Les Dokimos



L’image de la Bête

Article mis à jour le 07/02/21.

bete-apocalypse 13.jpg

« Et je vis une autre bête montant de la Terre. Et elle avait deux cornes semblables à celles de l'Agneau, mais elle parlait comme le dragon. Et elle exerce toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle fait que la Terre et ceux qui l'habitent adorent la première bête, dont la blessure mortelle a été guérie. Et elle produit de grands signes, même jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la Terre devant les humains. Et elle égare ceux qui habitent sur la Terre à cause des signes qu'il lui a été donné de produire devant la bête, en disant à ceux qui habitent sur la Terre de faire une image de la bête qui a été blessée par l'épée et qui a repris vie. Et il lui fut donné de donner un esprit à l'image de la bête, afin que l'image de la bête parle, et qu'elle fasse que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête soient mis à mort. » Apocalypse 13 :11-15.

Avec le chiffre 666 et la marque de la bête, l’image de la bête fait partie des grands mystères que les lecteurs de la Bible tentent de percer. Qu’est-ce que l’image de la bête ? Que représente-t-elle ? Quand la verrons-nous paraître et de quelle manière va-t-elle se manifester ? C’est ce que nous verrons au travers de cet article avec le précieux et indispensable éclairage du Saint-Esprit. Que toute la gloire revienne à lui seul.

QU’EST-CE QUE L’IMAGE ?

Le dictionnaire définit l’image comme étant une « représentation perceptible d’un être ou d’une chose ». En hébreu, le mot image se dit tselem ce qui signifie : image, idoles, ressemblance ; mais aussi : simple, vide, simulacre ou encore ombre. L’image ne vient pas du néant. Quand bien-même elle serait abstraite, elle représente toujours quelque chose qui existe ou qui est appelé à exister : un être, un objet, une pensée, un projet. De ce fait, l’image n’est jamais neutre, elle est l’expression d’une réalité présente ou future. Il n’est donc pas étonnant que ce mot apparaisse pour la première fois dans la Bible lorsqu’il est question de la création de l’être humain.

« Elohïm dit : Faisons l’être humain à notre image, selon notre ressemblance, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre et sur tout reptile qui rampe sur la terre. » Genèse 1 :26.

Ainsi, lorsque Elohîm a décidé de créer l’être humain, il n’a pas inventé une créature au hasard et à partir du vide, mais il a formé Adam et Eve en se prenant lui-même pour modèle.

Gardons bien en mémoire que l’image est une représentation perceptible d’un être ou d’une chose… Cette représentation peut avoir divers supports. Nous chrétiens du 21ème siècle avons tendance à limiter l’image à la photo ou à la vidéo, quoique ces supports tendent déjà à devenir obsolètes puisqu’on parle déjà d'hologrammes, de projections en 4D etc. Mais avant qu’on en arrive là, le dessin, la peinture, la gravure, la sculpture ou encore la poterie étaient (et sont toujours d’ailleurs) des images.

En Genèse 2 : 7 le texte biblique précise comment le Seigneur s’y est pris pour la création de l’homme : « YHWH Elohîm forma l’être humain de la poussière du sol. Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’être humain devint une âme vivante. »

Le Créateur a formé l’être humain à partir de la glaise terrestre, tout comme un potier qui façonne de ses mains un vase (Jérémie 18 :6). Tant qu’Adam n’avait pas reçu dans ses narines le souffle de vie, il n’était qu’une image, un objet vide (tselem). Toutefois, cette image était la copie de la manifestation visible de l’Elohim invisible qui est d’abord Esprit et qui en tant que tel n’a ni chair ni os (Luc 24 :39). Or lorsque le Saint-Esprit, donc Elohim, a pris une forme visible, il s’est manifesté sous la forme de Yehoshoua qui est la représentation perceptible de Elohim.

« Lequel est l'image de l'Elohîm invisible, le premier-né de toute la création. Parce que c'est par lui qu'ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la Terre, les visibles et les invisibles, soit les trônes, ou les seigneuries, ou les principautés, ou les puissances, toutes choses ont été créées par son moyen et pour lui. » Colossiens 1 :15-16.

Les Ecritures déclarent que nous sommes « prédestinés à être conformes à l'image de son Fils » (Romains 8 :29). Le mot conforme ici vient du grec summorphos qui veut dire « ayant la même forme qu’un autre ; similaire ; conforme à ». Nous comprenons donc que la volonté parfaite d’Elohim c’est que nous soyons conformes à lui. Voilà pourquoi Adam et Eve ont été créés à son « image » et à sa « ressemblance » (notez bien le caractère redondant de l’idée de similitude dans cette expression) tant sur l’aspect visible qu’invisible, c’est-à dire sur le plan spirituel.

