Les Dokimos



Doit-on souffrir en Mashiah ?

souffrance du chrétien.jpg

La plupart des gens pensent que la vie chrétienne est une vie tranquille et sans souffrances, ce qui les laisse dans l'incompréhension lorsque la souffrance est bien présente. En effet, si nous ne savons pas que nous devons souffrir nous allons tomber de haut, c'est pourquoi la Parole d’ Elohîm nous enseigne que la simple pensée de devoir souffrir pour le Nom de Yehoshoua est une arme que nous devons détenir.

"Mashiah ayant donc souffert pour nous dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair a été libéré du péché, afin de vivre, non plus selon les désirs des humains, mais selon la volonté d'Elohîm, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. Car c'est assez pour nous d'avoir accompli dans le temps passé la volonté des nations, en marchant dans les luxures sans bride, les convoitises, les ivrogneries, les orgies, les beuveries et les idolâtries criminelles. À ce propos, ils sont choqués que vous ne vous précipitiez pas avec eux dans le même débordement de libertinage, et ils vous calomnient. 5 Eux qui rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts. "1 Pierre 4:1-5.

Le but de cette souffrance est de nous rendre totalement purs afin de vivre selon la volonté d’Elohîm, de devenir des vases d'honneurs sanctifiés, utiles au Seigneur et préparés pour toute bonne oeuvre. Tous ceux qui veulent être sauvés doivent obligatoirement passer par le baptême de feu, un baptême de souffrance.

"Et Yéhoshoua répondit et dit : Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que moi, je suis sur le point de boire ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé ? Ils lui disent : Nous le pouvons. Et il leur dit : En effet, vous boirez ma coupe et vous serez baptisés du baptême dont je serai baptisé. Mais pour ce qui est d'être assis à ma droite ou à ma gauche, il ne m'appartient de le donner qu'à ceux pour qui cela a été préparé par mon Père." Matthieu 20 :22-23.

Nous devons donc passer par ce baptême de feu et nous devons savoir où nous allons afin d'être armés de la pensée de souffrir pour le Nom de Yehoshoua. Ce qui est important à comprendre c'est que dès l'instant où nous sommes véritablement convertis du cœur au Mashiah nous entrons dans ses souffrances. Parfois elles peuvent paraître comme des souffrances qui n'ont rien à voir avec Mashiah mais croyez-moi lorsque vous marchez avec Mashiah véritablement toutes vos souffrances seront pour son Nom, même si votre souffrance est due à votre péché. Vous souffrez pour le Nom de Yehoshoua à cause de votre foi et de votre engagement envers Elohîm ; vous souffrez de vos péchés pendant que les gens du monde se complaisent dans les leurs.

Elohîm nous apprend dans sa Parole qu'il nous aime et qu'il châtie celui qu'il aime afin de l'amener à la repentance. Il nous faut savoir que plus nous grandissons en Mashiah, plus Elohîm sera exigent envers nous, ce qui signifie qu'il nous châtiera pour des choses pour lesquelles il ne nous aurait pas châtié avant. Et il sera prêt à tirer vengeance de toute désobéissance lorsque notre obéissance sera complète (2 Corinthiens 10 :6).

La vie en Mashiah ce n'est donc pas une vie tranquille où chacun après avoir reçu une délivrance continue de vivre à la manière des gens de ce monde, mais c'est une marche à contre sens. Nous devons non-seulement aller contre le monde mais aussi contre nous-mêmes, contre notre ego, contre la volonté de notre chair, contre nos propres désirs, et ce n'est pas de tout repos… Mais la souffrance est utile pour que nous puissions nous remettre en question et nous tourner vers Elohîm afin d'être sauvés.

"Or comme Moshé éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils d'humain, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle." Jean 3 :14-15.

"Et YHWH dit à Moshé : Fais-toi un serpent brûlant et mets-le sur une perche. Et il arrivera que quiconque sera mordu, et le regardera, vivra ! 9 Moshé fit un serpent en cuivre et le mit sur une perche. Et il arrivait que, lorsqu’un serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent en cuivre et il vivait. " Nombres 21 :8-9.

