logo
Home Enseignements La perception de la dot est-elle une pratique chrétienne ?

C’est un sujet très délicat que nous allons aborder. En effet, au même titre que la dîme, de nombreux chrétiens, pourtant nés d’en haut, affirment avec conviction, versets à l’appui, que la dot est applicable.

Nous allons voir ensemble toutes les fois où la Bible fait mention de la dot pour répondre à cette problématique : La dot est-elle une pratique chrétienne ?

Pour une meilleure compréhension des Ecritures, nous devons noter que le mot hébreu mohar (strong n° 4119) signifie : Prix d’achat d’une épouse, argent de noces.

Donc selon la Bible, la dot est avant tout un prix d’achat d’une épouse ou l’argent de noces.

L’HOMME QUITTERA SON PÈRE ET SA MÈRE… SANS PAYER DE DOT

Lorsque nous retournons dans les premiers versets de la Bible, dans Genèse 2:24 (BJC), nous lisons ceci :

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

Notons que dans cette recommandation Yahweh, notre Dieu, ne parle pas de dot pour unir un homme et une femme. Voyons donc à quel moment la Bible en parle.

La dot de Pharaon à sa fille

1 Rois 9:16 (BJC) :

« Pharaon, roi d’Egypte, était venu s’emparer de Guézer et l’avait incendiée, il avait tué les Cananéens qui habitaient dans la ville. Puis il la donna pour dot à sa fille, femme de Salomon. »

C’est pharaon qui a donné une dot à sa fille. D’autres versions (ex: Darby) traduisent par présent (cadeau de noce).

Précisions que pharaon n’adorait pas le Dieu d’Israël. Ce n’est donc pas un modèle pour les chrétiens.

Le roi Saül ne désirait pas de dot

1 Samuel 18:22-27 (BJC) :

« 22 Et Saül ordonna à ses serviteurs de parler à David en secret, et de lui dire : Voici, le roi prend plaisir en toi, et tous ses serviteurs t’aiment ; sois donc maintenant le gendre du roi. 23 Les serviteurs de Saül répétèrent toutes ces paroles à David, et David répondit : Pensez-vous qu’il soit facile de devenir le gendre du roi, moi qui suis un homme pauvre, et peu important ? 24 Et les serviteurs de Saül le lui rapportèrent, et lui dirent : David a tenu tel discours. 25 Saül dit : Vous parlerez ainsi à David : LE ROI NE DÉSIRE PAS DE DOT, mais cent prépuces de Philistins, afin d’être vengé de ses ennemis. Or Saül avait pour but de faire tomber David aux mains des Philistins. 26 Les serviteurs de Saül rapportèrent tous ces discours à David, à qui il plut de devenir le gendre du roi. Le temps n’était pas encore écoulé, 27 que David se leva, et s’en alla, lui et ses gens, et tua deux cents hommes parmi les Philistins ; il apporta leurs prépuces, et on les livra au complet au roi, afin qu’il devienne le gendre du roi. Alors Saül lui donna pour femme Mical, sa fille. »

Saül ne demande pas de dot à David pour Mical, sa fille, mais des prépuces afin de lui tendre un piège.

La dot des vierges

Exode 22:16-17 (BJC) :

« 16 Si un homme séduit une vierge qui n’est pas fiancée et couche avec elle, il paiera sa dot, il paiera sa dot et la prendra pour femme. 17 Mais si le père de la fille refuse, s’il refuse de la lui donner, il lui paiera en argent la valeur de LA DOT DES VIERGES. »

Deutéronome 22:28-29 (BJC)

« 28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée , lui fait violence et couche avec elle, et qu’ils soient découverts, 29 l’homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d’argent ; et il la prendra pour femme, parce qu’il l’a humiliée, et il ne pourra point la répudier, tant qu’il vivra. »

La dot des vierges était une sanction financière infligée à un homme qui viole une fille vierge ou qui couche avec elle sans l’avoir au préalable épousée. Cette pratique n’était donc pas le préalable d’un mariage mais la conséquence d’un viol. Cette somme était due au père dont la jeune fille avait été déshonorée. Le montant était de 50 sicles d’argent qui correspond à 1 mine soit environ 0,9kg.

