Les Dokimos



Pourquoi la majorité des chrétiens rateront l’enlèvement ?

One-Question-768x432.jpg

Cette question, je l’ai posée un matin de cette semaine au Seigneur alors que je venais de voir une vidéo du témoignage d’un jeune homme qui racontait avoir vu beaucoup de chrétiens, dont lui-même, être très surpris de rester alors que l’enlèvement de l’Eglise avait eu lieu. A vrai dire, ce n’était pas la première fois que j’entendais des témoignages semblables mettant en garde sur le fait que beaucoup de chrétiens rateront l’enlèvement, mais cette fois-ci j’ai été interpelée par une phrase : « j’ai vu des chrétiens rester, des frères et sœurs que je connais qui ont une belle vie chrétienne ». « Une belle vie chrétienne » et on rate l’enlèvement quand-même ? Mais comment est-ce possible ? Je me suis alors fait la réflexion que c’était tout de même très difficile d’être sauvé. Je me suis ensuite demandé qu’est-ce que Elohîm attendait au juste de nous pour être jugé dignes d’avoir part au Royaume des cieux ? En effet, ces avertissements sont tout de même très alarmants ; si on n’est pas aptes à être enlevés, cela signifie qu’on n’est pas aptes à rentrer au ciel ; et donc cela veut surtout dire qu’en cas de décès, et bien ce n’est pas le ciel qui nous attend mais l’enfer.

J’ai fouillé ma mémoire à la recherche d’un verset qui pourrait m’éclairer et deux passages me sont spontanément venus à l’esprit.

PARCE QU’ILS SONT EN DEHORS DE LA VOLONTÉ D’ELOHIM

Le premier c’est Matthieu 7 :21-23 : « Ceux qui me disent : Seigneur ! Seigneur ! n’entreront pas tous dans le Royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur n’est pas en ton Nom que nous avons prophétisé ? En ton Nom que nous avons chassé les démons ? En ton Nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Et alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus. Retirez-vous de moi, vous qui travaillez pour la violation de la torah ! »

Le second se trouve dans Matthieu 12 :46-50 : « Et comme il parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. Et quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères se tiennent dehors, cherchant à te parler. Mais répondant, il dit à celui qui lui avait dit : Qui est ma mère et qui sont mes frères ? Et étendant sa main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères ! Car quiconque aura fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère. »

Dans ces deux passages, Yehoshoua nous dit qui sera sauvé et qui ne le sera pas. Ceux qui seront sauvés, ce sont ceux qui auront fait la volonté du Père. Ceux qui ne seront pas sauvés, ce sont ceux qui n’auront pas fait la volonté du Père. Ce constat ayant été fait, le Seigneur m’a fait comprendre une chose : il nous est quasiment impossible à nous autres de préjuger de l’état spirituel d’un chrétien et de sa situation vis-à-vis du salut. En effet, Yehoshoua nous explique ici très clairement qu’un chrétien authentique ne se reconnaît pas au fait qu’il fréquente une église locale ou des réunions chrétiennes ; ni au fait de faire partie de la famille d’une personne grandement ointe ; ni au fait de prêcher, de prophétiser, de chasser les démons et de guérir en son Nom, mais au fait de faire la volonté du Père céleste. Le Père sait très bien qui fait sa volonté et qui ne la fait pas, mais nous autres comment pouvons-nous le savoir ? A moins que ces gens vivent ostensiblement dans le péché, il nous est impossible de le savoir. Nous ne savons pas comment ils sont en privé et encore moins ce que le Seigneur leur a demandé dans le secret et s'ils obéissent ou non en faisant sa volonté.

Or beaucoup ont une vie propre sur le plan de la moralité mais ils auront quand-même de gros problèmes avec le Seigneur parce qu’ils ne font pas sa volonté. Il y a la volonté générale du Seigneur qui est commune à tous les chrétiens, nul n’y est exempt : « C’est ici la volonté d’Elohim : votre sanctification » (1Thessaloniciens 4 :3). Et il y a aussi la volonté qui concerne les individus que nous sommes, l’appel spécifique, la mission que le Seigneur nous a confiée, le travail que nous avons à réaliser sur terre pour lui et que beaucoup négligent. Beaucoup ne sont pas au rendez-vous et ne travaillent pas dans le champ que le Seigneur leur a confié. Ils auront aussi des comptes à rendre et ils seront sévèrement jugés.

