logo
Home Enseignements La délivrance du péché

Nous devons faire la différence entre la délivrance de nos péchés et notre perfectionnement. La délivrance s’obtient instantanément tandis que le perfectionnement se fait petit à petit. La Bible nous enseigne plusieurs choses indispensables à comprendre concernant la délivrance. Premièrement, nous devons savoir que lors de notre conversion, lorsque nous avons cru en l’Évangile et décidé de donner notre vie à Jésus-Christ afin de vivre dorénavant pour faire sa volonté et non la nôtre, si nous avons été sincères, le Seigneur nous a donné la capacité de le faire par son Esprit, parce qu’il sait que sans son Esprit personne ne peut faire sa volonté. Lorsque donc il est mort à la croix pour nous, il a déjà tout accompli afin que nous puissions recevoir son Esprit par la foi et vivre par lui dans la sainteté afin d’être sauvés. Nos péchés et nos maladies, il les a pris sur lui, et il suffit d’en prendre conscience lorsque nous décidons de le suivre pour que les chaines soient brisées. C’est en croyant du cœur que nous sommes délivrés de nos péchés et rendus libres. Il n’y a aucun autre moyen, ce qui signifie que quelqu’un qui est converti et qui suit Jésus, s’il n’arrive pas à être délivré du péché, c’est simplement parce que non seulement sa chair aime encore le péché, mais aussi parce que le diable lui ment en lui faisant croire qu’il a besoin d’une délivrance spéciale alors que la délivrance il l’a déjà reçue ; il n’a qu’à le croire pour le voir s’accomplir. Et je parle en connaissance de cause. J’ai moi-même longtemps cherché la délivrance par ma propre force alors que je ne m’en rendais même pas compte, mais un jour en lisant la Parole de Dieu, alors que je me posais beaucoup de questions sur ce sujet, Dieu m’a éclairé par sa Parole et j’ai été instantanément délivré d’un péché qui me rendait captif. La Parole me disait que j’avais reçu le pouvoir sur TOUTE la puissance de l’ennemi, et aussi que Dieu ne tente personne mais que chacun est tenté lorsqu’il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Plusieurs autres choses m’ont faite prendre conscience que j’avais déjà ma délivrance et que je n’avais qu’à le croire.

Après avoir été délivrés de nos péchés, il faut maintenant demeurer dans cette vie de sainteté. Pour ce faire, il n’y a qu’un seul moyen, c’est de vivre selon l’Esprit et non selon la chair, autrement dit de demeurer dans la Parole de Dieu et dans la prière et être tout le temps dans cet Esprit-là, ne pensant qu’à Dieu et au salut des âmes. Vivre dans ce monde avec un but bien précis et tout remettre à Dieu. Chercher premièrement le Royaume de Dieu plutôt que les choses de ce monde. Et alors, comme le dit la Bible, nous n’accomplirons pas les désirs de la chair. Et si nous tombons pour peu importe quelle raison, Dieu nous appelle à oublier nos erreurs, à pardonner aux autres, à nous pardonner nous-mêmes, et à nous relever et marcher. La culpabilité nous empêche d’avancer c’est pourquoi Paul dit qu’il oublie les choses qui sont en arrière, et que se portant sur celles qui sont en avant, il court vers le but. C’est ainsi que Dieu nous rendra parfaits pour son Royaume. Le Seigneur nous façonne et nous rend parfaits petit à petit.

Pour conclure je vais résumer : La délivrance de nos péchés et le perfectionnement sont deux choses différentes. Nous avons le pouvoir d’être délivrés de nos péchés dès le début de notre conversion mais il nous faut parfois du temps pour en avoir la connaissance. Par la foi nous avons la délivrance parce que Jésus a accompli cela à la croix en portant nos péchés et nos maladies. Alors nous pouvons marcher dans la sainteté mais nous ne sommes pas parfaits pour autant. Quant à notre perfectionnement, il se fait tout au long de notre marche, en demeurant dans la Parole de Dieu. Dieu change notre caractère pour nous revêtir du caractère de Christ.