Elohîm nous frappe afin que nous tournions les regards vers lui et qu'il puisse nous sauver. Il ne veut pas que nous restions endormis dans ce monde pour périr dans les souffrances éternelles, alors il attire notre attention en nous frappant. La souffrance en Mashiah, quelle que soit sa raison, a toujours une utilité, comme celle de nous purifier où de nous châtier pour attirer notre attention... Nous avons besoin de souffrir pour ne pas nous complaire dans ce monde, dans cette vie sur terre. C'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le Royaume de Elohîm, et il faut que nous soyons armés de cette pensée afin de pouvoir nous réjouir dans la souffrance et garder la paix de Mashiah en nous.

Notre souffrance en tant que chrétien est due à plusieurs choses ; l'une de ces choses est le fait de vouloir plaire à Elohîm. En effet, celui qui veut faire la volonté d’Elohîm trouvera beaucoup d'épreuves sur sa route étant donné que satan a réclamé les croyants en Mashiah pour les cribler.

"Mais le Seigneur dit : Shim’ôn, Shim’ôn, voici, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le blé. Mais moi, j'ai prié pour toi, afin que la foi ne vienne pas à te manquer. Toi donc, quand tu seras converti, rends tes frères stables. " Luc 22:31-32.

Le mot cribler signifie : "secouer dans un tamis". Cette image représente le fait d'être agité intérieurement. Selon la signification de ce mot, le criblage a pour but de renverser la foi de celui qui le subit.

Ce qui nous ramène à l'agonie du Seigneur avant la croix.

"Et s'étant éloigné d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, et s'étant mis à genoux, il priait, en disant : Père, si tu voulais éloigner cette coupe loin de moi ! Toutefois, que ma volonté ne soit pas faite, mais la tienne. Et un ange venu du ciel lui apparut, le fortifiant. Et étant en agonie, il priait plus attentivement, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang qui tombaient à terre." Luc 22:41-44.

Le mot agonie signifie : "lutte pour la victoire" ou encore "émotions et sévères luttes mentales, angoisse, agonie".

Nous voyons que la souffrance du chrétien est surtout une souffrance intérieure, une lutte pour la victoire dans l'angoisse.

La souffrance en Mashiah n'a finalement qu'un seul but, après nous avoir amené à la repentance, c'est de nous rendre obéissants en toutes choses.

"'est lui qui, pendant les jours de sa chair, a offert avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. Bien qu'étant Fils, il a pourtant appris l'obéissance par les choses qu'il a souffertes. Et ayant été rendu parfait, il est devenu l'auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent" Hébreux 5:7-9.

Yehoshoua qui, en tant qu'homme, est l'Exemple parfait que nous devons suivre a lui-même appris l'obéissance par la souffrance, lui qui pourtant était sans péché. Elohîm ne nous frappe pas forcément parce que nous faisons le mal, mais aussi pour que nous apprenions à discerner sa voix. Lorsque Elohîm nous parle pour nous donner son ordonnance, sa volonté, si nous ne savons pas discerner sa voix, Elohîm risque de nous faire passer par la souffrance pour que nous puissions nous remettre en question et examiner la situation, afin que nous finissions par comprendre où nous avons fait des erreurs. En comprenant cela nous comprendrons là où nous n'avons pas discerné la voix de Elohîm, afin que la fois suivante nous puissions la discerner et lui obéir.

Le but de notre sanctification est de nous mener à l'obéissance.

"... élus de la diaspora du Pont1, de la Galatie, de la Cappadoce, de l'Asie et de la Bithynie, selon la prescience d'Elohîm le Père, par la sanctification de l'Esprit pour l’obéissance et l'aspersion du sang de Yéhoshoua Mashiah, à vous, grâce et shalôm, multipliés ! "1 Pierre 1:1-2.

Le monde ne peut pas comprendre la souffrance du véritable chrétien, elle dépasse de loin tout ce que les gens peuvent croire au point où la Parole de Elohîm nous dit que si nous n'avions d'espérance que dans cette vie seulement nous serions les plus misérables de TOUS les humains.

"Si nous n'avons espéré en Mashiah que pour cette vie seulement, nous sommes les plus misérables de tous les humains." 1 Corinthiens 15 :19.

La Bible nous enseigne que les souffrances des temps présents ne sont pas comparables à la gloire avenir, ce qui prouve que notre combat n'est pas pour cette vie mais pour notre éternité.

"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers d'Elohîm en effet et cohéritiers du Mashiah, si nous souffrons avec lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec lui. Car j'estime que les souffrances du temps présent ne sont pas dignes d'être comparées à la gloire à venir qui doit être révélée pour nous." Romains 8 :17-18.

