Les Dokimos



L’intercession

prayer-401401_960_720.jpg

Outre la louange qui a vocation à être exclusivement adressée à Dieu, les divers ministères et grâces ont été établis dans le but de servir les intérêts du Royaume de Dieu et plus particulièrement les intérêts de ceux qui le composent, à savoir les chrétiens d’aujourd’hui et de demain (Ephésiens 4 :11). Un ministre de Dieu est donc avant tout une personne qui se met au service des autres, quelqu’un qui a à cœur les âmes et qui est prêt à porter leurs fardeaux. On peut prêcher avec passion et emphase, enlacer les malades avec tendresse, et distribuer des sommes importantes d’argent au profit des nécessiteux sans être véritablement animé de l’amour de Dieu (1 Corinthiens 13 :1-3). L’amour est un sentiment qui nait dans le secret du cœur, c’est quelque chose qui se manifeste dans l’intimité, à l’abri des regards. Il va donc susciter en premier lieu un service qui se fait dans le secret et à l’abri des regards : l’intercession. Or de nombreux chrétiens n’ont aucune vie de prière en dehors des réunions d’église, et si vie de prière il y a, elle est exclusivement tournée vers eux-mêmes et leurs besoins. Bien entendu, c’est important de faire connaître nos besoins aux Seigneur, la Bible nous y encourage d’ailleurs à plusieurs reprises. « Demandez et il vous sera donné » disait Jésus (Matthieu 7 :7 ; Luc 11 :9). Toutefois, si on aspire au service, on ne peut pas faire l’impasse sur l’intercession qui est une prière adressée à Dieu en faveur des autres.

J’ai souvent eu l’occasion de constater que les gens sont prompts à venir vous exhorter et à vous donner des conseils quand ils vous voient en difficulté, mais peu prient pour vous. Certes, une exhortation à propos, surtout si elle est inspirée par Dieu, est toujours bonne, mais il est des situations où l’intercession est mille fois plus utile. Il m’est arrivé de passer par des moments de profond désarroi, des gens l’ont vu et l’ont su ; et parmi ces gens, il y’en a qui sont venus me réciter des versets bibliques et à me donner des conseils pour affronter une situation qu’ils n’avaient jamais connue… Très sincèrement cela ne m’a été d’aucun secours. Et puis il y a eu des gens qui, poussés par l’Esprit et par un amour sincère, ont prié dans le secret en ma faveur. Certains me l’ont fait savoir en disant : tel jour j’ai eu à cœur de prier pour toi. Et effectivement, le jour en question j’avais ressenti un soulagement, l’atmosphère était moins oppressante et mon fardeau me paraissait moins lourd. J’étais sous le feu des attaques de l’ennemi, dans un désert aride et brûlant, et la prière de ces frères et sœurs a été comme de l’eau fraiche qui a renouvelé mes forces. Puisse Dieu se souvenir favorablement d’eux et de leurs familles.

Tout ministère, quel qu’il soit, commence, se consolide et se maintient par la prière, notamment la prière d’intercession puisque le service est par définition tourné vers les autres. Si vous êtes serviteur de Dieu, vous êtes nécessairement un intercesseur. Le verbe « intercéder » se dit palal en hébreu ce qui signifie littéralement « intervenir », « s’interposer », « prier », « agir en médiateur ». L’intercession fait partie des taches dévolues au sacrificateur, c’est-à-dire au prêtre. Or la Bible dit que Dieu a fait de nous des rois et des prêtres (Apocalypse 5 :10), mais savez-vous ce que cela signifie exactement ?

NOUS SOMMES DES ROIS ET DES PRÊTRES : QU’EST-CE QUE CELA IMPLIQUE ?

Tout roi est lié à un royaume. En l’occurrence notre royaume c’est le Royaume de Dieu, sur lequel Jésus est notre Roi, car il est Roi des rois et Seigneur des seigneurs (1 Timothée 6 :15 ; Apocalypse 17 :14 ; 19 :16).

