Les Dokimos



Si seulement les célibataires savaient à quel point ils sont privilégiés !

happy single.jpg

Nous vivons dans une société dans laquelle la norme veut qu’à partir d’un certain âge, après les études, après avoir trouvé un emploi stable, nous soyons « casés ». Cela ne signifie pas toujours « mariage » pour les jeunes d’aujourd’hui, mais au moins avoir quelqu’un dans sa vie, car le célibat est très mal toléré dans nos sociétés. Les célibataires croupissent sous le poids des regards, des remarques gênantes ou des propositions juste aberrantes quand il ne faut pas parler de la pression de l’âge ou de l’enfantement pour les jeunes dames. Il serait bien de connaitre au préalable ceux qui sont concernés par le célibat. Le célibataire est un individu en âge de vivre en couple ou d’être marié mais n’ayant pas de conjoint dans sa vie sentimentale ou sexuelle pour un temps ou pour toujours. Il s’agit d’une personne qui n’a jamais été liée par les liens nuptiaux. En anglais, on dirait « single », mot qui renvoie à singulier, seul. En droit ce critère d’âge dépendra des règles civiles établies par chaque Etat. Le statut du célibataire se distingue de celui d’une veuve, d’un veuf ou d’un(e) divorcé(e) qui a déjà été lié par le contrat du mariage à une autre personne (de sexe opposé). Une fois le cadre posé nous pouvons maintenant entrer un peu plus dans le vif du sujet. Cette notion peut être abordée sous divers angles. Dans notre cas, nous avons choisi de nous focaliser sur le célibat d’un point de vue chrétien. Notre propos ne sera pas de donner des leçons ni des explications au célibat des uns et des autres. Il s’orientera plutôt à peindre l’autre décor du célibat qui n’est pas assez mis sous les projecteurs. Non, le célibat n’est pas une malédiction ! Et nous allons le prouver en passant en revue quelques-unes des bénédictions, des joies et des faveurs que le célibat peut apporter à l’individu qui sait en profiter.

Comme tout dans la vie, l’homme a mis son grain. Nos sociétés ont tout encadré par des normes coutumières, religieuses, sociales, etc. Même les milieux chrétiens se sont laissés envahir par l’influence de ces règles. Toutes ne sont pas d’un mauvais usage bien évidemment. Toutefois, l’homme demeure le fruit de sa société tant qu’il ne s’abandonne pas entièrement au Seigneur. En effet, comme l’affirmait Hudson Taylor: «S’il[Seigneur]n’est pas Maitre de tout, il n’est pas Maitre du tout». Il est donc toujours bien de questionner le Seigneur pour connaître sa pensée initiale surtout sur une réalité aussi sensible que le célibat.

Ainsi, dans les milieux chrétiens, le réflexe courant parmi les célibataires est de se poser automatiquement la question « est-ce la bonne personne ?» chaque fois qu’une sœur ou un frère fera son apparition dans son champ visuel. Aussi, les réunions de célibataires s’enchainent et c’est souvent le lieu de rencontres ou plusieurs espèrent secrètement enfin rencontrer la personne. La pression augmente de plus belle quand les autres se marient ou lorsque celui ou celle qu’on avait en vue se met avec quelqu’un d’autre. L’âge avance et la crainte de ne jamais se marier devient de plus en plus forte. Et si vous cessiez de vous morfondre et de vous donner toutes les peines du monde pour trouver l’âme-sœur pour réfléchir à cette question : « Vous êtes-vous rendu compte du privilège de votre situation ? Savez-vous que par ce célibat Elohim vous a choisi afin de révéler sa puissance et sa grandeur ?» Le mariage nous montre la relation entre Mashiah et l’Épouse, l’Ecclésia. Eh bien, le célibat nous montre une autre forme de relation, celle de l’homme pris dans sa singularité avec son Créateur. Par ailleurs, le célibat témoigne de la puissance et de la capacité du Seigneur à garder le célibataire saint dans une génération complètement immorale.

«Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui» Cantique des cantiques 2:16.

Très souvent, dans nos moments d’évangélisation, nous nous plaisons à dire à ceux qui nous écoutent que la foi chrétienne est une « relation » et pas une religion, ce qui est tout à fait vrai. Vous l’aurez deviné c’est le premier avantage du célibat: Une relation sans aucun obstacle entre ton Créateur et toi. L’un des privilèges inouïs d’un célibataire est d’être marié à son Créateur. En effet, le livre de la Genèse dans la Bible nous montre le désir d’Elohim d’entretenir une parfaite relation avec l’Homme. Tout commence avec Adam, et plusieurs autres exemples dévoilent ce désir d’intimité du Créateur avec l’être humain. Ce désir s’est matérialisé à son paroxysme lorsqu’Immanou-El (Elohim parmi nous) a décidé de se faire chair et de vivre au milieu de nous. A chaque fois que je lis les évangiles, je suis toujours subjuguée par cette intimité que le Mashiah avait avec ses disciples. Quelle grâce de n’être qu’à lui seul, de pouvoir s’enivrer de son amour et de sa présence ! Quel privilège de ne se concentrer que sur son bien-aimé ! Ton bien-aimé t’a choisi, toi, pour passer des moments exceptionnels avec lui ! Réalise-le !

