logo
Home Actualités Divorce : la mésentente des parents plombe la santé des enfants

Les enfants dont les parents se sont séparés en mauvais termes pourraient en payer les conséquences sur leur santé des années plus tard.

Les parents divorcent, les enfants trinquent… même des années plus tard ! Ce n’est pas la conclusion d’une énième étude sur l’impact psychologique de la séparation parentale sur le bien-être mental des enfants qui le dit. Non, il s’agit d’une recherche biomédicale, publiée dans la très sérieuses revue scientifique PNAS. Si vous êtes malades tous les hivers, c’est peut-être bien à vos parents que vous le devez !

Ce sont des chercheurs californiens qui sont à l’origine de ces travaux à la conclusion tout aussi surprenante que son protocole. Les scientifiques ont en effet rassemblé 201 adultes, entre 18 et 55 ans, en bonne santé, mis en quarantaine et exposés à un rhinovirus.

Communication anti-inflammatoire !

Résultat sans appel : ceux dont les parents avaient divorcé avaient trois fois plus de risques de tomber malades ! Précision qui a son importance, ce sont en fait les enfants de parents séparés, et qui « ne se sont pas parlé pendant des années » qui en portent les stigmates dans leur immunité. Les enfants dont les parents séparés étaient restés en contact ne montraient pas plus d’infection que ceux dont les parents étaient toujours ensemble. Lire la suite.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

1 réponse de cet article
  1. Une étude scientifique américaine, a prouvé que des enfants qui grandissent dans une famille ou règne l’amour et l’harmonie, deviennent des adultes équilibrés, avec un grand sens moral, et un gout pour l’altruisme.
    Par contre un enfant qui grandit au milieu d’un foyer ou ses parents se disputent tout le temps, a tendance à développer des T.O.C ( troubles obsessionnels compulsifs ), la bipolarité, et les comportements violents.
    Les enfants sont souvent à l’image des parents. Les chiens ne font pas des chats

Laisser une réponse