Le déshonneur de Dina : « Exigez de moi une forte dot »

Genèse 34:11-17 (BJC) :

« 11 Sichem dit aussi au père et aux frères de la fille : Que je trouve grâce à vos yeux, et je donnerai tout ce que vous me direz. 12 EXIGEZ DE MOI UNE FORTE DOT, et beaucoup de présents que vous voudrez, et je les donnerai comme vous me direz ; et donnez-moi la jeune fille pour femme. 13 Alors les fils de Jacob répondirent avec ruse à Sichem et à Hamor, son père ; ils parlèrent ainsi parce que Sichem avait déshonoré Dina, leur sœur. 14 Ils leur dirent : C’est une chose que nous ne pouvons pas faire, que de donner notre sœur à un homme incirconcis, car ce serait un opprobre pour nous. 15 Mais nous ne consentirons à ce que vous demandez que si vous deveniez semblables à nous en circoncisant tous les mâles qui sont parmi vous. 16 Alors nous vous donnerons nos filles, et nous prendrons vos filles pour nous, et nous habiterons avec vous, et nous ne serons qu’un seul peuple. 17 Mais si vous ne voulez pas nous écouter et vous circoncire, nous prendrons notre fille et nous nous en irons. »

Dina, la fille de Léa et Jacob, avait été violée par Sichem. Ce dernier désirait Dina pour femme et souhaitait donner une dot à ses frères car leur sœur vierge avait été déshonorée (violée).

Finalement, aucune dot ne fut versée car deux des fils de Jacob, Simon et Lévi, frères de Dina, tuèrent tous les mâles de la ville et tous les fils de Jacob pillèrent cette ville. Sichem et son père Hamor moururent à cette occasion.

Notons que la proposition de la dot est venue de Sichem et non de Jacob et de ses fils.

Les riches présents donnés à Rebecca

En Genèse 24, nous apprenons que Abraham, étant avancé en âge, avait envoyé le plus ancien de ses serviteurs rechercher une femme pour son fils Isaac, dans sa patrie et vers ses parents. Le serviteur partit donc et s’en alla en Mésopotamie, dans la ville de Nachor. C’est dans cette contrée,  près d’une source d’eau, qu’il rencontra Rebecca, celle qui deviendra par la suite, la femme d’Isaac. Après que le serviteur eut dialogué avec Laban (frère de Rebecca) et Bethuel (père de Rebecca), ces derniers acceptèrent de laisser partir Rebecca avec le serviteur.

Voilà ci-après la réaction du serviteur :

Genèse 24:53 (BJC) :

« Et le serviteur sortit des objets d’argent et d’or, et des vêtements, et les donna à Rebecca. Il donna aussi DE RICHES PRÉSENTS à son frère et à sa mère. »

Le serviteur offrit des cadeaux et non une dot !

Jacob, Léa et Rachel

On apprend en Genèse 29 que Jacob était auprès de son oncle Laban. Il voulait épouser Rachel (la cadette). Il proposa à son oncle de le servir sept ans pour Rachel. Au bout des sept années, pendant la nuit de noces, Laban trompa Jacob en envoyant auprès de lui Léa, sa fille aînée. Jacob dût donc travailler sept années supplémentaires pour avoir enfin Rachel pour femme.

Après, vingt années de service auprès de son oncle, Jacob décida de prendre ses deux femmes, ses biens et ses enfants et retourner dans sa patrie.

Voici le point de vue des femmes de Jacob au sujet du comportement de leur père :

Genèse 31:14-16 (BJC) :

« 14 Alors Rachel et Léa lui répondirent, et dirent: Avons-nous encore quelque portion et quelque héritage dans la maison de notre père? 15 Ne nous a-t-il pas traitées comme des étrangères? car il nous a vendues, et même il a entièrement mangé notre argent. 16 Car toutes les richesses que Dieu a ôtées à notre père, nous appartenaient, et à nos enfants. Maintenant donc fais tout ce que Dieu t’a dit. »

Si nous considérons que Jacob a donné une dot à Laban pour Rachel et Léa, il faut donc considérer la dot comme une vente de sa fille.

En effet, selon les propos de ses filles, Laban a :

  • vendu ses filles
  • mangé l’argent de ses filles
  • considéré ses filles comme des femmes étrangères, c’est à dire des prostituées.

A la lumière des passages étudiés, nous nous rendons compte que la pratique de la dot ne trouve aucune justification dans la Bible. Tous ceux qui prétendent le contraire prêchent des fausses doctrines.

Rien ne dit clairement qu’il faut donner une dot pour valider l’union entre deux personnes. Nous pouvons cependant donner librement, c’est-à-dire sans contrainte, des présents afin d’honorer la famille de la future marié

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous a rachetés à un très grand prix, ne devenons donc pas les esclaves des hommes (1 Corinthiens 7:23).