« C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance, selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père, de nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte, en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie. » Luc 1:72-75.

Ludovic.

 

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons aussi les lectures suivantes:

 

Chrétien et esclave du péché

Chrétien et esclave du péché (suite)

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

2 Réponses de cet article
  1. LA DÉLIVRANCE EN CHRIST

    Lorsque nous décidons de suivre Jésus-Christ sur le Chemin de la Vie nous devenons disciples de Christ et pour que nous puissions suivre son Exemple et mettre la Parole de Dieu en pratique il nous envoie son Saint-Esprit. Cet Esprit nous délivre de toutes choses et nous donne la capacité de marcher dans la sanctification. Lorsque nous le recevons, nous recevons la délivrance des démons, du péché, des maladies et de la mort, mais bien souvent, après notre conversion nous retournons dans le péché à cause du manque de foi et de connaissance.

    Nous devons comprendre que lorsque nous recevons l’Esprit de Dieu en nous, nous entrons dans le : « TOUT EST ACCOMPLI » que Jésus-Christ a prononcé sur la croix (Jean 19:30). En effet, il a accompli la loi, il a vaincu le diable et tout ce qui lui appartient, c’est à dire le péché, la maladie et la mort. Lorsque nous recevons l’Esprit de Dieu en nous, nous recevons une nouvelle identité, celle de Christ. Ainsi la semence de Dieu demeure en nous et nous devenons enfants de Dieu (2 Corinthiens 5:17) (1 Jean 3:9) (Jean 1:12-13). Nous devons comprendre exactement ce qu’il s’est produit lorsque nous avons reçu le Saint-Esprit, et voici ce qui est arrivé :

    « Alors Zacharie, son père, fut rempli du Saint-Esprit, et il prophétisa, en ces mots : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et délivré son peuple, et de ce qu’il nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche de ses saints prophètes pour toujours ; un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent ! C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance, selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père, de nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte, en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie. » (Luc 1:67-75)

    La Parole de Dieu nous enseigne qu’en recevant l’Esprit de Christ en nous, nous avons été délivrés de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent (Le diable, les démons, le péché, la maladie), afin que nous puissions servir Dieu SANS CRAINTE, en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice TOUS LES JOURS DE NOTRE VIE. C’est ici le message de l’Evangile pur, qui consiste en ce que nous avons le pouvoir de marcher dans la justice et la sainteté en étant libérés de toutes choses. Dans le tout est accompli de Dieu nous comprenons qu’en lui nous avons déjà la délivrance et qu’il nous suffit de le croire pour que nous puissions le vivre. C’est par la foi qu’il est possible de vivre véritablement notre délivrance; et malheureusement beaucoup de gens n’ont pas pris conscience de leur identité en Christ ce qui les empêche de vivre leur délivrance.

    Il est certain que le manque de foi vient du manque de recherche de Dieu, puisque la foi vient de la Parole de Dieu et c’est lorsque nous cherchons Dieu de tout notre cœur que nous lisons et méditons sa Parole. Si nous ne sommes pas enracinés dans la Parole de Dieu, le diable se servira de notre manque de foi pour nous faire croire qu’il est impossible de vivre dans la sainteté (Romains 10:17) (Matthieu 7:24-27). C’est pour cela que la bible dit que la foi est notre bouclier qui nous permettra de résister à toutes les attaques de l’ennemi. Si nous sommes enracinés dans la Parole de Dieu, notre foi sera ferme devant les attaques de l’ennemi; car nous savons qu’il est menteur depuis le commencement et qu’il nous ment constamment afin que nous abandonnions la Vérité (Ephésiens 6:11-16).

