Les Dokimos



Songe-témoignage: L'énigme du Père

diamants_mains_2.jpg

Je me souviens ce soir-là, j’étais couché sur mon lit, je ressentais une joie profonde et une paix inexplicable. Cependant, j’avais dans le cœur comme un sentiment de tristesse qui s’entremêlait à la joie. Je réfléchissais à tout ce qui m’est arrivé dans ma marche chrétienne des années en arrière, et ce que je vis maintenant comme épreuves me bénissant. Comment j’ai été désobéissant à certains moments et déshonorant mon Seigneur. Comment étant digne de mort mais que Dieu m’a conservé encore la vie ? Comment n’ai-je pas pu saisir auparavant certaines vérités que je reçois aujourd’hui par son Esprit ? Pourquoi avoir passé par tout ce temps d’humiliation ? Alors que je me sentais vraiment indigne, non pas pour des péchés, mais pour la faveur de mon Dieu me bénissant aujourd’hui, je me disais : pourquoi fallait-il passer par ceci ou cela ? Puis, j’ai dit : « Père ! Que ton nom soit béni pour toute l’éternité, pour ce qui m’est arrivé et ce qui m’arrivera encore, que seul toi en tire de la gloire. Tout ce que je sais, tu es mon berger, et tu es le bon berger. Tu ne peux que conduire tes brebis dans de verts pâturages. Que ta volonté soit faite dans ma vie ! » Et je me suis endormi.

Dans la nuit, à minuit 30 minutes, je me réveillai, époustouflé, après avoir fait un songe qui semblait être une énigme. Mon Père céleste venait de me parler à travers un langage spirituel que voici:

« Un homme, faisait creuser un puits par son fils et son serviteur. J’étais le fils et l’autre serviteur était mon frère. Le père était là, avec nous dans cette profondeur. À une profondeur considérable, nous avons trouvé beaucoup de pierres précieuses. Pendant que je les ramassais pour les entasser dans un coin, je ne voyais plus mon autre frère. J’ai demandé au père ou était mon frère, mais il m’a répondu qu’il l’a tué. Déçu, confus et triste, je me demandais quel est ce père qui pouvait tuer son fils qui vient de faire un travail pour lui. J’ai commencé à le craindre… Comprenant mon inquiétude, le père me dit que ce n’était pas un vrai frère et qu’il n’était qu’un esclave. Toutefois, je me demandais toujours pourquoi l’avoir tué, même s’il était esclave et qu’il travaillait pour lui. Et puis, pourquoi était-il esclave s’il était mon frère ? Lui ai-je demandé, perplexe. Le père me dit qu’il l’a voulu ainsi pour ne pas que l’héritage soit disputé avec ce frère esclave, et qu’il ne doit pas hériter ce trésor avec moi qui suis son fils légitime ». Je me suis réveillé!!!

Troublé, je ne comprenais pas ce que ce songe voudrait bien dire. Cependant, je comprenais que c’était un message du Seigneur Dieu, parce que j’ai l’habitude de faire des rêves mais, lorsque je me réveille juste après un songe, je sais que c’est un message d’Adonaï Yahvé Élohim. J’ai donc commencé immédiatement à prier pour qu’il m’explique plus clairement l’énigme.

EXPLICATION DE L’ÉNIGME REÇUE PAR L’ESPRIT :

Le père, c’est lui, le Seigneur Éternel Dieu,

Le puits, c’est ma vie chrétienne, dont les vrais trésors sont enfouis en profondeur. Nous avons creusé en profondeur, mon frère et moi. Le Père a voulu me faire descendre en profondeur dans l’humiliation. Il m’a amené, non au plus bas de l’échelle, mais au-delà, au plus profond dans l’ensevelissement (profondément dans l’abandon, l’oubli et le rejet des hommes), mais il était là avec moi dans cette profondeur. À travers les épreuves, les afflictions, il a voulu me vider de moi-même afin de faire ressortir ce qui est plus précieux pour lui et pour moi.

Le fils légitime c’est mon homme intérieur qui a reçu une régénération pour porter beaucoup de fruits (trésors) pour Dieu.

Le frère esclave, c’est ma chair, ma nature charnelle, ma vie corrompue. Ce faux frère (le corps et ses besoins), bien qu’utile pour moi, mais ne l’est que pour les choses de la terre et ne peut hériter ce qui est céleste. S’il ne meurt pas, il disputera toujours avec mon homme intérieur (l’homme nouveau créé en Christ et vivant par l’Esprit), pour le corrompre et l’attrister à chaque fois par ses besoins et ses mauvais désirs. Il me sera donc difficile de conserver mon précieux héritage.

Quel bon Père ! Il m’a parlé dans un langage spirituel, pour que je le connaisse par sagesse et par révélation !

L’ENSEIGNEMENT

Le Père a donc tué ma chair et ses désirs en le crucifiant avec Jésus, afin que mon homme intérieur croisse dans sa grâce et sa connaissance (Galates 5 :24).

Il l’a fait pour que ma chair ne fasse plus la guerre à mon âme par ses désirs contraires à ceux de l’Esprit (1 Pierre 2 :11).

Il a tué le corps pour faire vivre l’esprit (Romains 8 :13).

Il a fait cela parce que ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit (Jean 3 :6)

Il l’a voulu ainsi parce que la corruption ne peut hériter l’incorruptibilité (1 Corinthiens 15 :50).

Il a chassé Ismaël (la chair, le fils de l’esclave), pour que l’héritage revienne à Isaac (l’Esprit, le fils de la promesse) (Galates 4 :28-31).

Il l’a fait ainsi par son amour, pour illuminer les yeux de mon cœur afin je sache quelle est l’espérance vivante qui s’attache à mon appel en Christ (Éphésiens 1 :18 ; Philippiens 1 :20).

Il a fait cela pour m’émonder pour que je porte beaucoup de fruits et que je sois son disciple (Jean 15 : 1-5).

Il a voulu cela pour que je puisse amasser des trésors dans le ciel pour en jouir dans la félicité éternelle ! (Mattieu 6 : 19-20).

OUI, PÈRE, JE TE LOUE DE CE QUE TU L'AS VOULU AINSI

« En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et il dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n'est le Père, ni qui est le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier: Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez! Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu ». Luc 10 :21-24.

« Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l 'aiment. Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu. Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles ». 1 Corinthiens 2 :9-13.

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit ». Apocalypse 2 : 17.

AHOUMOUAN K. Léon

aucun commentaire
aucun commentaire

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

Dernières publications