 

Rodrigue N.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

9 Réponses de cet article
  1. La dot est une coutume qui a pour objectif de montrer l’attachement et le respect d’un fiance a la famille de sa fiancee. C’est une tradition qui honore les parents de la jeune fille et une occasion pour les deux familles de faire alliance. Je crois en tant que chretiens que cela n’est pas une pratique a bannir , au contraire , nous devons avoir le discernement et aussi , un homme qui prend une femme devrait l’honorer convenablement et ne pas etre un scandale aux yeux de sa belle famille. Heb12:14. Recherchons la paix…

    • Bonsoir,

      Et pourquoi ne pas honorer aussi les parents du mari qui se sont donné tout autant de mal que ceux de le femme pour élever leurs enfants?

      Quoiqu’il en soit ce n’est pas une pratique biblique, elle n’est pas obligatoire, les chrétiens n’ont donc pas à s’y plier, surtout au vu de nombreux abus qu’on commet en son nom.

    •  »Et pourquoi ne pas honorer aussi les parents du mari qui se sont donné tout autant de mal que ceux de le femme pour élever leurs enfants? »
      C’est une coutume, dans certains cas, c’est la famille de la femme qui donne , je suis d’accord , c’est possible et cela se fait .
       »Quoiqu’il en soit ce n’est pas une pratique biblique, elle n’est pas obligatoire, les chrétiens n’ont donc pas à s’y plier, surtout au vu de nombreux abus qu’on commet en son nom. »
      La , je ne suis pas d’accord, soyons humbles et respectueux… On prend une epouse/epoux en scandalisant ses parents? Ou bien on prend une femme de force???? Oui , la bible ne nous dit pas non plus de saluer les gens avec la main gauche…! Pour cela on le respecte … Ce qu’un homme aura seme , il le recoltera certainement. Je n’ai jamais vu un couple irrespectueux envers les parents s’en tirer avec des bons fruits dans leur foyer. Honore ton pere et ta mere… ca c’est biblique!
      Un mariage je crois , est une alliance qui va au dela de deux individus… c’est deux familles qui s’unissent et se respectent mutuellement.Oui, il y a des abus dus a la pauvrete , certaines familles vendent carrement leurs filles surtout. Mais il y a toujours un moyen dans la priere , la mediation pour ramener la famille a la raison et faire un mariage coutumier raisonnable.L’amour est patient .

  2. Commentaire :Merci! Ne confondons pas dot et mariage coutumier. La dot et le mariage coutumier ne sont pas logés à la même enseigne. Selon la bible, la dot est comme une indemnité de réparation. C’est par abus de langage, que les hommes ont appelé le mariage coutumier, la dot. Sinon, le mariage coutumier n’est pas une indemnité de réparation. Malheureusement,la dot existe encore dans nos sociétés africaines. Et c’est cela qu’il faut pas faire. Toutefois, le mariage coutumier obéit à des règles et principes coutumiers.

  3. Merci pour cet article tout à fait biblique , il est clair que pour un francophone ,payer la dot est une chose malsaine , on est vraiment mal à l’aise.Maintenant ,faire des cadeaux est une bonne chose mais la encore on peut avoir l’impression de payer la dot de façon détournée.C’est comme les anniversaires ou noel ,les petits-enfants savent que je ne participe pas à ces coutumes mais que par amour pour eux et afin qu’ils ne se sentent pas rejetés je fait un cadeau en dehors des anniversaires ou de noel,quelques par ça me gène car je considère que c’est une façon détournée de participer Soyez encouragés

  4. Commentaire : Salut a tous!
    moi ce hussein je suis contre la perception de la dot,en europe les gens se marie sans doter ou predoter,je qualifie ca de pratique sataniste on dirait que tu vend ta fille au lieu de la faire mariee.Coutume coutume satan fait ca se pour nous derouter des vraies actes chretienne

  5. La dot est apparentée à du proxénétisme.
    Dieu nous donne nos enfants gratuitement.
    Alors pourquoi demander une dot ?
    Demander la dot équivaut à vendre vos enfants.
    Jésus a dit: » Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ».
    Ceux qui réclament la dot sont anti-bibliques et antichrists.

  6. le mariage se fait devant les autorités compétentes: à la mairie.
    Le mariage coutumier n’est pas biblique.
    La dot n’est pas biblique.
    Arretons avec les traditions des hommes et attachons-nous à la saine doctrine.

Laisser une réponse