logo
Home Enseignements Une clé pour entrer dans le Royaume : devenir un petit enfant

« Ne soyez pas des enfants à l’égard du jugement, mais soyez des enfants à l’égard de la méchanceté, et à l’égard du jugement, soyez des hommes faits » 1 Corinthiens 14 : 20.

 

Dans Luc 18 :15-17 et Matthieu 18 : 1-5 Jésus nous apprend que pour entrer dans le Royaume de Dieu, il faut être comme un petit enfant, devenir comme un petit enfant. Cela nous parle de la naissance d’en haut, de la conversion au cours de laquelle s’opère un changement : on passe d’un état à un autre, on change de nature et de cœur.

Comment est disposé le cœur d’un petit enfant ? Quelles en sont les pensées et les caractéristiques ? Comment fonctionne-t-il ?

 

  • Le petit enfant ne raisonne pas, il ne calcule pas. Il ne se pose pas de questions, il n’essaie pas de décortiquer les choses pour les comprendre. Il croit tout. Or le raisonnement tue la foi et lui est opposé.

« Sans la foi, il est impossible d’être agréable au Seigneur » Hébreux 11 :6.

 

  • Le petit enfant ne se soucie pas du manger, du boire, du vêtement. Il n’a pas peur de manquer, d’être malade, de souffrir. Il est insouciant.

« L’amour parfait bannit la crainte » 1 Jean 4 :18.

« Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain ; car le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine ». Matthieu 6 :34.

 

  • Le petit enfant dépend entièrement de ses parents dans tous les aspects de sa vie et laisse ses parents tout gérer, tout prendre en charge. Il a une confiance aveugle en eux.

 

« Quand tu crieras, que ceux que tu assembles te délivrent ! Mais le vent les emmènera tous, la vanité les enlèvera ; mais celui qui met sa confiance en moi, héritera la terre et possédera ma montagne sainte. » Esaïe 57 : 13.

« Beaucoup de douleurs atteindront le méchant, mais la bonté environne l’homme qui se confie en Yahweh » Psaumes 32 : 10.

 

  • Le petit enfant aime ses parents inconditionnellement même si ces derniers ne sont pas parfaits.

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée »

Matthieu 22 :37.

 

  • Le petit enfant accepte les choix de ses parents pour sa vie et se soumet à leur volonté.

« Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » Matthieu 26 : 39.

 

  • Le petit enfant n’a pas conscience de lui-même et pense que sa mère est le prolongement de sa personne. Christ est la tête et l’Église, qui est Son corps, et Son prolongement (Colossiens 1 :18).Il est imprégné des pensées de ses parents. Soyons aussi imprégnés des pensées, des sentiments et de la volonté de Jésus.

« Si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » Galates 2:20.

Ne laissons plus nos âmes diriger nos vies mais laissons-nous guider par l’Esprit de Dieu.

 

  • Le petit enfant imite ses parents, il copie leurs gestes, leur comportement.

« Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme ses enfants bien-aimés… » Ephésiens 5:1.

 

  • Le petit enfant ne porte pas les lourds fardeaux du péché et peut donc facilement emprunter le chemin resserré qui mène à la vie éternelle.

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux et mon fardeau est léger » Matthieu 11 : 28-29.

 

Le petit enfant est persévérant dans tout ce qu’il entreprend. Lorsqu’on observe un jeune enfant qui apprend à marcher, on peut remarquer que rien ne l’arrête ; même s’il fait des chutes, il se relève et poursuit ses efforts. En tant qu’enfants de Dieu, nous devons adopter la même attitude et ne pas abandonner à la moindre épreuve. Nous devons poursuivre notre marche quelque soient les combats, les persécutions, les tribulations…

« Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé » (Matthieu 10 :22, Marc 13 :13).

 

  • Le petit enfant n’est pas hypocrite, il ne dissimule pas sa véritable personnalité pour plaire aux autres. Ce qui se manifeste au travers de son comportement sont les réalités de son cœur. Le Seigneur recherche des personnes avec des cœurs sincères, vrais, dont les désirs sont de Lui plaire et non de plaire aux hommes.

« Que la charité soit sincère. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. » Romains 12 :9.

« La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité et sans hypocrisie. » Jacques 3 : 17.

« Yahweh, qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur la montagne de ta sainteté ? Celui qui marche dans l’intégrité, qui fait ce qui est juste, et qui profère la vérité telle qu’elle est dans son cœur. » Psaumes 15 : 1-2.

 

  • Le petit enfant est humble de cœur. Il ne cherche pas à se justifier.

« L’humilité précède la gloire » Proverbes15 :33.

En tant qu’enfants de Dieu, notre seule préoccupation doit être de fixer nos regards sur Jésus, sur Son Royaume, Sa justice, et sur son œuvre à la croix où Il a dit «Tout est accompli » et tout le reste nous sera donné par-dessus (Matthieu 6: 33).

 

Attendons-nous au Seigneur qui connaît nos besoins et nous donnera ce qui est bon pour nous au temps convenable. Lâchons prise, ne résistons plus et laissons le Seigneur prendre en charge nos vies afin de grandir spirituellement et de bénéficier de toutes les bénédictions préparées pour nous dans les lieux célestes.

Laissons le Seigneur nous façonner, nous transformer en acceptant et en nous réjouissant de toutes les épreuves que nous devons affronter car « toutes choses concourent au bien de celui qui aime Dieu et qui est appelé à son dessein » (Romains 8 : 28).

« … demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés. » (Philippiens 4 : 1)

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je vous le répète, réjouissez- vous. »

Philippiens 4 :4.

« Ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses présentez vos demandes à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos sentiments en Jésus-Christ. » Philippiens 4 : 6-7.

 

« Au reste, mes frères, que toutes les choses qui sont véritables, toutes les choses qui sont

vénérables, toutes les choses qui sont justes, toutes les choses qui sont pures, toutes les choses qui sont aimables, toutes les choses qui sont de bonne renommée, toutes celles où il y a quelque vertu et quelque louange; pensez à ces choses…Faites ces choses, et le Dieu de paix sera avec vous.» Philippiens 4 : 8-9.

« Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie.» Philippiens 4: 13.

 

Anne-Sophie.

Articles similaires

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

2 Réponses de cet article
  1. Bonsoir
    C est avec une grande joie que je bénis le seigneur notre DIEU pour les DOKIMOS.
    Soyez bénis et que le saint esprit continue à vous guider pour les enseignants et témoignages à la gloire de notre maître JÉSUS CHRIST. Qui pour ma part le fortifie et m encourage.
    Que toute la gloire revienne à JÉSUS le conducteur par excellence.
    Soyez bénis

  2. Je comprends mieux encore aujourd’hui pourquoi le Seigneur désire que nous soyons comme des enfants à ses pieds. Je bénis le Seigneur pour les articles rédigés sur Les Dokimos. Encore merci magnifique Seigneur. Soyons comme des enfants devant notre Papa d’amour <3 – Amen !

Laisser une réponse