Un revirement inédit

En mai 2017, la Cour suprême avait autorisé le mariage pour les personnes de même sexe, une décision remise en cause mi-décembre, lorsque les sénateurs ont adopté une loi pour revenir sur ce droit. C’est ce texte qu’a approuvé mercredi le gouverneur de l’île, John Rankin, assurant qu’il cherchait à “parvenir à un équilibre entre l’opposition au mariage homosexuel, sur cette île aux opinions sociales conservatrices, et le souci de respecter les décisions de justice européennes qui garantissent la reconnaissance et la protection des couples homosexuels sur le territoire”, note le Guardian. Les associations de défense des droits des personnes LGBT ont regretté cette décision, assurant que “jamais encore une juridiction n’était revenue sur le droit au mariage après l’avoir accordé”. Lire la suite.