    La Parole de Dieu est la source de la véritable foi et elle nous enseigne que Dieu ne peut être tenté par le mal et ne tente lui-même personne, ce qui signifie que si nous sommes remplis de l’Esprit de Dieu nous ne pouvons pas être tentés, parce que c’est Dieu qui habite en nous; c’est pour cela qu’il est écrit que si nous vivons selon l’Esprit nous n’accomplirons pas les désirs de la chair et que par l’Esprit nous pouvons faire mourir les actions du corps. La Parole de Dieu ajoute que chacun est tenté lorsqu’il est attiré et amorcé par sa propre convoitise, ce qui signifie que c’est parce que nous aimons encore la convoitise que nous sommes séduits, et le diable connaissant nos faiblesses s’en servira pour nous empêcher de vivre la sainteté. Non seulement le diable nous ment, mais bien souvent nous nous mentons à nous-même et en réalité nous aimons encore la convoitise. Le diable tend une canne à pêche avec quelque chose que nous aimons accrochée à l’hameçon et si nous mordons il n’a plus qu’à tirer (Jacques 1:13-14) (Romains 8:12-14) (Galates 5:16) (Romains 13:14) (Galates 6:8).

    Il est écrit également que si nous résistons au diable il fuira loin de nous. C’est lorsque le diable nous attire à la convoitise par la pensée que nous avons le choix de lui résister ou de lui céder, et si nous ne sommes pas fermes dans la Vérité nous nous laissons attirer et amorcer par la convoitise et le diable et nous même nous trouvons des excuses en disant : « ce n’est pas encore le temps » ; « nous verrons plus tard », alors que notre cœur nous accuse au dedans de nous et plus nous avançons dans cette situation, plus nous sentons notre conscience nous accuser et nous nous sentons coupables. Si par la foi nous résistons aux attaques du diable, aux pensées qu’il nous envoie pour nous attirer à la convoitise, alors il fuira loin de nous, c’est très important de le comprendre (1 Pierre 5:8-9) (Jacques 4:7-8).

    Bien souvent nous essayons d’arrêter les choses par nous même sans nous en rendre compte. Par exemple nous voulons arrêter de fumer pour pouvoir avancer avec Dieu et Dieu fait en sorte que cela nous dégoutte de plus en plus, alors nous jetons notre paquet de cigarettes à la poubelle en disant : « j’arrête c’est terminé », mais quelque temps après nous retournons le chercher et nous disons : « je n’y arrive pas ». Nous recommençons le lendemain mais cette fois nous allons jeter la poubelle dehors pour ne pas récupérer le paquet, mais quelque temps après, nous craquons, nous retournons acheter des cigarettes et nous disons : « je n’y arriverai jamais ». Et c’est ainsi pour toute sorte de péché, jusqu’à ce que nous ayons une véritable prise de conscience dans le cœur. Après cela nous réalisons beaucoup de choses, nous réalisons que nous avons essayé d’arrêter ces choses par notre propre force et non par celle de Dieu, nous réalisons que le diable nous mentait chaque jour en nous disant toutes sortes de choses et que nous nous mentions à nous-même; et enfin nous réalisons que nous avions déjà la délivrance et qu’il suffisait de le croire pour pouvoir la vivre.

    Lorsque nous recevons dans le cœur cette Parole qui nous dit que nous avons déjà la délivrance en Christ, et que nous avons une véritable prise de conscience, alors nous entrons dans notre délivrance. Et il ne s’agit pas d’une lutte comme lorsque nous luttions charnellement contre le péché, mais il s’agit d’une véritable délivrance; nous ne ressentons plus le besoin et l’envie de la chose qui nous tenait captifs, mais nous en sommes libres, parce qu’à cause de ce que Jésus a accompli et de notre foi, les chaines ont été brisées. Cela signifie que la seule chose qui fait que nous restons captifs même après avoir reçu le Saint-Esprit, c’est le mensonge. Le mensonge nous tient captifs mais la Vérité nous libère; c’est pourquoi Jésus nous dit que nous connaîtrons la Vérité et que la Vérité nous rendra libres. Il s’agit de recevoir la Parole de Vérité dans notre cœur et de croire pour que celle-ci nous délivre totalement en brisant les liens de la captivité (Jean 8:32). Alors nous pouvons vivre la Parole de Dieu sans crainte et en toute liberté, comprenant et croyant que nous avons reçu le pouvoir sur toute la puissance de l’ennemi et que rien ne pourra nous nuire (Luc 10:18-19).

Laisser une réponse