Avant sa chute, l’être humain avait la capacité de dominer sur toute la création, y compris sur les puissances des ténèbres, justement parce qu’il était en quelque sortes la copie d’Elohim, d’où cette parole : « J'ai dit : Vous êtes des elohîm, et vous êtes tous fils d'Élyon. » (Psaumes 82 :6). Mais il ne faut pas perdre de vue une chose que Lucifer, aveuglé et égaré par son orgueil, avait oublié : la copie, combien-même elle serait conforme, n’est pas à confondre avec l’original. En effet, il n’y a qu’un seul Elohim éternel, tout-puissant, omniprésent et Créateur : Yehoshoua (Jean 17 :3 ; 1 Corinthiens 8 :5-7). Ainsi, après la chute de l’être humain, la suite du Psaumes 82 :6 s’est réalisée : « Toutefois, vous mourrez comme les humains, et vous les princes vous tomberez comme les autres. » (Psaumes 82 :7).

L’IMAGE DE L’HOMME DÉCHU

« Adam vécut 130 ans, et engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Sheth. » Genèse 5 :3.

Après la chute, rien n’a plus jamais été pareil. Adam et Eve ont conservé une part de ressemblance avec le Créateur (Genèse 9 :6) mais l’image de ce dernier a été altérée, elle a été entachée par la marque du péché. Cette souillure est devenue héréditaire, transmissible de génération en génération. Voilà pourquoi le texte biblique présente Seth, qui n’a pourtant pas eu le comportement odieux de son frère aîné Caïn, comme étant engendré à la ressemblance et à l’image d’Adam et non celle d’Elohim. Désormais, la première chose qui saute aux yeux lorsqu’on regarde à l’être humain c’est son aspect terrestre, charnel, animal… En effet, même les plus illustres serviteurs d’Elohîm ont commencé leur vie dans le péché et ils ne sont devenus spirituels et n’ont retrouvé l’image d’Elohîm que lorsqu’ils sont revenus vers le Seigneur (1 Corinthiens 15 :46-49).

C’est lors de la promulgation de la Loi que l’image va être présentée comme une potentielle occasion de chute.

« Alors Elohîm déclara toutes ces paroles, en disant : Je suis YHWH ton Elohîm, qui t'ai fait sortir de la terre d'Égypte, de la maison des esclaves. Tu n'auras pas d'autres elohîm contre ma face. Tu ne te feras pas d’idole, ni une image des choses qui sont là-haut dans les cieux, ni ici-bas sur la Terre, ni dans les eaux sous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car je suis YHWH ton Elohîm, le El jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les fils, jusqu'à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu'à 1 000 générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements. » Exode 20 :1-6.

Dans cet extrait des Ecritures Elohîm commence par se présenter par son nom : YHWH (Celui qui Est- Je suis). Tout de suite après, il édicte le premier commandement et le détaille de manière précise: Interdiction formelle et catégorique l'idolâtrie. Le fait que ce péché soit dénoncé et interdit en premier lieu n'est évidemment pas dû au hasard. Il s'agit d'un péché qui constitue une offense directe à l'endroit de YHWH et par conséquent le plus grave car il est à la base de tous les autres péchés.

YHWH interdit à son peuple d’avoir d’autres elohîm et il associe à cet ordre l’interdiction de s’ériger des idoles et de rendre un culte à des images représentant des choses qu’on pourrait trouver au ciel, sur terre, ou encore dans les eaux. Ces paroles avaient du sens aux oreilles du peuple hébreu car il sortait de l’Egypte, un pays rempli de toutes sortes d’idoles dont les images étaient visibles partout (dans les temples, , dans le palais royal, sur les pyramides, dans les rues, dans les maisons etc.)

Fait intéressant: en Egypte comme ailleurs, les divinités étaient souvent représentées sous forme mi-humaine mi-animale.

egyptian-gods-600x225.jpg

Rappelons-nous que l’image ne s’inspire pas de rien mais qu’elle est une représentation perceptible d’une chose ou d’un être. Le seul à avoir créé ex-nihilo (à partir de rien) c’est YHWH lui-même ; les hommes quant à eux n’ont rien créé, ils n’ont fait (et ne font) qu’essayer d’imiter la création. Toutes leurs inventions, aussi brillantes et révolutionnaires soient-elles, s’inspirent de ce qu’ils ont pu observer dans la nature (biomimétisme[1]). Ainsi, l’idée de fabriquer des avions ou des hélicoptères ne vient pas de nulle part, on a juste voulu voler comme les oiseaux. Donc la question est : De qui les Egyptiens (entre autres) se sont-ils inspirés lorsqu’ils ont fabriqué ces images représentant des divinités mi-humaines mi-animales ?

asherah.jpg

« Je regardai, et voici, un vent de tempête vint du nord, une grosse nuée, un feu qui répandait tout autour son éclat. Au centre, on voyait comme l'aspect de l'airain, lorsqu'il sort du milieu du feu. Et au milieu il y avait la ressemblance de quatre êtres vivants et voici quel était leur aspect : ils avaient une ressemblance humaine. Et chacun d'eux avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes. Et leurs pieds étaient des pieds droits, et la plante de leurs pieds était comme la plante d'un pied de veau, ils étincelaient comme l'éclat du cuivre poli. Et il y avait des mains humaines sous leurs ailes à leurs quatre côtés. Tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes. Leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre. Ils ne se tournaient pas quand ils marchaient, mais chacun marchait droit devant lui. Leurs faces ressemblaient à la face d'un être humain, à la face d'un lion à la main droite, à la face d'un bœuf à la gauche des quatre, et à la face d'un aigle à tous les quatre. Leurs faces et leurs ailes étaient divisées par le haut. Chacun avait des ailes qui se joignaient l'une à l'autre, et deux couvraient leurs corps. Chacun marchait droit devant lui. Ils allaient partout où l'Esprit les poussait à aller et ils ne se tournaient pas lorsqu'ils marchaient. Et quant à la ressemblance de ces êtres vivants, leur aspect était comme des charbons de feu ardent. C'était comme l'aspect des torches circulant entre les êtres vivants. Le feu avait de l'éclat, et du feu sortaient des éclairs. » Ezéchiel 1 :4-13.