C'est ce qui nous permet de nous réjouir… Le fait de souffrir est une grâce pour nous qui sommes chrétiens, tout simplement parce-que le but de cette souffrance est de nous rendre obéissants et l'obéissance nous garantit le salut éternel. La souffrance n'est pas une preuve que Elohîm nous abandonne, bien au contraire, elle est une preuve certaine que Elohîm veut notre salut. Le but est de nous rendre parfaits comme le dit aussi Jacques.

"Mes frères, estimez comme une entière joie quand vous rencontrez diverses tentations, sachant que la preuve de votre foi produit la persévérance. Mais il faut que la persévérance accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, en sorte qu'il ne vous manque rien." Jacques 1 :2-4.

Afin que nous soyons sauvés comme le dit aussi Pierre…

"En cela vous exultez, même si maintenant, puisqu’il le faut, vous êtes pour un peu de temps affligés par diverses épreuves, afin que la preuve de votre foi, beaucoup plus précieuse que l'or qui périt, mais qu'on éprouve au moyen du feu, soit trouvée un sujet de louange, d'honneur et de gloire, lors de la révélation de Yéhoshoua Mashiah. Lequel vous aimez sans l'avoir vu ; en qui, sans le voir maintenant, mais croyant, vous exultez d'une joie inexprimable et glorieuse, obtenant le salut de vos âmes qui est le but de votre foi." 1 Pierre 1:6-9.

C'est donc par le feu de l'épreuve que nous sommes rendus dignes du Royaume de Elohîm. Regardons pleinement au Seigneur et à ses serviteurs qui ont écrit les écrits qui se trouvent dans la Bible afin de comprendre ce qui nous attend et ce que nous devons faire.

Ne croyez pas que la vie chrétienne est une vie aisée, parce-que si vous croyez cela vous ne pourrez jamais supporter les épreuves qui viendront sur votre chemin. Vous penserez que Elohîm vous a abandonné et l'ennemi vous apportera le doute. Paul qui a aussi beaucoup souffert en participant aux souffrances de Mashiah nous dit qu'il se glorifie dans la souffrance afin que Mashiah habite en lui.

"Et de peur que je ne m'élève à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me frapper, afin que je ne m'élève pas. À ce sujet, trois fois j'ai prié le Seigneur afin qu’il s’éloigne de moi. Et il m'a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes faiblesses, afin que la puissance du Mashiah fixe sa tente sur moi. À cause de cela je prends plaisir dans les faiblesses, dans les injures, dans les difficultés, dans les persécutions, et dans les affreuses calamités pour Mashiah, car quand je suis faible, c'est alors que je suis fort." 2 Corinthiens 12: 7-10.

Elohîm frappe ses enfants pour les garder dans l'humilité, dans sa volonté avec le but de nous rendre obéissants comme je me plais à le répéter.

"Et vous avez oublié l'exhortation qui s'adresse à vous comme à des fils : Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur et ne perds pas courage, lorsqu'il te reprend. Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, et il châtie avec un fouet tout fils qu'il reconnaît. Si vous supportez le châtiment, Elohîm se comporte envers vous comme envers des fils. Car quel est le fils que le père ne châtie pas ? Mais si vous êtes sans châtiment auquel tous participent, vous êtes donc des enfants bâtards et non des fils !" Hébreux 12 :5-8.

"Car si nous nous discernions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32 Mais quand nous sommes jugés par le Seigneur, nous sommes châtiés, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde." 1 Corinthiens 11 :31-32.

Nous avons parlé de la souffrance due au châtiment afin d'attirer notre attention vers Elohîm ; de la souffrance pour notre perfectionnement, notre sanctification, de ce baptême de feu, de cette lutte intérieure que nous devons affronter, mais la souffrance du chrétien ne s'arrête pas là. Comme le dit Yehoshoua nous sommes haïs à cause de son Nom, nous devons donc supporter l'apostasie de cette génération perverse et corrompue, affronter le système antiMashiah de ce monde, affronter l'incrédulité de nos proches, le rejet, la persécution extérieure… Il faut le savoir pour mieux y faire face.

"Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartient. Mais parce que vous n'êtes pas du monde et que je vous ai choisis hors du monde, à cause de cela le monde vous hait. Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : L'esclave n'est pas plus grand que son seigneur. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon Nom, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé." Jean 15 :18-21.

