logo
Home Actualités Les maladies mentales coûtent cher à l’Assurance maladie

A quelques semaines de la divulgation des mesures d’économies qu’elle compte réaliser, l’Assurance maladie a passé au crible les dépenses de santé des 57 millions de bénéficiaires du régime général, soit quatre Français sur cinq, entre 2012 et 2015 et réalisé des prévisions d’ici à 2020.

Plus dix milliards d’euros en quatre ans

En quatre ans, le montant de la prise en charge a augmenté de 10,2 milliards d’euros pour atteindre 133,6 milliards en 2015, selon cette étude « médicalisée » qui passe en revue 56 pathologies.

Plus d’un bénéficiaire sur deux a recouru à un soin courant, le reste de la population, soit 26 millions d’assurés, ayant été concerné par des soins liés à des pathologies chroniques, des traitements médicamenteux spécifiques au long cours ou la maternité, relève l’Assurance maladie.

Vieillissement de la population

Les grandes tendances observées depuis 2012 (date du début des analyses médicalisées) se confirment en 2015 avec « un recours important et croissant » aux hospitalisations ponctuelles sans lien possible avec une pathologie spécifique (+335.000 personnes sur quatre ans), souligne-t-elle. La hausse du nombre de ces hospitalisations, qui s’explique par le vieillissement de la population, en fait le premier poste de dépenses (30,7 milliards d’euros).

Autre phénomène confirmé par l’étude, « le poids de la santé mentale » (traitement des maladies psychiatriques ou consommation de psychotropes) avec des dépenses versées à plus de 7 millions de personnes atteignant 19,3 milliards d’euros (soit +2,3% en moyenne chaque année entre 2012 et 2015). « Grâce à ces données (…) nous sommes en train d’expérimenter des prises en charge psychothérapiques pour les épisodes dépressifs légers afin d’éviter le recours aux médicaments », a expliqué lors d’une conférence de presse le directeur adjoint de la direction des statistiques de l’Assurance maladie, Ayden Tajahmady.

Augmentation des maladies psychiatriques d’ici à 2020

La question est d’autant plus cruciale que le nombre de personnes atteintes de maladies psychiatriques devrait augmenter de 11% d’ici à 2020 (soit 246.100 patients en plus).  Lire la suite.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

1 réponse de cet article
  1. En principe l’homme a été créé sain et ne devait pas tomber malade.
    Mais à cause de la désobéissance d’adam et eve, la maladie est entrée dans l’humanité.
    Il y a de plus en plus de malades mentaux car , ces personnes ont la plupart du temps subi un traumatisme physique ( viol, inceste, violences physiques… ) ou psychique ( harcèlement, insultes, persécutions familiales de toutes sortes, chantage ).
    Toutes les maladies mentales n’ont pas une origine occulte.
    Mais beaucoup de personnes souffrant de troubles mentaux, sont dans cet état , car ils ont ouvert des « portes » en s’adonnant à des pratiques très dangereuses comme l’astrologie, la cartomancie, la nécromancie , la divination, le maraboutage, les gris-gris, la planche ouija , les tatouages , la magie blanche, la magie noire, la magie rose ( la sorcellerie sexuelle ) etc…
    Le péché, non seulement nous éloigne de Dieu, mais le péché ouvre des portes sur le monde démoniaque.
    Comment éviter de pécher ? Prier, lire la parole de Dieu, communier fraternellement avec des chrétiens qui craignent Dieu et qui se sanctifient.

Laisser une réponse