D’où vient donc le fait que nous soyons toujours surpris voire incrédules quand on nous dit que peu de chrétiens seront enlevés ou sauvés ? Du fait que nous nous laissons encore et toujours berner par les apparences et que nous nous trompons nous-mêmes par des raisonnements vains et charnels. La véritable Eglise est invisible à l’œil nu, Elohîm seul la connaît. Yehoshoua a dit « Je bâtirai mon Eglise » (Matthieu 16 :18). Le pronom personnel « mon » est très important, cela montre que le Seigneur fait une distinction très claire entre son Église et les églises des autres…

PARCE QU’ILS PÊCHENT ET NE PRODUISENT AUCUN FRUIT DIGNE DE LA REPENTANCE

Quelques heures plus tard, le Seigneur a complété sa réponse à la question que j’avais posée : « Pourquoi tant de chrétiens rateront l’enlèvement ? » Et pour cela, il m’a fait faire une rétrospective de mes presque 20 ans de vie chrétienne dont 15 à fréquenter les églises. « Qu’y as-tu vu ? » m’a-t- il demandé ? Une sorte de film a défilé en quelques secondes devant mes yeux et j’ai été saisie d’une grande tristesse.

Qu’ai-je vu dans les églises ?

Tout d’abord je me suis souvenue du choc que j’ai eu, étant fraîchement convertie, quand j’ai juste constaté et compris que des gens venaient à l’église pour d’autres motifs que le Seigneur lui-même. Jamais je n’aurais imaginé qu’on puisse fréquenter assidûment (pas être de passage mais fréquenter) une assemblée sans avoir un intérêt réel et sincère pour Elohîm ou du moins pour la spiritualité en général. Et pourtant, il y a des gens comme ça dans les églises : ils ne lisent pas leur Bible, ils ne prient pas, ils n’ont jamais rien vécu de concret avec le Seigneur, et ils vivent évidemment dans le péché, tout cela sans que cela ne leur pose le moindre cas de conscience. Ils sont juste là pour passer du temps, un peu comme quand on va assister à un spectacle pour se divertir et faire des rencontres. Et pourtant, ils se disent chrétiens...

« Et ils viennent vers toi comme vient un peuple, et mon peuple s’assied devant toi. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique, car leur bouche en fait une chanson d’amour sensuel, et leur cœur marche toujours après leur gain injuste. Voici, tu es pour eux comme un chant d’amour sensuel, comme quelqu’un doté d’une belle voix et jouant bien d’un instrument à cordes. Ils écoutent bien tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique. » Ezéchiel 33 :31-32.

Qu'ai-je vu dans les églises ?

De l'orgueil comme je n'ai jamais vu dans le monde, notamment parmi ceux qui occupent des fonctions et portent des titres. Une caste à part qui flotte au-dessus du sol tellement elle est enflée.

Orgueil toujours, des chrétiens qui ne pardonnent pas, même pour des broutilles ; ou des chrétiens qui ne s'excusent jamais de rien lorsqu'ils sont en tort.

J'ai vu des commérages, j'ai vu des gens raconter par le menu détail les problèmes des autres, et y prendre un plaisir manifeste.

J'en ai vu une qui a pleuré de dépit et non de joie parce qu'Elohîm avait béni quelqu'un et pas elle.

J'ai vu des gens égoïstes, centrés sur eux-mêmes, incapables de se mettre à la place d’autrui, dépourvus de toute empathie.

J'ai vu des gens cupides, aimant l'argent plus qu’Elohîm, et qui n'étaient là que parce qu'ils voyaient dans le ministère un moyen de s'enrichir.

J’ai vu des regards hautains et des regards envieux.

J'ai vu des voleurs.

J'ai vu des menteurs.

J’ai vu de grands hypocrites devant l’Eternel.

J'ai vu des adultères.

J'ai vu des séducteurs.

J'ai vu des manipulateurs.

J'ai vu des traîtres, des personnes déloyales, très peu fiables.

J'ai vu des personnes malpolies, n'ayant aucun savoir être ni savoir-vivre.

J'ai vu des gloutons qui lors des agapes empilaient des monticules de nourriture dans leurs assiettes pour s'empiffrer sans se préoccuper de savoir si ceux qui passeront après eux auront de quoi manger. Ça aussi, je ne l'avais jamais vu dans le monde.

J'ai vu des idolâtres qui n'ont rien à envier aux adeptes des religions polythéistes.

