logo
Home Enseignements La recherche de Dieu

La Bible déborde de paroles de vie qui nous permettent de tenir ferme et de persévérer dans les voies de Dieu durant ces temps de tribulation que nous traversons. Aussi, est-il écrit : « Car celui qui me trouve, a trouvé la vie et obtient la faveur de Yahweh » (Proverbes 8 :35).

Quelle belle promesse du Seigneur n’est-ce pas ? À celui qui trouve Dieu, il lui promet la vie, et pas n’importe laquelle : la vie éternelle. Dans ce passage, on peut noter également deux choses : trouver Dieu c’est trouver la vie véritable, trouver Dieu c’est obtenir sa faveur.

On peut aussi se demander pourquoi n’arrivons-nous pas à persévérer dans ses voies ? Pourquoi ne voyons-nous pas la vie de Dieu à l’œuvre en nous ? Il est vrai que le monde dans lequel nous vivons ne nous aide pas non plus à nous impliquer à 100% avec le Seigneur. Les séductions sont de plus en plus grandes, notamment la télévision ou encore Internet qui ne cessent de véhiculer des messages prônant la débauche, la violence, le péché sous toutes ses formes et tout ce qui conduit à la mort spirituelle.

Man showing milky way to little boy, telescope

Nous devons vraiment nous accrocher et continuer à finir cette traversée avec le Seigneur. Il est vrai aussi que nous sommes dans un temps où le mal s’est tellement installé dans le cœur des hommes que ceux qui recherchent le bien sont pointés du doigt. Mais nous nous devons de pratiquer le bien en tous temps car c’est cela qui est agréable à Dieu.

« L’homme de bien obtient la faveur de Yahweh, mais Yahweh condamne l’homme qui a des mauvaises pensées » Proverbes 12 :2.

« Celui qui recherche le bien, cherche la faveur, mais le mal arrive à celui qui le recherche » Proverbes 11 :27.

Pour ce qui est de la faveur de Dieu, beaucoup d’entre nous définissons la grâce comme étant la faveur imméritée de Dieu pour nos vies. Mais qu’est-ce en réalité une faveur ? Selon le Larousse, elle se définit comme étant une marque exceptionnelle d’intérêt, d’amitié, d’amour ; la disposition à traiter quelqu’un avec une bienveillance spéciale ou encore la marque d’une bienveillante attention ou d’une préférence particulière. En d’autres termes, Dieu dispose envers nous d’une attention particulière, il s’intéresse à nous.

Et cette faveur ne nous est pas donné parce que nous l’avons méritée, car qui de nous est digne de recevoir cette faveur que Dieu promet à celui qui le trouve ? Mais c’est par son amour, et uniquement son amour, que nous pouvons aujourd’hui hériter de ses innombrables bontés.

« Car le juste tombera sept fois, et sera relevé ; mais les méchants tombent dans le mal » Proverbes 24 :16.

« Le juste ne sera jamais ébranlé, mais les méchants ne demeureront pas sur la terre » Proverbes 10 :30.

La marche chrétienne est si difficile et semée d’obstacles, si nous ne nous efforçons pas de garder Dieu dans nos cœurs, nous serons sans frein face au péché. En effet, ne sachant pas ce que le Maître attend de nous, nous n’aurons aucune vision. « Lorsqu’il n’y a pas de vision, le peuple s’abandonne au désordre, mais heureux est celui qui garde la loi ! » Proverbes 29 :18.

C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles chacun de nous doit avoir une révélation personnelle de Dieu. C’est alors qu’on sera inébranlable face aux circonstances de la vie.

Dieu, dans son incomparable amour nous aide dans notre cheminement vers son Royaume car il sait que la route vers la vie éternelle est étroite et resserrée. Et malgré le fait que nous péchons tous les jours, ce Dieu de grâce nous soutient pour surmonter nos faiblesses.

« Ecoute, mon fils, et reçois mes paroles, ainsi les années de ta vie te seront multipliées. » Proverbes 4 :10.

On comprend que garder les paroles du Seigneur est plus que vital pour nous, chrétiens. Car c’est en elles que nous bénéficions de la vie de Dieu et de ses bienfaits. Garder la parole du Seigneur est d’ailleurs l’une des armes parmi les plus efficaces pour résister au malin et éviter ses pièges.