Quelles sont les caractéristiques de ce Royaume ? Le Royaume de Dieu est justice, paix et joie (Romains 14 :17) donc en tant que rois et ambassadeurs de Christ nous apportons la justice, la paix et la joie. C’est un Royaume saint où les impudiques, les homosexuels, les adultères, les voleurs, les avares, les cupides, les ivrognes, les gloutons, les médisants, les ravisseurs, les corrompus, les impurs, les dissolus, les idolâtres, les satanistes, les sorciers, les meurtriers et tous les menteurs n’ont pas leur place (1 Corinthiens 6 :9-10 ; Galates 5 :19-21 ; Ephésiens 5 :5 ; Apocalypse 21 :8 ; 22 :15). Les rois en Christ promeuvent, respectent et appliquent les règles saintes de ce Royaume et manifestent la nature sainte du Roi des rois.

Le Royaume de Dieu est également caractérisé par la puissance (1 Corinthiens 4 :20).

« Mais si je chasse les démons par l'Esprit d'Elohîm, le Royaume d'Elohîm est donc venu jusqu'à vous. » Matthieu 12 :28.

« Et dans toute ville où vous entrez et où ils vous reçoivent, mangez ce qui sera mis devant vous, et guérissez les malades qui s'y trouveront, et dites-leur : Le Royaume d'Elohîm s'est approché de vous ! » Luc 10 :8-9.

« Et voici les signes qui suivront de près ceux qui auront cru : ils chasseront les démons en mon Nom, ils parleront de nouvelles langues, ils prendront dans leurs mains les serpents, et s'ils boivent quelque chose de mortel, elle ne leur fera pas de mal. Ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris. » Marc 16 :17-18.

Jésus nous a donné son autorité royale, c’est grâce à elle que nous pouvons remporter des victoires contre le royaume des ténèbres. Pour nous épauler dans cette guerre, les anges du Seigneur, qui sont nos compagnons de service, combattent à nos côtés (Apocalypse 22 :9).

Or il ne faut pas perdre de vue que la guerre que nous menons est spirituelle, il faut donc la mener avec des armes spirituelles.

"Car les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes devant Elohîm, pour la destruction des forteresses, détruisant les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance d'Elohîm, et amenant toute pensée captive à l'obéissance du Mashiah. » 2 Corinthiens 10 :4-5.

« C'est pourquoi prenez l'armure complète d'Elohîm, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Soyez donc fermes, ayant à vos reins la vérité pour ceinture, ayant revêtu la cuirasse de la justice, et ayant vos pieds chaussés, prêts pour l'Évangile de paix. Par-dessus tout, prenez le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du mauvais. Prenez aussi le casque du salut et l'épée de l'Esprit, qui est la parole d'Elohîm. Priez en tout temps par l'Esprit, avec toutes sortes de prières et de supplications, veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints, et pour moi aussi, afin qu'il me soit donné de parler en toute liberté et avec hardiesse, pour faire connaître le mystère de l'Évangile, pour lequel je suis ambassadeur, quoique chargé de chaînes, afin que je parle librement, ainsi qu'il faut que je parle. » Ephésiens 6 :13-20.

Remarquez que la majorité des armes mentionnées dans ce passage sont défensives, une seule est offensive : l’épée de l’Esprit qui est associée à la Parole de Dieu.

En effet, il y a une puissance derrière la Parole de Dieu. Jésus a créé le monde par sa Parole (Jean 1 :1-3), il chassait les démons par sa Parole (Matthieu 8 :16), et il soutient toutes choses par sa Parole puissante (Hébreux 1 :3).

En Apocalypse 2 :16, Jésus dit qu’il combattra les Nicolaïtes avec l’épée qui sort de sa bouche. De même, Paul affirme dans 2 Thessalonciens 2 :8 que Jésus détruira l’homme impie par le souffle ou l’Esprit de sa bouche.

Voilà pourquoi l’apôtre nous encourage à prier en tout temps par l’Esprit, ce qui suppose deux choses :

- Nos prières doivent être en accord avec la Parole c’est-à-dire selon la volonté de Dieu (Matthieu 6 :10).

« Et voici l'assurance que nous avons en Elohîm, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous exauce. » 1 Jean 5 :14.

- Nos prières doivent être dirigées par l’Esprit de Dieu.

Il va de soi qu’un chrétien ignorant, qui ne médite pas la Parole de Dieu et qui ne la met pas en pratique est à la merci de Satan et de tous ses sbires.

Quel lien y-a-t-il entre l’autorité royale et la prêtrise ? Le prêtre est un intercesseur et l’intercession est un combat. La preuve en est que l’armure du combattant mentionnée au chapitre 6 de l’épitre aux Ephésiens comporte des éléments qui font allusion aux vêtements du grand prêtre (voir Exode 28).

