logo
Home Actualités La persécution des chrétiens continue de s’aggraver

Pour la cinquième année consécutive, l’Index mondial de persécution des chrétiens de l’association Portes Ouvertes fait état d’une aggravation de la situation. L’organisation s’inquiète par ailleurs du durcissement du nationalisme religieux en Asie du Sud-Est.

 Pour  la cinquième année consécutive, l’Index mondial de persécution des chrétiens de l’association Portes Ouvertes fait état d’une aggravation de la situation. L’organisation s’inquiète par ailleurs du durcissement du nationalisme religieux en Asie du Sud-Est.

Au moins un chrétien sur douze dans le monde a été victime d’un degré de persécution de sévère à extrême en 2017. C’est le triste constat que fait l’association protestante Portes Ouvertes en publiant son Index mondial de persécution des chrétiens. 215 millions de chrétiens ont en effet été victimes de persécutions entre le 1er novembre 2016 et le 31 octobre 2017, dont 3 066 tués en raison de leur croyance. Ce chiffre est en hausse de 154 % par rapport à l’an passé. Si le nombre d’églises endommagées, attaquées ou fermées en 2017 est en recul – 793 contre 1 329 en 2016 – la situation des chrétiens dans le monde s’aggrave pour la cinquième année consécutive.

Trois pays confirment leur entrée

Selon Portes Ouvertes, la persécution des chrétiens en 2017 peut être classée comme « extrême » dans onze pays – contre dix en 2016 et neuf en 2015 :

1. Corée du Nord

2. Afghanistan

3. Somalie

4. Soudan

5. Pakistan

6. Érythrée

7. Libye

8. Irak

9. Yémen

10. Iran

11. Inde

Alors que la Syrie est sortie cette année de ce tragique classement, le Yémen, la Libye et l’Inde y ont fait leur entrée ces deux dernières années. Cette liste prend en compte deux types de persécutions définies par Portes Ouvertes comme la persécution « marteau », centrée sur des violences physiques et matérielles, et la persécution « étau », faite de discriminations quotidiennes touchant aux cinq sphères de la vie du chrétien : vie privée, familiale, sociale, civile et ecclésiale. C’est cette persécution plus discrète et insidieuse que subissent en particulier les chrétiens du Pakistan, du Nigeria, de Centrafrique, d’Inde, d’Égypte, du Soudan et de Colombie. La persécution « marteau » est l’approche privilégiée en Corée du Nord, en Afghanistan, au Yémen, en Somalie, en Érythrée, aux Maldives et en Libye. Lire la suite.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Laisser une réponse