"Et vous serez haïs de tous, à cause de mon Nom, mais celui qui supportera bravement et calmement les mauvais traitements jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé. Mais quand ils vous persécuteront dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis, en effet, vous n'en aurez jamais fini avec les villes d'Israël, que le Fils d'humain sera venu." Matthieu 10 :22-23.

Les chrétiens sont destinés aux souffrances ici-bas.

"Et nous avons envoyé Timotheos, notre frère, serviteur d'Elohîm, et notre compagnon d'œuvre dans l'Évangile du Mashiah, pour vous affermir et vous exhorter au sujet de votre foi, afin que personne ne soit troublé dans ces tribulations, puisque vous savez vous-mêmes que nous sommes destinés à cela. Car aussi, lorsque nous étions avec vous, nous vous prédisions que nous avons à subir des oppressions, comme cela est aussi arrivé, et vous le savez. C'est pour cela que, moi aussi, n'y tenant plus, j'ai envoyé pour connaître votre foi, de peur que le Tentateur ne vous ait tentés et que notre travail ne soit devenu inutile." 1 Thessaloniciens 3 :2-5.

Le feu de l'épreuve nous donne parfois l’impression de vivre quelque chose d'extraordinaire alors que ce n’est pas le cas.

"Bien-aimés, ne soyez pas choqués qu'il y ait au milieu de vous le feu pour votre tentation, comme s'il vous arrivait quelque chose de nouveau. Mais réjouissez-vous de ce que vous participez aux souffrances du Mashiah, afin que lors de la révélation de sa gloire, vous vous réjouissiez et exultiez. Si vous êtes insultés pour le Nom du Mashiah, vous êtes bénis, parce que l'Esprit de gloire et d'Elohîm repose sur vous. Il est en effet blasphémé par eux, mais il est glorifié par vous. En effet, qu'aucun de vous ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur ou comme se mêlant des affaires d'autrui, mais si c'est comme chrétien, qu'il n'en ait pas honte, mais qu'il glorifie Elohîm avec cette part. Parce que c'est le temps où le jugement commence par la maison d'Elohîm. Mais si c'est d'abord par nous, quelle sera la fin de ceux qui sont rebelles à l'Évangile d'Elohîm ? Et si le juste est sauvé avec difficulté, celui qui est impie et pécheur, où apparaîtra-t-il ? C'est pourquoi aussi, que ceux qui souffrent selon la volonté d'Elohîm, lui remettent leurs âmes, comme au Créateur fidèle, en faisant le bien." 1 Pierre 4:12-19.

Il n'y a rien de nouveau, les enfants de Elohîm ont toujours été persécutés.

"Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait pour parler de Guid'ôn, et de Barak, et de Shimshôn, et de Yiphtah, et de David, et de Shemouél, et des prophètes, qui, par le moyen de la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent les gueules des lions, éteignirent la force du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, furent fortifiés à partir de la faiblesse, devinrent forts dans la bataille et mirent en fuite des armées étrangères. Des femmes recouvrèrent leurs morts par le moyen de la résurrection. Mais d'autres furent torturés, n'acceptant pas la rédemption afin d'obtenir une meilleure résurrection. Mais d'autres ont reçu leur épreuve par des moqueries et des fouets, et même par des liens et de la prison. Ils furent lapidés, sciés, mis à l’épreuve. Ils moururent par meurtre de l’épée. Ils étaient vagabonds, vêtus de peaux de brebis, de peaux de chèvres, ils étaient dans le besoin, oppressés, maltraités, eux dont le monde n'était pas digne, égarés dans les régions inhabitées et dans les montagnes, et dans les cavernes et dans les trous de la Terre. Et tous ceux-là, bien qu’ayant reçu un bon témoignage à cause de leur foi, n'ont pourtant pas obtenu la promesse. Elohîm ayant pourvu quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne soient pas rendus parfaits sans nous." Hébreux 11 :32-40.

Nous avons aujourd'hui un choix à faire entre souffrir afin de gagner la délivrance éternelle ou bien souffrir éternellement après ce court passage sur terre.

"Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l'excellence de cette puissance soit d'Elohîm et non de nous. Nous sommes oppressés en tout, mais non réduits entièrement à l'étroit ; nous sommes perplexes, mais non dans le désespoir. Persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus. Nous portons toujours partout dans notre corps la mort du Seigneur Yéhoshoua, afin que la vie de Yéhoshoua soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort pour l'amour de Yéhoshoua, afin que la vie de Yéhoshoua soit aussi manifestée dans notre chair mortelle ; de sorte que la mort opère en effet en nous, mais la vie en vous. Mais ayant le même esprit de foi, selon ce qui est écrit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé ! Nous aussi nous croyons, c'est pourquoi nous parlons, sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Yéhoshoua nous ressuscitera aussi par le moyen de Yéhoshoua, et nous présentera avec vous. Car toutes choses sont à cause de vous, afin que la grâce, étant multipliée, abonde à la gloire d'Elohîm par le moyen de l'action de grâce d'un grand nombre. C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et même si notre homme extérieur se détruit, l’intérieur, cependant, se renouvelle de jour en jour. Car notre légère tribulation d’un moment produit pour nous, d'excellence en excellence, un poids de gloire éternelle, puisque nous regardons, non aux choses qui se voient, mais à celles qui ne se voient pas, car les choses qui se voient sont pour un temps, mais celles qui ne se voient pas sont éternelles." 2 Corinthiens 4 :7-18.

"Souviens-toi que Yéhoshoua Mashiah, qui est de la semence de David, est ressuscité des morts, selon mon Évangile, pour lequel je souffre jusqu'à être dans les liens comme un malfaiteur. Mais la parole d'Elohîm n'est pas liée. C'est à cause de cela que je supporte toutes choses à cause des élus, afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est en Yéhoshoua Mashiah, avec la gloire éternelle. Cette parole est sûre : en effet, si nous mourons avec lui, nous vivrons aussi avec lui. Si nous supportons bravement et calmement les mauvais traitements, nous régnerons aussi avec lui. Si nous le renions, il nous reniera aussi."2 Timothée 2 :8-12.

Elohîm délivre toujours de l'épreuve ceux qui gardent la foi dans la souffrance et qui lui obéissent.

"YHWH est près de ceux qui ont le cœur déchiré par la douleur, et il délivre ceux qui ont l'esprit abattu. Le juste passe par beaucoup de souffrances, mais YHWH le délivre de toutes. Il garde tous ses os, pas un d’eux n’est brisé. Le mal tue le méchant, et ceux qui haïssent le juste sont détruits. YHWH rachète l'âme de ses serviteurs, aucun de ceux qui se confient en lui ne sera détruit." Psaumes 34 :19-23.

Ludovic.

4 commentaires
4 commentaires

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

4 commentaires

  • June   
    4 Juillet 2021 12:56

    Merci Seigneur pour cette exhortation qui nous ramène à L’Évangile, à la vérité! Je me repens de ne pas avoir accepté la souffrance et d’avoir douté par moment que cela venait du Seigneur! Que LE NOM DE YEHOSHOUA SOIT BÉNI!!!

    Répondre
  • Seb   
    26 Juillet 2021 17:23

    Toujours plus loin dans le mal : https://www.leparisien.fr/societe/leglise-protestante-celebre-le-premier-mariage-de-pasteures-lesbiennes-a-montpellier-26-07-2021-XKXUR2DOPBB7FOBHXQJMMGWFNU.php#xtor=AD-1481423553

    Répondre
  • Seb   
    30 Juillet 2021 16:13

    Dans Malachie (Miykayah) au chap 3 v 2, YHWH reprend les conducteurs du peuple en disant : " Vous haïssez ce qui est bon et vous aimez ce qui est mauvais. Vous leur arrachez la peau et la chair de dessus les os". C'est aussi une prophétie qui concerne la crucifixion du Seigneur : on lui a donné des coups de fouets aux bouts métalliques qui ont littéralement arraché sa peau et sa chair.

    Répondre
  • Seb   
    22 Août 2021 14:34

    Ma mère a souffert pendant des années du dos. Parfois, la douleur était si intense qu'elle pleurait. Cela me faisait mal de la voir comme ça. Mais depuis hier, elle a senti une libération et a compris qu'il s'agissait de sa guérison. Ce matin, je l'ai accompagnée comme d'habitude pour faire des courses. Avant, elle s'arrêtait au moins deux fois sur le trajet mais depuis, elle peut marcher sans s'arrêter. Je précise que nous ne faisons pas partie d'une église locale : nous n'avons pas écouté ceux qui nous disaient que rester sans la communion fraternelle était dangereux. La communion fraternelle est biblique mais on ne peut pas s'associer avec des personnes qui sont charnelles. Merci Yéhoshoua !!!

    Répondre