Le prophète Ezéchiel est l’un des rares à avoir pu voir la gloire d’Elohim de façon très détaillée. Dans sa vision, il a notamment vu les chérubins dont l’aspect dépasse tout entendement humain. En effet, ils ne ressemblent à rien de ce qu’on a pu observer sur terre. Et pourtant, dans les panthéons païens il y a des divinités qui ont des points communs avec ces créatures extraordinaires. Que peut-on en déduire ? La seule explication possible est la suivante : ces images d’êtres hybrides étaient une représentation d’anges déchus qui étaient certainement apparus à des hommes. En effet, n’oublions pas que Lucifer a entraîné dans sa rébellion un tiers d’anges occupant un grade plus ou moins important dans la hiérarchie céleste (Apocalypse 12 :4). Parmi eux il y avait des anges communs ou spécialisés, des séraphins, des archanges, et des chérubins qui, du fait de leur ancienne proximité avec le trône d’Elohîm, sont à l’origine de tous les cultes païens.

Comment expliquer que des peuples entiers en soient venus à rendre un culte à des objets inanimés ? Et quels cultes ! Des cérémonies abjectes faites d’orgies, de sacrifices humains et de toutes sortes d’actes dégradants, stupides et inconcevables. Comment peut-on en arriver-là ? Et bien c’est tout simplement parce que derrière toute idole se cache un démon. Car oui, une image peut être pourvue d’un esprit. Cet esprit ne fait pas que recevoir une louange qui lui est indue mais il pousse également les êtres humains à produire les oeuvres du diable et de ses démons. N'avez-vous jamais remarqué à quel point l’idolâtre devient la copie de l'idole?

Soirée-Sosie.jpg

sosie barbie.JPG

« C'est pourquoi aussi Elohîm les a livrés, dans les désirs de leurs propres cœurs, à l'impureté pour déshonorer entre eux leurs propres corps, eux qui ont échangé la vérité d'Elohîm contre le mensonge et qui ont adoré et servi la créature, au lieu du Créateur, qui est béni pour les âges. Amen ! C'est pourquoi Elohîm les a livrés à leurs passions déshonorantes, car même les femelles parmi eux ont échangé les rapports sexuels naturels pour des relations contre nature. De même aussi les mâles, abandonnant les rapports sexuels naturels avec le sexe féminin, se sont embrasés dans leurs désirsles uns pour les autres, accomplissant des choses honteuses, mâle avec mâle, et recevant en eux-mêmes la juste et correcte récompense de leur égarement. Et comme ils n'ont pas jugé bon d'avoir la connaissance précise et correcte d'Elohîm, aussi Elohîm les a livrés à une pensée non approuvée, pour pratiquer des choses qui ne sont pas convenables, étant remplis de toute espèce d'injustice, de relation sexuelle illicite, de méchanceté, d'avarice, de malignité, pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de tromperie et de mauvais caractère, rapporteurs, médisants, haïssant Elohîm, insolents, orgueilleux, vains, inventeurs de choses mauvaises, rebelles à leurs parents, sans intelligence, ne tenant pas ce qu'ils ont promis, sans affection naturelle, sans traité ou alliance, sans miséricorde. Lesquels ayant connu l'ordonnance d'Elohîm qui déclare dignes de mort ceux qui pratiquent de telles choses, non seulement ils les font eux-mêmes, mais encore ils approuvent ceux qui les pratiquent. » Romains 1 :24-32.

« Que dis-je donc ? Que l'idole soit quelque chose ? Ou que ce qui est sacrifié à l'idole soit quelque chose ? Mais que les choses que les nations sacrifient, elles les sacrifient à des démons et non à Elohîm. Or je ne veux pas que vous deveniez les associés des démons. » 1 Corinthiens 10 :19-20.

LE 21ème SIÈCLE : ÈRE DE L’IMAGE ET RÈGNE DU MENSONGE

Image, manipulation et distraction

Pendant des siècles, l’image était surtout le résultat du travail des artistes et des artisans. Toutefois, en dépit du talent de ces derniers, elle demeurait une représentation imparfaite de la réalité. L’invention de la photographie en 1822 puis de la télévision quelques décennies plus tard va complètement révolutionner le domaine de l’image. Au fil du temps, elle deviendra de plus en plus nette, de plus en plus précise, de plus en plus ressemblante à la réalité. Cette ressemblance, accentuée par la capacité de restituer le mouvement (vidéos, animation) créé un effet de fascination et de dépendance; dépendance qui n'ira qu'en s’amplifiant puisque la technologie actuelle est déjà capable de projeter une image tout en l'accompagnant d'odeurs et de la sensation du toucher grâce à des capteurs placés sur la peau. L'industrie des jeux vidéos exploite déjà cette technologie et celle de la pornographie s'y intéresse de très près...

L’avènement d’Internet et sa popularisation au début des années 2000 a fait rentrer l’humanité dans l’ère des médias de masse qui déversent chaque jour un flot incessant d’informations qui sont systématiquement accompagnées d’images. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la télévision et autres dérivés du petit écran (PC, tablettes, smartphones) ont largement supplanté les livres, les journaux et la radio. Leur hégémonie s’explique par le plébiscite du grand public qui apprécie de pouvoir consommer du contenu visuel sans devoir se fatiguer à lire, à écouter attentivement et à trop réfléchir (Ecclésiaste 1 :8). Il faut dire en plus de cela que l’audiovisuel est surtout utilisé pour se divertir ; et pour cause : c’est le seul divertissement accessible à tous, notamment aux plus pauvres.

Or dans un certain nombre de domaines on pourrait largement se passer des images. C’est par exemple le cas de la musique qui est un art qui sollicite l’ouïe. En quoi le clip est-il indispensable ? Et pourtant, il est devenu un élément incontournable si l’on veut percer dans l’industrie musicale. Avoir une belle voix ne suffit plus, il faut aussi séduire en se mettant en scène. C’est ainsi qu’on est parvenu à ce paradoxe : ceux qui réussissent dans la musique actuellement ce ne sont pas ceux qui chantent le mieux mais ceux qui présentent aussi le mieux.

De nos jours, les images ne se contentent plus de représenter la réalité, mais elles la subliment et la transforment. Deux exemples illustrent à merveille ce fait : la publicité et les réseaux sociaux.

La publicité a vocation à faire la promotion des biens de consommation ; cela va des produits de première nécessité à tout un tas de babioles dont l’utilité est plus que relative. Faites l’inventaire : avez-vous déjà vu un spot publicitaire qui se contente de présenter un produit de manière factuelle ? Cherchez bien et vous verrez que vous n’en trouverez pas. Tout est dans l’exagération, on nous montre une lessive qui lave plus blanc que blanc, du mascara qui allonge les cils à l’infini, du yaourt qui réussit l’exploit de vous nettoyer de l’intérieur … Certes, personne n’est dupe sur le fait qu’il s’agit là d’une hyperbole poussée à son extrême, il n’empêche que cela accoutume le consommateur au mensonge en le conditionnant à ne pas être très regardant sur la vérité.

« Mais que votre parole soit : oui, oui, non, non car ce qui est de plus vient du Mauvais. » Matthieu 5 :37.

« Le père dont vous êtes issus c’est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce que la vérité n’est pas en lui. Quand il dit le mensonge, il parle de ce qui lui est propre, parce qu’il est menteur et le père du mensonge. » Jean 8 :44.

La publicité nous conditionne à agir par pulsion, à se laisser séduire, d’où cette injonction récurrente : « Succombez ! ». Or la pulsion est l’opposé de la réflexion qui devrait nous pousser à nous interroger sur la véracité des qualités ventées de tel produit et ceci dans l’intérêt de la santé physique, mentale et financière du consommateur.

Le pire de tout cela c’est que la publicité ne fait pas que promouvoir un produit mais aussi tout un style de vie. Prenons l’exemple du parfum, à la base il a une vocation simple : dégager une odeur agréable. Plutôt que de se concentrer sur le produit en lui-même (composition, fragrance etc.), on va surtout suggérer qu’il va vous rendre tellement séduisant que nul ne pourra vous résister, ce qui revient à valoriser la débauche mais aussi le recours à l’envoutement pour parvenir à ses fins.

pub 1million.jpg

lucifer_s4-_poster_original.png

Bien entendu, cet art de vivre imbibé de péché n’est pas promu que par les publicitaires. Il n’y a qu’à voir le contenu des programmes qui passent à la télévision, sur les chaînes de streaming ou encore sur Youtube pour comprendre pourquoi ce monde s’enfonce toujours plus dans le mal. Violence, pornographie et occultisme constituent la triade inévitable lorsqu’on allume son écran. Cette prolifération d'images dans la sphère publique et privée n'est bien évidemment pas sans conséquences. Elles sont à l'origine de véritables phénomènes de société, elles font les modes, modèlent les goûts, suscitent des désirs pernicieux et changent la perception du bien et du mal. Le petit écran réécrit l'Histoire à sa guise, pire encore, il prêche un autre Évangile. Grâce à lui Judas prend les trait d'un homme incompris et Lucifer ceux d'un homme très sexy...

Réseaux sociaux et auto-idolâtrie

ego-sociaux.png

Internet a permis l’essor fulgurant des réseaux sociaux qui sont des plateformes permettant de relier des personnes en ligne. Celles-ci offrent la possibilité de créer une page profil au travers de laquelle on peut partager avec une communauté des informations, des photos et des vidéos dont le contenu sera plus ou moins personnel en fonction de la spécificité du réseau (privé, professionnel etc.) Bien que n’étant pas initialement présentés sous cette étiquette, les réseaux sociaux font également partie des médias. En effet, ils sont devenus au fil du temps des moyens de diffusion de l’information et de promotion de biens de consommation au même titre que les médias traditionnels. Toutefois, alors que la presse classique ne met en exergue que des individus influents qui jouent un rôle important dans la société (hommes et femmes d’état, politiques, scientifiques, artistes, syndicalistes, autorités religieuses etc.), les réseaux sociaux braquent quant à eux les projecteurs sur des anonymes. C’est ainsi que s’est développé un phénomène de masse que l’on n’avait jamais vu auparavant dans l’histoire de l’humanité : l’auto-starification ou l’idolâtrie tournée vers soi-même. Le culte de la personnalité a toujours existé, mais il était au départ – et pendant longtemps – centré sur des personnes détenant un pouvoir politique et/ou religieux. Par la suite, ce culte de la personnalité a progressivement glissé vers les artistes (chanteurs et acteurs principalement). Même si l’idolâtrie est condamnable en toutes circonstances, elle peut être d’une certaine manière compréhensible lorsqu’elle est dirigée vers des personnes qui œuvrent pour le bien commun ou qui manifestent un talent extraordinaire. Or on ne peut nier que les réseaux sociaux ont permis de faire sortir de l’ombre des talents cachés (pour leur propre profit) et aussi donné l’occasion à des lanceurs de l’alerte de s’exprimer et d’œuvrer ainsi dans l’intérêt général. Mais, il ne reste pas moins vrai que dans 99% des cas, c’est le paroxysme de la vanité et de la bêtise humaine qui s’expriment sur ces plateformes. L'exhibitionnisme y est effréné et tout ceci dans un contexte de mensonge permanent grâce aux multiples applications et filtres qui permettent de modifier les images et de leur faire dire tout et son contraire.

Au lieu de créer tout simplement du lien social, Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, Tik Tok et consorts ont surtout permis à des milliards d’individus de se bâtir une chapelle à leur propre gloire. Désormais la possibilité est offerte à chaque être humain d’avoir son propre haut lieu (page personnelle) et de s’y dresser en tant qu’idole.

Et là, il est indéniable que l’image joue un rôle central. En effet, selon la CNIL environ 300 millions de photos sont partagées chaque jour sur les réseaux sociaux et plus d’un internaute sur deux prend une photo dans le but de la publier. Des études ont par ailleurs montré qu’un contenu comportant des images a 94% de chances de plus d’être vu et que 90 % de l’information transmise au cerveau est de type visuel[2]. Il est donc évident que celui ou celle qui publie ses photos sur les réseaux veut attirer l’attention. Or il ne suffit pas d’attirer l’attention sur soi, il faut aussi la conserver et pour cela beaucoup ont renversé les digues de la décence et de la pudeur. Chaque photo ou vidéo qu’on poste fait office d’apparition divine ; on vient y réclamer des likes[3] comme un dieu qui réclame son adoration. Les réseaux sociaux ont donc permis l’émergence des nouvelles idoles qui sont venues s’ajouter à celles qui existaient déjà depuis la nuit des temps. L’idolâtrie, qui est le pire des péchés, a atteint son point culminant. Jamais la terre n'a abrité en son sein autant d’idoles.

Le plus triste et effrayant dans tout cela c’est qu’un très grand nombre de chrétiens prennent part à cette abomination avec une dose d’hypocrisie qui laisse pantois. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu des photos de soi-disant « enfants de Dieu » illustrées avec des versets bibliques ou des messages qui se veulent spirituels. Des photos ou des vidéos où ils arborent des pauses sensuelles dans le but de mettre en avant leurs formes ou leurs vêtements, ils lancent des regards langoureux, ils ont les lèvres humides et entrouvertes, la moue boudeuse…Bref, tous les codes liés à la séduction. Dernièrement, un pseudo-prophète a posté une vidéo de lui dans un institut de beauté. On l’y voit faire un soin du visage et se faire masser les pieds ! Bientôt la vidéo de l’épilation, qui sait ? Pas plus tard qu’il y a trois jours, je suis tombée sur la page Instagram d’une prédicatrice très populaire dans le milieu chrétien. Outre des photos qui dégoulinent la séduction (mais toujours accompagnées d’un message biblique pour rattraper le coup hein), on peut y trouver des vidéos où elle livre généreusement sa routine capillaire pour avoir de beaux cheveux. Et bien sûr dans les commentaires, on les encense et on s’extasie devant eux sans que cela ne leur pose le moindre problème d’usurper ainsi la gloire au Seigneur. Ce mélange des genres est plus que contre-productif pour l’Evangile, c’est une porte ouverte au blasphème. Ces chrétiens-là ne sont pas la lumière du monde, mais la risée du monde. Sérieusement, vous imaginez un seul instant Moïse, Élie ou Jean-Baptiste agir de la sorte ? Où est passée l’humilité ? Au ciel les 24 anciens jettent leurs couronnes à terre et se prosternent devant le trône d’Elohîm (Apocalypse 4 :10-11), et là des hommes et des femmes qui n’arrivent même pas à la cheville du plus petit des prophètes bibliques s’élèvent et acceptent qu’on leur tresse des lauriers.

« Je suis YHWH, c'est là mon Nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni ma louange aux images gravées. » Esaïe 42 :8.

La gloire d’Elohim c’est quelque chose de très sérieux. Elohim seul peut la porter car elle ne lui sied qu’à lui seul. C’est extrêmement grave de vouloir se l’approprier. On n’y touche pas impunément.

« Or, au jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, s'assit sur son trône et adressa un discours au peuple. Or le peuple criait : Voix d'un elohîm et non d'un être humain ! Et immédiatement, un ange du Seigneur le frappa, parce qu'il n'avait pas donné gloire à Elohîm. Et il fut mangé par les vers et expira. » Actes 12 :21-23.

ALORS, L’IMAGE DE LA BÊTE C’EST QUOI ?

image-bete.jpeg

Pour répondre à cette question, penchons-nous d’abord sur la Bête elle-même.

« Et je me tins sur le sable de la mer. Et je vis, montant de la mer une bête ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes un nom de blasphème. Et la bête que je vis était semblable à un léopard, et ses pieds comme ceux d'un ours, et sa gueule comme la gueule d'un lion. Et le dragon lui donna sa puissance, et son trône et une grande autorité. Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la Terre était dans l'admiration derrière la bête. Et ils adorèrent le dragon qui avait donné l'autorité à la bête, et ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle ? Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes, et il lui fut aussi donné le pouvoir d'agir pendant 42 mois. Et elle ouvrit sa bouche pour blasphémer contre Elohîm, pour blasphémer son Nom et son tabernacle, et ceux qui dressent leurs tentes dans le ciel. Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de remporter la victoire sur eux. Il lui fut aussi donné autorité sur toute tribu, toute langue et toute nation. Et ils l'adoreront, tous ceux qui habitent sur la Terre, dont les noms n'ont pas été écrits dans le livre de vie de l'Agneau tué depuis la fondation du monde. » Apocalypse 13 :1-8.

La bête dont il est question ici c’est l’Antichrist et il sera reconnaissable par la manifestation de quatre caractéristiques principales :

- Il sera un blasphémateur aussi bien dans ses paroles que dans ses actes. Notez bien combien de fois le mot « blasphème » revient dans ce passage ! Pour rappel, le blasphème est un discours impie et injurieux contre Elohim. Les débats actuels autour du droit au blasphème doivent nous interpeller…

- Il concentrera sur lui l’idolâtrie de la terre entière. Or l’idolâtrie est une insulte faite à Elohim, c’est donc aussi une forme de blasphème.

« Que personne ne vous trompe d'aucune manière. Car il faut d'abord que vienne l'apostasie et que se révèle l'homme de péché, le fils de la perdition, l’adversaire et celui qui s’élève contre tout ce que l'on nomme Elohîm ou que l'on adore, il va jusqu'à s'asseoir comme Elohîm dans le temple d'Elohîm se montrant lui-même comme étant Elohîm. » 2 Thessaloniciens 2 :3-4.

- Il sera le plus grand persécuteur des saints de tous les temps (qu’il blasphémera également !).

- Il gouvernera le monde entier.

Continuons notre lecture…

« Et je vis une autre bête montant de la Terre. Et elle avait deux cornes semblables à celles de l'Agneau, mais elle parlait comme le dragon. Et elle exerce toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle fait que la Terre et ceux qui l'habitent adorent la première bête, dont la blessure mortelle a été guérie. Et elle produit de grands signes, même jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la Terre devant les humains. Et elle égare ceux qui habitent sur la Terre à cause des signes qu'il lui a été donné de produire devant la bête, en disant à ceux qui habitent sur la Terre de faire une image de la bête qui a été blessée par l'épée et qui a repris vie. Et il lui fut donné de donner un esprit à l'image de la bête, afin que l'image de la bête parle, et qu'elle fasse que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête soient mis à mort. » Apocalypse 13 :11-15.

Dans ce passage une deuxième bête entre en scène, c’est le faux prophète par excellence. Tout comme la première bête, elle sera à la fois un système et un personnage fait de chair et d’os. Le système c’est celui des médias. En effet, quel autre système que celui-ci est spécialisé dans l’image ? Or quelle est l'idéologie et le mode de vie promus par les images que nous voyons dans ce monde? Celle du Mashiah ou celle de l'Antimashiah? La réponse est évidente.

Cette bête a plusieurs missions :

- Exercer l’autorité de la première bête par des signes et des prodiges mensongers (sciences techniques et sciences occultes).

- Elle incite la terre entière à adorer la première bête c'est-à-dire l’Antichrist.

- Elle répand l’esprit d’égarement…

« Car le mystère de la violation de la torah est déjà à l'œuvre, seulement celui qui le retient en ce moment le fera jusqu'à ce qu'il soit hors du chemin. Et alors sera révélé le violeur de la torah, que le Seigneur détruira par l'Esprit de sa bouche et qu'il anéantira par l'apparition de son avènement. Lui dont l'avènement est selon l'efficacité de Satan, avec toute puissance, avec des signes et des prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'injustice pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Et à cause de cela, Elohîm leur envoie l'efficacité d'égarement pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice soient condamnés. » 2 Thessaloniciens 2 :7-12.

L’esprit d’égarement a un lien direct avec la violation de la torah, c’est-à-dire la violation de la loi morale. Il s'agit une puissance de mensonge qui animera des hommes et des femmes remplis d’injustice.

La caractéristique d’une personne affectée par l’esprit d’égarement c’est l’incapacité de se repentir et le blasphème contre le Saint-Esprit, seul péché impardonnable et qui mène directement à la mort (Matthieu 12 :32 ; 1 Jean 5 :16-17).

Comment la deuxième bête s’y prend-elle pour répandre cet esprit d’égarement ? Et bien « en disant à ceux qui habitent sur la Terre de faire une image de la bête » (Apocalypse 13 :14). Or faire une image revient à lui rendre un culte. Rendre un culte à des démons revient à être en communion avec eux et à devenir un avec eux. En effet, l’idolâtrie est une prostitution spirituelle (1 Corinthiens 10 :20 ; 1 Corinthiens 6 :15-16).

De la même manière qu’Adam est passé d’image inanimée à être vivant en recevant le souffle d’Elohim, l’image de la bête prend vie en recevant également un esprit. Lequel ? Celui de l’Antichrist. Or nous avons vu que ceux qui adorent les idoles produisent leurs oeuvres des démons. Rappelons-nous de ce que veut dire le mot image : c’est une ressemblance, un simulacre, une copie de quelque chose ou d’un être. Faire une image à la bête revient donc à se conformer à elle. Et oui, Satan singera Elohim jusqu’au bout. En effet, de la même manière qu’Elohim nous a prédestinés à être semblables à l’image de son Fils Yehoshoua (Romains 8 :29), Satan veut que l’humanité soit semblable à l’image de son fils : l’homme impie, l’Antichrist, la bête. Comme le personnage séduisant de Lucifer dans la série Netflix, la bête ne se présentera pas au monde sous un aspect repoussant. L'apparence sera belle, mais son être intérieur sera abominable.

« Mais il y a eu aussi de faux prophètes parmi le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront secrètement des sectes de perdition, reniant le Seigneur qui les a achetés, et amenant sur eux-mêmes une perdition soudaine. Et beaucoup suivront leurs perditions, et à cause d'eux, la voie de la vérité sera blasphémée. Et, par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux dont le jugement depuis longtemps n'est pas inactif et dont la destruction ne sommeille pas. Car si Elohîm n'a pas épargné les anges qui avaient péché, mais s'il les a livrés aux chaînes d’obscurité dans le Tartare où ils sont gardés pour le jugement, et s'il n'a pas épargné l'ancien monde, mais s'il a gardé Noah, le huitième homme, prédicateur de la justice, lorsqu'il a fait venir le déluge sur un monde d'impies, et s'il a condamné à la destruction totale et réduit en cendres les villes de Sodome et Gomorrhe, les donnant en exemple à ceux qui par la suite vivraient dans l'impiété, et s'il a délivré Lot le juste, qui était profondément affligé par la luxure sans bride de ces hors-la-loi, – car ce juste, habitant parmi eux, torturait de jour en jour son âme juste à cause de ce qu'il voyait et entendait dire de leurs œuvres violeuses de la torah –le Seigneur sait délivrer de la tentation les pieux et garder les injustes pour être punis au jour du jugement. Mais principalement ceux qui vont après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent la seigneurie. Hommes audacieux, arrogants, ils ne craignent pas de blasphémer les gloires, alors que les anges, qui sont plus grands en force et en puissance, ne prononcent pas contre elles de jugement blasphématoire devant le Seigneur. Mais eux, semblables à des bêtes dépourvues de raison, gouvernées par les instincts naturels, nées pour la capture et la corruption, parlant d'une manière blasphématoire de ce qu'ils ignorent, ils seront corrompus par leur propre corruption. » 2 Pierre 2 :1-12.

N’est-ce pas ce genre de profils qui prolifère actuellement dans le monde ? N’assistons-nous pas à la multiplication de faux prophètes aussi bien « parmi le peuple » (dans le monde) que parmi nous (dans les églises) ?

Et voici leur portrait-robot :

- Ils introduisent des sectes pernicieuses.

- Ils poussent les gens à blasphémer la voie de la vérité.

- Ils sont charnels et impurs.

- Ils sont audacieux et arrogants.

- Et ils sont semblables à… des bêtes.

Et voici ce que leur travail produit :

« Mais sache aussi ceci, que dans les derniers jours surviendront des temps difficiles à supporter. Car les gens seront amoureux d'eux-mêmes, aimant l'argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sans religion, sans affection naturelle, sans fidélité, calomniateurs, sans auto-contrôle, cruels, opposés à la bonté et aux hommes bons, traîtres, téméraires, enflés d'orgueil, amis des voluptés plutôt qu'amis d'Elohîm, ayant l'apparence de la piété, mais en ayant renié la force. » 2 Timothée 3 :1-4.

N’est-ce pas ce que l’on voit de nos jours autour de nous, mais aussi dans les médias ? Notez bien combien le champ lexical de l’orgueil prédomine dans ce passage : amoureux d’eux-mêmes, fanfarons, orgueilleux, téméraires, enflés d’orgueil. Il s’agit de notre génération, celle du selfie, celle qui inonde les réseaux sociaux de son image. Une génération d’hommes et de femmes tellement orgueilleux qu’ils en sont venus à blasphémer Elohim et à vouloir prendre sa place. Ce sont ces gens « cruels, opposés à la bonté et aux hommes bons » qui mettront à mort tous ceux qui n’adoreront pas l’image de la bête. Pourquoi feront-ils cela ? Parce qu’ils ne verront pas en ceux qui se sanctifient l'image de la bête mais celle de Yehoshoua. En effet, ils ne les reconnaîtront pas comme faisant partie des leurs.

« Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartient. Mais parce que vous n'êtes pas du monde et que je vous ai choisis hors du monde, à cause de cela le monde vous hait. » Jean 15 :18-20.

Parce que les disciples du Roi des rois ne sont pas de ce monde et n’appartiennent pas au monde. Parce qu’ils ne verront pas sur le front de ces hommes et de ces femmes la marque de la bête mais plutôt le sceau du Mashiah (Ephésiens 4 :30).

« Mais vous serez livrés même par les parents, par les frères, par les proches et par vos amis, et ils feront mourir beaucoup d'entre vous. Et vous serez haïs de tous à cause de mon Nom. » Luc 21 :16-17.

N’est-ce pas ce que nous voyons déjà ? Plus le temps avance et plus les persécutions contre les chrétiens s’aggravent et se multiplient. En 2020 le nombre de tués en raison de leur foi en Yehoshoua a augmenté de 60%[4]... Les faits parlent d’eux-mêmes, l’actualité ne fait que confirmer la prophétie biblique. Le monde est prêt pour recevoir l’Antichrist, son image est déjà là et adorée depuis longtemps. Et nous chrétiens, sommes-nous prêts à être enlevés par Yehoshoua ? Que chacun réponde à cette question en son âme et conscience devant le Seigneur.

Adèle.

La reproduction de cet article, tout comme les autres articles publiés sur ce site, est autorisée à condition que la reproduction soit intégrale et la source citée.

Pour approfondir le sujet, la lecture des articles suivants est conseillée :

La gloire de Yah n’est pas pour toi !

L’art de paraître (chrétien) sur les réseaux sociaux (et ailleurs…)

Un Dieu jaloux

Un cœur de pierre ou les effets de l’égarement

Le blasphème contre le Saint-Esprit

[1] https://www.youtube.com/watch?v=VyHYDyv5NyA

[2] https://www.agence-obelio.fr/limportance-de-limage-reseaux-sociaux-trois-points/

[3] J’aime

[4] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-persecution-des-chretiens-dans-le-monde-s-aggrave-20210113

7 commentaires
7 commentaires

Laisse un commentaire

Your email address will not be visible.

  Avertissez-moi des commentaires suivants

7 commentaires

  • Seb   
    3 Février 2021 18:36

    Dans ma commune, il y a une assemblée ADD. Cette dernière possède un site internet dans lequel il est écrit qu'on peut leur téléphoner au 0606060606. Le Seigneur m'a dit que il y a au moins 1 pasteur (celui présent dans ma commune) qui est un sataniste. Je suis à peu près sûr qu'il dirait que cela a été permis pour qu'on connaisse le numéro facilement. Les 4 derniers chiffres du numéro de téléphone de ma mairie sont 6666.

    Répondre
  • Seb   
    5 Février 2021 16:53

    Dans Jean chap 2 v 16, il est écrit que Jésus a fait des reproches aux vendeurs de colombes dans le Temple : c'est le commerce avec le Saint-Esprit.

    Répondre
  • Seb   
    12 Février 2021 19:40

    Dans les années 90, une de mes grandes soeurs ainsi que son mari ont été enseignés par des témoins de Jéhovah. Comme le mari ne progressait pas aussi bien que sa femme dans la compréhension des enseignements, ils ont carrément demandé que le couple divorce. Heureusement, arrivés à ce stade, le couple a compris qu'ils devaient quitter ces gens.

    Répondre
  • Seb   
    17 Février 2021 16:43

    Consternant : https://www.youtube.com/watch?v=nRvFZ8nIrjY. Ce pasteur dit que l'année de l'enlèvement peut être connue.

    Répondre
  • Seb   
    21 Février 2021 18:04

    Article : https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/nuage-de-sable-du-sahara-attendu-sur-la-france-les-particules-de-sable-vont-etre-transportees-sur-une-tres-longue-distance_4305549.html. Jésus m'a dit pourquoi : le sablier spirituel arrive à sa fin.

    Répondre
  • Seb   
    22 Février 2021 17:13

    Dans le début des années 2000, j'ai lu sur la recommandation de 2 chrétiennes âgées, des livres qui parlaient des paillettes d'or. On y lisait que ces manifestations étaient le prélude d'un grand réveil. J'étais tout content avec ça. Maintenant, je dis que Jésus doit être notre or !!!

    Répondre
  • Seb   
    14 Avril 2021 15:21

    Voilà la Fédération Protestante de France qui considère que les musulmans sont leurs frères et soeurs : https://www.protestants.org/articles/72675-ramadan-message-fraternel-aux-musulmans-de-france.

    Répondre

Dernières publications