Le grand prêtre portait :

- une tunique en fin lin qui correspond aux œuvres justes des saints (Apocalypse 19 :8). L’armure du combattant n’est rien d’autre que la sainteté, toutes ses composantes sont en réalité des fruits de l’Esprit.

- une tiare composée d’une lame en or pur comportant l’inscription «sainteté à YHWH » qui correspond au casque du salut. En effet, il ne faut pas perdre de vue la sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur (Hébreux 12 :14).

- une ceinture qui symbolise la vérité

- un pectoral incrusté de 12 pierres représentant les 12 tribus d’Israël ; le pectoral était l’équivalent du bouclier de la foi, une arme défensive qui protège le cœur qui est un organe vital (Proverbes 4 :23). Or le grand prêtre portait aussi symboliquement dans son cœur les douze tribus d’Israël pour lesquelles il intercédait en présentant des sacrifices.

« Épaphras, qui est des vôtres, et esclave de Yéhoshoua Mashiah, vous salue. Il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et accomplis dans toute la volonté d'Elohîm, vous teniez debout. » Colossiens 4 :12.

Jésus a fait de nous des rois qui disposent de son autorité royale, or c’est précisément cette autorité qui rend la prière d’intercession efficace. Voilà pourquoi il est dit que le royaume de Dieu ne consiste pas seulement en paroles mais en puissance (1 Corinthiens 4 :20). Une prière faite selon la volonté de Dieu et dirigée par son Esprit est agissante et dégage une grande puissance ! Alléluia !

L’intercession a ceci de noble en ce qu’elle est tournée vers les autres ; elle est l’expression concrète de l’amour du prochain que Dieu met dans nos cœurs ; et de ce fait elle est d’une certaine manière supérieure à la prière autocentrée.

« Confessez donc vos fautes les uns les autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La supplication du juste agit avec une grande force. » Jacques 5 :16.

DES INTERCESSEURS INDISPENSABLES MAIS PEU NOMBREUX

« Il voit aussi qu'il n'y a aucun homme, il s'étonne que personne ne se tienne à la brèche, c'est pourquoi son bras lui vient en aide, et sa propre justice lui sert d'appui. » Esaïe 59 :16.

Dans certaines bibles, ce passage est traduit par YHWH « s’étonne que personne n’intercède ». Les deux traductions sont bonnes. Néanmoins, l’expression « se tenir à la brèche » est intéressante car elle met en exergue le combat spirituel. La brèche est une ouverture, trouée ou accidentelle faite dans un mur, une clôture, un obstacle artificiel ou naturel. Spirituellement parlant il s’agit d’une porte ouverte, d’une faille, d’une faiblesse, par laquelle Satan peut rentrer. L’intercesseur fait donc office de sentinelle, de gardien, de soldat qui veille pour que la ville ne soit pas envahie. L’intercession permet donc d’éviter que sa maison soit percée, et si une brèche a été faite, elle empêche l’ennemi de s’y engouffrer.

« Veillez donc, car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur doit venir. Mais sachez ceci, que si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. » Matthieu 24 :42.

Dieu cherche des intercesseurs car leur rôle est d’une importance cruciale. Malheureusement, il y a d’avantage d’escrocs qui exploitent le filon de la piété pour leurs propres intérêts que de vrais et authentiques bergers.

« La parole de YHWH vint encore à moi en disant : Fils de l'homme, dis-lui : Tu es une terre qui n'est pas purifiée ni arrosée de pluie au jour de la colère. Il y a un complot de ses prophètes au milieu d'elle ; ils seront comme des lions rugissants, qui ravissent la proie : Ils dévorent les âmes, ils emportent les richesses et la gloire, ils multiplient les veuves au milieu d'elle. Ses prêtres font violence à ma torah et profanent mes choses saintes. Ils ne distinguent pas la chose sainte de la chose profane, ils ne font pas connaître la différence entre la chose impure et la chose pure, ils ferment leurs yeux sur mes shabbats et je suis profané au milieu d'eux. Ses princes sont au milieu d'elle comme des loups qui ravissent la proie, pour répandre le sang et pour détruire les âmes, pour s'adonner au gain injuste. Ses prophètes recouvrent tout cela de plâtre, par leurs fausses visions et leurs oracles menteurs. Ils disent : Ainsi parle Adonaï YHWH ! Et cependant YHWH n'a pas parlé. Le peuple du pays use de violence, commet des extorsions, emporte des choses de force par le vol, opprime l'affligé et le pauvre, il use de violence envers l'étranger contre toute justice. Et j'ai cherché quelqu'un parmi eux qui relèverait la clôture, et qui se tiendrait à la brèche devant moi pour le pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n'en ai pas trouvé. C'est pourquoi je répandrai sur eux ma colère, et je les consumerai par le feu de ma fureur. Je mettrai leur voie sur leur tête, dit Adonaï YHWH. » Ezéchiel 22 :23-31.

