logo
Home Enseignements Plaire à Dieu

Le monde fonctionne sur le principe du mérite. Chaque personne essaie, par ses propres forces, de faire de « bonnes actions » ou « bonnes œuvres » dont l’unique but est de se glorifier soi-même.

Le monde, qui est sous l’emprise de Satan, pousse les gens à l’activisme afin de les détourner de la vérité et de la lumière. On leur promet des récompenses afin de les motiver à travailler toujours plus. Dans ce système, l’orgueil et la gloire de l’homme sont mis en avant et encouragés.

A l’inverse, le principe du Royaume de Dieu est basé sur Jésus qui est la grâce de Dieu (Romains 4 : 16). Tous les honneurs reviennent à Dieu seul car Il est la source, le moyen et la finalité de toutes œuvres justes, bonnes et saintes (Jacques 1 : 17). Tout est fait pour Sa gloire.

Posons-nous la question suivante: « Comment plaire à Dieu, comment Lui être agréable ? ».

Pour répondre à cette question, il faut aller dans la Genèse, au commencement  en nous concentrant sur l’histoire d’Abel et Caïn (Genèse 4 : 1-5).

Posons-nous cette nouvelle question : « Pourquoi Dieu a-t-il agréé l’offrande d’Abel et non celle de Caïn ? »

Caïn a offert le fruit de ses efforts personnels, le fruit de la terre que Dieu avait maudite après la chute d’Adam et Ève (Genèse 3 : 17). Son offrande n’était pas agréable à Dieu car à travers celle-ci, Caïn s’est enorgueilli de son travail. Caïn peut être vu comme une figure des systèmes religieux qui glorifient l’homme et ses œuvres charnelles (Romains 1 : 23 et 25). En effet, la religion, qui demeure sous la loi et qui obéit à des ordonnances charnelles, met des fardeaux sur le dos des personnes en les obligeant à observer des pratiques qu’il est impossible de respecter sans la grâce de Dieu (Luc 11 : 46). Ces personnes se sentent par conséquent condamnées et sont privées du salut (Romains 2 et 3).

Abel, quant à lui, a offert des agneaux qui préfiguraient le sacrifice de Dieu à travers l’œuvre rédemptrice de la croix. Il a rendu grâces à Dieu pour Son sacrifice. Il avait compris qu’il ne pouvait rien faire de lui-même (Jean 15:5) et qu’il devait s’appuyer sur le sacrifice parfait de Jésus à la croix.

Dieu ne nous demande pas de fournir des efforts charnels pour accomplir des œuvres.

Dieu veut que nous croyions en Jésus-Christ et en l’œuvre de la croix afin d’être au bénéfice de Sa Grâce et ainsi d’être sauvés (Éphésiens 2 : 8 / Romains 3 : 24-25).

Lorsque Jésus a dit à la croix « Tout est accompli » (Jean 19: 30), dans ce tout, il y a non seulement la guérison, la délivrance, la victoire dans les épreuves et sur le péché, la conversion de nos familles… mais aussi les œuvres que Dieu a préparées à l’avance afin que nous les pratiquions (Éphésiens 2 : 10).

Arrêtons de chercher à plaire aux hommes en leur démontrant nos capacités à travers des actions charnelles, cessons de faire des choses pour lesquelles Dieu ne nous a pas mandatés.

Les œuvres que nous sommes amenés à accomplir se font naturellement, sans fournir d’efforts, car c’est le Père qui agit et parle à travers nous (Ésaïe 26 : 12 / Jean 14:10). Nous n’avons pas à forcer et à souffrir lorsque nous faisons la volonté de Dieu pour notre vie, mais au contraire tout doit se faire dans la paix et la joie. Nous ne devons pas non plus nous glorifier de ce que le Seigneur nous permet de réaliser (Romains 27-28).

C’est de Dieu, par Dieu et pour Dieu que nous accomplirons toutes choses (Romains 11 : 36) !

En acceptant l’œuvre parfaite de la croix, nous entrons dans le repos de Dieu dans lequel il n’y a pas à fournir d’efforts pour Lui plaire car Il a Lui-même tout accompli (Hébreux 4 : 9-10) !

Lorsque nous acceptons l’œuvre de la croix, nous comprenons que notre foi, notre sanctification, notre crainte de Dieu, notre amour pour Le Seigneur ainsi que tous les autres fruits de l’Esprit, dépendent de Dieu seul car Il est la source de toutes choses merveilleuses (Jean 17:7 / Jacques 1 : 17 / 2 Corinthiens 3:5) ! Et c’est Lui qui nous donne les moyens de Le suivre, de faire Sa volonté, de garder Ses commandements, de Lui obéir, de Lui consacrer notre vie et tout cela dans le but de glorifier Son saint Nom (Jean 15 : 8 / 1 Pierre 4 : 11 / 2 Corinthiens 4 : 15).

Les seules choses que Le Seigneur nous demande, c’est de demeurer dans l’intimité avec Lui, de Le garder à la première place dans notre vie, de nous attendre à Lui et de Lui être reconnaissants pour toutes choses ; tout cela peut être résumé en une seule phrase : accepter Son amour. Tout le reste, c’est Le Seigneur qui le prend en charge.

Si nous demeurons attachés à Lui, c’est alors que nous porterons du fruit afin que Son Nom soit glorifié (Jean 15 : 8).

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus (Matthieu 6 : 33).

