logo
Home Enseignements Jésus est l’Agneau, le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois

Il y a dans ces temps de la fin beaucoup de théories sur Jésus-Christ, et beaucoup de débats à son sujet. Certains disent que Jésus n’est pas Dieu ou que le Dieu de l’ancienne alliance n’est pas Jésus-Christ. D’autres disent encore que Jésus-Christ et le Père au Nom duquel il parlait, sont deux être différents. Il y a également des personnes qui affirment que Jésus-Christ n’est qu’un simple prophète. Tous ces discours ne font que semer le doute dans le cœur des athées qui finissent par croire que la Bible se contredit, or la Parole de Dieu ne se contredit pas (2 Thimothée 3 :16), car elle est inspirée de Dieu. En effet, ce que ce livre contient, donne aux hommes le pouvoir de comprendre quelle est l’identité de Dieu. Par le moyen de la Bible et de son Esprit, Dieu se révèle et révèle son projet salvateur pour l’homme, son amour et sa toute-puissance. Car en effet, le Dieu de la Bible reste le même pour toujours (Hébreux 13 :8) Nous verrons que le rôle de Jésus-Christ est crucial dans la connaissance du Nom de Dieu, car il a dit en parlant de Lui : « Je leur ai fait connaitre ton Nom » (Jean 17 :26).

Jésus a dit dans Jean 14 : 6 : « Je suis le chemin, la Vérité et la Vie ». Il n’y a qu’une vérité, et qu’un chemin qui nous mène à la vie éternelle. Ce chemin c’est Jésus.

 « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas » (Jean 4 :22), cette parole s’applique encore aujourd’hui à beaucoup d’hommes qui pensent connaître Dieu alors qu’ils prient celui qu’ils ne connaissent pas. Et si nous ne connaissons pas celui que nous adorons comment espérerons nous être sauvés ?

Voilà tout le sujet de ce partage, connaitre le Dieu tout-puissant, son nom, le véritable Dieu de la Bible. Puisse-t-il nous éclairer au travers de son Esprit et de sa Parole afin de recevoir la connaissance de la vérité. Que nos cœurs soient humbles pour accepter la Parole de vie. Car toute la Parole est utile pour « enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour instruire selon la justice, afin que l’Homme de Dieu soit accompli et parfaitement instruit pour toute bonne œuvre.» (2 Timothée 3 :16-17)

Prenez le temps de vérifier les références dans la Parole.

 « Ils combattront contre l’Agneau et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois ; et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui, les vaincront aussi. » Apocalypse 17 :14.

Ce verset nous montre la toute-puissance de l’Agneau sur les rois de ce monde. Or Jésus a dit « mais ayez bon courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16 :33). L’Agneau est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, c’est-à-dire qu’Il est l’autorité suprême. En effet, il ne peut pas y avoir deux Seigneurs des seigneurs, et deux Rois des rois. Quelle magnifique déclaration !

Poursuivons pour découvrir davantage sur l’Agneau. Qui est-Il et à qui est également attribué le titre de « Roi des rois et de Seigneur des seigneurs » ?

« Le lendemain, Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » Jean 1 :29.

 « et, regardant Jésus qui marchait, il dit : Voici l’Agneau de Dieu. » Jean 1  :36.

Jean-Baptiste est celui au sujet duquel il est écrit qu’il était la voix de celui qui crie dans le désert pour préparer un chemin au Seigneur. Le mandat que Dieu lui avait confié était d’orienter les foules qui le suivaient vers le Seigneur une fois que celui-ci se serait manifesté. Et c’est ce qu’il a fait lorsqu’il a vu Jésus :  « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1 :29), car il avait tout de suite discerné que Jésus n’était pas un simple homme, mais l’Agneau.

Jean-Baptiste a également dit :  « C’est celui dont j’ai dit : Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi » (Jean1:30). Pourtant, Jésus-Christ est venu au monde après la naissance de Jean-Baptiste. En disant cela, il se référait  à la préexistence de l’Agneau. Il a toujours été, mais Il s’est manifesté aux Hommes en son temps.

Ces propos ont par la suite été confirmés par l’apôtre Pierre : « sachant que ce n’est pas par des choses corruptibles, comme l’argent ou l’or que vous avez été rachetés de votre vaine manière de vivre que vos ancêtres vous avaient transmise, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté dans les derniers temps pour vous ». (1 Pierre 1 :18-20).

De même, l’apôtre Jean a attesté ces choses après avoir assisté à une scène glorieuse au ciel, où il a vu les quatre être vivants, les vingt-quatre anciens, et plusieurs millions d’anges se prosterner devant l’Agneau et proclamer qu’Il est digne, que Lui seul mérite honneur, gloire et louange (Apocalypse 5 :12). Il a aussi vu des coupes d’or pleines des prières des saints qui ont été apportées aux pieds de l’Agneau. Voilà pourquoi Jésus n’a jamais refusé l’adoration des Hommes quand ceux-ci, dépassés par sa toute-puissance, se sont agenouillés pour reconnaitre sa divinité (Matthieu 2 :11, 14 :33, 28 :9, Luc 24 :52, Jean 9 :38). Alors pourquoi refuserons-nous aujourd’hui de nous agenouiller devant l’Agneau et de l’adorer puisqu’il en est digne ?

 « Il descendit à Capernaüm, ville de Galilée, et il les enseignait les jours de sabbat. Ils étaient étonnés par sa doctrine ; car il parlait avec autorité. » Luc 4 :31-32.