Comme l’indiquent les dernières lignes de ce passage, l’absence d’intercession peut avoir des conséquences dramatiques.

Non seulement l’intercesseur s’interpose entre le faible et l’ennemi qui l’attaque, mais il fait aussi office de médiateur entre Dieu et une personne qui est l’objet de la colère de ce dernier. La Bible mentionne plusieurs cas de figure, mais je ne citerai ici que l’exemple de l’intercession d’Abraham en faveur de Sodome et Gomorrhe.

Il est intéressant de noter ce qu’il s’est passé avant qu’Abraham n’intervienne.

« Et YHWH dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ? Abraham deviendra, il deviendra une nation grande et puissante, et toutes les nations de la Terre seront bénies en lui. Car je l'ai distingué afin qu'il ordonne à ses fils et à sa maison après lui, de garder la voie de YHWH en pratiquant la justice et la droiture, afin que YHWH fasse venir sur Abraham tout ce qu'il lui a dit. Et YHWH dit : Le cri de détresse contre Sodome et Gomorrhe est grand, et leur péché est extrêmement pesant. Je descendrai maintenant et je verrai s'ils ont agi tout à fait selon le cri qui est venu jusqu'à moi. S'il n'en est pas ainsi, je le saurai. Ces hommes donc, partant de là, allèrent vers Sodome, mais Abraham se tint encore devant YHWH. » Genèse 18 :17-22.

Pourquoi le Seigneur a-t-il mis Abraham dans la confidence au sujet de ses intentions à l’égard de ces villes impies ?

« Car Adonaï YHWH ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. » Amos 3 :7.

Le but du Seigneur n’était pas d’offrir à Abraham un scoop, en réalité il voulait l’entendre s’exprimer sur ce sujet car Abraham était prophète (Genèse 20 :7) et intercesseur. D’ailleurs tous les prophètes sont des intercesseurs (Moïse, Jérémie et Amos se sont particulièrement impliqués dans ce domaine).

En d’autres termes, le Seigneur s’attendait à son intercession. Dieu est tellement miséricordieux qu’il écoute d’abord ceux qui se tiennent à la brèche afin de détourner sa colère ou tout du moins d’en amoindrir les effets. Dieu a toujours agi de la sorte et il le fera jusqu’à la fin. Ainsi, avant l’ouverture des sept sceaux et le retentissement des sept trompettes de l’Apocalypse, Dieu va au préalable écouter les prières des saints qui montent vers son trône sous la forme d’un parfum (Apocalypse 5 :8 ; Apocalypse 8 :4). L'intercession est donc une chose sacrée aux yeux de Dieu.

Abraham qui était l’ami de Dieu avait saisi par l’Esprit à quel point le Seigneur est bon et miséricordieux, c’est pourquoi il a eu l’audace de s’interposer pour retenir en quelques sortes sa colère. La suite de l’histoire nous montre que seul Lot et ses filles sont sortis indemnes de Sodome, et ils le devaient à l’intercession d’Abraham. En effet, Lot s’était égaré en décidant de s’installer dans cette ville aux mœurs dépravées et cette décision avait causé une brèche dans son foyer. Sa femme est morte car son cœur s’était attaché Sodome ; lui et ses filles s’en sont sortis vivants mais marqués au fer rouge par la mentalité sodomite. Qui a appris à Lot à s’enivrer au point de ne pas se rendre compte qu’il couchait avec ses filles ? Qui a insufflé à ses filles l’idée de commettre l’inceste sans que cela ne leur pose un cas de conscience ? Sodome !

