logo
Home Enseignements La prohibition de l’inceste selon la Bible

Cela peut sembler saugrenu, mais tout le monde ne partage pas le même point de vue sur la question de l’inceste. Cela peut différer d’un individu à un autre et d’une société à une autre. Ainsi, dans certaines cultures, il n’a rien de choquant dans le fait d’épouser son cousin ou sa cousine tandis que dans d’autres c’est interdit. De plus, nous vivons à une époque où au nom de l’amour on se permet toutes sortes de transgressions.  Chose impensable il y a encore une décennie, aujourd’hui on peut même voir des  personnes qui vont à la télévision pour afficher sans honte leur liaison avec leur cousin, cousine, oncle ou tante ou encore entre demi-frères et demi-sœurs. Dieu condamne l’inceste et il est clair que les païens et surtout les chrétiens ne doivent en aucun cas se retrouver dans cette situation. Alors pour lever toute ambiguïté, voici une petite explication de texte de Lévitique 18. 

Avant toutes choses, gardons toujours en mémoire ce passage :

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » Genèse 2 :24.

18.1

L’Éternel parla à Moïse, et dit:

18.2

Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras: Je suis l’Éternel, votre Dieu.

18.3

Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays d’Égypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où je vous mène: vous ne suivrez point leurs usages.

18.4

Vous pratiquerez mes ordonnances, et vous observerez mes lois: vous les suivrez. Je suis l’Éternel, votre Dieu.

18.5

Vous observerez mes lois et mes ordonnances: l’homme qui les mettra en pratique vivra par elles. Je suis l’Éternel.

18.6

Nul de vous ne s’approchera de sa parente, pour découvrir sa nudité. Je suis l’Éternel.

Ici le mot « parente » renvoie à une personne avec laquelle on est lié par le sang ou la chair.

18.7

Tu ne découvriras point la nudité de ton père, ni la nudité de ta mère. C’est ta mère: tu ne découvriras point sa nudité.

Les relations sexuelles avec nos  parents  sont interdites.

18.8

Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton père. C’est la nudité de ton père.

Les relations sexuelles avec la belle-mère ou le beau-père sont interdites. Aux yeux de Dieu, c’est comme si on couchait avec sa propre mère ou son propre père puisque le père/la mère et la belle-mère/ le beau-père forment une seule chair.

18.9

Tu ne découvriras point la nudité de ta soeur, fille de ton père ou fille de ta mère, née dans la maison ou née hors de la maison.

Les relations sexuelles entre frères et sœurs, qu’ils le soient à 100% ou à 50% (demi frères et demi sœurs) sont interdites.

18.10

Tu ne découvriras point la nudité de la fille de ton fils ou de la fille de ta fille. Car c’est ta nudité.

Les relations sexuelles entre grands parents et petits enfants sont interdites.

18.11

Tu ne découvriras point la nudité de la fille de la femme de ton père, née de ton père. C’est ta soeur.

Les relations sexuelles entre  demi-sœurs  et demi-frères sont interdites puisqu’il y a un parent en commun.

Pour ce qui est des relations entre demi-frères et demi-sœurs qui n’ont pas de parents selon la chair en commun, c’est-à-dire qu’ils sont respectivement issus tous deux de précédentes unions, sont également interdites.

Pourquoi ? Il est interdit de coucher avec sa belle-mère ou son beau-père car c’est comme si on couchait avec son propre père ou sa propre mère puisqu’ils forment une seule chair.

Nous sommes liés par le sang à notre père/mère qui forme une seule chair avec notre belle-mère/beau-père lesquels sont liés par le sang avec leurs propres enfants.

 Il y a donc un lien de sang qui se fait indirectement entre les enfants issus des précédentes unions.  Cela reviendrait à coucher avec son frère ou sa sœur.

A mettre en relation avec le verset 8 et le verset 17.

18.12

Tu ne découvriras point la nudité de la soeur de ton père. C’est la proche parente de ton père.

Les relations sexuelles entre oncles/tantes et neveux/nièces sont interdites.

18.13

Tu ne découvriras point la nudité de la soeur de ta mère. Car c’est la proche parente de ta mère.

Les relations sexuelles entre oncles/tantes et neveux/nièces sont interdites.

18.14

Tu ne découvriras point la nudité du frère de ton père. Tu ne t’approcheras point de sa femme. C’est ta tante.

Les relations sexuelles entre oncles/tantes et neveux/nièces sont interdites.

Les relations  sexuelles entre oncles/tantes et neveux/nièces par alliance sont interdites car même s’il n’y a pas de lien de sang direct, il y a un lien de sang du fait qu’ils ont formé une seule chair avec les oncles/tantes avec lesquels nous avons un lien de sang direct.