J'ai vu des chrétiens mystiques et superstitieux mais pas spirituels selon la Bible.

J'ai vu des fous.

J'ai vu des sorciers et des satanistes qui ont entendu la vérité et vu la main d'Elohîm à l'oeuvre, mais qui sont toujours dans l’occultisme à l’heure qu’il est.

Il peut arriver qu’un véritable enfant d’Elohîm chute dans le péché et/ou qu’il ait un caractère problématique car nous luttons tous contre la chair et ses oeuvres, toutefois il ne demeure pas dans cet état bien longtemps et ne s’y complait certainement pas. Au contraire, il en souffre et lutte pour s’en sortir. Or là il est question d’autre chose et le Seigneur me l’a fait comprendre au travers des versets suivants.

« Et les autres humains qui ne furent pas tués par ces fléaux, ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, pour ne plus adorer les démons, et les idoles d'or, et d'argent, et de cuivre, et de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher. Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs sorcelleries, ni de leur relation sexuelle illicite, ni de leurs vols. » Apocalypse 9 :20-21.

« Et le quatrième ange versa sa coupe sur le soleil, et il lui fut donné de brûler les humains par le feu. Et les humains furent brûlés par de grandes chaleurs, et ils blasphémèrent le Nom d'Elohîm qui a l'autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire. Et le cinquième ange versa sa coupe sur le trône de la bête et son royaume s'obscurcit. Et ils mâchaient leurs langues de douleur. Et ils blasphémèrent l'Elohîm du ciel à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs œuvres. » Apocalypse 16 :8-11.

Auparavant, lorsque je lisais ces passages, je pensais qu’ils ne concernaient que des athées endurcis, je n’ai jamais envisagé que cela puisse concerner des personnes qui fréquentent les églises. Et pourtant, le Seigneur m’a confirmé que beaucoup de chrétiens (appelons-les ainsi puisque c’est ainsi qu’ils se définissent aussi eux-mêmes) ne vivaient pas la repentance. Et il est vrai que j’ai croisé et connu beaucoup de personnes absolument réfractaires à la remise en question et qui ne produisent strictement aucun fruit digne de la repentance.

« Or Yohanan lui-même avait son vêtement de poil de chameau et une ceinture de cuir autour de ses reins. Et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Alors Yeroushalaim, toute la Judée et toute la région environnante du Yarden se rendaient auprès de lui. Et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le Yarden. Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit : Progénitures de vipères, qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc des fruits convenables à la repentance et ne pensez pas à dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père !» Matthieu 3 :4-9.

Jean-Baptiste prêchait « le baptême de repentance pour le pardon des péchés » (Luc 3 :3) et il attirait à lui des foules qui allaient se confesser puis demandaient le baptême pour être pardonnés. Par cet acte symbolique, ils demandaient non seulement pardon mais ils renonçaient à leur ancienne vie. Tout le monde savait que Jean était un prophète authentique, y compris les pharisiens (Matthieu 21 :23-26). Or un certain nombre d’entre eux qui étaient hypocrites et qui affichaient une spiritualité de façade, étaient aussi allé vers Jean-Baptiste pour se faire baptiser, non pas parce qu’ils étaient convaincus de péché, mais juste pour se faire passer pour des gens humbles et spirituels. Comme quand ils portaient des larges phylactères et qu’ils priaient debout dans les synagogues (Matthieu 23 :1-5), c’était un acte de plus qu’ils posaient pour paraître justes devant les hommes. Jean-Baptiste ne s’est pas laissé duper, il les a repris sévèrement et les a invités à produire les fruits dignes de la repentance.

Or on voit dans les assemblées le même type de comportement, des personnes qui se lèvent quand on les appelle à la repentance et qui vont même jusqu’à confesser leurs péchés, mais qui ne changent pas. Beaucoup se rassurent en se disant : « Je fréquente tel homme de Dieu. Je suis proche de lui, je suis son fils dans la foi, ça va aller. » Non, cela ne va pas aller…

Un grand nombre de ces chrétiens-là peuvent même avoir un coté sympathique, ils ont l’air pieux et bien sous tous rapport, mais étrangement ils tombent dans les mêmes péchés depuis des années. Toujours les mêmes dans les commérages. Toujours les mêmes à créer des embrouilles. Toujours les mêmes à tomber dans l’impudicité… D’autres, nouvellement convertis arrivent et font rapidement des progrès, mais eux ils n’avancent jamais car ils sont toujours liés quelque part.