Beaucoup de personnes voient leur jugement différé parce qu’ils ont dans leur famille un enfant de Dieu qui intercède. Le monde entier bénéficie encore de la grâce du Seigneur parce que son Eglise est encore sur terre et qu’elle intercède. Après l’enlèvement, les choses prendront une toute autre tournure.

Il n’empêche que les intercesseurs sont peu nombreux car la majorité des chrétiens sont distraits, centrés sur eux-mêmes, attachés aux choses de la terre et obsédés par des titres et des postes qui leur permettent d’être vus et acclamés des hommes. C’est certain que l’intercession ne se fait pas sous la lumière des projecteurs, du coup beaucoup méprisent ce service. Or les organes vitaux (cœur, cerveau, reins, foie, poumons, estomac, sang, cellules…) sont cachés. Sans les membres cachés, les membres visibles meurent. Il en va de même pour les intercesseurs qui ne sont pas toujours et nécessairement visibles, mais ils sont indispensables dans le Corps de Christ. Et parce que ce service est précieux aux yeux de Dieu, au ciel il sera récompensé à sa juste valeur.

« C'est pourquoi je lui donnerai une part avec les grands et il partagera le butin avec les puissants : parce qu'il a livré son âme à la mort et qu'il a été mis au rang des transgresseurs, parce qu'il a porté lui-même les péchés de beaucoup et qu'il a intercédé pour les transgresseurs. » Esaïe 53 :12.

Vous rendez-vous compte que le Seigneur Jésus lui-même a exercé ce ministère et qu’il l’exerce jusqu’à présent ?

« Mais le Seigneur dit : Shim’ôn, Shim’ôn, voici, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le blé. Mais moi, j'ai prié pour toi, afin que la foi ne vienne pas à te manquer. » Luc 22 :31-32.

« Qui s'avancera en accusateur contre les élus d'Elohîm ? Elohîm est celui qui justifie ! Qui les condamnera ? Mashiah est mort, et bien plus, il est ressuscité, il est à la droite d'Elohîm et il intercède pour nous ! » Romains 8 :33-34.

Frères et sœurs, l’Eglise a un besoin pressant d’intercesseurs car les temps sont critiques. Les sujets ne manquent pas, regardons qui Satan attaque et interposons-nous vaillamment en nous tenant à la brèche. Nos prières ne changeront pas la face du monde, mais elles peuvent arracher ne serait-ce que quelques personnes de la géhenne. C’est toujours ça de pris, ne négligeons pas, une âme reste une âme.

Dieu nous a donné une bouche pour le louer mais aussi pour prier. Ne l’utilisons pas pour médire, ne nous vautrons pas dans les commérages. Si nous avons entendu que tel frère est tombé, prions afin qu’il se relève plutôt que de répandre la nouvelle pour faire fonctionner radio-cancan. Si telle sœur est affaiblie, prions pour sa restauration au lieu de déblatérer vainement sur son cas. Si nous utilisons nos langues de cette manière, nous causons plus de mal que de bien et nous devrons répondre de cela devant le Seigneur. Prions pour nos familles, prions pour nos enfants. Intercédons pour tous les saints, pour tous les serviteurs et toutes les servantes de Dieu qui annoncent l’Evangile car Satan s’oppose avec beaucoup de violence à ces personnes. Prions pour ceux qui sont persécutés à cause de leur foi. Prions pour les malades et les possédés, ils sont nombreux, la moisson est grande. Tenons-nous à la brèche afin que l’ennemi n’entre pas dans nos maisons ni dans nos églises.

Veillons et prions.

Adèle.

A lire également: La prière fervente du juste a une grande efficacité.

2 commentaires
2 commentaires

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

2 commentaires

  • Seb   
    7 Novembre 2019 19:30

    Shora avait prophétisé sur le Congo en disant que ceux qui avaient fait le mal seraient jugés. Voyez plutôt : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/republique-democratique-du-congo/l-ex-chef-de-guerre-congolais-ntaganda-terminator-condamne-a-30-ans-de-prison-par-la-cpi_3692629.html.

    Répondre
    • Hélène   
      8 Novembre 2019 14:22

      Esaie 26/10 : Si l'on fait grâce au "méchant" il n'apprend point la justice et il s'adonne au mal dans le pays de la droiture, et il n'a point égard à la majesté de YHWH.

      Répondre