Les Dokimos



La vision

La vision est une mission que le Seigneur donne à ses serviteurs et ses servantes. La vision sera donc l’objectif à atteindre, sachant qu’elle vient de Dieu. En effet, Dieu a toujours donné une orientation à ceux qu’il a appelés. Lors de sa grande rencontre avec le Seigneur Jésus, l’apôtre Paul saisi de crainte à cause de la présence de Dieu, demanda « que veux-tu que je fasse ? » (Actes 9). C’est la question qu’il faut adresser au Seigneur afin de connaitre ce qu’il attend de nous.

La vision est le moteur de notre marche chrétienne et elle est liée à la promesse, d’ailleurs elles ne font qu’une. Bien que le Seigneur nous appelle tous au salut, il y a un fait qu’il ne faut jamais négliger, nous sommes sauvés pour être utiles pour le Seigneur et dans cet aspect, il y a des œuvres qui doivent être manifestées ici bas pour la gloire de Dieu.

« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Matthieu 5 :16.

La vision est aussi le plan final dans lequel le Seigneur nous voit. Nous sommes appelés à devenir, mais nous ne sommes pas encore et donc, il y a toute une procédure à suivre afin d’être ce que Jésus veut que nous soyons. Elle n’a rien à voir avec une pensée d’homme mais elle vient du ciel. D’ailleurs, lorsque Dieu créa l’homme, on nous dit qu’il le créa à son image. Dieu avait donc une vision ou encore un modèle, et ce modèle est céleste parce que l’image de Dieu, c’est le Fils, et le Fils vient du ciel (Colossiens 1 et Jean 1).

Aussi, on ne peut aborder la vision sans parler de la provision. La provision est ce qui permettra à ce que la vision puisse s’accomplir. Elle est encrée dans l’homme et c’est au temps de Dieu qu’elle se manifeste, étape par étape. Tout comme un enfant nouveau-né, c’est avec le temps que les dents poussent, que les membres grandissent et que les choses qu’on ne voyait pas, se manifestent. Tout est en Christ, tout est dans sa Parole, mais il faut du temps et donc de la patience.

Les Ecritures nous présentent un grand Dieu qui est notre soutien car le Seigneur connait l’homme qu’il a formé. Le Seigneur pense à nous, d’ailleurs avant de créer l’homme, il avait déjà pourvu à ses besoins. Le Seigneur sait ce dont il nous faut pour accomplir au mieux ce qu’il nous demande, le service que nous devons lui rendre. Dans la provision, il y a par exemple le mariage, car je cite : « il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2 :18).

L’argent est aussi une provision. En effet, je ne parle pas de cette doctrine qui pousse à courir après l’argent, mais il n’en demeure pas moins vrai que nous avons besoin d’argent pour soutenir les frères et sœurs, voyager pour aller témoigner de Christ, acheter des Bibles et les distribuer gratuitement.

Les hommes et les femmes que l’Esprit attire autour de nous font aussi partie de la provision. Par exemple, l’apôtre Paul avait des personnes qui le soutenaient dans la prière (Ephésiens 6). Sans oublier les ministères de la parole dont il est fait mention dans l’épître des Ephésiens qui sont établis pour que nous soyons enracinés, affermis et fondés en Christ. Quand nous parlons des ministères de la Parole, nous y voyons aussi l’onction parce qu’il nous faut le revêtement de l’Esprit afin d’annoncer Christ (Actes 1 :8). Voila donc quelques exemples de ce qui peut être notre provision et comprenons que ces choses sont d’une grande importance afin d’atteindre le but.

« C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus–Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. » Ephésiens 1 : 15-22.

Pour saisir toutes ces choses, il est avantageux pour nous d’être en communion avec Dieu. Pas seulement le dimanche, mais tous les jours. Or n’oublions pas que la chose qui peut casser cette communion, c’est le péché. Nous sommes dans un temps où le mal est appelé bien et il est difficile de marcher dans la crainte de Dieu. Toutefois, difficile ne veut pas dire impossible car nous avons l’Esprit de Dieu pour nous maintenir dans la sainteté. Nous devons tenir ferme et nous attacher à la vision du Seigneur. C’est là que notre foi doit être en action.

Ne faisons pas partie de la foule, qui suit le Seigneur Jésus-Christ pas intérêt, par motivation impure ou pour une bénédiction quelconque. Recherchons-le pour ce qu’il est, cherchons à lui plaire, demeurons dans sa volonté, sa vérité, sa lumière. Et le reste nous accompagnera. Jésus prend soin de ceux qu’il aime.

Il est celui qui redonne la vision aux aveugles, celui qui a déchiré le voile !

Lève-toi, Jésus t’appelle !

2 commentaires
2 commentaires

Laisse un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié

  Avertissez-moi des commentaires suivants

2 commentaires

  • Madeleine   
    27 Juin 2011 10:06

    Alleluia!

    Répondre
  • seve   
    28 Juin 2011 16:44

    Gloire à Dieu...oui il est fidèle. Aimons-le et adorons-le !!

    Répondre

Dernières publications