifier pour le frère qui a écrit cette article que j’ai lu avec beaucoup d’attention et plaisir et qui m’a plus ouvert les yeux sur le monde spirituel

  4. Que le nom de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ soit béni.
    Soyez encouragez frères et soeurs qui avez choisi la Vérité pour vie. Que le Seigneur nous assiste et nous fortifi afin que les âmes soient sauvés et que le Nom de Jésus sois toujours glorifié.

    2 Timothée 4 : 7 J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.

  5. Puisse notre Père et notre Dieu soit glorifié de ce qu’il œuvre toujours.
    Soyez vivement fortifié et encouragé vases de JÉSUS-CHRIST!!!

  6. Uauu c’est magnifique cette histoire qui est en même temps réelle.
    Le monde spirituel existe, on ne saisit pas toujours ce qui se complote contre nous les élus.
    On retient que tout est possible à celui qui croit au Seigneur Jésus-Christ, car il n’y a PERSONNE qui soit plus fort que notre Dieu d’Amour.
    L’importance et l’obligation de se sanctifier car sans la sanctification, il n’y a pas la protection divine.
    Repentons nous, Gloire à Jésus Christ.

  7. Wouaw!!
    Que Jésus soit bénit vraiment! C’est vrai cela nous ouvre vraiment les yeux sur la réalité du monde spirituel. On imagine pas, enfin pour ma part je n’imaginais pas les choses comme ça. Quelque part on sait mais on ne se rend pas réellement compte: la protection du Seigneur, la présence des anges et des démons. Cela nous permet peut être de faire le parallèle avec nos vie et certaines situations que nous traversons; le péché trop pris à la légère, le combat dans les pensées, et pourquoi parfois tout nous semble si confus et compliqué malgré que que savons la parole vraie et simple, etc…
    Très édifiant.

  8. Priez sans cesse, surtout quand vous etes déprimé, malade, angoissé.
    La prière est un excellent moyen de se purifier et de se protéger contre les esprits impurs
    ( démons ) qui rodent autour de nous.
    Priez pour vos enfants et votre conjoint. Vous leur faites un bien fou.
    Gardons confiance en Jésus-Christ.

  9. Gloire à Jésus notre Dieu. C’est très encourageant d’avoir des témoignages qui confirment la puissance de Jésus-Christ conditionnée par une vie de sanctification et d’obéissance à sa parole.
    Qu’il( Jesus)nous donne de veiller et de marcher davantage dans l’obéissance et la prière

  10. Amen!!
    Gloire à Jésus pour ce texte qui est pour moi des vitamines dans ma croissance.

    Vivement que Son oeuvre prospère entre ses mains.
    Que sa Parole, la vie de sainteté qui émane de LUI, soit manifeste en Nous, autour de Nous et à travers Nous par Sa grâce.

    Jésus Nous aime tellement alleluia!!

  11. Nous constatons qu’il y a de plus en plus de disfonctionnements au sein de nos sociétés, dépravation, libertinage, méchanceté, violence, escroqueries meurtres etc…
    Tout cela n’est que la matérialisation de l’état d’esprit ( démoniaque ) des gouvernants qui dirigent nos sociétés ( illuminati, franc-maçons, sorciers en tous genres …) .
    Quand l’apostasie s’installe , les démons s’engouffrent et s’infiltrent de plus en plus , non seulement dans la vie publique, mais aussi dans les familles ou les disputes entre conjoints et entre les enfants d’une meme famille augmentent.
    Il y a des endroits ou , quand vous vous y rendez ( ça peut etre un batiment administratif , un centre commercial … ) , vous sentez comme une grande tension dans l’air. C’est du à la présence de certaines entités maléfiques qui ont élu domicile à ces endroits.
    Ces démons territoriaux font de grands dégâts ( accidents de voitures, chutes mortelles etc…).
    Il y a également des entités maléfiques dont la spécialité est de créer la zizanie au sein d’une famille ou sur votre lieu de travail.
    C’est pourquoi, quand on est à la maison, il faut toujours faire en sorte que la paix règne et prier pour éviter que ce genre de « squatter » ne s’infiltre chez vous.
    Il y a aussi des démons spécialisés dans le domaine de la tentation, et dont le « job » est d’essayer de vous faire « tomber ».
    Actuellement , il y a une grande guerre dans le monde spirituel entre les anges de Dieu et les démons.
    Quant à nous, simples humains, prions et restons en paix.

  12. si nous ne nous laissons pas sanctifier par le sang de Jésus notre seigneurs et sauveur et prions pour qu’il combat pour nous ,ils nous sera toujours difficile de comprendre et de percevoir par la foi ce qui se passe autour de nous dans le plan invisible vivement que cet article reçoive toute la puissance de Dieu et éveille les chrétiens que nous prétendons être vivement merci pour cet article et que Dieu dans sa grâce vous accorde encore plus de discernement

  13. Que le Seigneur soit béni pour cet article !!
    Nous disons et entendons souvent que nous sommes en guerre, mais nous ne réalisons pas à quel point c’est réel…
    Gloire à Jésus, le Tout-Puissant, pour son amour incommensurable et pour l’œuvre de la croix !!
    Qu’Il nous accorde la grâce de lui obéir en tout temps, de nous sanctifier davantage, de nous tenir à la brèche dans la prière et de marcher toujours par l’Esprit.
    Soyez encouragés et fortifiés les Dokimos !

  14. Nguetsa paul,
    Jésus a déjà tout accompli sur la croix du calvaire, il y a 2000 ans.
    N’oublions pas les priorités :
    -la prière
    -l’adoration
    -la sanctification
    -la repentance sincère en cas de chute.
    Jésus-Christ t’a déjà lavé et racheté par son sang, il y a 2000 ans .
    La stratégie que nous devons adopter est de faire en sorte de ne pas ouvrir de « portes ».
    On dit que le diable est comme un lion qui rode, cherchant qui dévorer.
    Tant qu’on est en prière, qu’on ne pèche pas et que l’on reste en communion avec
    le Saint-Esprit, on ne risque rien.
    Le combat le plus rude , est en réalité , contre notre propre chair.
    « l’Esprit est bien disposé, mais la chair est faible ».
    Comme le cavalier doit maitriser son cheval, nous devons controler et maitriser nos pulsions charnelles.
    Le Saint-Esprit nous guidera. Fraternellement

Laisser une réponse