Frères, sœurs, réalisons la grâce de Dieu ! Examinons-nous et prenons garde à ne pas la fouler aux pieds car. Si nous jouons avec le Seigneur, il peut aussi nous écarter de son Royaume. Il est un Dieu patient et lent à la colère, mais ne le tentons pas. Ne soyons pas dans la fausseté ou la tromperie devant lui car il est Dieu et il connaît nos cœurs et nos vies. Marchons d’un même pas avec le Seigneur et veillons à ne pas nous écarter de son chemin. Demeurons donc dans sa Parole.

« Il m’a enseigné, et m’a dit : Que ton cœur retienne mes paroles ; garde mes commandements et tu vivras » Proverbes 4.4

« Ceux qui abandonnent la loi louent le méchant, mais ceux qui gardent la loi lui font la guerre. » Proverbes 28.4

« Celui qui détourne son oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination » Proverbes 28.9

Tout n’est que grâce !

Éloïse

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

4 Réponses de cet article
  1. La recherche de Dieu est une démarche personnelle.C’est pourquoi dès que l’on quitte une assemblée, on subit des pressions, parfois des menaces.
    Je ne dis pas que la communion fraternelle n’est pas biblique, mais ce n’est pas l’essentiel de la vie chrétienne.
    Il y a tellement à faire
    -nourrir les plus démunis
    -réconforter les affligés
    -prier pour les malades
    -lire la bible
    -évangéliser
    Le gros problème des chrétiens , c’est leur tendance à l’idolatrie; il leur faut à tous prix un pasteur pour « veiller » sur eux, alors que le Saint-Esprit veille déjà sur nous.
    Certains chrétiens demandent à ce qu’on prie pour eux, mais ne savent-ils pas qu’ils peuvent eux-meme prier pour les autres ?
    Souvent, nous nous comportons comme des enfants gatés.
    Il est temps de grandir, de se prendre en charge et d’etre digne de notre Père qui vit en nous et dans les cieux.

  2. Commentaire :Amen! Seigneur merci pour ce numero que j’ai longtemps patienté. Donne moi de mettre en pratique ta parole et de compter que sur Toi Jésus. A toute l’equipe paix et grâce.

  3. Dieu est Esprit.
    Alors comment le chercher ?
    Première démarche : lui ouvrir sincèrement notre coeur.
    1-Il faut savoir aussi que Dieu ne se trouve pas dans une religion.
    2-Il faut lire la bible ,c’est un impératif, c’est le testament que Jésus-Christ nous a légué.
    Cela a un double objectif :
    -nourrir l’ame avec l’évangile ( Jésus est le pain de vie )
    -entrer en communion avec JésusChrist.
    Apprendre à parler à Dieu est nécessaire.
    Il faut tout lui confier , nos joies comme nos peines.
    L’autre étape est de s’abandonner à Dieu, de sorte qu’il se serve de nous pour , par exemple évangéliser.
    Sans la lecture de la bible , et de l’enseignement de Jésus, on peut vite tomber sur des fausses doctrines, prechées, çà et là.
    On peut fréquenter une assemblée, mais , il faut se renseigner si, ce que l’on y preche est conforme à la bible.
    Malheureusement , 75% de nos assemblées prechent , soit , un « évangile soft » , soit des doctrines carrément anti-christs, du genre : il faut aduler le pasteur, croire que la parole du pasteur est infaillible, l’idolatrer, l’appeler à chaque fois que vous avez un problème etc…
    La communion fraternelle est biblique mais ce n’est pas l’essentiel de la vie chrétienne.
    Etre chrétien, c’est etre chaque jour, sanctifié et connecté avec Dieu et lire sa parole.

  4. « La communion fraternelle est biblique mais ce n’est pas l’essentiel de la vie chretienne ».
    Je dirai que l’essentiel pour le chrétien, c’est sa relation d’amour avec Dieu. Tout le reste en découle : la communion fraternelle et la compréhension de sa parole entre autres. On peut faire beaucoup de bonnes choses sans aimer le Seigneur.. on peut faire des délivrances, des guérisons et autres miracles sans être « connu » de Dieu (mat 7.22). On peut avoir de la persévérance, avoir du discernement, et faire plein d’oeuvres pour le Seigneur tout en ayant abandonné notre premier amour (apoc 2.2-3).
    Dieu nous aime, c’est une certitude. Mais nous, est-ce que nous l’aimons?
    L’essentiel pour le chrétien, c’est sa relation d’amour avec Dieu. Qu’est-ce que David, Daniel, Abraham, Moïse et Job avaient de particulier? Une relation vivante, personnelle et intime avec le Seigneur. Ils aimaient Dieu plus que leur propre vie. C’est cela être chrétien.

Laisser une réponse