Jésus enseignait dans les différentes synagogues qu’Il pouvait parcourir. Sa doctrine et sa connaissance étaient telles qu’il était craint et même reconnu par les grandes autorités religieuses de l’époque comme les pharisiens qui rendaient, malgré eux, témoignage de lui comme étant un docteur venu de Dieu (Jean 3 :2).

En tant qu’homme juif, Jésus  savait que le seul être digne d’être adoré est Dieu, voilà pourquoi Il répliqua à Satan :  « Va arrière de moi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul » (Luc 4 :8). Alors pourquoi Jésus a-t-il accepté l’adoration des hommes étant conscient que seul Dieu était digne  de la recevoir ? En laissant faire, ne nous communiquait-t-il pas un message sur son identité ? Car en effet les actes parlent autant que les mots.

« Je t’ordonne, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ qui a fait cette belle confession devant Ponce Pilate, de garder ce commandement, en te conservant sans taches et irrépréhensible, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus-Christ, qui sera manifesté en son temps , qui est le Béni et le seul Prince, Le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs , qui seul possède l’immortalité, et qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartient l’honneur et la puissance éternelle. » 1 Timothée 6 :13-16.

Au travers de ce passage Paul affirme que Jésus-Christ est le « Roi des rois et le Seigneur des seigneurs ». Il est également à noter que Jésus habite une lumière inaccessible que nul homme n’a vu ni ne peut voir, confirmant ainsi que Jésus était bien plus qu’un simple être humain. En effet, selon 1 Timothée 3 :16, Dieu s’est incarné en la personne de Jésus-Christ pour réconcilier le monde avec lui-même (2 Corinthiens 5 :19). Dieu s’est donc formé un corps humain afin de condamner le péché dans la chair et libérer de cette manière l’homme du péché et donc de la mort qui est le salaire du péché. Il est également venu afin de nous montrer l’exemple de conduite à suivre.

Jésus est donc le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, Dieu qui s’est fait homme. Mais de quel Dieu parle-t-on ?

Sous l’ancienne alliance, Yahweh, le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Jacob, s’est également présenté comme le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs.

« Car Yahweh, votre Dieu, est le Dieu des dieux, et le Seigneur des seigneurs » Deutéronome 10 :17.

 « Certainement, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois » Daniel 2 :47.

Ces deux passages confirment que Yahweh est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs. Même le chef de l’empire le plus puissant à l’époque de Daniel, le roi Nebucadnetsar, qui avait pourtant ses propres idoles, a reconnu qu’il y a une autorité au-dessus de toutes ces fausses divinités. Il a proclamé que Yahweh est le Dieu des dieux, reconnaissant ainsi qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Yahweh (Daniel 2 :47).

La Parole nous confirme qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Yahweh, donc  le Dieu qui s’est incarné pour sauver l’humanité n’est personne d’autre que Yahweh, le Dieu des hébreux. Jésus-Christ est  donc Yahweh qui, comme Il l’avait annoncé en Esaïe 35 :4, devait venir sauver son peuple de ses péchés. Le Dieu unique qui ne donne pas sa gloire à un autre (Esaïe 42 :8). Dieu n’a pas dit qu’un prophète viendrait, mais qu’Il viendra lui-même sauver son peuple. Jésus, dont le nom en hébreu est Yehowshuwa, signifie «Yahweh sauve» ou encore « Yahweh est Salut». Le message est clair : Jésus est Yahweh qui est venu sauver les hommes !

Voilà tout l’amour de notre Dieu, Il est venu se faire crucifier pour nous, le châtiment qui nous donne la vie est tombé sur lui. Le Roi de gloire à fait preuve d’une grande humilité en venant sur cette terre, ayant pris la forme d’un serviteur fait à la ressemblance des hommes.

La conclusion de ce partage est que Jésus est bien le Dieu tout-puissant, celui qui règne depuis et pour toujours. Il n’y a pas d’autres noms qui puissent nous donner la vie (Actes 4 :12). Car nous n’avons en effet qu’un seul Seigneur et qu’un seul Dieu (Ephésiens 4 : 5-6 ; Deutéronome 6:4), Jésus-Christ de Nazareth. Il est le Roi des rois et le Dieu des dieux. Le fait de dire qu’il y a un autre dieu nommé « Père » est une erreur, cela nous pousserait à créer une idole. La réalité est que Jésus était à la fois pleinement homme et pleinement Dieu, car en lui habite corporellement tout la plénitude de la divinité (Colossiens 2 :9).

 Pour ceux qui ne valident pas cette Parole, une question reste à leur poser, quel est donc le Nom de « Dieu le Père » ? Car Jésus à dit en parlant du Père : « Je leur ai fait connaitre ton Nom » (Jean 17 :26), « celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14 :9).

La Bible dit que le ciel est le trône de Dieu et la Terre le marchepied de ses pieds (Actes 7 :49). Oui, Dieu peut être assis sur son trône et marcher en même temps sur la Terre. Impossible me direz-vous. Je vous réponds : Qu’est ce qui est impossible à Dieu ? Que ce partage puisse nous encourager à nous approcher de notre Seigneur.

Que Dieu vous garde, au nom de Jésus. Amen.

 

 

Loïc Rivière.

 

 

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons les lectures suivantes:

 

Jésus, le Dieu Messie

Jésus-Christ est-il le Père, le Dieu Tout-Puissant?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Laisser une réponse