Les Dokimos



Les petites histoires de la vie chrétienne : l'épreuve des fils d'Elohim

Satan.jpg

Il arriva un jour que satan et ses démons allaient ici et là dans le monde pour observer des chrétiens. Il entra dans une église, et il s’assit. Puis il se mit à rire et à se promener tranquillement, écoutant les prières des uns et des autres. Il regarda un homme qui priait, et il dit : « Tu es un insensé. Tu fumes… Crois-tu que tu n’es pas en mon pouvoir ? ». Il regarda un autre qui priait pour la délivrance, il se mit à rire et dit : « Toi, tu es confortable dans l’impudicité et tu veux me chasser ? ». Il se dirigea vers le pasteur qui prêchait et se moqua de lui devant les démons. Il s’assit tranquillement dans beaucoup d’églises, créant des discordes et des conflits.

Il sortit et se balada encore. Il allait principalement visiter ceux qui se disaient chrétiens. Et à chaque fois qu’il voyait des chrétiens hypocrites en train de prier, il se moquait d’eux, car ces gens pensaient qu’ils servaient Elohîm.

Un sorcier lui demanda alors : « Pourquoi prends-tu tant de plaisir à te moquer des chrétiens ? ». Satan dit : « Je me moque des chrétiens qui pensent servir Elohîm, alors qu’ils sont mes esclaves. Quand une personne prie, j’ai des espions qui en sont informés. Alors des démons s’y rendent pour voir si ce chrétien est juste devant Elohîm. S’il vit ouvertement dans le péché, nous nous en moquons et nous renforçons encore plus notre emprise sur eux. Ils ne comprennent rien. De ces gens-là, je n’ai rien à craindre ». Le sorcier dit : « Mais qu’en est-il de ceux qui ne pèchent pas ? ». Satan dit : « Je les déteste ! Je ne peux pas supporter leur présence. Si nous voyons qu’ils sont véritables, alors nous faisons tout pour les distraire, pour les faire pécher. Ce sont les pires de tous. Je les hais ». Le sorcier continua : « Mais quel est leur secret ? ». Satan dit : « Ils LE connaissent ! ». Plus tard, ce sorcier découvrira Yéhoshoua Mashiah, et se convertira à lui. Il ira dans un petit village et sera l’instigateur d’un mouvement de réveil contre les sorciers de ce lieu. C’était le père du jeune Loïc (voir l’histoire « La sorcière du village »).

Un groupe de chrétiens, converti à Elohîm, jouissaient d’une grande plénitude et d’une vie remplie de bonheur. Un jour, satan les espionna et s’irrita à leur vue. Il les méprisa et entreprit de les détruire un par un. Mais il savait qu’Elohîm les protégeait, car des anges puissants étaient présents à leur côté.

Il s’infiltra dans le groupe par le moyen d’un homme, Julius, homme peu recommandable, un impie qui vivait dans le péché, et qui fréquentait les églises que pour les détruire. La prière des huit chrétiens montait jusqu’au ciel, alors Elohîm fut réjoui et descendit en Esprit pour les visiter.

Ceux qui étaient assemblés ne pouvaient voir la scène, mais voici ce qui se passait. Elohîm vint au milieu d’eux et s’assit pour les écouter. Il regarda le cœur de chacun d’entre eux. Il vit donc leur état d’âme. Il tourna son regard, et voici, il vit satan qui était caché et qui épiait le groupe.

Elohîm dit : « D’où viens-tu ? ». Satan dit : « Je viens de me promener et j’ai aperçu ce groupe ». Le Seigneur dit : « Ne vois-tu pas comment ils m’adorent ? ». Satan dit : « Ôte maintenant ta main d’eux et nous verrons si l’objet de leur louange sera toujours ta grâce ! Car quand les beaux jours sont là, tous sont joyeux, mais envoie maintenant la détresse ».

Alors l’un des jeunes du groupe demanda au Seigneur dans la prière : « Je te prie, retire de moi la colère, car c’est un fardeau qui m’empoisonne ». Satan dit à Elohîm : « Je suis sûr que si la colère se présente à lui, il te maudira ! ». Alors Elohîm suscita un adversaire à ce jeune homme, qui se leva pour l’irriter. Le jeune homme sentit monter la colère. Il rentra chez lui et dit au Seigneur : « Père, pourquoi as-tu suscité ce méchant homme pour m’irriter ? ». Elohîm dit : « Fils, c’est toi qui m’as demandé de te délivrer. La délivrance passe par l’épreuve, mais tu dois la dominer ». Satan observait pour voir comment ce jeune homme allait broncher, mais il n’en fut rien.

Une jeune fille du groupe priait, en disant : « Seigneur, Seigneur, je t’aime, j’ai foi en toi ». Elohîm entendit sa prière, descendit et s’assit à ses côtés pour réjouir son cœur. Il vit Satan qui l’épiait au loin et qui rugissait de haine contre la jeune fille ; et Yéhoshoua dit : « D’où viens-tu ? ». Satan dit : « Cette jeune femme est une hypocrite ! Elle n’aura foi en toi que quand tout ira bien ! ». Pour l’éprouver, la jeune fille tomba fortement malade, et en fut très triste. Elle dit : « Elohîm m’a livrée, il m’a abandonné ! ». Alors satan s’exalta et se moqua ouvertement de cette femme. Mais après deux jours de larmes, la jeune femme dit : « C’est assez ! Elohîm donne le bonheur, et pourquoi le malheur ne toucherait-il que les autres ? Je ne suis pas plus qu’un autre ». Elle reprit son courage, et sa foi, puis Elohîm la restaura complètement. Satan fut rempli de colère.

Un autre homme disait : « Seigneur, tu es tout pour moi ! ». Satan l’entendit et s’irrita. Il cria : « Cet homme ment ! Il est hypocrite ! ». Alors pour l’éprouver, Elohîm lui demanda alors de se sanctifier de ses mauvaises relations. L’homme rencontra beaucoup de difficulté, car il avait beaucoup d’amis. Il refusa d’abord, puis résolut de le faire dans la douleur, car il aimait vraiment Elohîm.

Deux hommes se disputaient dans une église. Elohîm regardait cela. Satan entra alors, et il dit au Seigneur : « Ces hommes ne sont pas chrétiens, car ils jurent ! Les chrétiens ne jurent pas, les chrétiens ne jurent pas ! Ils sont hypocrites, ils ne méritent pas le ciel ». Le Seigneur était fort attristé du comportement de ces gens. Mais le Saint-Esprit interpella ces hommes, et ils firent la paix entre eux.

Des anges vinrent vers le Seigneur, et demandèrent : « Seigneur, pourquoi éprouves-tu les hommes, et particulièrement ceux qui te servent ? ».

Elohîm dit : « Il est facile de dire que l’on aime Elohîm dans les bons moments. Mais la puissance de ma Parole se manifeste par la foi en moi et dans le pardon. Mon Église est née pour démontrer cette gloire, pour me glorifier ainsi devant les hommes et devant les démons, afin qu’ils sachent qu’Elohîm surpasse tout mal. C’est pourquoi mes enfants ont besoin d’être éprouvés par satan, pour qu’ils lui démontrent la puissance de la croix. La foi n’est pas seulement le fait de me confesser, car tous disent avoir foi en Moi. Cependant, seule Mon Église est capable de souffrir et d’abandonner ce qui lui est le plus cher pour moi et ainsi démontrer que leur parole s’accorde avec ce qu’ils vivent. Mes enfants sont ceux qui m’aiment plus que tout ».

Frère en Christ

aucun commentaire
aucun commentaire

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants