Les Dokimos



Entretien avec Shora Kuetu au sujet de la BJC

la-bjc.jpg

Après avoir reçu plusieurs songes du Seigneur, Shora Kuetu s’est lancé il y a trois ans dans un projet ambitieux de révision de la Bible. Dans cet entretien, il nous livre quelques enseignements qu’il a tirés de cette aventure.

Les Dokimos : Durant la révision de la Bible quelles ont été les grandes illuminations qui t’ont le plus bouleversé ?

Shora Kuetu : C’est le fait de découvrir le nom de Yehoshua dans toutes les Ecritures. Par exemple, j’ai beaucoup été touché par Genèse 49 :18 : « Ô Yahweh ! J'espère en ton salut ! » Quand on lit ce passage en français, on comprend le mot « salut ». Mais quand on le lit en hébreu, « Yeshu’ah » (qui vient de la racine hébraïque yasha : sauver, être sauvé, être délivré), on comprend qu’avant de mourir, Jacob espérait en Yehoshua, en Jésus-Christ. Pourquoi ? Parce qu’il savait qu’il allait mourir et que seul Yehoshua, qui est la résurrection, pouvait le ressusciter. Voilà ce que Jacob est en train de dire ici. Comme le fait remarquer Paul dans 1 Corinthiens 15 :13-19, la foi chrétienne est basée sur la résurrection de Yehoshua : « Car s'il n'y a pas de résurrection des morts, Christ aussi n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Et même nous sommes de faux témoins de la part de Dieu, car nous avons rendu témoignage à l'égard de Dieu qu'il a ressuscité Christ, tandis qu'il ne l'aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent pas. Car si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui dorment en Christ sont perdus. Si nous n'avons d'espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes les plus misérables de tous les hommes. » Donc Jacob parlait de l’espérance à venir à ses enfants. Seul Yehoshua pouvait le ressusciter, le délivrer de l’angoisse de la mort. Et là, on découvre yasha un peu partout : Yehoshua.

Cette révision nous a pleinement convaincus de la divinité de Yehoshua. J’ai aussi découvert à quel point Louis Segond a caché, volontairement ou involontairement ? Consciemment ou inconsciemment ? Je ne sais pas, mais je pense qu’il a fait certaines choses de manière consciente. Il a quand même beaucoup dilué et flouté la révélation concernant la divinité de Jésus-Christ. Par exemple, dans 1 Corinthiens 10 :9 il est dit « Ne tentons pas Christ, comme quelques-uns d’entre eux le tentèrent et furent détruits par les serpents » ; malheureusement, Segond a remplacé le terme grec christos par kurios (Seigneur), ce qui amoindrit la divinité de Yehoshua. Or Paul avait bien dit que c’était Yehoshua qui avait été tenté (dans le sens d’éprouver) par les Hébreux.

Il est évident que Segond a enlevé certaines choses qui ne l’arrangeaient pas. Par exemple, dans Jean 1 : 18, il a volontairement rajouté le terme « theos », c’est à dire « Dieu », devant « le Fils ». Il valide ainsi l’idée de « Dieu le fils », ce qui diminue et amoindrit la divinité du Seigneur, puisqu’il en fait la deuxième personne de la Trinité, concept inconnu de la Bible et doctrine diabolique. Or on voit bien dans le discours des disciples qu’ils ne doutaient pas que Jésus était Yahweh. Par exemple, dans Romains 10 : 13 Paul attribue la prophétie de Joël 2 :32 à Jésus : « Et il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé ». De même, dans 1 Corinthiens 1 :1-2 Paul atteste que c’est désormais le nom de Yehoshua qui est invoqué: « [… ] à l'église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui sont sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui en quelque lieu que ce soit invoquent le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre ».

Les Dokimos : Y-a-t-il des choses qui t’ont étonnées durant cette révision ?

Shora Kuetu : Ah, oui ! Beaucoup. Par exemple, dans les deux premiers versets de Genèse 1 : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre et la terre devint informe et vide…» La plupart des versions ont traduit ce passage par : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre et la terre était informe et vide ». Je me suis demandé comment le Seigneur qui est parfait pouvait créer quelque chose d’imparfait, d’informe et de vide. Il y a plusieurs hypothèses. Bien qu’on ne basera pas cet enseignement sur les hypothèses, nous supposons que la terre n’a pas été créée informe et vide mais qu’elle l’est devenue à cause de l’intervention de l’ennemi. En effet, le verbe hébreu hayah signifie également « devenir ». Cela a conforté l’idée que j’avais de ce Dieu : un Dieu parfait qui ne peut produire que des choses parfaites, mais dont l’œuvre a été dégradée par le péché.

J’ai également été interpellé par Matthieu 19 :6 où selon Segond Jésus dit « que personne ne sépare ce que Dieu a joint ». C’est un peu léger… Et là, on peut se poser des questions : on peut joindre deux personnes de diverses manières : par un lien, avec de la colle… En fait, la traduction exacte est : « ce que Dieu a mis ensemble sous un joug ». Ce fut pour moi une grande illumination. Donc le mariage est vraiment un joug. J’ai compris pourquoi Adam a suivi Eve dans sa chute. Lorsqu’on partage un joug avec quelqu’un, si l’un tombe, il entraîne forcément l’autre dans sa chute. Si l’un est fatigué, l’autre rame. On comprend pourquoi le Seigneur ne voulait pas que les Hébreux épousent des étrangères, de peur qu’ils ne chutent tout le temps. Il faut donc faire vraiment très attention au choix du conjoint parce qu’il en va de notre éternité. Voilà pourquoi Paul disait : « Ne portez pas un même joug avec les incrédules, car quelle communion y a-t-il entre la justice et l'iniquité ? Ou quelle communion y a-t-il entre la lumière et les ténèbres ? » (2 Corinthiens 6 :14). Par la même occasion nous sommes éclairés sur la position de Eglise véritable, l’Epouse du Seigneur. Elle ne peut être qu’assise dans les lieux célestes car elle porte le porte le joug du Seigneur qui est au ciel.

Il y a aussi l’enseignement sur le pardon dans Matthieu 6 : 12 : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ». En fait, le mot « offense » employé ici signifie premièrement « dette ». Là-aussi c’était un choc. J’ai compris que lorsqu’on pèche, on s’endette vis-à-vis du Seigneur. Les dettes des hommes sont si importantes qu’il est impossible de les rembourser. Pour les payer, il a fallu qu’un sang pur coule, celui de Dieu lui-même.

Il y a beaucoup de passages comme ça qui t’illuminent. Tu dis : Waouh ! Seigneur, mais c’est terrible ! Je n’avais jamais vu ça comme ça ! Ce que j’ai compris pendant cette révision c’est que la Bible est vraiment un livre inspiré de Dieu. Tous les prophètes ont suivi la même trame prophétique. Ils ont vraiment été conduits par le même Esprit. Elle a tellement de profondeur, on ne cessera jamais d’y découvrir des choses. Elle ne sera donc jamais parfaitement révisée. Tous les séminaires d’une vie ne suffiront pas pour l’expliquer totalement.

Les Dokimos : Pourquoi Dieu conçoit le péché comme une dette et non comme une offense ?

Shora Kuetu : Dieu nous a créés parfaits. Il nous a donné sa vie dans laquelle il y a la sainteté, la justice et plein de bénédictions. C’est une grâce, une faveur imméritée. Nous sommes censés prendre soin de ce que Dieu nous a donné. Donc quand nous péchons, nous brisons cette vie et foulons aux pieds la grâce. Quand nous paraîtrons devant lui, nous devrons lui présenter cette vie complètement souillée, et si nous ne sommes pas en Christ, nous serons dans l’incapacité de la sanctifier. C’est dans ce sens que nos dettes ne peuvent pas être remboursées.

Les Dokimos : Dans la BJC on voit beaucoup d’expressions qui sont répétées deux fois. Pourquoi ?

Shora Kuetu : Tout d’abord parce que ces répétitions existent bel et bien dans le Tanakh. Elles nous enseignent sur le fait que Dieu parle deux fois de suite. On comprend donc pourquoi il nous a créés avec deux oreilles et avec une seule bouche. On doit écouter une première fois et une deuxième fois avant de parler. La Parole nous dit que faute de conseillers les projets échouent. Il faut vraiment apprendre à écouter. Très souvent, les gens ont tendance à vouloir parler, courir ici et là, alors qu’ils n’ont pas pris le temps d’écouter le Seigneur. Pourtant, c’est l’un des secrets de réussite de la vie chrétienne. Et c’est cette discipline-là que le Seigneur m’a enseignée.

Par exemple, quand Dieu dit dans Genèse 2 :16 : « Tu mangeras, tu mangeras », Segond a traduit par : « Tu pourras manger ». C’est complètement faux car Dieu donne un ordre sur lequel il insiste : « Tu mangeras, tu mangeras ». Plus loin, il dit : « Tu mourras, tu mourras ». Pourquoi ? Parce que nous avons deux oreilles.

Autre chose, dans Job 33 :14 Segond dit : « Dieu parle tantôt d’une manière et tantôt d’une autre». Or la traduction exacte est : « Bien que Dieu parle une première fois et une seconde fois à celui qui n'aura pas pris garde à la première... »

Je reviens encore à notre propre création : pourquoi Dieu nous a créés avec deux oreilles ? La médecine nous dit que si une personne souffre ne serait-ce que d’une seule oreille, elle sera complètement déséquilibrée. Donc on voit bien que quelqu’un qui n’écoute qu’avec une oreille sur le plan spirituel va avoir une vie chrétienne complètement déséquilibrée et finira par dévier. Aujourd’hui il y a trop d’églises déséquilibrées, trop de serviteurs déséquilibrés qui tâtonnent. Ceux qui dévient ont perdu l’audition spirituelle, c’est-à-dire leur discernement. Il faut veiller car si Dieu nous parle à l’oreille droite, Satan viendra nous parler à l’oreille gauche. Attention, les conseils des hommes peuvent être bons comme mauvais. Par exemple, Abraham a écouté le mauvais conseil de sa femme Sara qui l’a poussé dans les bras d’Agar afin d’obtenir par elle le fils promis. Pourtant, c’est par Sara qu’Isaac devait arriver. En écoutant ce mauvais conseil, Abraham s’est attiré la discorde dans sa maison (Genèse 15, 16 et 17).

En effet, on peut parfois avoir l’impression de recevoir des conseils judicieux alors qu’ils ne sont pas inspirés de Dieu. Beaucoup de gens me reprochent de ne pas écouter leurs conseils. C’est faux, j’écoute ce que l’on me dit et comme tout homme, je peux être déstabilisé. Mais je préfère écouter Dieu et faire ce qu’il me demande, car quand je le fais il y a des fruits. Le fait d’écouter Dieu peut nous isoler et nous imposer la solitude puisqu’on marche à contre-courant. Or les grands réformateurs, les grands hommes de Dieu, les grandes femmes de Dieu étaient solitaires.

Les Dokimos : Donc la Bible nous enseigne à écouter Dieu ?

Shora Kuetu : En fait, elle nous ramène au « shema Israël ». C’est la prière la plus connue chez les juifs. « Shema Israël ». Écoute Israël. Dans Ezéchiel 37 : 4 Dieu dit à Ezéchiel de prophétiser sur des ossements desséchés : « Ossements desséchés, écoutez la parole de Yahweh !» Comment ces os qui n’avaient pas de vie pouvaient-ils écouter la Parole ? La Parole est tellement puissante que lorsqu’elle est libérée, même les morts l’entendent. La première chose que la Parole restaure c’est d’abord l’ouïe. C’est quand même fort ! L’oreille est donc un organe très important dans les Ecritures.

Les Dokimos : Peux-tu nous expliquer ce que signifie l’expression « ne pas avoir l’oreille circoncise » ?

Shora Kuetu : La circoncision c’est le fait d’enlever le prépuce. Donc avoir l’oreille circoncise c’est avoir l’oreille débarrassée de tout ce qui peut la boucher : le doute, la peur, le péché, les dires des hommes...

Les Dokimos : Est-ce pour l’écouter que Dieu nous amène dans le désert ?

Shora Kuetu : Tout à fait ! Dans Esaïe 50 :4-5 il est dit : « Le Seigneur Yahweh m'a donné la langue des savants, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est accablé de maux ; matin après matin, il me réveille, il me réveille afin que je prête l'oreille aux discours des sages. Le Seigneur Yahweh m'a ouvert l'oreille et je n'ai pas été rebelle, et je ne me suis pas retiré en arrière ». C’est terrible ! En fait, matin après matin il le réveillait pour qu’il écoute. Et c’est une des grandes leçons que j’ai apprises pendant cette révision. Tu veux marquer ta génération ? Tu veux aller loin avec le Seigneur ? Tu veux réussir les choses ? Il faut avoir le discernement. Etrangement, c’est le don le moins demandé par les chrétiens. C’est terrible ! Il y a une connexion entre l’oreille et le cœur. Pour moi, les oreilles sont les portes préférées du cœur, parce que l’audition et la compréhension sont liées.

Les Dokimos : Cela signifie que si les gens ratent leur vie chrétienne c’est parce qu’ils n’ont pas écouté.

Shora Kuetu : Tout le monde peut entendre et ne pas comprendre. Par exemple, le Seigneur disait « Lazare dort ». Les disciples l’ont entendu mais ils n’ont pas saisi sa pensée.

Les Dokimos : En fait, tout cela c’est l’œuvre de la chair.

Shora Kuetu : Oui, c’est ça. La circoncision c’est pour la chair, pour le vieil homme qui nous empêche d’entendre. Dieu nous parle tous les jours. Le problème c’est qu’on n’écoute pas.

Propos recueillis par Sarah N.

Pour lire la BJC:

https://www.bibledejesuschrist.org/

14 commentaires
14 commentaires

Laisse un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié

  Avertissez-moi des commentaires suivants

14 commentaires

  • Edwige iré   
    26 Mars 2017 15:42

    Seigneur merci pour ta grâce dans la vie de ton serviteur shora kuetu garde le précieusement au nom de Jésus Christ amen . Circoncis nous ouvre nos oreilles spirituel pour entendre et comprendre enfin t'obéir je te prie papa Jésus. Amen !

    Répondre
  • marie laure   
    2 Avril 2017 08:05

    Commentaire :Bonjour les Dokimos! Que dois je faire pour avoir une BJC? je suis au Gabon à Lambaréné. Marie Laure

    Répondre
    • Les Dokimos   
      2 Avril 2017 08:21

      Bonjour, il faut contacter l'équipe de tv2vie au travers du formulaire de contact.
      https://www.tv2vie.org/
      Bénédictions

      Répondre
  • willy kenfack   
    2 Avril 2017 13:17

    Commentaire :bsr l' equipe.
    je ne peut que dire AMEN!! Car c'est ce qui raisonne dans mon fort intérieur.
    merci encore pour ce que vous faites...

    Toute la gloire à Jésus!!!

    Répondre
  • terry abel   
    6 Avril 2017 08:33

    Commentaire :bonjour les benis de Dieu je rend gloire a Jésus pour la vie de son serviteur Shora car après avoir lire l'entretien je comprend encore mieux l'Apôtre.et je dis merci a Jésus pour l'orientation qu'il donne a travers son serviteur.Que Jésus sois loué

    Répondre
  • Raymond Houle   
    11 Octobre 2018 22:12

    Aujourd'hui en octobre 2018, la dernière version de la Bible nommée "BJC", affiché sur leur site Web, induit les gens en erreur, car le traducteur Shora Kuetu ne connait pas assez bien comment les gens pensaient en grec à l'époque de Jésus. Par exemple, en "Marc 16.2", la "BJC" traduit ainsi: "Et très tôt le matin, UN SABBAT, elles se rendirent au sépulcre, ...". Ici, l'expression: "un sabbat" n'est pas bien traduit à partir du grec. Premièrement, le mot grec traduit par le mot "UN" n'est pas un "article indéfini", mais est un "adjectif numéral" (un nombre) qui indique ici le numéro de jour, donc le jour "1". De plus, le mot "sabbat" ici en "Marc 16.2", est au pluriel en grec. Donc, l'expression "un sabbat" en français est fausse. De plus, le mot "sabbat" en grec dans ce verset, est un "génitif" pour indiquer l'origine, donc ici le point de départ pour compter les jours. Donc en "Marc 16.2", l'expression grecque "tê mia tôn sabbatôn" (τῇ μιᾷ τῶν σαββάτων) signifie littéralement "le un des sabbats", c'est-à-dire "le [jour] un [depuis la fin] des sabbats" (ici "sabbats" est au pluriel en grec; et on ne peut donc pas écrire "un sabbats" en français, car ce serait un faute d'orthographe en liant un singulier avec un pluriel). Il y avait deux sabbats cette semaine-là: l'un était le jeudi (le jour qui suit le mercredi de la Pâque; Jésus est mort le jour de Pâque) et l'autre le samedi. Jésus est ressuscité trois jours et trois nuits après sa mort, donc un samedi après-midi et non pas un vendredi soir comme il est dit dans cette vidéo. Dans cette vidéo il est dit que Jésus est mort le mardi à 15 heure et qu'il est ressuscité vendredi soir à 18 heure où le sabbat du 7e jour débute: cela ferait un peu plus de trois jours et trois nuit; mais Jésus dit qu'il serait mort trois jours et trois nuit, pas plus. Le jour de Pâque n'était pas un sabbat (repos, travail interdit) comme Shora le dit faussement dans la vidéo:
    https://www.youtube.com/watch?v=g3eMfenkz6U
    C'est le lendemain de la Pâque qui était un jour de repos (de sabbat où on ne devait pas travailler), car c'était le début de la fête des pains sans levains qui durait 7 jours (il y avait donc 8 jours de pains sans levain si on compte aussi la Pâque) (le travail était interdit les premier et dernier jours de ces 7 jours de la fête des pains sans levain qui débutait le lendemain de la Pâque, d'où le mot "sabbat" ). Pendant le jour de la Pâque on préparait les choses pour le jour suivant qui était un sabbat (le 1er jour de la fête des pains sans levain); donc on pouvait faire cet ouvrage durant le jour de Pâque, donc le jour de la Pâque n'était pas un sabbat (repos). Aussi, à l'époque de Jésus on a pris l'habitude d'appeler "Pâque" ces 8 jours : le jour de la Pâque plus les 7 jours des pains sans levain; on intégrait donc à la Pâque les 7 jours des pains sans levain qui suivaient la Pâque, d'où la confusion en lisant dans les évangiles sur cette expression; mais il faut se référer à la loi de Moïse pour la précision des termes. Or, en comptant à partir du dernier sabbat complété, le dimanche est donc le jour "UN", car le sabbat a toujours été le jour "7" et non pas le jour "1". Ainsi, par ignorance du grec, Shora Kuetu a mal traduit plusieurs versets dans sa version biblique dite "BJC" en échangeant le 1er jour de la semaine (le dimanche) contre le jour du sabbat du 7e jour; et il y a plusieurs autres fautes de traduction dans cette bible "BJC". En espérant que pour ce mot (sabbat) il fera les corrections nécessaires à tous les endroits ("Mt 28.1"; "Marc 16.2, 9"; "Luc 24.1"; "Jean 20.1"; "Actes 20.7"; "1 Cor 16.2"; etc.).

    Pour vérifier, voici un copier/coller à partir du logiciel gratuit "Biblati" (lequel intègre plusieurs versions bibliques, y compris la 1re version de la BJC):

    Marc ( Segond 1910 Strong ) :
    16.2 G2532 Le premier G3391 jour de la semaine G4521, elles se rendirent G2064 G5736 au G1909 sépulcre G3419, de grand matin G3029 G4404, comme le soleil G2246 venait de se lever G393 G5660.

    Marc ( Darby 1872 ) :
    16.2 Et de fort grand matin, le premier jour de la semaine, elles viennent au sépulcre, comme le soleil se levait.

    Marc ( LXX_WH ) :
    16.2
    καὶ {G2532, CONJ}
    λίαν {G3029, ADV}
    πρωῒ {G4404, ADV}
    (VAR1: [τῇ] {G3588, T-DSF})
    (VAR2: τῇ {G3588, T-DSF})
    μιᾷ {G1520, A-DSF}
    τῶν {G3588, T-GPN}
    σαββάτων {G4521, N-GPN}
    ἔρχονται {G2064, V-PNI-3P}
    ἐπὶ {G1909, PREP}
    τὸ {G3588, T-ASN}
    μνημεῖον {G3419, N-ASN}
    ἀνατείλαντος {G393, V-AAP-GSM}
    τοῦ {G3588, T-GSM}
    ἡλίου. {G2246, N-GSM}

    ___Shora dit dans la vidéo que les femmes sont allées au sépulcre le samedi matin. Or, c'est faux, car en "Luc 23.56", il est dit que les femmes se reposèrent le sabbat du 7e jour; elles allèrent donc au sépulcre seulement APRÈS ce sabbat du samedi, donc le matin du 1er jour (le dimanche).

    ___Jésus n'est pas ressuscité un dimanche, mais 3 jours et 3 nuits après sa mort le mercredi après-midi. Car, selon la loi de Moïse, au coucher du soleil (du jour de la Pâque où Jésus est mort), la fête du sabbat annuel allait débuter (1er jour de la fête des 7 jours des pains sans levain où le travail était interdit et qui suivait toujours le jour de la Pâque).

    Lévitique 23.5: "Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l'Éternel. (23.6) Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Éternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. (23.7) Le premier jour, vous aurez une sainte convocation: vous ne ferez aucune oeuvre servile."

    ___Durant la journée de la Pâque (14 Nisan), on préparait le 1er jour de la fête des pains sans levain (du 15 Nisan) où on ne devait pas travailler (aucune oeuvre servile). À noter, qu'à l'époque de Jésus, plusieurs avaient pris l'habitude de nommer "Pâque" les 8 jours : le jour de la Pâque plus les 7 jours de la fête des pains sans levain qui débutaient le lendemain de la Pâque. Il faut se référer à la loi de Moïse pour l'exactitude des termes comme Dieu l'a dit.

    Marc 15.42: "Le soir étant venu, comme c'était la préparation, c'est-à-dire, la veille du sabbat,"

    Luc 23.54 : "C'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer."

    Jean 19.31: "Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c'était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour,"

    ___Le lendemain (au prochain coucher de soleil) de ce grand jour de sabbat (repos) annuel (donc après ce grand sabbat annuel du jeudi ici), était donc le vendredi où les femmes sont allées acheter des aromates.

    Marc 16.1: "-Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Jésus."

    ___Puis (ce même vendredi) les femmes préparèrent ces aromates; ensuite, elles se reposèrent, car le sabbat du 7e jour allait débuter au coucher du soleil.

    Luc 23.56_b: "...elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi."

    ___Le samedi après-midi, Jésus est ressuscité; donc 3 jours et 3 nuits après sa mort.

    Matthieu 12.40: "Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre."

    ___Quand les femmes sont arrivées au tombeau le dimanche matin (le premier jour de la semaine), Jésus était DÉJÀ ressuscité.

    Marc 16.9: "Jésus, étant [déjà] ressuscité, le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala,..."

    ___Donc, la nouvelle création qui est par la résurrection de Jésus, a eu lieu le 7e jour. Ainsi, le symbolisme dans "l'Ancien Testament" est bien harmonisé.
    ___Le repos est celui que Jésus offre (Matthieu 11.28). Les jours sont donc maintenant TOUS ÉGAUX spirituellement. Ce qui signifie que le "repos sabbatique" (en "Hébreux 4.9") pour les enfants de Dieu, n'est pas un jour de la semaine.

    Romains 14.5: "Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction."

    ___Pour voir plus clair, voir la page Internet sur "http://www.bible2000.net" en cliquant sur: "Divers", puis sur: "Évangiles en parallèle". Les versets sont minutieusement affichés en parallèle en 4 colonnes chronologiquement.

    Répondre
  • Seb   
    13 Octobre 2018 14:22

    @Raymond Houle : dans Luc 23 v 56, il est question du sabbat qui correspond à la Pâque. C'est pour cela qu'elles se reposèrent ce jour là ( voir Lévitique 23 v 2 ). Mais le troisième jour, les femmes ont pu constater que Jésus n'était plus dans le tombeau ( sabbat hebdomadaire ). Dire que le dimanche est le jour du Seigneur est faux : de tels enseignements veulent nous faire oublier que la Torah et le testament de Jésus convergent dans la même direction. Les juifs ne comprennent pas bien les trinitaires pour certains et ils ont raison. A nous de nous repentir !

    Répondre
    • Raymond Houle   
      21 Octobre 2018 07:42

      "Seb", vous semblez n'avoir rien compris de ce que j'ai expliqué; peut-être n'avez-vous pas pris le temps de bien lire. Jésus est mort un mercredi après-midi vers la 9e heure; et aussitôt, la permission a été donnée par Pilate pour le mettre au sépulcre, tout près. Or, Jésus est mort le jour de la Pâque, car il a mangé la Pâque avant d'être arrêté la nuit, après le coucher du soleil ou la journée débuta la veille. La Pâque a donc débuté au coucher du soleil la nuit d'avant; c'était le début de la Pâque. Or, dans l'après-midi du jour de Pâque (un mercredi), on s'est dépêché d'ensevelir Jésus, car le sabbat annuel allait commencer le jeudi, car on ne devait pas travailler ce jour-là qui allait débuter. Donc, si Jésus est mort le jour de Pâque et que le sabbat allait débuter au coucher du soleil à la fin de la Pâque, cela veut dire que le jour de la Pâque n'est pas le sabbat qui allait débuter à la fin du jour de la Pâque. Donc, Shora induit en erreur quand il dit que le jour de la Pâque était un jour de sabbat. À l'époque de Jésus, on appelait aussi "Pâque" "le jour de la Pâque plus les 7 jours de la fête des pains sans levain" qui suivent le jour de la Pâque. Aussi, à cette même époque de Jésus, on appelait les "jours des pains sans levain" les 8 jours: celui de la Pâque plus les 7 autres jours de la fête des pains sans levain. Mais au temps de Moïse, on lit que la Pâque est le 14e jour du mois de Nisan et que à partir du 15e jour jusqu'au 21e jour, c'était les 7 jours de la fête des pains sans levain.

      Lévitique :
      28.16 "Et au premier mois, le quatorzième jour du mois, est la Pâque à l'Éternel."
      23.5 "Le premier mois, le quatorzième jour du mois, ...ce sera la Pâque de l’Éternel. (6) Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain ...vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. (7) Le premier jour, ...vous ne ferez aucune oeuvre servile {donc un sabbat, un repos}."

      Nombres :
      28.16 "Le premier mois, le quatorzième jour du mois, ce sera la Pâque de l'Éternel.
      28.17 Le quinzième jour de ce mois sera un jour de fête. On mangera pendant sept jours des pains sans levain.
      28.18 Le premier jour, il y aura une sainte convocation: vous ne ferez aucune oeuvre servile {c'est donc un sabbat, un repos}."

      Nombres :
      33.3 "Ils partirent de Ramsès le premier mois, le quinzième jour du premier mois. Le lendemain de la Pâque, les enfants d'Israël sortirent la main levée, à la vue de tous les Égyptiens."

      1 Corinthiens :
      5.8 "c'est pourquoi célébrons la fête, non avec du vieux levain, ni avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec des pains sans levain de sincérité et de vérité."

      ___Le jour de Pâque avec les 7 jours des pains sans levain, sont 8 jours de pains sans levain.

      Marc :
      14.12: "Et le premier jour des pains sans levain, lorsqu'on sacrifiait la pâque, ses disciples lui disent : Où veux-tu que nous allions préparer [ce qu'il faut], afin que tu manges la pâque ?"
      14.14 "Et où qu'il entre, dites au maître de la maison : Le maitre dit : Où est mon logis où JE {Jésus} MANGERAI LA PÂQUE avec mes disciples ?"

      Luc ( Darby 1872 ) :
      22.15: "Et il leur dit : J'ai fort désiré de manger cette pâque avec vous, avant que je souffre"

      ___La Pâque n'était donc pas au lendemain de la mort de Jésus, car Jésus a mangé la Pâque avant de mourir.
      ___Or, au premier jour et au dernier jour de la fête des pains sans levain, il était interdit de travailler; c'est pourquoi on s'est dépêcher à ensevelir Jésus, car ce premier sabbat (repos) de la fête des pains sans levain allait débuter ("Luc 23.54") au coucher du soleil. Donc, le jour de la Pâque n'est pas le jour de repos du sabbat annuel qui suit TOUJOURS le jour de la Pâque.
      ___Les femmes ont acheté les parfums APRÈS ce sabbat du premier jour de repos de la fête des pains sans levain ("Marc 16.1") qui suit le jour de la Pâque; ce sabbat-là était un jeudi. Après avoir acheté les parfums, elles les ont préparés et ensuite elles se sont reposées, car le sabbat du 7e jour (le samedi) allait débuter ("Luc 23.56"), car elles ne doivent pas travailler non plus le 7e jour, ni marcher plus d'un trajet de sabbat. C'est après ce sabbat du 7e jour qu'elles sont allées au sépulcre le matin; et Jésus était déjà ressucité la journée d'avant, le samedi après-midi (donc 3 jours et 3 nuits après avoir été mis au sépulcre le mercredi après-midi). Les femmes se sont reposées le sabbat du 7e jour, contrairement à ce que Shora Kuetu a dit dans sa vidéo en expliquant que les femmes n'ont pas observée le repos du 7e jour (il dit cela pour ne pas contredire sa fausse traduction dans la BJC). De plus, il dit que Jésus est mort un mardi après-midi et qu'il est ressuscité au début du samedi au coucher du soleil du vendredi; cela fait plus de 3 jours et 3 nuits. Dire que Jésus est mort un mardi, on doit aussi dire qu'il serait ressuscité un vendredi après-midi, mais cela ne fonctionne pas; alors shora reporte la résurrection au début du sabbat du 7e jour pour ne pas contredire sa fausse version des choses, mais il se contredit quand même.

      Marc 15.42: "Le soir {la 2e partie de l'après-midi} étant venu, comme c'était la préparation, c'est-à-dire, la VEILLE du sabbat,"

      Marc 15.47: "Marie de Magdala, et Marie, mère de Joses, regardaient où on le mettait {regardaient où on mettait Jésus dans le sépulcre}".

      Luc 23.54: "{la Pâque} C'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer."

      Matthieu 27.59: "Joseph prit le corps, l'enveloppa d'un linceul blanc, (60) et le déposa dans un sépulcre neuf, qu'il s'était fait tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l'entrée du sépulcre, et il s'en alla."

      Jean 19.42: "Ce fut là qu'ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche."

      Jean 19.31: "Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c'était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour,... {comparez "Nombres 28.17}"

      Marc 16.1: "-Lorsque le sabbat {du jeudi} fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, ACHETÈRENT des aromates, afin d'aller embaumer Jésus."

      Luc 23.56_b: "...elles PRÉPARÈNT des aromates et des parfums. Puis ELLES SE REPOSÈRENT LE JOUR DU SABBAT {du samedi}, selon la loi."

      Matthieu 28.1: "-Après le sabbat [litt. en grec, "les sabbats"], à l'aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le sépulcre."

      ___En "Matthieu 28.1", l'expression "premier jour de la semaine" est donc très bien rendu en français. C'est le mot "sabbat(s)" au génitif qui est employé pour le mot "semaine" avec une certaine tournure de phrase. C'est là que Shora Kuetu fait l'erreur d'avoir traduit cela par le mot "sabbat" au singulier pour signifier à tort le 7e jour.
      ___Les mots "matin" et "demain" sont un seul et même mot en espagnol: "mañana". C'est la tournure de la phrase qui indique le sens du mot "mañana". Exemple: "mañana por la mañana" = "demain matin" ("demain par le matin"). De même en est-il pour le grec ancien du "Nouveau Testament" où il arrive qu'un même mot peut être utilisé pour signifier deux mots différents: par exemple, le mot "sabbat" est utilisé pour vouloir dire le mot "sabbat" (repos), mais aussi le mot "semaine"; car le mot "semaine" n'existe pas en tant que tel dans le grec du "Nouveau Testament". C'est donc une tournure avec le mot "sabbat" qui est utilisée pour indiquer le mot "semaine" qui se trouve 9 fois dans le "Nouveau Testament": "Matthieu 28.1", "Marc 16.2, 9", "Luc 18.12; 24.1", "Jean 20.1, 19", "Actes 20.7" et "1 Corinthiens 16.2"). Je traduis ici par: "[à partir de la fin] des sabbats"; mais, l'expression en grec correspond tout simplement à "semaine". Voici les 9 endroits où dans le grec cela signifie "semaine".

      Matthieu 28.1 ( Darby 1872 ) : "Or, sur le tard, du sabbat, au crépuscule du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie vinrent voir le sépulcre."

      Matthieu 28.1 :
      Ὀψὲ {G3796, Adv} "sur le tard"
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      σαββάτων, {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      τῇ {G3588, Art déf-dat fém sg} "la" (le)
      ἐπιφωσκούσῃ {G2020, Verb-part pr a dat fém sg} "crépuscule allant débuter" (ici, l'aube)
      εἰς {G1519, Prép} "dans"
      μίαν {G1520, Adj num-acc fém sg} "une" (un)
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "Or sur le tard des sabbats le crépuscule allant débuter dans [le jour] un [à partir de la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Marc 16.2 ( Darby 1872 ) : "Et de fort grand matin, le premier jour de la semaine, elles viennent au sépulcre, comme le soleil se levait."

      Marc 16.2 :
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art déf-gén neut pl} " les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "...le [jour] un [depuis de la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Marc ( Darby 1872 ) :
      16.9 "Et étant {déjà} ressuscité le matin, le premier jour de la semaine , il apparut premièrement à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons."

      Marc 16.9 :
      πρωῒ {G4404, Adv} "matin"
      πρώτῃ {G4413, Adj-dat fém sg} "première"
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} " sabbat"
      __litt.: "...matin premier [depuis la fin] du sabbat..."
      __Ici, le mot sabbat est au singulier à cause de la tournure de la phrase qui utilise le mot "premier" au lieu de l'adjectif numéral "UN". On ne met donc pas l'accent sur le fait qu'il y avait 2 sabbats cette semaine-là.

      Luc 18.12 ( Darby 1872 ) : "Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède."

      Luc 18.12 :
      δὶς {G1364, Adv} "deux fois"
      τοῦ {G3588, Art déf-gén neut sg} " le"
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} " sabbat"
      __litt.: "...deux fois [depuis la fin] du sabbat"
      __Le mot sabbat est au singulier, car on parle d'une semaine en général.

      Luc 24.1 ( Darby 1872 ) : "Or le premier jour de la semaine, de très grand matin, elles vinrent au sépulcre, apportant les aromates qu'elles avaient préparés."

      Luc 24.1 :
      Τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      των {G3588, Art-gén neut pl} " les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "Or le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Jean ( Darby 1872 ) :
      20.1 "Et le premier jour de la semaine, Marie de Magdala vint le matin au sépulcre, comme il faisait encore nuit ; et elle voit la pierre ôtée du sépulcre."

      Jean 20.1 :
      Τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art-gén neut pl} " les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "Or le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Jean ( Darby 1872 ) :
      20.19 "Le soir donc étant [venu], ce jour-là, le premier de la semaine, et les portes [du lieu] où les disciples étaient, par crainte des Juifs, étant fermées, Jésus vint, et se tint au milieu d'eux. Et il leur dit : Paix vous soit !"

      Jean 20.19 :
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      ἡμέρᾳ {G2250, Nom-dat fém sg} "journée" (jour)
      ἐκείνῃ {G1565, Pron dém-dat fém sg} "celle-là" (celui-là)
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "...celui-là le jour le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Actes des Apôtres ( Darby 1872 ) :
      20.7 "Et le premier jour de la semaine, lorsque nous étions assemblés pour rompre le pain, Paul qui devait partir le lendemain, leur fit un discours, et il prolongea le discours jusqu'à minuit."

      Actes des Apôtres 20.7 :
      Ἐν {G1722, Prép} "dans"
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art-gén neut pl} " les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} " sabbats"
      __litt.: "Or dans le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le dernier jour des pains sans levain; et le 7e jour. Lire le verset précédent ("Actes 20.6") pour voir le contexte.

      1 Corinthiens ( Darby 1872 ) :
      16.2 "Que chaque premier jour de la semaine chacun de vous mette à part chez lui, accumulant selon qu'il aura prospéré, afin que, lorsque je serai arrivé, il ne se fasse pas alors de collectes."

      1 Corinthiens 16.2 :
      κατὰ {G2596, Prép} "selon"
      μίαν {G1520, Adj num-acc fém sg} "une" (un)
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} " sabbat"
      __litt.: "Selon [le jour] un [depuis la fin] du sabbat..."
      __Avec le numéral, le mot sabbat est au singulier, car on parle d'une semaine en général.

      ___À noter que la définition du mot français "crépuscule" (G2020) indique autant la lueur après le coucher du soleil ("Luc 23.54") que la lueur avant le lever du soleil ("Matthieu 28.1"); mais le mot "aube" indique uniquement la lueur avant le lever du soleil.
      ___Espérant que Shora Kuetu corrige ces erreurs de traductions dans la bible "BJC".
      ___À d'autres endroits, il traduit moins bien que la version "Martin" sur laquelle il s'est premièrement basé: par exemple, en "Romains 8.8", en grec c'est le mot "én" qui signifie "dans" ou "en" au lieu de "selon"; de plus, le verbe "vivre" n'est pas dans le grec. Or, même la "Darby" (qu'il dit être corrompu, mais c'est faux) est plus précise que la "BJC" à partir du grec, même à partir du grec du texte "Reçu" en général que la "Martin" utilise. Dans le grec de "Romains 8.9", c'est aussi le mot "én" ("dans" ou "en") qui est utilisé. Il faut lire: "vous n'-êtes- pas -dans- [la] chair", au lieu de: "vous ne -vivez- pas -selon- la chair".

      Romains ( BJC 2014 ) :
      8.8 C'est pourquoi "ceux qui "vivent" "selon" la chair ne peuvent pas plaire à Dieu.

      Romains ( Martin 1744 ) :
      8.8 C'est pourquoi ceux qui sont "en" la chair ne peuvent point plaire à Dieu.

      Romains ( Darby 1872 ) :
      8.8 Et ceux qui sont "dans" la chair ne peuvent plaire à Dieu.

      Romains ( LXX_WH ) :
      8.8
      οἱ {G3588, T-NPM} "les" (étant)
      δὲ {G1161, CONJ} "or"
      ἐν {G1722, PREP} "dans"
      σαρκὶ {G4561, N-DSF} "chair"
      ...

      Romains ( LXX_WH ) :
      8.9
      ὑμεῖς {G5210, P-2NP} "vous"
      δὲ {G1161, CONJ} "or"
      οὐκ {G3756, PRT-N} "pas"
      ἐστὲ {G2075, V-PXI-2P} "êtes"
      ἐν {G1722, PREP} "dans"
      σαρκὶ {G4561, N-DSF} "chair"
      ἀλλὰ {G235, CONJ} "mais"
      ἐν {G1722, PREP} "dans"
      πνεύματι, {G4151, N-DSN} "Esprit"
      ...

      ___C'est 2 versets vont bien avec "Romains 7.5" ("dans la chair").

      Romains ( LXX_WH ) :
      7.5
      ὅτε {G3753, ADV} "quand"
      γὰρ {G1063, CONJ} "car"
      ἦμεν {G1510, V-IXI-1P} "nous étions"
      ἐν {G1722, PREP} "dans"
      τῇ {G3588, T-DSF} "la"
      σαρκί, {G4561, N-DSF} "chair"
      ...

      ___Je fais ce commentaire, non pour dénigrer Shora Kuetu, mais pour que plusieurs personnes, qui le suivent aveuglément, ne mettent pas leur confiance dans l'homme, mais qu'ils commencent à vérifier eux-mêmes en effectuant leurs propres recherches, etc.
      ___"Seb", comme vous le dites, les Juifs ne comprennent pas bien les trinitaires. C'est normal, puisque peu de personnes ont la révélation. Or, il y a réellement au moins 3 personnes distinctes: le Père qui est Dieu (1 Cor 8.6), le Fils de Dieu (son double, son autre lui-même) et le Saint-Esprit (un autre lui-même encore une autre fois de plus). Les 3 ne sont pas co-éternelle, mais le Fils a eu un début ayant été engendré (enfanté) avant la création du monde. Donc, le Fils n'est pas le Père, mais celui qui est le Fils est le même que celui qui est le Père; car c'est celui qui est le Père qui s'est dédoublé distinctement avant la création du monde; même chose pour le Saint-Esprit qui est une autre personne de celui qui est le Père. Ainsi, celui qui est le Fils n'a jamais eu de commencement, il existe depuis toujours, car c'est lui LE DIEU VÉRITABLE. À la création, selon le plan du Père, le Fils a parlé et le Saint-Esprit a créé. Voir sur le site bible2000 .net sur le lien "Message urgent de Dieu".

      Répondre
    • Raymond Houle   
      22 Octobre 2018 01:02

      ___Je viens de remarquer que dans mon autre commentaire ici, le site Web a automatiquement enlevé certains de mes signes de ponctuation qui se nomment "chevron" ou "crochet oblique" (un genre de demi losange; un à gauche et l'autre à droite). Du même coup, cela a supprimé le texte qu'il y avait entre les deux; c'était les mots sous-entendu au génitif (gén.); en grec, le génitif indique par exemple l'origine; cela indique donc le sens du mot. Je remets donc les versets en remplaçant ces "crochets obliques" par des "parenthèses".
      ___Ainsi, le mot "sabbats" au génitif signifie "(de) sabbats" ou "(des) sabbats" et non pas "(le) sabbat", ni "(les) sabbat", ni "(un) sabbat". Au génitif, l'article défini "le" signifie donc "(de) le" ou "du"; donc, avec l'idée d'indiquer l'origine ou l'appartenance. À noter qu'en grec, un "féminin" peut correspondre à un "masculin" en français et vis-versa.
      ___Ainsi l'article défini "le" suivi de l'adjectif numéral "UN" suivi du mot "sabbats" au génitif, ne signifie pas: "un sabbat", comme Shora Kuetu l'a traduit faussement; mais ça signifie: "le [jour] un des sabbats", c'est-à-dire: "le jour un de la semaine", donc le "dimanche", car le sabbat du "samedi" est toujours le jour "7" et non pas le jour "1".

      ___Je remet donc les versets en question (pour ceux qui veulent approfondir sincèrement ce sujet pour être convaincu de la vérité):
      a = actif
      Adv- = adverbe
      Adj- = adjectif
      Adj num- = adjectif numéral
      Art déf- = article défini
      acc = accusatif
      Conj = conjonction
      dat = datif
      gén = génitif
      fém = féminin
      part = participe
      mas = masculin
      neut = neutre
      nom = nominatif
      Nom- = nom
      pl = pluriel
      Prép = préposition
      Pron dém = pronom démonstratif
      sg = singulier
      Verb = verbe

      Matthieu 28.1 ( Darby 1872 ) : "Or, sur le tard, du sabbat, au crépuscule du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie vinrent voir le sépulcre."

      Matthieu 28.1 :
      Ὀψὲ {G3796, Adv} "sur le tard"
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      σαββάτων, {G4521, Nom-gén neut pl} "(de) sabbats"
      τῇ {G3588, Art déf-dat fém sg} "la" (le)
      ἐπιφωσκούσῃ {G2020, Verb-part pr a dat fém sg} "crépuscule allant débuter" (ici, l'aube)
      εἰς {G1519, Prép} "dans"
      μίαν {G1520, Adj num-acc fém sg} "une" (un)
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(de) sabbats"
      __litt.: "Or sur le tard des sabbats le crépuscule allant débuter dans [le jour] un [à partir de la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Marc 16.2 ( Darby 1872 ) : "Et de fort grand matin, le premier jour de la semaine, elles viennent au sépulcre, comme le soleil se levait."

      Marc 16.2 :
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art déf-gén neut pl} "(de) les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(de) sabbats"
      __litt.: "...le [jour] un [depuis de la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Marc ( Darby 1872 ) :
      16.9 "Et étant {déjà} ressuscité le matin, le premier jour de la semaine , il apparut premièrement à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons."

      Marc 16.9 :
      πρωῒ {G4404, Adv} "matin"
      πρώτῃ {G4413, Adj-dat fém sg} "première"
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} "(de) sabbat"
      __litt.: "...matin premier [depuis la fin] du sabbat..."
      __Ici, le mot sabbat est au singulier à cause de la tournure de la phrase qui utilise le mot "premier" au lieu de l'adjectif numéral "UN". On ne met donc pas l'accent sur le fait qu'il y avait 2 sabbats cette semaine-là.

      Luc 18.12 ( Darby 1872 ) : "Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède."

      Luc 18.12 :
      δὶς {G1364, Adv} "deux fois"
      τοῦ {G3588, Art déf-gén neut sg} "(de) le"
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} "(de) sabbat"
      __litt.: "...deux fois [depuis la fin] du sabbat"
      __Le mot sabbat est au singulier, car on parle d'une semaine en général.

      Luc 24.1 ( Darby 1872 ) : "Or le premier jour de la semaine, de très grand matin, elles vinrent au sépulcre, apportant les aromates qu'elles avaient préparés."

      Luc 24.1 :
      Τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      των {G3588, Art-gén neut pl} "(de) les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(de) sabbats"
      __litt.: "Or le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Jean ( Darby 1872 ) :
      20.1 "Et le premier jour de la semaine, Marie de Magdala vint le matin au sépulcre, comme il faisait encore nuit ; et elle voit la pierre ôtée du sépulcre."

      Jean 20.1 :
      Τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art-gén neut pl} "(de) les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(des) sabbats"
      __litt.: "Or le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Jean ( Darby 1872 ) :
      20.19 "Le soir donc étant [venu], ce jour-là, le premier de la semaine, et les portes [du lieu] où les disciples étaient, par crainte des Juifs, étant fermées, Jésus vint, et se tint au milieu d'eux. Et il leur dit : Paix vous soit !"

      Jean 20.19 :
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      ἡμέρᾳ {G2250, Nom-dat fém sg} "journée" (jour)
      ἐκείνῃ {G1565, Pron dém-dat fém sg} "celle-là" (celui-là)
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(des) sabbats"
      __litt.: "...celui-là le jour le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le premier jour des pains sans levain; et le 7e jour.

      Actes des Apôtres ( Darby 1872 ) :
      20.7 "Et le premier jour de la semaine, lorsque nous étions assemblés pour rompre le pain, Paul qui devait partir le lendemain, leur fit un discours, et il prolongea le discours jusqu'à minuit."

      Actes des Apôtres 20.7 :
      Ἐν {G1722, Prép} "dans"
      δὲ {G1161, Conj} "or"
      τῇ {G3588, Art-dat fém sg} "la" (le)
      μιᾷ {G1520, Adj num-dat fém sg} "une" (un)
      τῶν {G3588, Art-gén neut pl} "(de) les"
      σαββάτων {G4521, Nom-gén neut pl} "(des) sabbats"
      __litt.: "Or dans le [jour] un [depuis la fin] des sabbats..."
      __Le mot sabbat est au pluriel, car utilisé avec le numéral, cette semaine-là contient 2 sabbats: le dernier jour des pains sans levain; et le 7e jour. Lire le verset précédent ("Actes 20.6") pour voir le contexte.

      1 Corinthiens ( Darby 1872 ) :
      16.2 "Que chaque premier jour de la semaine chacun de vous mette à part chez lui, accumulant selon qu'il aura prospéré, afin que, lorsque je serai arrivé, il ne se fasse pas alors de collectes."

      1 Corinthiens 16.2 :
      κατὰ {G2596, Prép} "selon"
      μίαν {G1520, Adj num-acc fém sg} "une" (un)
      σαββάτου {G4521, Nom-gén neut sg} "(de) sabbat"
      __litt.: "Selon [le jour] un [depuis la fin] du sabbat..."
      __Avec le numéral, le mot sabbat est au singulier, car on parle d'une semaine en général.

      ___Nous pouvons voir que Shora Kuetu n'a pas toujours traduit la "BJC" à partir du grec, mais il a raisonné souvent à partir de plusieurs versions déjà existante. Je viens de voir sur son site Web qu'il a corrigé en "Romains 8.8-9" le mot grec "én" signifiant "dans". Du même coup, je viens de voir aussi sur son site Web, que par exemple en "Romains 6.7" il a changé le mot "quitte" de la version "Martin" pour le remplacer par l'adjectif "libre". Ici en "Romains 6.7", le mot grec "δεδικαίωται" (un verbe) signifie bien "justifier" comme la version "Darby" le traduit. Or, la signification du mot "quitte" dans la "Martin" est plus près du mot "justifier" que du mot "libérer". Shora n'a donc pas été conduit par l'Esprit de Dieu à changer ce mot "quitte" pour un autre mot encore moins précis ("libérer"). Or, que ce soit dans le texte majoritaire ("Texte Reçu") ou dans un autre texte grec (minoritaire), c'est quand même le verbe grec "δεδικαίωται" qui signifie "justifier"; il n'y a pas de différence. Shora Kuetu n'a pas la connaissance requise du grec pour traduire uniquement à partir du grec. Je dis cela pour que les gens ne croient pas tout ce qu'il dit, car il induit souvent en erreur. La version "Darby 1872" est considérée globalement comme la Bible la plus précise en français, bien que rarement, certaines prépositions sont quelquefois mieux traduites dans la "Segond".

      Romains ( "BJC 2014" et la version "BJC" sur le site Web de la "BJC" en date du 21 octobre 2018) :
      6.7 "car celui qui est mort est LIBRE du péché."

      Romains ( Martin 1744 ) :
      6.7 "Car celui qui est mort, est QUITTE du péché."

      Romains ( Darby 1872 ) :
      6.7 "Car celui qui est mort est JUSTIFIÉ du péché."

      Romains ( LXX_WH ) :
      6.7
      ὁ {G3588, T-NSM} "le"
      γὰρ {G1063, CONJ} "car"
      ἀποθανὼν {G599, V-2AAP-NSM} "étant mort"
      δεδικαίωται {G1344, V-RPI-3S} "a été justifié"
      ἀπὸ {G575, PREP} "depuis" (donc, "de" ou "du")
      τῆς {G3588, T-GSF} "(de) la"; donc "(de) le" = "du"
      ἁμαρτίας. {G266, N-GSF} "péché"
      __litt.: "Car le étant mort a été justifié depuis le péché."
      __litt.: donc, "Car le étant mort a été justifié du péché."

      Répondre
  • Seb   
    13 Octobre 2018 14:26

    Vendredi vers 15 heures jusqu'à dimanche 15 heures, ce n'est pas trois jours et trois nuits. Que Dieu vous éclaire. Amen !

    Répondre
  • Seb   
    21 Octobre 2018 10:25

    @Mr Houle : Regardez de près les vidéos qui expliquent très clairement que la trinité est une fausse doctrine. Jésus est le Seigneur des seigneurs : avec la trinité, cela voudrait dire que le Fils est le Seigneur du Père !!! Etre à l'écoute du Saint-Esprit demande une consécration sans réserve envers Dieu : repentez-vous car vous parlez comme quelqu'un qui connait beaucoup de choses mais ce n'est pas Jésus qui vous inspire pour écrire de la sorte !!!

    Répondre
    • Raymond Houle   
      21 Octobre 2018 21:19

      À "Seb": Je vois que vous n'avez pas la révélation de Dieu concernant les 3 personnes distinctes. Par Sa grâce, le Seigneur m'a donné de comprendre ce mystère il y a environ 30 ans. Je ne crois pas à la définition de la trinité à la manière des Catholiques ou des Protestants qui disent que le Fils est éternel sans début à côté du Père. Il faudrait que vous preniez le temps de me lire et comprendre quand j'explique ce mystère tout en vérifiant les versets donnés. Lorsque vous comprendrez que Jésus (le Fils) est un AUTRE LUI-MÊME de celui qui est le Père (tout en étant une personne distincte), alors vous verrez qu'il n'y a aucune contradiction dans ce que je dis; et en plus vous devriez être remplie de joie de voir enfin cette vérité.
      ___Par exemple, les "Témoins de Jéhovah" démontrent bien que le Fils est une personne distincte du Père, mais ce qu'ils ne voient pas, c'est que ce Fils est ce Dieu unique qui s'est dédoublé; ce Dieu unique s'est donc engendré un autre LUI-MÊME, nul autre que lui-même. Autrement dit, Jésus est ce "Jéhovah" (ou YaHWeH) unique; c'est le même 2 fois. Coupez un ver de terre en deux et vous aurez 2 vers de terre bien vivant. Si Dieu a été capable de créer le ver de terre pour qu'un seul ver de terre en devienne deux distinctes, ne pensez-vous pas que Dieu peut aussi se multiplier lui-même comme il le veut ? À moins que vous ne croyez pas à la TOUTE puissance de Dieu!
      ___Regardez-vous dans un miroir. Combien de personnes y a-t-il ? Une seule. Car, ce que vous voyez dans le miroir est votre reflet. Imaginez maintenant que votre reflet dans le miroir sort du miroir et se place devant vous à côté du miroir et vous parle. Combien y a-t-il de personnes maintenant ? Deux personnes bien distinctes. Qui est donc cette personne devant vous ? Un autre toi-même, votre double. Vous ne vous êtes pas divisé, mais multiplié. Or, celui qui est devant vous est votre Fils, car il sort de vous; mais, vous êtes son Père à partir du moment que votre reflet est sorti du miroir pour devenir une personne et vous parler. On a donc 2 personnes distinctes, mais deux fois la même personne.
      ___Le Père est toujours Dieu ("1 Cor 8.6; 11.3"). Le Fils est toujours le Fils du Père, donc le Fils de Dieu. Or, le Fils, c'est lui qui est LE Dieu véritable ("1 Jean 5.21"); en ce sens, c'est lui qui est le Père ("Jean 14.8-9"). Comprenez-vous maintenant ? Le Fils n'est pas le Père, mais celui qui est le Fils est le même que Celui qui est le Père. Le Saint-Esprit est aussi une autre personne, un autre double; lisez attentivement "Romains 8.26-27" et vous verrez que le Saint-Esprit est bien distinct du Père. Les 3 ont chacun leur propre volonté, leur propre pensée et leur propre sentiment. S'il y a 2 volontés, c'est qu'il y a 2 personnes distinctes. Une personne qui AIME une autre, signifie qu'il y a au moins 2 personnes bien distinctes.
      ___Voilà! Je peux expliquer ceci, car je l'ai compris par le Saint-Esprit qui m'a fait grâce ("Deutéronome 4.29"; "Luc 11.9").

      Jean ( Darby 1872 ) :
      3.27 "...Un homme ne peut rien recevoir, à moins qu'il ne lui soit donné du ciel."

      Matthieu ( Segond 1910 ) :
      16.17 "...car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux."

      Luc ( Darby 1872 ) :
      10.22 "...personne ne connaît qui est ...le Père, si ce n'est ...celui à qui le Fils voudra le révéler."

      Jean ( Darby 1872 ) :
      14.8 "Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.
      14.9 Jésus lui dit : Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ? ..."

      Jean ( Darby 1872 ) :
      6.38 "car je suis descendu du ciel, non pour faire MA volonté, mais la volonté DE CELUI qui m'a envoyé."

      Luc ( Darby 1872 ) :
      22.42 "disant : Père, si tu voulais faire passer cette coupe loin de moi ! Toutefois, que ce ne soit pas MA volonté mais LA TIENNE qui soit faite."

      Jean 5.20: "Car le Père AIME le Fils,..."

      Jean 14.31: "...que le monde sache que j'AIME le Père,"

      ___Voici un copier/coller d'une partie du texte sur le site bible2000. net via le lien "Message urgent de Dieu". Je vous mets les versets en dessous du texte plus bas.

      Avant le commencement de la création, l'unique Dieu existait (Ps 90.2), et personne n'était avant Lui (Es 44.6). Avant, après et en dehors de lui il n'y a pas d'autre Dieu (Es 43.10; 45.5). Ensuite, il s'est dédoublé (multiplié); il a donc produit ou engendré un autre lui-même (Pr 8.22-31; Ap 3.14). Cet autre lui-même qu'il a enfanté (Pr 8.24-25) est appelé le Fils de Dieu (Pr 30.4; Jean 20.31), car ce Fils unique (Jean 3.16) est sorti du Père (Jean 16.27-28). À partir de ce moment-là, Dieu est devenue Père (2 Jn 1.3). Le Fils est donc une autre personne (1 Tim 2.5; Mt 27.46; Luc 6.12), mais cette autre personne est un autre lui-même de la personne qui est le Père (Jn 14.8-9; 1 Cor 8.6; Jn 20.28-29; Jn 3.13). Concernant le Saint-Esprit, il est aussi un autre lui-même distinct de celui qui est le Père (Ro 8.26-27), donc aussi un autre lui-même de celui qui est le Fils (Jn 14.16-17; Jean 2.19-22; Ro 8.11). Il y a donc au moins trois personnes bien distinctes l'une de l'autre, et elles ont chacune leur propre volonté (Luc 22.42; Jn 5.30; 1 Cor 12.11), leurs propres pensées (Mt 16.23; Ro 8.27; 1 Pi 4.1) et leur propres sentiments (Jn 3.35; Jn 14.31; Ro 5.5; Ep 4.30; Ro 15.30). etc.

      Voici les versets bibliques des références citées ci-dessus:

      Psaumes 90.2: "Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eusses créé la terre et le monde, D'éternité en éternité tu es Dieu."

      Esaïe 44.6: "Ainsi parle l'Eternel, roi d'Israël et son rédempteur, L'Eternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n'y a point de Dieu."

      Esaïe 43.10: "Vous êtes mes témoins, dit l'Eternel, Vous, et mon serviteur que j'ai choisi, Afin que vous le sachiez, Que vous me croyiez et compreniez que c'est moi: Avant moi il n'a point été formé de Dieu, Et après moi il n'y en aura point."

      Esaïe 45.5: "Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre, Hors moi il n'y a point de Dieu; Je t'ai ceint, avant que tu me connusses."

      Proverbes 8.22-31: "(22) L'Éternel m'a acquise la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. (23) J'ai été établie depuis l'éternité, Dès le commencement, avant l'origine de la terre. (24) Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, Point de sources chargées d'eaux; (25) Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée; (26) Il n'avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde. (27) Lorsqu'il disposa les cieux, j'étais là; Lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme, (28) Lorsqu'il fixa les nuages en haut, Et que les sources de l'abîme jaillirent avec force, (29) Lorsqu'il donna une limite à la mer, Pour que les eaux n'en franchissent pas les bords, Lorsqu'il posa les fondements de la terre, (30) J'étais à l'oeuvre auprès de lui, Et je faisais tous les jours ses délices, Jouant sans cesse en sa présence, (31) Jouant sur le globe de sa terre, Et trouvant mon bonheur parmi les fils de l'homme."

      Apocalypse 3.14: "Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:"

      Proverbes 8.24-25: "Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, Point de sources chargées d'eaux; (25) Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée;"

      Proverbes 30.4: "Qui est monté aux cieux, et qui en est descendu? Qui a recueilli le vent dans ses mains? Qui a serré les eaux dans son vêtement? Qui a fait paraître les extrémités de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils?"

      Jean 20.31: "Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom."

      Jean 16.27-28: "car le Père lui-même vous aime, parce que vous m'avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. (28) Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père."

      Jean 3.16: "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique..."

      2 Jean 1.3: "que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité !"

      1 Timothée 2.5: "Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,"

      Matthieu 27.46: "Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? c'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"

      Luc 6.12: "En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu."

      Jean 14.8-9: "(8) Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. (9) Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?"

      1 Corinthiens 8.6: "néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes."

      Jean 20.28: "(28) Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit: (29) Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!"

      Jean 3.13: "Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel."

      Romains 8.26-27: "(26) De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; (27) et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints."

      Jean 14.16-17: "(16) Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, (17) l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous."

      Jean 2.19-22: "(19) Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. (20) Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! (21) Mais il parlait du temple de son corps. (22) C'est pourquoi, lorsqu'il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu'il avait dit cela, et ils crurent à l'Ecriture et à la parole que Jésus avait dite."

      Romains 8.11: "Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous."

      Luc 22.42: "disant : Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne."

      Jean 5.30: "Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé."

      1 Corinthiens 12.11: "Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut."

      Matthieu 16.23: "Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes."

      Romains 8.27: "...et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints."

      1 Pierre 4.1: "Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,"

      Jean 3.35: "Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains."

      Jean 14.31: "mais afin que le monde sache que j'aime le Père, et que j'agis selon l'ordre que le Père m'a donné, levez-vous, partons d'ici."

      Romains 5.5: "Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné."

      Ephésiens 4.30: "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption."

      Romains 15.30: "Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur,"

      Répondre
    • Raymond Houle   
      24 Octobre 2018 00:59

      Exode ( Darby 1872 ) :
      25.21 "...sur l'arche, ...
      25.22 ...je ME rencontrerai là avec toi, ..."

      Exode ( Segond 1910 ) :
      25.21 "...sur l'arche, ...
      25.22 C'est là que je ME rencontrerai avec toi; ..."

      Jean ( Darby 1872 ) :
      14.8 " Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.
      14.9 Jésus lui dit : Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ?"

      Répondre
  • OBAME MINKO   
    2 Novembre 2018 10:14

    SHALOM JE SOUHAITRAIS VRAIMENT RECEVOIR DES ENSEIGNEMENTS SUR LA PERSONNE DU SAINT ESPRIT DANS LA VIE DU CHRETIEN . BOITE POSTALE¨3332 LIBREVILLE GABON MERCI

    Répondre

Dernières publications