18.15

Tu ne découvriras point la nudité de ta belle-fille. C’est la femme de ton fils: tu ne découvriras point sa nudité.

Les relations sexuelles entre beaux-parents et beaux-enfants sont interdites car les beaux-enfants forment une seule chair avec nos enfants et cela revient à coucher avec nos propres enfants.

18.16

Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton frère. C’est la nudité de ton frère.

Les relations sexuelles avec les beaux-frères et les belles sœurs sont interdites car ils forment une seule chair avec nos frères/ sœurs, cela revient donc à coucher avec son frère ou sa sœur.

18.17

Tu ne découvriras point la nudité d’une femme et de sa fille. Tu ne prendras point la fille de son fils, ni la fille de sa fille, pour découvrir leur nudité. Ce sont tes proches parentes: c’est un crime.

Les relations sexuelles avec une mère et/ou sa fille sont interdites.

Les relations sexuelles avec la belle-mère et/ou sa fille sont interdites.

Les relations sexuelles avec la tante et/ou sa fille sont interdites. S’il est interdit d’avoir des relations sexuelles avec nos oncles/tantes directs ou par alliance, il est forcément interdit d’avoir des relations sexuelles avec leurs enfants, c’est à dire nos cousins et cousines directs ou par alliance.

Les relations sexuelles avec les enfants de toutes ces personnes sont interdites.

18.18

Tu ne prendras point la soeur de ta femme, pour exciter une rivalité, en découvrant sa nudité à côté de ta femme pendant sa vie.

Il est ici question de la polygamie, celle-ci était tolérée sous l’ancienne alliance, elle est à présent interdite (1 Timothée 3 :12 ; 1 Timothée 5 :9).

18.19  A partir d’ici, il n’est plus question d’inceste mais d’autres formes d’ immoralité sexuelle.

Tu ne t’approcheras point d’une femme pendant son impureté menstruelle, pour découvrir sa nudité.

Il est interdit d’avoir des relations sexuelles tandis qu’une femme a ses règles.

18.20

Tu n’auras point commerce avec la femme de ton prochain, pour te souiller avec elle.

Il est interdit de commettre l’adultère.

18.21

Tu ne livreras aucun de tes enfants pour le faire passer à Moloc, et tu ne profaneras point le nom de ton Dieu. Je suis l’Éternel.

Il est question ici de sacrifices humains. L’assassinat ou le meurtre est interdit.

L’avortement est un meurtre, il est interdit même si l’enfant est issu d’un viol, d’un inceste ou s’il est tout simplement non désiré.

18.22

Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

L’homosexualité et le lesbianisme sont interdits.

18.23

Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s’approchera point d’une bête, pour se prostituer à elle. C’est une confusion.

La zoophilie est interdite.

18.24

Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous.

18.25

Le pays en a été souillé; je punirai son iniquité, et le pays vomira ses habitants.

18.26

Vous observerez donc mes lois et mes ordonnances, et vous ne commettrez aucune de ces abominations, ni l’indigène, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous.

18.27

Car ce sont là toutes les abominations qu’ont commises les hommes du pays, qui y ont été avant vous; et le pays en a été souillé.

18.28

Prenez garde que le pays ne vous vomisse, si vous le souillez, comme il aura vomi les nations qui y étaient avant vous.

18.29

Car tous ceux qui commettront quelqu’une de ces abominations seront retranchés du milieu de leur peuple.

18.30

Vous observerez mes commandements, et vous ne pratiquerez aucun des usages abominables qui se pratiquaient avant vous, vous ne vous en souillerez pas. Je suis l’Éternel, votre Dieu.

Téléchargez le hors série spécial évangélisation

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

13 Réponses de cet article
  1. C.Q.F.D.merci voila qui remet les choses en place,a force de vivre entouré du péché on pourrai prendre le mal pour le bien ,merci pour ta parole Seigneur qui nous éclaire,elle est pure sainte et bonne.

    • D’accord mais tout dépend de ce que l’on entend par cousin cousine ou oncle et tante par alliance.

      la cousine de mon père qui n’est donc pas sa sœur et donc pas ma tante et encore moins la fille de ma tante pourrait avoir une relation avec moi ?

      Je trouve que l’article reste assez ambiguë sur certains points surtout que dans la bible il y a plusieurs cas d’inceste et cela entre frère et sœur.

      les consignes du Seigneur ne s’appliquent elles pas a tous ?

      Un croyant assez perdu.