Si aujourd’hui vous êtes comme Caïn, revenez à la parole de vérité et soyez libérés par notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qui, comme Il l’a fait avec Caïn, veut vous amener à la repentance et dans son repos (Genèse 4 : 7 / Esaïe 30:15 / Romains 2 : 4). Le Seigneur, dans Son amour, ne peut pas nous obliger à Le suivre, mais Il nous prévient de la conséquence terrible qui découlera du choix de ne pas L’accepter dans notre vie ; à savoir la mort (Romains 2 : 5-6 et 8-9 / Romains 6 : 23).

Ne devenons pas ennemis de la croix comme ceux qui ne reconnaissent pas l’œuvre parfaite et définitive de Jésus-Christ à la croix (Philippiens 3 : 18-19) et qui invoquent sans cesse le sang de Jésus au lieu de Jésus Lui-même (Actes 2 : 21 / Romains 10 : 13) alors que notre Seigneur a versé Son sang une fois pour toutes à Golgotha ( Hébreux 9 : 28 / Hébreux 10 : 14)!

Le sang représente la vie (Lévitique 17 : 11-14); par conséquent, si nous avons reçu Jésus dans notre cœur, Son sang coule en nous et nous avons la vie éternelle car c’est par Son sang qui a coulé une seule fois que Jésus nous a purifiés.

Les conséquences seront dramatiques pour ceux qui enseignent des hérésies et qui ne se repentent pas (Ézéchiel 13: 9).

Si quelqu’un ajoute des choses qui ne figurent pas dans la Parole de Dieu, Dieu fera tomber sur lui les plaies écrites dans le livre de l’Apocalypse (Apocalypse 22 : 18).

A travers l’œuvre de le croix, nous avons la révélation de l’amour, de la sainteté et de la justice de Dieu !

Anne-Sophie.

Articles similaires

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

3 Réponses de cet article
  1. Plaire à Dieu
    C’est cherchez une vraie communion avec Lui.
    Pour avoir cette relation avec Dieu, il faut fuir le péché, car le péché érige un mur entre Dieu et nous.
    Il faut aimer Dieu, mais cela doit se traduire par des actes concrets dans la vie quotidienne.
    L’Amour que nous recevons de Dieu, nous devons le partager avec les autres :
    -Aider autant que possible ceux qui sont dans le besoin
    -réconforter ceux qui sont dans la peine et la douleur
    -prier pour tous et etre miséricordieux.

  2. C’est difficile, n’est-ce pas ?
    Plaire à Dieu ou plaire au monde ?
    Il semblerait que beaucoup ont choisit de plaire au monde.
    C’est vrai que le monde est tellement attirant , avec ses boutiques de luxe, ses voitures de luxe qui font rever.
    Aujourd’hui, , presque tout le monde cherche à porter des vetements de marque.
    On veut etre admiré , adulé.
    Est-ce que tout ceci en vaut vraiment la peine ?
    Non, parce que la vie est tellement courte et éphémère, qu’on ne se rend meme plus compte que , sur terre , tout s’abime, rouille, meme notre corps .
    Alors pourquoi chercher l’admiration du monde qui est corruptible ?
    Jésus disait: « A quoi cela sert-il de gagner le monde entier , si c’est pour y perdre son ame ».
    Dieu nous aime vraiment . il est si patient.Mais combien de temps encore exercera t-il sa patience envers nous ?
    Dieu est notre Père, aimons-le de tout notre coeur.

  3. Plaire à Dieu ? Comment faire ?
    Aimez Dieu de toute son ame et aimer son prochain, c’est bien, mais Dieu est exigeant.
    Ne savez-vous pas que vous etes le temple de Dieu ?
    Pour que Dieu puisse entrer dans votre temple, il faut faire le ménage.
    Il faut balayer la poussière.Il faut enlever toutes les toiles d’araignées et chasser tous les cafards.
    Il faut tout « nétoyer », il faut que ça « brille ».Je parle évidemment des mauvaises pensées, des rancoeurs, des mauvaises paroles, de la jalousie et de bien d’autres choses mauvaises qu’il faut chasser de notre esprit.
    Le temple du Saint-Esprit doit etre un palais , car Dieu est le roi des rois.
    Comment voulez-vous que le Saint-Esprit entre dans votre temple si ce dernier est rempli de toutes sortes de cafards et de toiles d’araignées ?
    Qu’est-ce que je veux dire par là ?
    A chaque fois que nous péchons, nous donnons accès à des démons, et ils commencent à nous tourmenter.
    Leur role est de vous « squatter » et de transformer votre palais en taudis.
    Car, une fois qu’ils entrent en vous, ils commencent leur travail de destruction: maladies
    ( physiques ou mentales ), dépression, découragement, solitude, agessivité, tendance à la malhonnèteté, impudicité etc…
    Nous ouvrons des portes, souvent par manque de vigilance.
    Les démons sont comme des squatters.Ils n’hésitent pas à entrer chez vous, si vous laisser votre »porte ouverte », c’est-à-dire, si vous péchez.
    Bien sur , personne n’est parfait.C’est pourquoi nous devons toujours demander l’aide du Saint-Esprit dans tous les aspects de notre vie, qu’elle soit personnelle ou professionnelle.
    Le Saint-Esprit nous aide et nous soutient, et il nous convainct de ne pas pécher.
    Plaire à Dieu est une entreprise difficile mais passionnante.
    Grace au Saint-Esprit que nous plaçons au coeur de notre vie, nous restons dans la crainte de Dieu , dans la sanctification, et Dieu aime ceux qui s’écartent du péché.

Laisser une réponse