Les Dokimos



Sécheresse et famine poussent des Afghans à "vendre" leurs enfants

enfants vendus afghanistan.jpg

Alors que l'Afghanistan traverse un sécheresse terrible, la pire depuis des décennies avec des millions d'Afghans qui risquent la famine, certains "vendent" leurs enfants en mariage pour rembourser des dettes ou acheter de la nourriture, a alerté l'ONU ce mardi 27 novembre.

161 enfants "vendus"

Au moins 161 enfants, dont six garçons, ont été "vendus" sur une période de quatre mois seulement dans les provinces afghanes de Herat et de Badghis, frappées par la sécheresse, estime le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Ils ont entre un mois et seize ans, a spécifié une porte-parole de l'ONG, Alison Parker, lors d'un point de presse à Genève. Certains ne sont que des bébés mais sont déjà fiancés...

S'exprimant en marge d'une conférence internationale sur les efforts de réforme du gouvernement afghan, qui se tient jusqu'à mercredi au Palais des Nations, siège de l'ONU à Genève, Alison Parker a déclaré que les enfants qui avaient été interrogés entre juillet et octobre avaient été "fiancés, mariés ou vendus car leurs parents étaient endettés". "Avant la sécheresse, plus de 80% des ménages étaient déjà endettés", a-t-elle dit, ajoutant que beaucoup de personnes qui avaient espéré rembourser leur dette après les récoltes ont été incapables de le faire.

"La pratique du mariage des enfants est en quelque sorte une norme sociale enracinée en Afghanistan", a expliqué Alison Parker,  avec 35% de la population qui observe cette pratique. Un chiffre qui montent à 80% dans certaines zones.

Cliquer sur le lien pour lire la suite.

Lien : https://www.nouvelobs.com/monde/20181128.OBS6161/secheresse-et-famine-poussent-des-afghans-a-vendre-leurs-enfants.html

aucun commentaire
aucun commentaire

Laisse un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié

  Avertissez-moi des commentaires suivants

Dernières publications