    • Bonjour,

      Nous croyons que si le mariage est le résultat de la volonté parfaite de Dieu, on n’aura pas besoin d’entamer ce genre de réflexions car Dieu ne nous orientera jamais à épouser une personne de notre famille. Nous vous invitons à lire cet article sur la question: http://lesdokimos.wordpress.com/2011/12/23/le-mariage-fantasmes-realites-et-veritable-vocation/

      Nous n’allons pas rentrer dans le débat interminable pour essayer d’évaluer à quel degré il y a cousinage ou pas et donc possibilité d’union ou pas. Notre rôle est de présenter les Ecritures et nous recommandons à Jésus-Christ tout un chacun afin que par son Esprit-Saint il conduise dans la vérité et la sainteté tous ceux qui invoquent son nom.

  2. J’ai lu cet article qui me semble très clair, donc si j’ai bien compris a aucun moment un acte sexuel entre cousin et cousine signifie un inceste ?

    • Attention ! Relisez la fin de l’article, nous avons écrit : « S’il est interdit d’avoir des relations sexuelles avec nos oncles/tantes directs ou par alliance, il est forcément interdit d’avoir des relations sexuelles avec leurs enfants, c’est à dire nos cousins et cousines directs ou par alliance. »

  3. Bonjour frères et sœurs, je voudrais répondre à Frère kévin et aux Dokimos concernant l’enlevement, et leur dire que lorsque l ‘Église de Christ, donc l’Épouse de Jésus aura été enlevée de sur la terre, les chrétiens qui seront restés sur la terre pourront toujours se repentirent de leurs péchés, et alors oui ils seront sauvés. Mais ils n’auront pas étés enlevés avec Jésus à Sa rencontre dans les airs.
    Donc comme l’exprime frère Petit, il y a une différence entre être enlevé et être sauvé. C’est sûr que le chrétien qui veut être enlevé, doit se sanctifier, car rien d’impur ne peut entrer au ciel. Il peut malheureusement rater l’enlèvement. Si au moment ou Jésus revient un chrétien a délibérément poursuivi dans son péché, alors qu’il se savait parfaitement pécheur il ne sera pas enlevé.
    Merci et que le Saint Esprit nous dirige tous encore plus dans LA VERITE.
    Yvonne

    • Chers amis,

      A la question de savoir si les conditions pour être sauvé et enlevé sont les mêmes, nous confirmons, la réponse est oui.

      Il semblerait qu’il y ait une confusion ou un manque d’information sur le mot salut.
      Le mot salut vient de l’hébreu « yeshuw’ah » qui signifie littéralement « secours, délivrance, sauver, victoire, bonheur, salut ».

      En grec, on dit « sosterion » ou « sostera » et ce terme renvoie également au fait d’être sauvé, à la délivrance, à la sécurité.

      La Bible nous dit en 1 Thessaloniciens 1:10 que Jésus nous délivre de la colère à venir (voir aussi 1 Thessaloniciens 5:9). Donc Dieu nous délivre du péché et de ses conséquences, c’est à dire la mort (tourment éternel dans le lac de feu). Cette délivrance s’opérera soit au moment de la mort physique soit par l’enlèvement puisqu’il ne permettra pas à l’église de traverser la grande tribulation.

      L’enlèvement de l’église fait partie du plan du salut puisqu’il s’agit d’une délivrance. On ne peut donc pas dissocier l’enlèvement du salut.

      Pour bénéficier du salut de Dieu, nous savons ce que nous avons à faire: repentance, acceptation de Jésus comme Seigneur et Sauveur, persévérance dans la sanctification qui implique nécessairement l’obéissance et la mise en pratique de la Parole de Dieu.

      Pour ce qui est de la question du baptême d’eau, certes Jésus nous demande de réaliser cet acte symbolique pour témoigner de notre engagement de bonne conscience envers Dieu (1 Pierre 3:21), cependant le symbole ne sauve pas.

      Lorsque Jésus dit en Marc 16:16 « celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé », il fait allusion au baptême du Saint-Esprit qui nous greffe au corps du Christ et qui nous scelle pour notre rédemption (Ephésiens 4:30). En effet, si nous n’avons pas le Saint-Esprit, cela signifie que nous n’appartenons pas au Seigneur (Romains 8:9) et que nous ne sommes pas sauvés.

    • On peut ajouter à ça que même le bébé en Christ, même si il peut faire beaucoup d’erreur, si il craint réellement Dieu, c’est bon?

  4. L’art de tordre les Écritures, tel des mals affermis.

    Même si psychologiquement c’est rebutant, NULLE PART dans Lévitique 18 ou quoi que ce soit d’autre passage la Parole condamne le mariage entre cousin-cousine. Même si, selon ma chair, j’aurai bien aimé que ce soit le cas, c’est clairement «élever vos pensées au-dessus de ce qui est écrit». (1 Corinthiens 4v6 Darby).

    Vous dîtes ceci : «Ici le mot « parente » renvoie à une personne avec laquelle on est lié par le sang ou la chair.»