Généralement, ils se divisent en deux catégories : ceux qui ne reconnaissent jamais leurs péchés et ceux qui prennent un air victimaire quand ils sont pris sur le fait (parce qu’ils ne viennent jamais confesser spontanément pour être délivrés) et expliquent leur comportement par les attaques du diable et la possession (comme si on se retrouvait possédé par hasard). Donc ce n’est pas de leur faute, ils ne font pas exprès. Je me souviens en particulier du cas d’un prétendu frère qui, malgré plus de 10 ans de « conversion », n’avait toujours pas réglé son problème de visionnage de pornographie entre autres... Oui, la pornographie venait et l’obligeait à la regarder voyez-vous. C’est à l’insu de son plein gré qu’il se retrouvait sur des sites obscènes… Et puis un jour je me suis demandé : Mais quel est ce démon que le Seigneur ne peut pas chasser ? Quel est ce péché dont le Seigneur ne peut pas nous délivrer ? Des satanistes, des prostitués, des délinquants et bien d’autres ont pu être transformés par la puissance d’Elohîm, mais il y aurait un démon de pornographie et de masturbation qui serait plus tenance que des légions ? Non chers amis, quand on ne change pas après des années de vie chrétienne, ce n’est pas la faute de Satan ni des démons, ni des sorciers. Si on ne change pas, c’est parce qu’on ne le veut pas.

Les choses sont devenues encore plus claires pour moi quand j’ai discuté cette semaine avec une sœur malheureuse dans son mariage. Celle-ci me disait qu’elle connaissait son mari depuis 10 ans et que cela faisait 10 ans qu’elle lui demandait de changer des éléments de son comportement qui la blessaient et l’irritaient, et qu’il ne changeait pas (et je précise que le Monsieur est un chrétien très considéré dans la communauté qu’il fréquente). Et elle a dit une phrase qui m’a interpellée : « Il ne veut renoncer à lui-même sur aucun point, même sur la moindre petite chose. Je lui demande par exemple d’être moins négligé dans sa façon de s’habiller, mais il préfère s’accrocher à ses t-shirts usés plutôt que de me faire plaisir sur ce point et éviter une dispute. »

L’apôtre Paul était capable de se priver de vin et de viande pour éviter que des frères et sœurs trébuchent (Romains 14 :14-21) et ce mari préfère s’accrocher à un morceau de tissus quitte à irriter sa femme et l’exposer au péché. Vu de loin, cela semble être une broutille, mais quand on analyse les choses dans leur globalité et qu’on regarde aussi à d’autres aspects, on se rend compte qu’il y a un gros problème. Pourquoi ? Tout simplement parce ce frère privilégie son moi et non sa femme. Il n’a pas compris que le mariage est aussi une école qu’Elohîm utilise pour lui apprendre l’humilité et le don de soi.

Bien évidemment, personne ne ratera l’enlèvement pour ne pas avoir été à la pointe de la mode, par contre beaucoup sont ceux qui rateront l’enlèvement pour avoir refusé de renoncer à eux-mêmes. Le Seigneur me l’a confirmé justement à partir de cet exemple stupide. Il y’ en a qui aspirent à êtres des grands et puissants serviteurs d’Elohîm tout en refusant de céder la moindre petite chose au Seigneur.

« Alors Yehoshoua dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. » Matthieu 16 :24.

PARCE QU’ILS SONT DISTRAITS

Après toutes ces choses, j’ai dit : « D’accord Seigneur. Mais le frère qui a eu ce songe, il a dit que beaucoup de chrétiens étaient surpris de constater que le Seigneur ne les avait pas enlevés. S’ils étaient sincèrement surpris c’est parce qu’ils ne se considéraient pas en tort vis-à-vis de toi. Je sais que je ne vis pas dans le péché, mais y-a-t-il quelque chose dans ma vie qui pourrait faire que je reste et que je sois moi aussi surprise ? ».

Frères et sœurs, je pourrais vous cacher la réponse que le Seigneur m’a faite, mais je ne le veux pas car il est juste que je vous en parle parce que beaucoup de chrétiens sincères sont guettés par le même problème.

Le Seigneur m’a demandé de me discipliner d’avantage et de faire attention à la distraction qui m’a déjà joué des mauvais tours et qui pourrait me couter cher si jamais l’enlèvement me trouvait dans cet état.

