logo
Home Actualités Ces villes dont les habitants ne se mêlent pas de religion

Existe-t-il aujourd’hui sur la planète une ville sans dieu(x) ? se demande John Keenan sur le site du quotidien The Guardian. Pour tenter de le savoir, le journaliste britannique a consulté diverses enquêtes.

Selon un recensement en Angleterre et au pays de Galles effectué en 2011, c’est la ville de Norwich qui enregistrait la plus forte proportion d’habitants se déclarant “sans religion” : 42,5 %. En deuxième position : Brighton & Hove, dans le sud de l’Angleterre, avec 42,4 % de “sans religion”. Dans le reste de l’Angleterre et du pays de Galles, ils n’étaient que 25,1 %.

De Berlin à Boston : les capitales de l’athéisme

En Allemagne, Berlin fait nettement mieux : 60 % des Berlinois affirment n’avoir aucune religion. En 2009, une proposition visant à donner aux cours de religion, à l’école, le même statut que les cours d’éthique a été rejetée lors d’un référendum. Elle était pourtant soutenue par Angela Merkel. La faible participation (30 %) a révélé le peu d’intérêt des Berlinois pour ce type de préoccupations. Berlin a été surnommée la “capitale européenne de l’athéisme” – ce n’est pas sans raison. Lire la suite.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Laisser une réponse