    Vous ignorez-donc que nous sommes TOUS sortis d’Adam (même Eve) ? Ayant fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang (Actes 17v26). Plus encore, nous sommes TOUS issus des 8 personnes qui étaient sur l’arche de Noé. Ainsi donc nous sommes TOUS de la même famille.

    Peut être direz-vous : oui mais ça parle de « proche parent ». Justement l’expression proche parent est explicité dans les versets plus bas. Et si donc nous extrapolons, jusqu’où appelons-nous proche parent ? Cousin au 4ème; au 20ème degré ? Millième degré ?

    Il est important de revenir à la Vérité, qui est Jésus-Christ. Il est important de scruter les Écritures avec le St Esprit, et de ne pas dire ce que l’Écriture ne dit pas.
    Repentez-vous de cet enseignement anti-scripturaire; ayez de l’humilité à reconnaitre la Vérité.

    Car j’ai eu vent que des divorces (qui n’en sont pas devant Dieu) furent provoqués, notamment à la Réunion, à cause de ces faux enseignements.

    • Bonjour,

      Pourquoi est-ce psychologiquement rebutant et auriez-vous aimé que ce soit interdit? N’est-ce pas parce que cela choque votre conscience? Quand est-ce que les chrétiens « bien affermis » comprendront que ce n’est pas parce qu’une chose n’est pas mentionnée dans la Bible que cela veut dire qu’elle est permise? En effet, déjà la conscience est là pour nous alerter, que dire alors pour ceux qui ont le Saint-Esprit qui est là pour nous conduire dans toute la vérité et nous convaincre de péché?Dieu nous a justement donné une conscience et l’Esprit Saint parce qu’il aurait été impossible de lister en un seul livre toutes les pratiques répréhensibles.
      La péophilie n’a jamais été mentionnée dans la Bible, peut-on émettre un doute sur le fait que ce soit interdit? Peut-on justifier les mariages entre adultes et enfants? Evidemment que non!

      Par ailleurs, le mariage est clairement interdit avec les oncles et tentes: « Tu ne découvriras point la nudité du frère de ton père, [et] ne t’approcheras point de sa femme ; elle est ta tante » (verset 14).

      Il semble logique que si on ne peut pas se marier avec les oncles et tentes, parce que ce sont nos proches parents, il en va de même pour leurs enfants qui sont nos cousins. Jusqu’à preuve du contraire, un cousin reste bien un proche parent.

      « Tu ne découvriras point la nudité d’une femme et de sa fille, et ne prendras point la fille de son fils, ni la fille de sa fille pour découvrir leur nudité, elles sont tes proches parentes ; c’est une énormité » (verset 17). En clair: pas la tente/ pas la cousine. Pas l’oncle/pas le cousin.

      Enfin, pour ce qui est du fameux pasteur de l’Iile de la Réunion, vous êtes mal informé et vous relayez une fausse information comme l’a fait Blogdei à l’époque. On s’est empressé de publier le playdoyer de cet homme mais personne n’a entendu la femme. Or la Bible nous dit que toute affaire doit être réglée sur la déclaration de 2 ou 3 témoins (Déutéronome 19:15; Matthieu 18:16; 1Timothée 5:19).

      « Le premier qui parle dans sa cause paraît juste; Vient sa partie adverse, et on l’examine » (Proverbes 18:17).

      Il se trouve que c’est la femme/cousine a quitté cet homme car de son propre aveu, elle n’a jamais pu vraiment considérer cet homme comme son époux. Cette conviction de péché s’est intensifiée quand elle a connu le Seigneur. Il n’y a donc pas eu de pression de la part de qui que ce soit. Que les gens pèchent ou décident de se sanctifier, ils posent des actes en leur âme et conscience, chacun agit selon sa conviction. Il se trouve que dans cette affaire, les deux parties avaient des convictions opposées.

      Pour ce qui nous concerne, ce débat est clos sur cette histoire.

      Si à vos yeux, les cousins ne sont pas des proches parents et bien mariez-vous, après tout cela vous concerne et c’est une histoire entre Dieu et vous.

  5. Bonjour, j’ai aimé vos interprétations, mais j’ai une préoccupation qui n’a pas été évoquée dans ce passage. Je voudrais donc un éclairci là dessus: je voudrais savoir si le fait que je me marie au grand frère du mari de ma grande soeur est une interdiction selon la bible et le Saint Esprit ? Merci et demeurez benis

    • Bonjour,

      Vous pouvez épouser le frère du mari de votre sœur puisqu’à priori vous n’avez pas de parents en commun d’un point de vue génétique.
      Par contre si le mari de votre sœur est aussi son cousin, par définition son frère est aussi votre cousin, donc vous ne pouvez pas l’épouser.

Laisser une réponse