N’appelle pas problème ce qu’Elohim n’appelle pas problème. Souvent, certains vont justifier le célibat par des sortilèges, des esprits malins ou des malédictions familiales, ce qui dans beaucoup de cas est très vrai. Et si c’était des liens du ciel ? La Bible déclare qu’il n’y a plus de condamnation pour ceux qui ont donné leur vie au Seigneur Yehoshua et qui marchent conformément à sa Parole (Romains 8 :1). Ainsi, peu importe tout ce qui a été fait dans le passé de la personne concernée (directement) ou par ses ancêtres (indirectement), le Seigneur a effacé cela en allant à la croix et il a triomphé. Maintenant, tu es une nouvelle créature et tu lui appartiens. Tu es devenu la propriété du Roi des rois. Contrairement à ton ancien maître, le Seigneur ne fera jamais rien pour te nuire. Il t’aime d’un amour éternel. Il peut donc te vouloir rien que pour lui pour un certain temps ou pour toute la vie. Alors, pourquoi toi et pas un autre ? Parce que le Roi t’a choisi intentionnellement. Je sais que ce point ne fera pas des heureux. Pourtant tu devrais être reconnaissant pour l’honneur qui est porté sur toi. Tu es si précieux qu’il ne te veut qu’à lui seul. Sans discrimination les personnes mariées aussi, mais la Bible est claire sur les nombreuses responsabilités auxquelles elles font face (1 Corinthiens 7). Ne considère plus ton célibat comme un retard, cela n’est pas le cas ; prends juste en compte le fait que le Maitre ait porté son dévolu sur toi pour que tu le découvres et pour que tu te découvres. L’être humain est l’être le plus complexe de la création d’Elohim. La complexité de notre physique en dit long sur le labyrinthe de notre homme intérieur. Le privilège que tu as en tant que célibataire qui devra au moment voulu faire un avec un autre être humain (de sexe opposé, cela va de soi selon la Bible), est d’apprendre à te connaitre. Pour te connaître tu devras en effet bâtir cette profonde intimité avec ton Seigneur qui est ton premier époux. Tu devras chercher à le connaître afin d’apprendre à te connaître. C’est tellement dommage de passer à côté d’une si belle et importante période de sa vie dans l’oisiveté et la tristesse de ne pas être encore marié. La volonté du Seigneur pour toi est que tu te découvres puisque tu as été créé intentionnellement. Tu connaitras les trésors qu’il a placés en toi afin que tu entres dans les œuvres qu’il a préparées d’avance pour toi, c’est-à-dire ta mission spécifique sur cette terre (Ephésiens 2 :10). Tu es un être entier qui n’a pas besoin d’un autre pour être complet. Alors profite de cet instant de ta vie pour apprendre à te connaitre. Le Seigneur déposera alors des fardeaux « doux et légers » sur ton cœur. La période de célibat est voulue pour que tu puisses te mettre à son service. Tu dois être très occupé dans les affaires de ton Père céleste. Occupe-toi de son jardin qu’il t’a confié dans le secret. Pour les lectrices, ce n’est pas juste Adam qui devait cultiver le jardin, Eve avait également reçu cette mission, donc cultivez également le jardin que le Seigneur vous a confié. Dans la nouvelle alliance nous apprenons qu’il n’y a plus ni homme ni femme et que tous sont devenus un en Mashiah (Galates 3 :28). L’Esprit du Seigneur n’est pas limité par notre genre féminin ou masculin. Pendant que tu travailles, tu élargis tes capacités. Ainsi, tu pourras aider à chasser les dix mille avec ton partenaire quand le Seigneur le permettra. En effet, c’est pendant qu’elle travaillait, qu’elle servait, que Ruth trouva son mari. Par ailleurs, l’activité à laquelle nous faisons allusion concerne également le domaine séculier. Concentre-toi sur ce que ta main trouve à faire, le travail, les études, un projet. Fonce! Les fruits qui en découleront seront une bénédiction pour demain. Ne sois pas dans la paresse ! D’ailleurs, il est fortement déconseillé de se marier avec quelqu’un qui ne fait rien de sa vie, qui n’a aucune vision, aucun projet et surtout qui ne manifeste aucune intention de les découvrir. C’est un potentiel risque de régression, de dégénérescence et d’apoplexie dans ta vie. N’oublie pas que nous sommes comparés à des arbres qui sont appelés à porter du fruit et que nous aurons chacun des comptes à rendre au Maître de la moisson.