La distraction c’est le contraire de la discipline, or un véritable chrétien est aussi un disciple. Elle peut se manifester principalement de deux façons :

- Le divertissement à l’excès qui fait qu’on cherche à profiter des belles choses que ce monde nous offre et qu’on oublie le Royaume des cieux. Beaucoup de chrétiens sans s’en rendre compte et sans pour autant vivre dans le péché de manière ostentatoire, en viennent à aimer le monde plus qu’Elohîm.

« N’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui. Parce que tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, n’est pas du Père mais du monde. Et le monde passe avec sa convoitise, mais celui qui fait la volonté d’Elohîm demeure pour l’éternité. » 1 Jean 215-17.

Notez bien que l’amour du monde nous sort de la volonté d’Elohîm et souvenez-vous du premier point que nous avons vu au début de cet article.

- Les soucis de la vie qui font qu’on est happé par un quotidien surchargé : le travail, la gestion de la maison, et divers problèmes réels et légitimes qui peuvent faire que ces choses nous accaparent et nous font perdre de vue, ne serait-ce que ponctuellement, la véritable priorité : le Royaume des cieux. Je me suis retrouvée dans ce cas de figure plus d’une fois. Concrètement cela se manifestait par de la fatigue, du découragement, une vie de prière et de méditation en perte de vitesse et du temps perdu sur Internet à lire des articles ou regarder des vidéos plus ou moins intéressants mais qui n’édifient pas spirituellement. Or ce temps-là aurait dû être consacré au Seigneur.

Bien évidemment, je reviens toujours vers lui car je l’aime sincèrement, mais il ne faudrait pas que le jour J me surprenne dans cet état. L’enlèvement, c’est comme un rendez-vous, pour ne pas le manquer il faut être à l’heure et au bon endroit, c’est-à-dire dans la présence d’Elohîm.

« C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre âme, de ce que vous mangerez et de ce que vous boirez ; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. L’âme n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel, car ils ne sèment ni ne moissonnent, ni ne recueillent dans des greniers, et cependant votre Père céleste les nourrit. N'êtes-vous pas beaucoup plus excellents qu'eux ? Et qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à sa stature ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Examinez soigneusement comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent, cependant je vous dis que Shelomoh même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Mais si Elohîm habille ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et qui demain est jetée au four, ne le fera-t-il pas à bien plus forte raison pour vous, gens de petite foi ? Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car ce sont les nations qui cherchent sérieusement toutes ces choses. Mais votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. Mais cherchez premièrement le Royaume d'Elohîm et sa justice, et toutes ces choses vous seront ajoutées. Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain, car le lendemain s'inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit son mal. » Matthieu 6 :25-34.

« Ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses faites connaître vos requêtes à Elohîm par la prière et la supplication avec action de grâce. Et la paix d’Elohîm, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Mashiah Yehoshoua. » Philippiens 4 :6-7.

Chers frères et sœurs, oui la vie est dure. Oui, il y a des combats. Oui, il y a des problèmes. Oui, il y a des persécutions et des oppressions. De grâce, ne les laissons pas nous voiler au point de détourner notre regard du Royaume des cieux. Ne nous laissons pas submerger pas les soucis du siècle présent. Quoiqu’il nous arrive ayons le réflexe d’aller vers Elohîm. Non seulement il pourvoira à nos besoins et nous délivrera de tout mal mais surtout il gardera nos cœurs et nos pensées en Yehoshoua. Cela signifie qu’il nous aidera à rester sobres, à faire la part des choses, et à garder le cap vers le Royaume.

Que le Seigneur nous aide tous et toutes. Tenons-nous prêts et pêtes.

Maranatha !

Adèle.

1 commentaire
1 commentaire

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

1 commentaire

  • Seb   
    9 Décembre 2021 16:54

    Je priais pour que le Seigneur me révèle ce qui se fait dans les ténèbres depuis un certain temps. Une chrétienne que nous connaissions a expliqué pourquoi elle et ses filles ont arrêté de chercher une assemblée. Elles fréquentaient depuis plusieurs années notamment une assemblée mais Yéhoshoua (Jésus) leur a montré que le pasteur est un menteur. Il a dit qu'il avait besoin d'argent depuis qu'il avait vendu son entreprise. Mais des personnes de la Belgique ont dit qu'il gère 3 agences immobilières !!! De plus, il a dit que l'assemblée était dans le rouge et qu'il n'accepte pas les petites pièces de monnaie. Franchement, je ne pensais pas cela de lui.

    Répondre