« ...Celle [celui]qui n’est pas mariée s’inquiète des choses du Seigneur, afin d’être sainte de corps et d’esprit... »1 Corinthiens 7 :34.

L’autre privilège des célibataires c’est qu’ils ont été choisis pour révéler la puissance du Seigneur sur le péché. Nous sommes des êtres sexuels intentionnellement créés ainsi par Elohim. Toutefois, le cadeau du sexe et les bénédictions qui vont avec ne peuvent être appréciés en dehors du cadre préétabli par Elohim lui-même. Depuis le péché d’Adam, les forces des ténèbres se sont emparées de notre monde et tout est fait pour entrainer le maximum d’hommes dans la désobéissance afin qu’ils terminent en enfer. Tous les moyens et les stratégies sont mis en œuvre dans cette guerre sanglante. Et l’une des armes massives utilisées par le serpent ancien est l’immoralité sexuelle. Le Seigneur t’a choisi dans cette génération perverse et corrompue afin que tu puisses montrer sa victoire sur ce péché. L’impudicité est un péché qui avilit et qui fait tant de captifs. Le Seigneur veut que tu sois un message vivant qui sert à montrer le Royaume des cieux aux hommes, mais aussi la puissance et la connaissance de sa gloire.

« Car la création attend assidûment et patiemment, avec une ferme attente la révélation des fils d’Elohim. » Romains 8 :19.

Ainsi, en te gardant pur, tu te montres un puissant message pour ce monde dans lequel la chasteté est devenue un mythe et une chose impossible. Quel que soit ton passé, tu as été régénéré, sanctifié et consacré pour vivre la sainteté en Mashiah. Tu es un miracle ambulant et palpable pour tous ceux qui te côtoient. Cela ne vient pas de toi, mais d’Elohim qui t’a choisi pour révéler sa puissance extraordinaire. Tu peux t’en réjouir !

Ne te laisse pas avoir par la pression qui peut te pousser à faire des choix charnels concernant ton futur partenaire. Profite plutôt de cette solitude pour faire le point, réfléchir et te projeter dans l’avenir. Cherche à connaître la volonté du Seigneur pour ta vie (car il désire toujours ton bien), ne te précipite par pour épouser la première personne qui se présente sous prétexte qu’elle est chrétienne. Être chrétien ne suffit absolument pas pour s’unir à quelqu’un. Le mariage est une alliance dont il faut bien mesurer l’ampleur. Tu as donc le privilège d’avoir du temps pour prier et de t’éduquer à ce sujet pour être prêt au moment venu. Car la personne viendra avec son histoire, ses blessures passées, guéries ou en cours de cicatrisation, mais aussi ses défauts, son éducation issue ou pas d’une famille (monoparentale, polygamique etc.), ses expériences, ses ambitions et ses rêves. Il te faudra la grâce pour t’adapter et supporter cette personne. Tu as justement besoin de cette période de célibat pour identifier tes forces et être honnête sur tes faiblesses devant le Seigneur et de les lui soumettre dans la prière. Le salut vient de la multitude de conseils. En effet, les préparatifs à un mariage glorieux impliqueront de ta part que tu cherches des conseils auprès des couples heureux et même malheureux. Tu devras aussi t’investir dans la lecture de la Parole, la prière et le jeûne afin d’avoir la pensée du meilleur conseiller. Tout cela ne pourra être réalisable que si tu vis cette période dans le repos et le calme devant ton Seigneur. Mon souhait est que toute personne célibataire qui lit ces quelques lignes non exhaustives comprenne qu’elle est privilégiée. Je le répète : le célibat n’est pas une mauvaise chose. Ne reste pas obnubilé par le « Quand ? Seigneur quand ? » Occupe-toi, épanouis-toi. Tu as d’abord été créé pour le Seigneur et non pour un être humain. La Bible nous demande de rechercher premièrement le royaume des cieux et sa justice (Matthieu 6 :33).

Figure-toi qu’au ciel nous passerons l’éternité à l’adorer. Alors ôte ce manteau de deuil et revêts celui de l’allégresse. Tu es spécial pour le Seigneur, il ne te veut aucun mal mais ton bonheur parfait.

« Car la Terre se remplie de la connaissance de la gloire de YHWH, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. » Habacuc 2 :14.

Guivuandimurime.

A lire également:

Célibataire et béni(e)? Oui, ça existe !

Est-ce vraiment la bonne personne ?

aucun commentaire
aucun commentaire

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

Dernières publications